vendredi 22 juillet 2016

Te prendre pour un cow-boy, marcher sur les traces d'un fantôme, s'amuser en famille en bord de mer...? Que faire à Caen ce week-end #8

La semaine dernière, comme beaucoup de Français, j'avais le cœur en berne et même si je me suis réveillée ce vendredi 15 juillet remontée à bloc, impossible de le nier : j'ai été ébranlée par les évènements de Nice. J'ai donc zappé ce rendez-vous que nous avons toi et moi depuis quelques semaines maintenant, je ne suis pas venue te donner d'idées de sortie dans le Calvados pour le week-end. Un week-end qui, je l'espère, aura été pour toi riche et doux. Malgré tout. Ici, nous avons fait le choix de nous recentrer sur nous-mêmes, sur ceux qu'on aime et on a d'ailleurs fait pas mal de choses parmi toutes celles que mon cœur de résistante a énoncées en ces pages.

Aujourd'hui, une publication bien tardive et un tout petit billet, très court, parce que je suis encore très prise par la vraie vie encore cette semaine cette semaine.
Je te rappelle que certaines manifestations évoquées ces précédentes semaines s'étalent sur tout l'été. Et qu'en cliquant dans la colonne de droite, sur les logos de Caen Tourisme et Calvados Tourisme, tu accèderas directement à leurs sites qui regorgent d'idées d'activités et de sorties.

***


L'America Normandy Festival.
Si les grands espaces américains te font rêver, cette manifestation est faite pour toi. En effet, d'aujourd'hui jusqu'à dimanche soir, en franchissant les portes du Parc Expo, tu seras instantanément catapulté outre-Atlantique pour trois jours de spectacles, de découvertes et de concerts. Entre autres, car c'est toute l'imagerie US qui est convoquée à Caen ce week-end : des voitures et des motos, de la country, des indiens, des chevaux et même un cinéma drive-in.
À ne pas manquer notamment : des démonstrations et initiations aux sports d'Alaska, offrant une découverte de la culture et des traditions des peuples du Grand-Nord. Et parmi tous les concerts, je te recommande très vivement celui de Steve'n'Seagulls dimanche soir à 19 heures. Ces cinq garçons viennent de Finlande mais leurs reprises bluegrass de grands tubes de hard-rock et de métal ne jureront absolument pas dans le décor !
Toutes les informations (programme, horaires, tarifs) sont disponibles sur le site ou la page FB de la manifestation.

***


La Dame Blanche, une balade musicale dans l'Abbaye aux Hommes.
Afin de découvrir cet ensemble architectural d'exception de façon tout à fait différente, cette promenade s'effectue en musique en compagnie du trio Ana Kap, et d'après un scenario teinté de fantastique signé Blaise Zagalia. Deux heures de poésie riches en découvertes et émerveillements. Un superbe spectacle conçu par la compagnie Amavada, en partenariat avec l'Office de Tourisme de Caen.
Tous les mardis à 20h30, et les dimanches à 16h30 jusqu'au 28 août. Les réservations sont obligatoires, à effectuer directement auprès de l'OT, et il vous en coûtera entre 7 et 12€, c'est gratuit pour les moins de 6 ans. Renseignements et réservations ici.

***


Un grand week-end de fête à Ornavik.
Les portes du parc seront ouvertes dès cet après-midi, à partir de 14 heures. Une formidable occasion de venir découvrir cette reconstitution de la Normandie médiévale grandeur nature. Samedi et dimanche, tu pourras assister à l'attaque de la motte castrale par les soldats du Duc. Samedi, la soirée s'annonce exceptionnelle, croisons les doigts pour que la météo soit clémente, puisque le film de Fabien Drugeon, Guillaume - la jeunesse du Conquérant, sera projeté en plein air à 22 heures.
Le parking est gratuit, l'accès libre et il y a des possibilités de restauration sur place.
Plus de précisions sur les horaires sur la page FB d'Ornavik.

***


Les Sables Animés à Lion-sur-mer.
La dixième édition de ce rendez-vous estival organisé par Caen la mer a été lancé la semaine dernière à Hermanville. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un festival de plage, qui propose de très nombreuses animations gratuites pour toute la famille. Du sport, des jeux, des initiations diverses et variées seront proposés sur la place de la Mairie, la Digue, et la plage bien sûr. La journée s'achèvera en musique avec un récital de musique classique à 17 heures, puis un concert des Décalés du Bocage de 18h30 à 20 heures.
Le programme de ce samedi ainsi que celui des deux prochains rendez-vous, prévus pour le 6 août à Colleville-Montgomery et le 15 à Ouistreham, en cliquant ici.

***

Et que ce soit ici ou ailleurs, je te souhaite, à toi ainsi qu'à tous ceux que tu aimes, un excellent week-end !

*

jeudi 21 juillet 2016

J'ai testé pour toi... le parcours à énigmes dans les rues de Caen


Au tout début du mois, j'ai eu la chance d'accueillir ma nièce pour une dizaine de jours. D'où ma présence sporadique en ces pages et sur les réseaux sociaux. D'où un peu aussi un léger coup de fatigue depuis.
Nous avons fait des tas de choses. Pas assez de plage à son goût mais à ma décharge, la météo ne nous a pas vraiment été favorable. Pas de parc d'attraction non plus, pas les moyens, mais cette enfant est un véritable amour et l'a très bien compris. Nous avons donc choisi d'axer son séjour sur le culturel et apparemment, elle a vraiment apprécié ça !

Parmi toutes nos activités, un parcours à énigmes dans Caen. J'ai décidé de t'en parler aujourd'hui.

Le parcours à énigmes, qu'est-ce que c'est...?
Il s'agit d'un petit livret-jeu, tel que tu peux le voir sur la photo, qui te permet de découvrir la ville tout en t'amusant et en apprenant des tas de choses. Il est question en quelque sorte de transformer ta balade en une sorte de chasse au trésor, idéal pour motiver les enfants qui traînent parfois la patte pour ce genre d'activité.

Concrètement, tu te rends à l'Office de Tourisme de la ville et achètes un livret pour 5€. Un livret peut être utilisé par une personne seule, ou en groupe, jusqu'à 4 personnes.
Il existe plusieurs versions, certaines s'adressent aux adultes et aux adolescents, deux sont plus spécifiquement pensées pour les enfants plus jeunes : l'une te mènera dans l'enceinte du Château de Caen, l'autre te promènera dans le cœur historique de la ville. C'est cette seconde version que nous avons testée. Elle nous a menées de l'Hôtel d'Escoville, le splendide hôtel particulier de la Renaissance dans lequel est justement installé l'Office de Tourisme, jusqu'à l'abbatiale Saint-Étienne où se trouve le tombeau de Guillaume le Conquérant.


On progresse dans la ville au fil des questions que contient le livret. On retrouve le phénix dans l'église, on découvre les plus vieilles maisons de Caen, on s'amuse des anciens noms de certaines rues, on taille un sacré costard à Louis XIV sur fond de fou rire... On s'éclate.
L'église Saint-Pierre, la rue du même nom, la maison de Malherbe, les petites rues pittoresques du centre, la place Saint-Sauveur, l'ancien palais de justice... Autant de lieux que nous avons visités/vus et sur lesquels nous avons appris des tas de choses, ne serait-ce qu'à prendre le temps de bien les observer et rien que ça, c'est déjà un régal. On lève beaucoup le nez, on s'arrête souvent, et on avance gentiment à la fois dans la ville, et dans notre livret.


Le dernier effort, et pas des moindres, a été fourni au niveau de l'église Saint-Étienne. C'est qu'il n'est pas évident de décrypter les chiffres romains pour un enfant de sept ans et demi, mais comme c'est la petite fille la plus cool de la Terre, elle en a fait un moment d'apprentissage. Du bonheur en barre pour la tatie-gâteau-mais-pas-trop-pédagogue que je suis !
À la fin, tu refais le chemin à l'envers afin de rapporter ton livret complété à la gentille dame de l'Office de Tourisme, avec à la clé pour ton bambin courageux qui n'avait pas du tout envie de le faire, lui, ce trajet de retour, une petite surprise.


Nous avons beaucoup aimé :
- le côté ludique de la chose : je le disais plus haut, c'est idéal pour partager la découverte de la ville avec des enfants.
- le parcours en lui-même : le centre-ville de Caen regorge de lieux, de rues, de bâtiments magnifiques et il est vrai qu'on y passe souvent machinalement, sans plus y faire attention. Ce parcours m'a permis de redécouvrir une partie de ce patrimoine d'exception en quelque sorte, de prendre le temps. Et Lilly a elle aussi beaucoup aimé, le livret est un super support pour échanger sur l'histoire et l'architecture.
- la durée : nous avons mis 1h30 à tout faire. Non seulement c'est conforme à ce qui nous avait été annoncé, mais c'est parfait pour maintenir l'attention d'un enfant. de ma loustiquette de bientôt 8 ans en tout cas.
- le contenu du livret : outre les questions et énigmes, il contient des tas d'infos sur l'histoire de la ville, l'architecture. Et comme, pour moi, une journée sans rien apprendre est une journée perdue, ça m'a ravie. J'ai aussi apprécié la variété des énigmes : des questions, du dessin... C'est stimulant, demande du calme, de la réflexion, tout ce que j'aime.
- l'idée du petit cadeau à la fin : ça motive dans les moments de moins-bien !

Nous avons moins aimé :
- Bah, pas grand chose en fait... Juste le fait que ce ne soit pas toujours hyper pratique de remplir le livret, comme ça, en pleine rue, sans support. Je ne saurais que te recommander de prendre quelque chose de rigide sur lequel tu pourrais t'appuyer, un bouquin, un porte-bloc-note par exemple.
- le livret s'adresse à des enfants âgés de 7 à 13 ans. Comme tu le sais, je ne suis pas maman, je n'ai donc pas vraiment autorité en la matière mais il me semble compliqué d'intéresser un jeune ado de la même façon qu'un enfant de 7 ans. C'est plus une interrogation qu'un point réellement négatif.

Au final, une très chouette activité culturelle à petit prix. À faire avec un appareil-photo sous la main tant il y a de jolies choses à voir, autant les immortaliser !
Un grand merci à l'Office de Tourisme de Caen, particulièrement à Florence, pour ce très sympathique moment partagé entre nièce et tante, je crois bien que ça sera pour elle un joli souvenir de vacances. Ça l'est déjà pour moi en tout cas.
Merci pour les chiffres romains, c'est acquis maintenant. Merci aussi d'avoir su lui faire admettre que l'histoire de Guillaume, le bâtard normand devenu roi d'Angleterre, ce n'était pas une de mes inventions : je lui en avais parlé la veille au soir et elle refusait de me croire ! ;-)

Office de Tourisme
Place Saint-Pierre
14000 CAEN
02 31 27 14 14
Horaires en cliquant ici

*
Parcours offert

mercredi 20 juillet 2016

Tartelettes courgette-feta


Il ne t'aura pas échappé qu'hier, il a fait chaud. Enfin, chaud, c'est un euphémisme puisqu'ici, le mercure a culminé à 37°C pendant quelques heures, c'était difficilement supportable. Bref, je ne suis pas venue te parler de la pluie et du beau temps, mais te donner une idée de petite gourmandise de saison, à déguster froide à l'abri d'un parasol, accompagnée par exemple d'une salade verte bien fraîche : des tartelettes courgette-feta. Pas de recette très précise, j'ai préparé ça un peu au feeling, mais je peux quand même partager les grandes lignes, tu vas voir, plus simple, il n'y a pas.

Ingrédients :
(pour 8 tartelettes)
- pâte brisée (je suis fidèle à celle d'Ottoki depuis des années) 
- quelques petites courgettes
- 1 ou 2 œufs
- du lait entier
- de la feta
- sel, poivre, origan

Couper 8 cercles de pâte et en foncer des moules individuels.
Détailler de fines lamelles de courgette à l'aide d'une mandoline. Les découper si besoin afin qu'elles aient toutes à peu près la même largeur.
Les disposer sur les fonds de pâte en cercles concentriques, en allant de l'extérieur de la tartelette vers le centre.
Préparer un mélange œuf + lait, un peu comme un appareil à quiche mais légèrement plus liquide. L'assaisonner : sel, poivre, origan (ou toute autre herbe aromatique de ton choix).
Verser ce mélange sur les courgettes, disposer la feta dessus.
Faire cuire entre 20 et 30 minutes au four préchauffé thermostat 6. Oui, la fourchette est large, un peu à l'image de la différence de performance entre mon vieux four cacochyme et le tien. Et hop, c'est prêt !


Bon à savoir
➤ Bien sûr, j'ai fait des tartelettes mais tu peux tout à fait préparer une grande tarte sur le même principe. même si je ne suis pas certaine que ce soit très simple pour la découper.
➤ Tu l'auras remarqué, la feta est une rebelle, elle ne fond pas. La prochaine fois, sur les conseils d'Isabelle, je la détaillerai en copeaux et non pas en cubes.
➤ Il est aussi possible de la remplacer par du chèvre, il se marie particulièrement bien à la courgette.
➤ Je sais, tout ceci est très vague, alors surtout, n'hésite pas si tu as des questions.

Bon appétit !


*

mardi 19 juillet 2016

En vrac #154


✔︎ Après le grand vide laissé par le départ de mon Niéçou la semaine dernière, j'ai le droit au grand vide laissé par Jolie Blanquette, le pitit minou du fils aîné de MariChéri. Il nous l'avait laissée en pension le temps d'aller s'éclater en festival et je dois reconnaître que ces 500 grammes de chaton avaient bien trouvé leur place à la maison. Mémèràchats un jour, mémèràchats toujours !

✔︎ 37°C prévus ici aujourd'hui. Je sens que je vais lézarder toute la journée. Et finir par aller me rafraîchir à la plage, mais tard... et en espérant que tout les Caennais n'auront pas eu la même idée. Ce dont je doute très fort en fait. On n'en est plus très loin maintenant, c'est irrespirable, je me demande bien dans quel état on va finir. C'est qu'on n'a pas l'habitude, dans nos contrées.

✔︎ Je me suis fait un petit plaisir dernièrement : un peu de Postcrossing. Ça faisait des mois que je ne m'y étais pas adonnée, faute d'argent, j'ai donc décidé de piocher dans ma cagnotte d'anniversaire pour acheter quelques timbres. Et j'ai eu le droit à un tirage au sort généreux puisque j'ai pu envoyer des cartes au Japon, en Inde et en Malaisie, entre autres.

✔︎ Bon, et bien je crois que ma voleuse de saucisses s'est brûlé les coussinets en commettant son méfait. Et pour le coup, moi, je découvre onze ans plus tard que sa patte avant droite n'est pas défaillante qu'au niveau des muscles et des articulations, elle a aussi perdu toute sensibilité. Elle s'est salement amochée mais me laisse la toucher sans aucun geste de recul. Mon pôv' minou...

✔︎ Me faire réveiller au beau milieu de la nuit par la pleine lune qui me tape en pleine poire, #check ! Et impressionnant par la même occasion. J'avais bien fait de déplacer mon linge qui pendouillait devant la fenêtre avant de me coucher.

✔︎ Jolie découverte que les romans de Mickaël Ollivier. J'ai dévoré il y a deux semaines un roman adolescent que j'ai trouvé d'une grande sensibilité et qui m'a bouleversée, et un très bon thriller qui ne m'a fait qu'une soirée tant je voulais connaître la fin. Merci à Veronica, ma top bibliothécaire, de les avoir glissés dans mon sac.

✔︎ Ma maison est bourrée de minuscules araignées... Dans toutes les pièces, au plafond, dans les coins et les recoins. Faites que ce ne soit que passager et que ça n'augure pas d'un mois de septembre façon film d'horreur...!

✔︎ Envie de pastèque, d'abricots, de melon, de nectarines, de pastèque, d'abricots, de melon, de nectarines, de pastèque, d'abricots, de melon.... Bref t'as compris le principe !

✔︎ C'est toujours la même chose : à chaque fois que je vois des images de la Baie de Somme, j'ai instantanément envie de prendre mon appareil photo, mes chaussures de randonnée et de sauter dans ma voiture. Tellement longtemps que je n'ai pas mis les pieds/yeux là-bas.

✔︎ Tattoo #2, J-4. Je ne réalise pas mais alors vraiment pas du tout. Seize ans que j'attendais ça. Seize ans d'envie mais aussi d'hésitations, de rendez-vous manqués, souvent pour cause de "pas-assez-de-sous", de coups de cœur, de messages laissés à des tatoueurs qui ne m'ont jamais rappelée. Et samedi, ces seize années seront balayées. Hâââte !!!

✔︎ Y'a des trucs, tu as l'impression que jamais mais alors jamais ça ne t'arrivera. Et puis un beau jour, tu te retrouves à n'avoir d'autre choix que porter des loupes pour lire. C'est moche de vieillir.

✔︎  Bon allez... Je te laisse... Je vais prendre une douche froide !

*

samedi 16 juillet 2016

Samedi en musique #25... Love is all - Roger Glover & the Butterfly Ball

Oui, je sais, j'ai séché le rendez-vous la semaine dernière. Je ne te ferai pas le coup de la faille spatio-temporelle. Encore que, je pourrai. Mais non, c'est juste que j'étais investie d'une bien importante mission qui m'a tenue éloignée de mon ordi pendant une bonne dizaine de jours : offrir des vacances de rêve en Normandie à mon Niéçou. Mission accomplie, ma vie peut reprendre son cours normal.

Enfin presque. Parce qu'entre temps, il y a eu hier soir...

Et j'ai pour le coup eu une furieuse envie de déterrer cette chanson qui affiche joyeusement quarante-deux printemps et pas encore de rides. Elle me rend happy à chaque fois que je l'entends, célèbre la joie, l'amour, le "vivre ensemble" et je ne m'en lasse pas. Elle est tellement appropriée en ces heures sombres.

"Everybody's got to live together
All the people got to understand
So, love your neighbour
Like you love your brother
Come on and join the band...
"


*** Mon Samedi en Musique pour BBB's Mum. ***

*

vendredi 15 juillet 2016

Sick of this shit


Oui, je dis des gros mots, mais je suis chez moi et puis, de toute façon, il n'y a que ça qui me vient ce matin...

À 845 kilomètres de Nice, ma soirée d'hier avait été tranquille. Jusqu'à ce moment où la nuit a revêtu, avec un sale goût de déjà-vu, ses habits de cauchemar. 
J'ai passé des heures à retwitter des avis de recherche, me suis finalement effondrée vers quatre heures du matin. Tôt ce vendredi, je me suis réveillée en larmes. K.O.

Avec juste envie de vous dire ça...

Sortons, vivons, aimons, rions, dansons, trinquons, chantons, jouons, mangeons, réunissons-nous, allons au stade, remplissons les salles de concert, portons des décolletés, lisons des poètes sulfureux, allongeons-nous à demi-nus sur les plages, kiffons les festivals, de rock, de danse, de théâtre, d'art lyrique, faisons les fous, l'amour, des enfants pour les aimer, leur apprendre à lire, à rire, à danser, à chanter... Adonnons-nous à tout ce qui leur fout la gerbe et qui est le sel même de la vie, de notre vie. De celle qu'ils veulent changer, meurtrir, ébranler.

Parce que la vie sera toujours plus forte que la barbarie.

*

mercredi 13 juillet 2016

Degustabox de juin {code PROMO inside !}


Laissez-vous surprendre. C'est ce qu'il y a écrit au cœur de cet autocollant vert qui chaque mois, me sépare de la découverte de ma Degustabox. Un dernier rempart qui peut sembler bien anodin mais qui nous rappelle, au tout dernier moment, que le plaisir est pour beaucoup dans la découverte. Et c'est un plaisir qui se renouvelle chaque mois grâce à ce partenariat au long cours que j'ai la chance d'entretenir avec cette chouette box gourmande.

Et je te propose de découvrir de suite ce qui se trouvait dans la dernière, celle de juin.

***


Olives à l'ail TRAMIER
Les olives, c'est un de mes péchés mignons, à l'apéritif notamment. Et si elles marinent dans une saumure bien aromatisée, c'est encore mieux. Alors bien sûr, je suis tombée sous le charme de celles-ci. Oui, parce que l'ail ne me fait pas peur, penses-tu, j'ai réussi à en ingurgité lors de mon premier resto avec MariChéri ! Pour le coup, plus que simplement de l'ail, il s'agit d'un mélange qui en contient bien sûr, mais aussi des herbes de Provence et du persil.


Bonbons Fun Animals LOOK-O-LOOK
Les bonbons, ce sont ceux que l'on connaît, tout simples, rangés pas dix dans leur petite papillote transparente. Le petit plus, ce sont les petits insectes en plastiques dans lesquels ils sont glissés. C'est mignon, plein de couleur et surtout, on peut s'en resservir. Pour décorer des stylos par exemple. Inutile de préciser que je me les suis fait piquer par mon niéçou.

Sel marin aux légumes et herbes HERBAMARE
Un sel aromatisé, c'est un peu plus qu'un simple sel. Et ça ajoute un petit goût en plus dans tes assaisonnements, tes marinades, tes soupes, tes préparations de légumes. Je l'apprécie particulièrement avec du poisson. À avoir dans tes placards si, comme moi, tu aimes varier les plaisirs.

Sauce soja KIKKOMAN
Un incontournable pour tous ceux qui apprécient la cuisine venue d'Asie. Ici, nous l'utilisons pour la cuisson, les marinades ou l'assaisonnement. Par exemple, pour les carottes râpées, je l'associe au jus d'orange, au cumin et au poivre, un délice.

Amandes / pistaches WONDERFUL BRANDS
Quand tu as goûté une fois les pistaches Wonderful, c'est super difficile d'en manger d'autres marques. Oh tu peux essayer, bien sûr, mais je ne suis pas certaine que tu les trouves aussi bonnes. En revanche, je ne connaissais pas les amandes, lacune réparée et avec le même résultat : elles sont divines.


Moment Burger pavot-sarrasin HARRYS
Je suis super fan des pains à graines et j'aime bien varier les plaisirs pour les hamburgers, j'ai donc été ravie de pouvoir tester ces délicieux buns. Moelleux, goûtus et bien grands, on peut les garnir copieusement sans qu'ils en sèment sur la table à chaque bouchée. Et c'est idéal pour les jours où j'ai la flemme de préparer mes pains moi-même.


7UP saveur mojito / saveur cocktail exotique
Ça faisait plusieurs semaines que cette histoire de "saveur mojito" m'interpelait pendant les écrans de pub. Curieuse et gourmande de nature, grande amatrice de mojit', il fallait bien que je finisse par essayer. Et bien... comment te dire... le sucre n'est vraiment pas mon ami. Et ces boissons, l'une comme l'autre, sont réellement trop sucrées au goût, et je préfère ne même pas imaginer en terme de composition, même si je ne m'illusionnais pas vraiment en y goûtant. Le goût mojito, il est bof-bof. En revanche, le cocktail exotique n'est pas mauvais.

7UP saveur mojito free
Après avoir testé et il faut bien l'avouer pas tellement aimé le "avec sucre", j'ai espéré que le free serait plus à mon goût. Et bien non... Il est probablement moins sucré et terme de composition, mais le goût est à la fois hyper marqué en sucre et un poil chimique. Conclusion, je laisse ce type de sodas à d'autres.

Cidre rosé / Cidre & Cerise L'ÉCUSSON
Oh mais je les connais, ces petits cidres. Je les connais et même mieux que ça : je les adore ! Enfin, le rosé, parce que j'ai déjà dû le dire par ici, si je suis une dingue de cerise, le fruit, je n'aime pas du tout ce qui en a le goût. Mais, courageuse, j'ai tenté le coup à la faveur de l'apéro dînatoire de fin de séjour de mon niéçou à la maison. Et contre toute attente, j'ai vraiment aimé. Une boisson alliant légèreté et fraîcheur, parfaite pour les apéritifs de l'été.

Ketchup MARIUS BERNARD
Si tu n'aimes pas particulièrement le ketchup "ordinaire" et que tu es amateur/trice de saveurs vraies, tu risques fort d'adorer cette création. Bien moins sucrée et surtout au bon goût de tomates séchées, elle apporte un côté vraiment authentique à tes grillades, pâtes et autres burgers. On a a-do-ré.

Spaghetti sans gluten PANZANI
Ces pâtes sans gluten sont composées de riz brun, de riz blanc et de maïs, soyons honnêtes, je ne les ai pas encore goûtées. Mais d'aspect, en tout cas, elle ressemblent à des pâtes classiques, on s'y tromperait. Je ne manquerai cela dit pas de revenir te dire ce que j'en ai pensé une fois que je les aurais mangées !

***

Une fois de plus une box au top, entre valeurs sûres et nouveautés sympathiques.

Et si tu souhaites te lancer et la recevoir toi aussi, Degustabox me permet de te faire bénéficier d'une réduction de 5€ sur ta première box, grâce au code 64J1W que tu peux insérer sur le site au moment de ta commande. Ça met la box à moins de 11€, un super tarif découverte dont il serait dommage de ne pas profiter.

Régale-toi !

*
Box offerte

vendredi 8 juillet 2016

Assister à une lecture-concert, remonter le temps, parier de nuit...? Que faire à Caen ce week-end #7

Hello hello ! Je trouve enfin quelques instants dans le planning très chargé des vacances de mon niéçou en Normandie pour venir un peu alimenter ces pages qui vivent au ralenti ces derniers jours. Le soleil est enfin de retour, la tatie gâteau que je suis n'en finit plus de se plier en douze pour faire plaisir à la petite fille de sa vie, bref, tout roule. Imagine, j'ai même une vingtaine de minutes devant moi, là, pour venir te donner des idées d'activités pour le week-end.

Petite note pour toi-même, quitte à paraître un peu ronchon de bon matin : pas la peine de venir m'aboyer dessus ni par mail, ni en commentaire ici parce que ma sélection ne te convient pas. Par définition, c'est MA sélection, et elle est à caractère non exhaustif, comme je le répète chaque vendredi. De même, certains évènements courent parfois sur plusieurs jours, semaines, voire mois, je n'en reparle pas systématiquement, et rien n'empêche personne de consulter les archives de ce rendez-vous. En revanche, si tu as envie de partager un truc qui te tient à cœur et que j'aurais oublié, ce qui est quand même loin d'être impossible, n'hésite surtout pas à laisser un petit mot à la suite de ce billet pour nous en dire plus, nous donner envie de t'y rejoindre toussa toussa...!

Bon, c'est pas le tout, mais alors... que fait-on, ce week-end...? Un tout petit programme, pas seulement caennais, et même très peu caennais pour le coup, mais j'espère qu'il te donnera des idées ou des envies. Et peut-être se croisera-t-on sur l'un ou l'autre de ces évènements.

***


"Qui a volé la Joconde ?", une lecture-concert de la Compagnie PMVV
C'est la bibliothèque de la Folie Couvrechef qui accueille cette lecture qui sera faite dans le cadre des 15èmes Rencontres d'été Théâtre & Lecture en Normandie, qui ont débuté le 5 juillet et non pas le 16 comme l'annonce l'affiche et qui se terminera le 24 août et pas le 21 (il y a des trucs qui m'échappent parfois). Le thème de cette édition 2016, bien évidemment en rapport avec Normandie Impressionniste, c'est le portrait. Bref, la Compagnie PMVV propose une lecture-concert autour du portrait le plus célèbre du monde. Des textes d'auteurs variés de toutes les époques seront lus, les aventures du tableau seront narrées, et ce joli moment se terminera par un goûter.
Ça se passe samedi, à 16 heures. Entrée libre. Et plus d'informations sur ce festival ici.

***


La ré-ouverture d'Ornavik.
Commencée en 2011, l'aventure Ornavik, c'est celle de la reconstitution d'un territoire viking et franc, afin de témoigner de la vie dans notre région de sa création, en 911, jusqu'au départ de la flotte de Guillaume pour l'Angleterre, en 1066. Un formidable projet qui nous propose notamment de découvrir un village médiéval où habitants, agriculteurs et artisans nous proposent un bond dans le temps absolument passionnant. Une sortie idéale en famille sur les traces de nos ancêtres.
Tout cela se passe dans le parc de Beauregard, à Hérouville-Saint-Clair. L'ouverture au public se fera demain et dimanche, à partir de 14 heures, puis tous les dimanches jusqu'à fin août. Une participation de 6€ par personne, ou de 12€ par famille, te sera demandée, des montants directement alloués à la construction du village et à la mise en place de chantiers de formation et d'insertion, une façon de contribuer toi aussi à la pérennité de ce lieu hors norme. Tu trouveras des précisions, en plus de passionnantes infos, sur le site d'Ornavik.

***


Le Moyen-Âge en Fête au château de Crèvecœur.
Avant Les Médiévales, dont je te parlerai dans quelques temps puisqu'elles commencent à la toute fin du mois, le château de Crèvecœur-en-Auge t'accueille tous les jours jusqu'au 29 juillet avec ce prélude orchestré par la compagnie La Muse, des artistes qui ont fait du spectacle historique leur spécialité. Tout au long de la journée, ateliers et spectacles s'enchaînent afin d'initier le public à divers aspects de la vie quotidienne de la fin du Moyen-Âge. On pourra même se restaurer dans une taverne médiévale, comme à l'époque. Des tournois de chevalerie seront organisés les dimanches 10 et 17 juillet, ainsi qu'une grande enquête criminelle médiévale le dimanche 24.
De 11 heures à 19 heures. Tarifs : 9€ pour les adultes, 5€ pour les 7-14 ans, gratuit pour les moins de 7 ans. Accède au site internet du château de Crèvecœur en cliquant ici.

***


Les Estivales de l'hippodrome de Cabourg.
Durant tout l'été, les mardi et vendredi soirs, l'hippodrome de Cabourg t'accueille de 19 à 23 heures pour des nocturnes riches en évènements : des courses bien évidemment, des activités pour les enfants comme un carrousel, des baptêmes de poney ou une structure gonflable, des concerts et autres rencontres-dédicaces. Particulièrement passionnante, la découverte des coulisses où tu pourras assister aux derniers préparatifs des trotteurs avant qu'ils n'entrent en piste.
Une sortie originale à faire en famille ou entre amis, nous y avons goûté l'an dernier, c'est vraiment très sympa. Les détails, le programme et des invitations à télécharger par ici.

***


Les Sorties de Bain à Granville.
Oui, je sais, cette semaine, je t'emmène bien au-delà de Caen ! Mais les Sorties de Bain, c'est un festival d'arts de la rue absolument incontournable ici en Normandie, mais aussi sur le plan national. Il te permettra de plus de découvrir la très jolie ville de Granville, et au-delà le département de la Manche qui mérite vraiment que l'on s'y attarde.
Organisé par l'Archipel, la scène conventionnée de Granville, ce festival, c'est quatre jours riches en spectacles en tous genres puisque c'est pas moins de 140 représentations qui te seront proposées, dans un cadre génial qui plus est. Théâtre, musique, cirque, danse sont tous à l'honneur, et s'accompagnent notamment d'actions de médiation autour d'un thème : "Culture pour tous". Ça a commencé jeudi et se poursuit jusqu'à dimanche soir. Tout le programme sur le site de la manifestation.

***

Passe un bon week-end. moi, je vais de ce pas invoquer le soleil pour qu'il revienne... Parce que, si j'annonçais son retour au début de ce billet, il a trouvé le moyen de se refaire la malle pendant que je l'écrivais...!

*

mardi 5 juillet 2016

La Radio de l'Été des Blogueurs, le retour !

Oui, le voilà enfin revenu, ce rendez-vous annuel orchestré par Lolobobo qui nous fait du bien aux oreilles ! C'est déjà la septième saison. Sept étés de très bonne musique et ça a l'air drôlement bien reparti cette année, puisque le premier partage que j'ai pu écouter, c'était Feu! Chatterton.
C'est avec plaisir que j'ai participé l'an dernier. Et que je remets ça aujourd'hui.

J'ai choisi un extrait de la très belle collaboration entre la musique d'Ibrahim Maalouf et la plume d'Oxmo Puccino autour d'Alice au Pays des Merveilles, Tomber longtemps.
Et j'en profite pour t'inviter à découvrir l'ensemble de cette création musicale à la fois hors norme et remplie de poésie.



Maintenant que c'est fait, je refile le bébé à Alice, pour rester dans le thème et parce qu'elle m'avait taguée l'année dernière, ainsi qu'à Ptisa, dont les goûts sont souvent différents des miens et j'adore ça.
Tu peux bien évidemment participer toi aussi si tu le souhaites, tout est très bien expliqué dans ce billet. Et surtout écouter tous les titres mis en avant sur le player qui suit. Enjoy !

écoutez la radio des blogueurs

*

lundi 4 juillet 2016

Ces livres qui m'ont construite

"Préparons notre wish list à dévorer sous un parasol, en évoquant LE livre, celui que l'on préfère, que l'on garde sur sa table de chevet, qu'on a lu plusieurs fois et qu'on relira...", c'est le thème choisi aujourd'hui par MHF, avec qui j'ai justement en commun cette passion pour la lecture.
 
Je préfère te prévenir de suite : il m'est absolument impossible de répondre très formellement à cette fameuse question, celle qui parle de livre préféré, parce qu'elle mériterait que j'y réfléchisse pendant un temps indéterminé et que tu n'as pas que ça à faire qu'attendre que je me décide enfin, parce que la réponse sera forcément un crève-cœur et que, de toute façon, je ne suis pas certaine qu'elle serait la même selon que tu m'interroges aujourd'hui, demain ou dans dix jours...

J'ai donc, de mon propre chef, j'espère que mes amies du lundi ne m'en voudront pas, choisi de détourner légèrement le thème en sortant de mes bibliothèques le livre... euh... je ne sais pas vraiment comment dire sans paraître un peu grandiloquente... mais disons le livre qui fait celle que je suis. Enfin, pour être plus précise, LES livres, mon incapacité à faire des choix étant une fois de plus passée par là.

Les voici donc.


Le Petit Prince de Saint-Exupéry. Parce que je ne veux jamais perdre l'enfant qui est en moi. Parce que je l'ai lu un nombre incalculable de fois, c'est d'ailleurs un des rares ouvrages qui y ait eu droit ici, et que j'y ai trouvé à chaque fois des choses différentes.

Tomber sept fois, se relever huit, de Philippe Labro. Probablement l'un des plus forts témoignages que j'ai pu lire sur l'invisible maladie que je partage avec cet homme que j'admire. Je le possède en plusieurs exemplaires, le bouquin, pas la maladie, merci ! Je l'ai aussi offert à de nombreuses reprises. Parce qu'il apporte une bouffée d'espoir aux malades, il m'en en tout cas permis d'admettre et de mieux avancer depuis toutes ces années. Mais aussi pour expliquer tout ça à mon entourage, aux personnes qui sont confrontées à cette saleté. Depuis, son titre, inspiré du célèbre proverbe japonais, "Nana korobi, ya oki" dans le texte, n'a plus jamais quitté mon esprit.

Indignez-vous, le manifeste de Stéphane Hessel. Tout est dans le titre et je m'applique au quotidien à ne jamais perdre ma capacité à m'indigner.

Pas vraiment divertissants ni légers au point de trouver facilement leur place dans ton sac de plage. Mais à avoir lu incontestablement. ;-)

*** Pour Les Lundis à Deux d'Alice et Zaza. ***

*