mercredi 2 septembre 2015

Revue de gourmandises, été 2015

Mercredi gourmand #160

Et voilà, après les enfants hier, c'est au tour des Mercredis Gourmands de faire leur rentrée. Avec un grand classique auquel tu as le droit depuis quelques années maintenant : un retour sur les gourmandises qui m'ont ravie au cours de l'été qui vient de s'écouler.


Je me suis lancée dans la brioche. Et ça n'a pas toujours été une réussite. Sauf la première fois, un genre de chance du débutant, quoi ! Et force est de reconnaître que, ce chinois, il était top.
Depuis, j'accumule les catastrophes : ça crame, ça ne lève pas, c'est trop dur... La louse !!! J'ai bien tenté de récupérer les petits secrets de ma Mamie, dans son grimoire à recettes. Mais j'avoue ne pas avoir encore eu le courage de m'y remettre.


J'ai fait des crêpes en plein mois de juillet. Parce qu'il faisait froid, parce qu'il pleuvait et que nous n'avions pas pu aller à la plage comme nous le souhaitions, j'ai eu envie de faire plaisir à ma vacancière de nièce. Même si la demoiselle n'est guère gourmande. Ça aura au moins eu le mérite de faire plaisir à sa cousine !


J'ai vécu une intense extase gustative avec un plateau de fruits de mer préparé par mes beaux-parents. Nous sommes allés les rejoindre à Granville le temps d'une journée. Une journée sous le signe de la pluie, la Normandie a parfois cela de démoralisant. Mais fort heureusement, ce plateau a mis plus que du soleil dans ces quelques heures d'escapade.
Ça faisait bien longtemps que nous n'en avions pas mangé. Et comme tout ce qu'on a délaissé pendant un temps, cela nous offre des retrouvailles éblouissantes. Je confirme.


J'ai soigné mes quatre pieds de tomates-cerises. Pour mon plus grand plaisir puisque ce n'est pas moins de deux kilos que nous avons déjà récoltés. Et ce n'est pas terminé !
Je n'ai pas les pouces verts, je le dis assez souvent en ces pages. Non pas que je n'en aie pas envie, non, c'est juste que je suis nulle en jardinage. Alors tu comprends mieux pourquoi ces deux kilos de tomates ont le goût de la réussite à mes yeux.


J'ai aussi eu la chance de goûter enfin les légendaires foies de saillot de Normandie du Haut. Pas faciles à prendre en photo mais tu peux me faire confiance, absolument délicieux.
Comme d'ailleurs tout ce que nous avons eu la chance de déguster en cette journée particulière et joyeuse.


Et, histoire de finir dans un genre de feu d'artifice sucré, j'ai réussi une merveille de dessert pour l'anniversaire de ma nièce.
Exit la pâte à sucre et les décors colorés, elle avait envie de meringue. Nous avons donc opté pour une pavlova, un Everest pour moi la si piètre pâtissière ! Mais fort heureusement, grâce à l'aide de certaines d'entre vous, à toutes les recettes et autres astuces trouvées sur l'internet au cours de la dizaine de jours précédant le soufflage de bougies, j'ai réussi. Enfin, pour être tout à fait juste, il a s'agit d'une réalisation à six mains, puisque MariChéri s'est occupé de la chantilly, et que sa fille m'a donné un coup de main pour disposer les fruits, elle n'avait qu'une confiance modérée en ma capacité à faire joli.
Miss 7 Ans était ravie, toute la famille aussi.

Comme tu peux le constater, l'été a été gourmand mais de façon tout ce qu'il y a de raisonnable. Finances en berne obligent un peu aussi. On n'est même pas allé manger une glace chez Simard, c'est te dire.
Mais peu importe, l'été a été heureux. Et c'est bien là l'essentiel !

Et toi, il y a des gourmandises particulières qui ont marqué tes deux derniers mois...?

***

Et de la gourmandise, tu en trouveras aussi chez...
- Magda accompagnée de ses amies les poires.
- Val qui nous emmène préparer des pizze en Ligurie.
- Lalydo à la découverte d'un délice breton qui me tente terriblement.
- Virginie qui nous dit tout sur le gâteau invisible.
- Maman Mammouth qui a préparé des pancakes sans œufs.
- Liza et un granité à la pastèque en bord de mer.
- Ptisa et sa revue de glaces de l'été.
- Les délices d'Anaïs qui mélange raisins secs et cranberries dans d'appétissants sablés.
- Kiara qui a une astuce super pour recycler son vieux pain.
...


*** Tu veux nous rejoindre ? Tu publies un billet avec une gourmandise dedans, tu y insères un lien vers chacun de nos blogs, à Sophie, Sysy et moi, et tu viens nous donner l'url de ta participation en commentaire sur nos articles. Nous nous chargerons de récapituler toutes les gourmandises publiées. Et bien sûr, si tu le souhaites, tu peux venir toquer à la porte du groupe FB que nous avons créé pour l'occasion. ***

*

lundi 31 août 2015

Belle inconnue vêtue de rouge #FlowerPower2015

De l'exotisme encore cette semaine, après l'hibiscus de lundi dernier. Nous restons au jardin des serres d'Auteuil, nous en poursuivrons d'ailleurs la visite un peu plus tard dans la semaine.
Nous voici donc dans une des serres chaudes. Face à cette belle inconnue au cœur d'une complexité fascinante. J'ai eu beau chercher, remonter la branche qui la portait, je n'ai pas retrouvé son nom. Si tu passes en ces pages et le connais, ma lanterne n'a rien contre le fait que tu l'éclaires. ;-)

dimanche 30 août 2015

Sable des fjords, jeux de société et yucca convalescent

Cette semaine, j'ai...

... reçu le programme 2015-16 du Théâtre de Caen. Le moment de la rentrée culturelle que j'attends toujours avec impatience. Et avec une superbe surprise dedans : Kaash, d'Akram Kahn en mai. Une belle soirée en perspective. Et seulement huit mois et demi à attendre ! :p


vendredi 28 août 2015

En vrac #142


J'ai une de ces envies de revoir Palerme...
Arriver à perdre des trucs dans ma propre maison, c'est tout moi ça.
Un week-end sous un grand soleil, c'est parfait pour terminer les vacances.
Tellement contente de constater que mon olivier, tout nu depuis 5 mois, est couvert de petites pousses vertes.
Mes cheveux me désespèrent, on est proche du point de rupture.
Totalement in love des dernières Converse !!!
Avoir envie de crever le ballon qui vient de rebondir 500 fois dans la cour des voisins, c'est normal, docteur ?
La lutte contre les puces est sinon sur le point d'être gagnée, du moins en très bonne voie.
Chiffon ne se déplace plus qu'en courant et en sautant, c'est épuisant pour les gens autour.
Aaahhh, retrouver Les Petits Meurtres d'Agatha Christie, enfin !
 Sept ans, déjà...
Tu la connais, la buse qui s'est engagée à préparer un dessert hors de ses capacités pour ce week-end ???

*

jeudi 27 août 2015

Paris - Le jardin des serres d'Auteuil, le palmarium

Quand j'ai posté ma fleur du lundi cette semaine, je t'ai promis une petite promenade dans le très bel endroit où je l'ai trouvée. Et puis, je ne sais pas si c'est dû au gris, au froid et à la pluie qui règnent sans partage sur ma Normandie ces jours derniers, mais, au moment de rédiger ce billet, je me suis trouvée avec un nombre incalculable de photos pour l'illustrer.
Du coup, ce n'est pas une, mais deux visites que je t'emmènerai faire au jardin des serres d'Auteuil.

Ce jardin situé à l'orée du bois de Boulogne a été construit à la demande de Louis XV, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, transformé en lieu de production horticole à la toute fin du siècle suivant sous la direction de l'architecte Jean-Camille Formigé. Un véritable havre de paix qui semble bien loin du tumulte parisien, même si, force est de le reconnaître, en tendant un peu l'oreille, on sent bien que le périph' n'est pas loin.
Nous l'avons visité aux premières heures d'une journée caniculaire, je t'assure qu'en plus d'être un lieu paisible, il y règne une fraîcheur des plus agréables.

Deux accès possibles : l'un par l'avenue Gordon-Bennett, juste en face de Roland-Garros (détail qui a malheureusement son importance, je t'expliquerai ça dans mon prochain billet), l'autre donnant sur l'avenue de la Porte d'Auteuil. Je te recommande d'arriver par le second, la vue est majestueuse et l'on prend ainsi de suite la mesure du lieu.
Devant nous, une terrasse donnant sur un jardin à la française, autour duquel sont articulées différentes serres aux armatures de fonte. La plus impressionnante étant juste devant, le palmarium.
Pour les amateurs de sculpture, à noter, des mascarons de bronze signés Rodin qui se trouvent tout du long du mur de soutènement de la terrasse, ainsi qu'une très belle fontaine ornée de la Bacchanale de Jules Dalou.


mercredi 26 août 2015

Dégustabox de juillet, Degustabox d'été

Le temps passe vite. Et nous voici déjà approchant de la fin du mois d'août, moi, je ne t'ai pas encore parlé de la belle Degustabox de juillet...


C'est que nous avons pris le temps de tout goûter. Consciencieusement. Comme si ça représentait un quelconque effort de la part des gourmands que nous sommes ! ;-)
Voici donc maintenant ce que nous en avons pensé.

***


Quality chips - SIBELL
Il s'agit d'une chips cuite au chaudron. Cette nouvelle cuisson, plus lente, permet d'obtenir des chips plus épaisses et plus craquantes par rapport à des chips classiques. De plus, la Quality chips cuite au chaudron a 30% de matières grasses en moins. Nouvelle cuisson, nouvelle coupe pour toujours plus de plaisir.
☞ Au premier abord, le côté "plus épais" de la chips ne me tentait guère. En fait, ça leur donne de la texture, elles donnent l'impression d'être encore plus croustillantes. Et, en terme de goût, elles sont vraiment top. Et pas trop salées.

mardi 25 août 2015

Heureuse au jeu

Beaucoup de jolies choses dans ma boîte aux lettres dernièrement.
Je participe souvent à des concours, chez mes copines blogueuses, sur FB ou sur IG. Et force est de constater que ça vaut le coup puisque je gagne. La preuve...


Une mignonne balle anti-stress et des autocollants Vice-Versa chez Virginie. Je connais une petite fille qui fête son anniversaire à la fin de la semaine et qui va être ravie d'avoir un petit paquet-cadeau en plus à ouvrir.


lundi 24 août 2015

Trois petits bouts de mon été

J'ai pris peu de photos cet été, et je les ai quasiment toutes déjà montrées par ici. Disons que ma propension à appuyer sur le déclencheur est directement liée à l'état de mon moral...
Mais il y en a quand même deux ou trois que j'aime tout particulièrement au point de les ressortir aujourd'hui.

La plage.
La plage avec Lui.
La plage avec Elle.

Trois petits morceaux d'un très bel été.


L'hibiscus du palmarium #FlowerPower2015

Parmi les jolies découvertes faites lors de notre escapade parisienne, il y a le Jardin des Serres d'Auteuil, un jardin botanique d'une richesse exceptionnelle qui se trouve à l'orée du bois de Boulogne. Je t'en reparlerai un peu plus tard dans le courant de la semaine.

Au cœur de ce jardin, une immense serre, œuvre de l'architecte Jean-Camille Formigé, elle abrite le palmarium.
Et parmi les grands arbres et palmiers qui l'occupent, une tache de couleur vive m'a attiré l'œil : cette superbe fleur d'hibiscus que je t'offre pour commencer la semaine.


vendredi 21 août 2015

Dans le jardin de mes parents

Le jardin de mes parents est un véritable havre de paix. À moins de quinze kilomètres du centre de Paris à vol d'oiseau, c'est non pas inespéré, mais tout du moins un réel privilège. Et je mesure la chance qui a été la mienne de grandir dans cet environnement paisible et vert.
Alors, pour le plaisir des yeux, et parce qu'on nous promet depuis le début de la semaine des journées ensoleillées sur la Normandie qui semblent ne jamais vouloir venir, je me suis dit qu'aller y passer un moment aujourd'hui serait absolument parfait.

Dans le jardin de mes parents, il y a bien sûr des roses. De ces variétés anglaises extraordinairement parfumées dont je t'ai parlé lundi, mais pas que. Moi, je pourrais passer des heures à les observer, à les photographier. En boutons, épanouies, sous le soleil ou juste après la pluie, je les trouve magnifiques, toujours. Un bonheur qu'il me plaît de partager.