samedi 23 mai 2015

Jusqu'à ce que la mort nous unisse - Karine Giébel


Quatrième de couverture :

La montagne ne pardonne pas. Vincent Lapaz, guide solitaire et blessé par la vie, l'apprend aujourd'hui à ses dépens : la mort vient de frapper, foudroyant un être cher. Simple accident ? Vincent n'en croit rien : la victime connaissait le parcours comme sa poche. C'est un meurtre. Avec l'aide d'une jeune gendarme, Vincent mène l'enquête, de crevasses en chausse-trapes, déterrant un à un les secrets qui hantent cette vallée. Et Lapaz non plus n'est pas du genre à pardonner...

"Ce livre est un captivant suspense psychologique avec, en toile de fond, les décors majestueux de la montagne." Jean-Paul Guéry, Le Maine Libre

Ce ouvrage a reçu le Prix des Lecteurs au Festival Polar de Cognac.

***

Mon avis :

Karine Giébel, c'est un peu ma sauveuse. J'ai traversé la semaine dernière un genre de Triangle des Bermudes de la lecture, un de ces moments où aucun bouquin ne passe, où chaque page que je lis est oubliée dans la foulée. À une époque, je m'entêtais, très lourdement, l'abandon ne faisait pas partie des choses acceptables. Maintenant, j'ai compris, je n'insiste plus : si ça ne passe pas, j'arrête. Quitte à reprendre plus tard. Et la semaine dernière, j'ai souvent arrêté. Trois fois précisément.
Heureusement, avec le temps, j'ai réussi à identifier les auteurs capable de briser ce genre de spirale infernale. Karine Giébel en fait incontestablement partie.

Ses romans ont le don de me happer et celui-ci n'a pas failli à la règle. Malgré quelques réserves, je t'en parlerai plus loin.

Vincent est guide en montagne. La blessure dont la quatrième de couverture parle sans en parler, c'est le départ de sa femme. Sans préavis, quasiment sans explication, si ce n'est une phrase lapidaire laissée sur l'ordinateur. Un départ dont il ne s'est évidemment pas remis, et qui influe encore lourdement sur sa vie et ses relations aujourd'hui. Heureusement, il y a Pierre, l'ami fidèle. Et la montagne, personnage à part entière de cette sombre histoire avec la vengeance pour toile de fond.

Très honnêtement, ce n'est pas le meilleur roman que j'aie lu de cet auteur, loin de là même. Je n'ai pas perçu la tension psychologique qui est le propre de ses ouvrages d'ordinaire, et qui est allée parfois jusqu'à me mettre terriblement mal à l'aise. Là, franchement, il n'y a pas de quoi frissonner. Pour couronner le tout, j'avais percé le secret de l'intrigue à quelques 150 pages de la fin... Une intrigue qui n'est pas d'une grande complexité, ni véritablement menée de façon passionnante, les personnages sont, quant à eux, trop manichéens pour être réellement attachants.
Mais il n'en reste pas moins un bon divertissement, qui se lit rapidement. Parfait pour sortir du Triangle des Bermudes de la lecture ! Depuis, ça va mieux, merci.

*** Le Samedi, on Lit chez Virginie. ***

*

vendredi 22 mai 2015

Les états d'esprit du vendredi {vendredi 22 mai}

Les états d'esprit du vendredi #13


Jour ☞ vendredi 22 mai
Heure ☞ 7h44

Fatigue ☞ Saine. Et c'est assez rare pour être souligné.
Humeur ☞ Excellente, merci le ciel bleu ! Merci aussi les vacances de MariChéri !!!
Estomac ☞ En attente... J'ai préparé un gâteau pour le petit-déjeuner.
Condition physique ☞ Pas mal ! Marcher tous les jours me réussit. C'est une évidence mais ça ne mange pas de pain, d'enfoncer une porte grande ouverte de temps en temps. ;-)
Esprit ☞ En mode "Mort aux c*ns", et ça fait un bien fou.
Boulot ☞ Toujours RAS...
Reste ☞ Une petite heure avant que le réveil ne sonne...
Penser à ☞ Ce p*tain de vide-dressing.......!
Avis perso ☞ Jusqu'à preuve du contraire, chez moi, je fais ce que JE veux !
Message perso ☞ Alors Berlin, c'était bien...?
Loulous Petits félins ☞ Très énervées par les hirondelles.
Amitiés ☞ #moijaidescopinesenor. Définitivement !
Love ☞ A pris des couleurs, vit en bermuda, bricole et range, prend des photos quand on va se balader, commence à penser barbecue pour le week-end, kiffe les vacances quoi !!!
Sorties ☞ Probablement en bord de mer cet après-midi. En fait, on n'a pas encore décidé de la destination pour notre balade du jour.
Divers ☞ Elle était fraîche mais je me serait bien baignées quand même !
Courses ☞ Pô de sous, pô de courses.
Envie de ☞ Dévorer ce livre que je viens de commencer. Je suis définitivement accro aux enquêtes de Pendergast.

'Zic ☞ J'ai une passion secrète en matière de musique, les reprises, les bonnes de préférence. Et parfois, elles font mieux que rivaliser avec l'original, elle le supplantent. C'est, pour moi, incontestablement le cas de cette merveilleuse version de Mon amie la rose de Natacha Atlas. Elle n'est pas récente mais je ne m'en lasse pas.


Fin ☞ 8h02

*** Un très chouette rendez-vous signé Fedora, visiblement pas super motivée par le week-end qui approche, et The Postman, qui a choisi entre lire et dormir. Évidemment, tu peux nous rejoindre toi aussi ! ***

*

jeudi 21 mai 2015

Normandy Channel Race 2015, c'est parti !

C'est jeudi, c'est Normandie #7

À partir d'aujourd'hui et jusqu'à la fin du mois de mai, Caen accueille la sixième édition de la Normandy Channel Race, une course à la voile en double sur des Class 40. Un parcours de près de 1.000 miles à travers la Manche, la mer Celtique et la mer d'Irlande, une boucle qui part et revient à Caen, en passant par des lieux mythiques : les îles Saint-Marcouf, l'île de Wight ou le Fastnet, entre autres.

Les premiers bateaux sont arrivés hier, nous en avons vu certains lors de notre balade sur la plage.



Le départ sera donné dimanche 24, à 16 heures, après que les voiliers aient paradé sur le canal du bassin Saint-Pierre jusqu'à l'écluse de Ouistreham. Parade qui offre d'ailleurs une chouette occasion de balade en famille, à pied ou en vélo, histoire de suivre les marins. La phase de retour est prévue pour commencer le vendredi 29 avec l'arrivée des premiers bateaux au ponton d'attente, à Ouistreham toujours. Les prix seront remis à Caen à midi le dimanche 31.

Pendant ces dix jours, le quai Vendeuvre accueille le village de la course le long du bassin Saint-Pierre et de nombreuses animations sont prévues, pour les petits et les plus grands.
Tu trouveras toutes les infos utiles à la fois sur le site de la course, et sur la page FB dédiée. Tu pourras évidemment aussi y suivre la course.

Moi, je te laisse avec quelques photos prises à Caen par une très belle soirée de mai, lors de la deuxième édition de cette belle course, c'était en 2011.











*

mercredi 20 mai 2015

Ma semaine gourmande #8

Mercredi gourmand #154

Une fois n'est pas coutume, mes deux rendez-vous du mercredi fusionnent. Parce que je suis assez peu devant mon ordinateur en ce moment, que je profite à fond de MariChéri qui, je le rappelle, est en vacances, et parce que je n'ai que des petites bricoles ponctuelles à vous raconter en terme de gourmandise. Cela dit, notre semaine gourmande a été bien remplie, j'espère qu'elle vous donnera des arguments pour me pardonner cet écart ! ;-)

Alors, du coup, cette semaine, j'ai...


... reçu un chouette cadeau de la part de mes beaux-parents : une cagette remplie de beaux légumes. Ils revenaient de quelques jours passés en Bretagne et ont cédé pour nous à l'appel des pommes-de-terres et navets nouveaux, des poireaux, de superbes artichauts et bien sûr, des oignons de Roscoff. Franchement, c'est le souvenir parfait à rapporter de vacances. C'est comme apporter un tourteau à la place d'un bouquet de fleurs en fait...!


... préparé ma première vraie bonne salade de tomates de l'année. Quelques tomates rondes, des ananas, je les adore, un micro-concombre trouvé au fond de notre carton de légumes, de la mozza taillée en tous petits dés, de l'oignon doux et un filet d'huile d'olive : les ingrédients parfait pour une extase gustative.

... retrouvé des graines de courgettes dans un coin de ma cuisine. Je vais donc tenter pour la deuxième fois, de produire quelque chose dans mon propre jardin. Avec, je l'espère, bien plus de succès que la première fois ! Et maintenant que je t'ai avoué à quel point je suis une quiche dès qu'il s'agit de plantations, j'aime autant te dire que je compte sur toi pour me faire une ola dès l'apparition du tout premier bébé légume dans mon carré potager.


... picoré une divine andouille à l'apéritif. Encore un truc venu de Brettonie. Encore un truc à la limite de l'indécence. Encore un truc auquel j'ai été incapable de résister. Encore un truc qui n'a pas duré bien longtemps entre nos murs/mains/dents. Mais pétard, qu'est-ce que c'était bon !!!

... cédé à l'appel du one-pot-pasta. Après m'être régalé les yeux de ceux de Val, puis de MamieVlin, j'ai décidé de passer à l'action. J'ai improvisé avec des tomates, du thon et de l'ail, le résultat était tout à fait délicieux. Nous aimons d'ordinaire les pâtes plus al dente mais ça ne nous a pas empêchés de valider ce mode de cuisson super pratique. Hâte de tenter d'autres variantes.


... eu de folles envies de pamplemousse. Et j'y ai cédé. Ce qu'il y a de bien, avec ce genre d'envie, c'est qu'elle n'entraîne pas le moindre début de semblant de culpabilité. Si je m'écoutais, du pamplemousse, j'en mangerais à tous les repas tellement j'aime ça.

... mangé des artichauts. Et ça faisait bien longtemps ! Bon bien sûr, je n'ai pu m'empêcher d'entendre dans ma tête toutes les blagues de Coluche ou de mon père sur le sujet, mais j'ai réussi à me contenir et à ne pas les partager avec la tablée. Je grandis, je m'assagis, je progresse...! :p


 ... préparé un excellent rôti de porc. Dans ma cocotte "magique", celle dans laquelle je jette tout, ma viande et mes petits légumes, et que je glisse au four, tout en étant assurée qu'il en ressortira quelque chose de parfait.

... pris chacun de mes repas avec Lui. Du petit-déjeuner au dîner, j'ai apprécié de pouvoir toujours manger en sa compagnie. Ça me change des semaines où je suis seule la plupart du temps, et où, du coup, je n'ai goût à rien. Là, on a plaisir à cuisiner l'un pour l'autre, chacun à son tour. Du poisson, de la viande, des légumes, des tas de bons petits plats pour se faire plaisir et profiter l'un de l'autre. Non seulement c'était très bien, mais ça va encore durer une petite douzaine de jours !!!

Et toi, ta semaine gourmande, elle était chouette...?

***

Aujourd'hui, tu trouveras aussi de la gourmandise chez...
- Meyilo qui t'emmène chez mon son glacier préféré.
- Les délices d'Anaïs avec une salade printanière vraiment très gourmande.
- Maud qui a préparé des mini cakes aux saveurs du Sud avec un reste de ratatouille.
- MamieVlin qui a, elle aussi, testé le fameux gâteau à l'orange du chef Piège.
- Maman Mammouth chez qui il y a une usine à bulle dans la cuisine.
- Nathalie Rose qui reproduit avec talent une recette secrète de Beau Papa.
- Alice chez qui il y a du chocolat, mais pas de beurre ! ;-)
- Liza qui nous invite à prendre le petit-déjeuner en terrasse.
- Ptisa accompagnée de Jamie Oliver et de ses recettes du jardin.
- Claire avec une bonne adresse gourmande à Locronan.
- Magda, née sous le signe du barbecue !
- Val chez qui il y a de la ta-thym et de la star au menu.
- Chocoladdict qui a remplacé le chocolat par des fraises, comme la semaine dernière !
- Julie qui nous confie les secrets d'un grand classique réunionnais.
- Maripolmi et ses cigares salés histoire de faire passer les restes.
- Une mère & sa Fille avec un joli carnet d'adresses gourmandes barcelonaises.
- Arlette qui a reçu de quoi nous préparer cappuccinos et cafés en tout genre.
...
Et bien sûr, mes deux copilotes :
- Sophie dont les petits chaussons sont d'inspiration à la fois normande et canadienne.
- Sysy *bientôt*


*** Tu veux nous rejoindre ? Tu publies un billet avec une gourmandise dedans, tu y insères un lien vers chacun de nos blogs, à Sophie, Sysy et moi, et tu viens nous donner l'url de ta participation en commentaire sur nos articles. Nous nous chargerons de récapituler toutes les gourmandises publiées. Et bien sûr, si tu le souhaites, tu peux venir toquer à la porte du groupe FB que nous avons créé pour l'occasion. ***

*

mardi 19 mai 2015

Un petit boulot - Iain Levison


Quatrième de couverture :

Une petite ville américaine est ravagée par la fermeture de l'unique usine, délocalisée au Mexique. Jake Skowran a non seulement perdu son travail, sa télé, son aspirateur, mais aussi sa petite amie, partie vers des cieux plus cléments... Pour ne pas perdre aussi sa propre estime, il est prêt à accepter n'importe quel "petit boulot", y compris celui que Ken Gardocki, bookmaker mafieux, lui propose : tuer sa femme. Avec sérieux et application il s'attelle à son nouveau travail... Un portrait au vitriol de l'Amérique des laissés-pour-compte.

Iain Levison est l'auteur de A Working Stiff's Manifesto, un récit autobiographique. Né en Écosse, il a grandi aux États-Unis et vit à Philadelphie. Un petit boulot est son premier roman.

"Jake est le nouveau héros des temps modernes... Ce Petit boulot pourait devenir un antidote à la déprime généralisée... un bestseller !" Martine Laval, Télérama
"Iain Levison a réussi, avec son premier roman, un coup de maître." Émilie Grangeray, Le Monde
"Noir et loufoque... une sacrée bonne surprise." Isabelle Lortholary, Elle

***

Mon avis :

Je suis tombée sur ce roman un peu par hasard, en flânant dans les rayons de la petite mais néanmoins charmante bibliothèque de mon bled. J'avais le souvenir d'avoir passé un excellent moment de lecture avec Arrêtez-moi là ! du même auteur, un court roman qui tordait le cou au système judiciaire américain, je n'ai donc pas beaucoup hésité avant de l'emprunter. Et je ne le regrette pas !

J'ai suivi Jack, anti-héros notoire, avec délectation tout au long de ses aventures. Quand tu perds ton boulot, que tes créanciers font saisir tes moindres possessions, que ton horizon est aussi dégagé qu'une colline pelée par temps d'orage, alors oui, tu es sûrement prêt à tout. Le petit boulot, histoire d'effacer une dette de jeu, n'est que la première étape ! Parce qu'après avoir tué la femme de Gardocki, Jack ne balance pas le flingue qui lui a servi à commettre son méfait dans la rivière, comme convenu... Et que, forcément, ça revient pour lui à mettre le doigt dans un engrenage qu'il ne maîtrisera pas. Enfin, peut-être que si, mais ça, pour le savoir, il faudra que tu ailles au bout de la lecture de ces 211 pages délectables.

J'ai bien évidemment songé au cinéma social anglais, avec ses films qui mettent en scène des chômeurs ne manquant pas d'idées pour améliorer le quotidien, mais aussi à l'univers barré des frères Coen, Fargo et The big Lebowski en tête. Oui, j'ai vraiment trouvé à ce roman un côté indéniablement cinématographique, à quand une adaptation ?
Ce livre a l'air léger comme ça, est définitivement très drôle, d'un humour teinté de noir comme je l'aime, mais surtout véhicule un propos profondément critique à l'égard du capitalisme débridé, de la société de consommation, du monde du travail. J'ai aussi adoré le côté amoral de cette histoire, le style jubilatoire de l'auteur y étant pour beaucoup : ça me fait toujours cet effet quand on parvient à écrire des choses pour le moins "dégueu" (oui, je sais, mais aucun autre mot ne m'est venu sur l'instant !) avec autant de légèreté ! J'aurais juste adoré que ça dure un peu plus longtemps.

Une réussite. Qui m'a donné envie de me jeter sur les trois romans de l'auteur que je n'ai pas encore lus.
Quoi qu'il en soit, je te le recommande sans hésiter.

*

lundi 18 mai 2015

dimanche 17 mai 2015

Cette semaine, j'ai...

... eu bien du mal à lire. C'est arrivé comme ça, un peu sans prévenir. Un coup au moral, et soudain, ma lecture est devenue pesante. C'était un Douglas Kennedy, pas mal pourtant, que j'avais très envie de lire en tout cas. Mais là, plus rien à faire, lire une page me prenait cinq minutes et la mémoriser avait tout de la mission impossible. Je suis donc passée à un bouquin de dév'pers' comme on dit chez les libraires, en me disant naïvement que ça me ferait du bien. Penses-tu...
Heureusement, Karine Giébel est arrivée sur ces entrefaites et m'a embarquée. Six-cents pages dévorées en quelques heures, j'étais sauvée ! ;-)


... fait entrer la couleur dans ma garde-robe. Étonnamment, nous avons craqué tous les deux, MariChéri et moi, sur ce joli top tonique et positif, très éloigné de ce qui nous fait de l'œil habituellement. Envie de soleil probablement. Et puis, je me suis dit qu'un peu de méthode Coué n'avait jamais fait de mal à personne. "Sois géniale"... Peut-être qu'à force de le lire, je songerai à mettre ça en application !

... été très gâtée par mes copines. Par deux fois ma boîte aux lettres m'a offert de jolies surprises cette semaine. De très jolis cadeaux d'anniversaire que la Poste a mis bien longtemps à me délivrer, parfois j'ai l'impression d'habiter au bout du monde... Bref, tout cela a fini par arriver. Et moi, j'ai été terriblement touchée de ces adorables et précieuses attentions. #moijaidescopinesenor !!!


... offert une bonne douche à mes plantes. Les pauvres, survivre ici doit être une lutte de tous les instants pour elles, tellement je n'ai pas les pouces verts... Mais elles sont battantes, elles s'accrochent malgré tout. Pour la peine, après la douche, elles ont gagné le droit d'occuper un nouvel endroit dans la maison. Puisse ce changement leur être bénéfique !


... ajouté un magnet sur mon frigo. Neuf petits minous romains arrivés ici dans la valise de Mademoiselle A., pour mon plus grand plaisir. J'ai longuement résisté à l'appel des magnets. Il y avait bien assez de mon père qui les collectionnait dans la famille sans que je m'y mette aussi. Et puis, fatalement, un jour, on m'en a offert un très joli. Que j'ai collé sur le frigo. Et voilà, j'avais mis le doigt dans l'engrenage... Raisonnablement cela dit, je n'en ai que quelques uns. Mais quand ils sont choupis comme celui-là, j'avoue, je ne boude pas mon plaisir.

... jardiné et, comme à chaque fois, réussi à me blesser. La faute aux ronces qui envahissent nos parterres et dont nous ne parvenons jamais, d'une année sur l'autre, à nous débarrasser tout à fait. J'avais tellement soigné la protection au niveau de mes mains que j'ai totalement oublié que je portais un pantacourt au moment où je m'y suis attaquée. J'y ai laissé un mollet...


... transformé le virtuel en réel, une fois de plus. Qu'est-ce que c'était bien !!! Trop court mais tellement bien. Six ans à se suivre régulièrement alors tu penses qu'on l'attendait l'une comme l'autre, ce moment. La distance entre nous a longtemps été bien trop importante pour qu'on puisse imaginer une rencontre, on ne franchit pas 6.800 kilomètres sur un claquement de doigts. Mais la vie change et tous ces kilomètres ont fondu comme neige au soleil. Alors, à la faveur d'un week-end à Caen pour Elle, nous avons trouvé quelques instants pour nous voir, avec nos maris et son fils. Qu'est-ce que c'était bien !!! ;-)
Sur ce, je te laisse, je vais tenter de me remettre de mes émotions...!

*** Une semaine de Petits Bonheurs que je partage avec Maman est au Musée et VirginieB. ***

*

samedi 16 mai 2015

Artiste de plage - Bettina Mercier


Quatrième de couverture :

Dessiner sur le sable, empiler des galets, aligner des crabes ou de jolis coquillages, c'est simple et tellement beau !
Petit ou grand, découvrez les trésors à ramasser, créez une "œuvre" en famille, et amusez-vous pendant des heures !

***

Mon avis :

Une fois n'est pas coutume, c'est d'un livre jeunesse que je souhaite te parler aujourd'hui. Un livre jeunesse qui peut, comme le dit la quatrième de couverture, beaucoup intéresser les grands aussi, puisque je me suis régalée à le feuilleter. Mon niéçou l'avait emprunté à la bibliothèque la dernière fois qu'elle est venue nous voir.

Ramasser des coquillages, j'ai toujours adoré ça, et je crois bien que c'est une activité que tous les enfants apprécient. Parce que les coquillages, on ne se contente pas de les ramasser, on peut ausi les utiliser, tout est dans le titre ! Dans ce livre, tu trouveras tout un tas de précieux conseils pour agrémenter chacune de tes sorties à la plage, et accessoirement de quoi occuper les enfants pendant des heures.
À toi les spirales de coquillages, les "châteaux-crottes", les tableaux de couteaux ou de coquilles de moules, les jolies pyramides de verre dépoli, les dessins dans le sable... Ces pages fourmillent d'idées toutes plus sympas les unes que les autres.



L'auteur a aussi un très joli blog sur lequel elle partage toutes sortes de landart, pas spécialement de plage. D'ailleurs, si tu le souhaites, tu peux lui envoyer une photo de tes créations, elle y sera peut-être publiée.

Moi, je suis charmée !

*** Le Samedi, on Lit chez Virginie. ***

*

vendredi 15 mai 2015

Les états d'esprit du vendredi {vendredi 17 mai}

Les états d'esprit du vendredi #12


Jour ☞ vendredi 17 mai
Heure ☞ 16h56... Mieux vaut tard que jamais !

Fatigue ☞ Faudrait que mon esprit intègre un truc : on dort la nuit et on vit le jour. En principe...
Humeur ☞ Correcte. Sans plus.
Estomac ☞ En grande attente du test de ce soir : y'a de la one-pot-pasta au programme !
Condition physique ☞ Normale, ni plus ni moins. Mais avec un mollet en moins : j'ai "déroncé" le jardin !
Esprit ☞ Entre aigreur, déception et profonde tristesse. Je déteste qu'on me prenne pour une c*nne...
Boulot ☞ RAS... Et c'est long.
Reste ☞ Au moins la moitié des panneaux de bois à vernir...
Penser à ☞ Terminer ce que j'ai commencé.
Avis perso ☞ Je ne suis pas trop inquiète, on récolte ce que l'on sème. C'est parfois un peu long à venir mais ça finit toujours par arriver !
Message perso ☞ J'aimerais tant que tu entendes et que tu comprennes toutes ces choses qui me font si mal...
Loulous Petits félins ☞ La Miniature prend la pause comme un mannequin...
Amitiés ☞ Vivement demain soir !!!! Y'a du passage du virtuel au réel dans l'air.
Love ☞ Enfin en vacances ! C'est parti pour une vingtaine de jours de bonheur.
Sorties ☞ Vivement demain soir !!! Comment ça je l'ai déjà dit...? OK, ouais, mais c'est la Nuit des Musées aussi !
Divers ☞ Arriver à la plage au moment précis où le soleil disparaît sur la ligne d'horizon, la louse...!
Courses ☞ Pas spécialement. Mes beaux-parents sont rentrés de Bretagne avec des tonnes de beaux légumes pour nous.
Envie de ☞ Tarte du Champsaur, c'est grave Docteur...?

'Zic ☞ Parfois, le mensonge est drôle. Mais ça, c'est quand il est dans la bouche de Carmen Maria Vega...


Fin ☞ 17h20.

*** Un très chouette rendez-vous signé Fedora, sainement fatiguée, la faute au jogging et à la peinture, et The Postman, chez qui la déco a changé, une réussite ! Et tu peux nous rejoindre toi aussi ! ***

*

jeudi 14 mai 2015

Délicate...


Voici déjà deux semaines que La Délicate, la dernière née de chez Ma Boîte à Beauté, s'est posée dans ma boîte aux lettres.
Deux semaines, c'est le temps qu'il m'a fallu pour essayer chacun des sept produits contenus dans ce joli pochon couleur soleil couchant. Sept produits et un mot d'ordre : prends soin de ton corps, enfin de sa peau surtout ! J'ai donc exfolié, exfolié, exfolié, je me suis crémée, masquée, maquillée... Et voici donc aujourd'hui mon avis sur ces produits.

***


Gel douche Moana - Baïja
flacon 200 ml
Élaboré par un maître savonnier, ce gel douche ultra-onctueux se distingue par sa composition d'huile 100% végétale, de coco et d'argan. Délicatement parfumé, il nettoie et respecte l'équilibre naturel de votre peau qui retrouve ainsi douceur et confort au quotidien. Enfin, sa fragrance exceptionnelle à la fleur de Tiaré séduit pas sa délicatesse et ses notes aussi enivrantes que suaves.
J'avais déjà adoré le gommage reçu dans La Rêveuse l'année dernière, même si j'avais fini par lui reprocher sa texture un peu trop huileuse à mon goût. Mais je n'ai pas boudé mon plaisir en trouvant le gel douche de la gamme dans ma box cette fois-ci. Toujours sous le charme de ce parfum de tiaré hyper raffiné ! À moi les douches à la mode tahitienne !!! Même si, comme pour le gommage, j'ai trouvé que ce gel douche laissait la peau légèrement huileuse, finalement, une fois essuyée, il n'y paraît plus. Et il ne reste qu'un délicat sillage parfumé sur mon passage...!

La poudre de graines de pin maritime - Océopin
flacon 100 g
Cet exfoliant pour le corps est constitué de graines de pin maritime finement broyées qui se transforment en une poudre riche en antioxydants naturels et se révèle un gommage botanique fabuleux pour régénérer, lisser et dégriser la peau. Deux fois par semaine, mélangez une cuillère de poudre à votre gel douche favori et frictionnez l'ensemble de votre corps. 100% bio.
La bonne idée de cette box !!! J'ai toujours regretté que mes gels douches favoris n'existent pas dans une version exfoliante, et bien, voici la solution à ça. Le flacon a rejoint mes produits à douche dans la baignoire et je peux y ajouter un peu de son contenu quand le cœur m'en dit. La poudre n'a qu'un parfum très faible et surtout particulièrement neutre, elle ne dénature donc pas le gel dans lequel tu la mets. Même si, elle aussi, laisse de gros grains noirs dans le fond de la baignoire, l'essayer c'est l'adopter.

Crème des cimes - Annecy Cosmétiques
tube 20 ml
Ce soin protecteur et hydratant aux actifs antioxydants est formulé pour protéger la peau face aux intempéries, tout en donnant un effet bonne mine. Favorisant le bronzage à l'approche des premiers rayons du soleil, grâce à des actifs précieux, la crème des cimes, riche en edelweiss et en huile de tamanu, hydrate et préserve l'intégrité de la peau.
J'ai toujours eu une tendresse pour les crèmes "venues du froid ou de la montagne". Elles représentent la pureté à mes yeux et sont souvent à la fois efficaces et respectueuse de la peau. J'ai donc été ravie de pouvoir essayer celle-ci, je n'avais jusqu'à présent testé que le maquillage de cette marque. Dès l'application, j'ai été gênée par son odeur, typiquement l'odeur de la plupart des produits autobronzants, le genre de truc que je n'utilise jamais, je déteste ça. Comme il était question d'effet bonne mine, j'ai fouiné sur le site de la marque pour tenter de comprendre si oui ou non, elle contenait des actifs autobronzants. A priori pas du tout. C'est donc rassurée que je l'ai utilisée, pour finir par en être plutôt contente (peau douce, pores resserrés...).

Crayon yeux - Avril
crayon
Intensifiez votre regard avec ce crayon pour les yeux fabriqué en France. D'une formulation entièrement Bio, il vous promet une application délicate qui respecte vos yeux tout en vous assurant une tenue parfaite. Souriez... vous êtes filmée !
Je ne suis pas la reine du maquillage, bien loin de là. Je suis absolument émerveillée devant la capacité qu'ont la plupart des femmes à se farder, moi, je suis une bille. Je me maquille bien évidemment, mais toujours de façon très simple, et à l'aide de couleurs très neutres, histoire d'être certaine de ne pas commettre d'impair. Pour le coup, je suis ravie d'avoir reçu ce crayon marron, il sera parfait pour moi ! J'insiste au passage sur le fait qu'Avril est une super marque de maquillage à petit prix et bio, elle gagne vraiment à être connue.

BB Cream Mademoiselle Absinthe - Lollipops
tube 30 ml
Mademoiselle Absinthe est une BB crème magique 5-en-1 ! Enrichie à l'extrait d'absinthe, elle rend au visage son éclat et son naturel grâce à un voile teinté qui hydrate, protège et unifie la peau tout en transparence et assure un fini bonne mine discret et impeccable. Pas sa teinte abricot, universelle, elle s'adapte à tous les types de peau.
 La BB crème, je suis plutôt fan. Et même si j'utilise la même depuis des années, je ne suis jamais contre en essayer d'autres, sait-on jamais, des fois que je tombe sur beaucoup mieux. Au premier coup d'œil, j'ai trouvé cette crème vraiment très orange mais finalement, à l'application, elle se fond vraiment bien à la carnation pour l'illuminer, j'ai vraiment été conquise. Côté tenue, rien de particulier à signaler, mais dans le même temps, elle n'a été soumise qu'à des conditions très normales, pas de grosse chaleur, ni de journée à rallonge. À voir donc sur le long terme mais mon avis "de base" est incontestablement positif.

Mousse Glacier - PhysioSources
pot 40 g
Ce masque antioxydant à base d'algue Durvillea antartica, riche en acide alginique, permet de lutter contre le vieillissement cellulaire et protège la peau des agressions extérieures. On utilisera pour le visage 4 g de poudre pour 160 ml d'eau et pour le corps 20 g pour un litre. Laissez poser avant de rincer et savourez le bien-être que ce soin de haute qualité vous procurera.
Le produit ovni de la boîte ! Il s'agit d'une poudre à mélanger à de l'eau afin de créer un enveloppement pour le visage ou le corps. Moi, j'ai opté pour le soin du visage. Bon, pour tout te dire, je n'ai pas trouvé ça hyper pratique : doser 160 ml avec une cuillère contenant 10 ml, ne pas clairement comprendre si la graduation sur cette même cuillère peut aussi servir pour la poudre, obtenir de quoi faire au moins cinq ou six masques... Tout cela m'a laissée un peu perplexe. En contrepartie, la texture du mélange tient plus du gel que de la mousse et c'est pas plus mal. Et à l'utilisation, c'est vraiment super agréable : la sensation de fraîcheur est top, la peau est extrêmement douce une fois rincée et surtout, elle sent divinement bon. Largement de quoi compenser le côté peu pratique de la chose !

Gommage Piña-Colada - Bernard Cassière
tube 100 ml
L'exotisme s'invite dans votre salle de bain avec le gommage corps Piña-Colada de Bernard Cassière. Riche en extraits d'ananas, de coco et en beurre de Karité, il exfolie vos peaux mortes en douceur et nourrit votre épiderme en profondeur. Son parfum des îles, très gourmand, transforme cette indispensable routine beauté en un moment de plaisir et votre peau reste subtilement parfumée et hydratée toute la journée.
Un gommage pour le corps qui tombe à point, je viens de terminer celui qui était dans ma douche. Et pour le coup, il le remplace très avantageusement. Je suis totalement sous le charme de son parfum, vraiment fidèle à celui de la piña-colada, même si je trouve qu'il s'estompe assez rapidement après usage. Par contre, ses gros grains exfoliants, s'ils font admirablement leur job tout en laissant la peau toute douce, ils n'en restent pas moins assez pénibles à évacuer de la baignoire...



Par ailleurs, il y avait une surprise supplémentaire dans la boîte : un CelluBlue, cette fameuse petite ventouse anti-cellulite en silicone simulatrice de palper-rouler. Je ne peux hélas pas l'utiliser pour des raisons bien indépendantes de ma volonté, mais je ne doute pas que je trouverai une volontaire à qui la donner !

***

En conclusion, je suis toujours aussi fan de Ma Boîte à Beauté. Une sélection de qualité, des produits full-size, une box tous les deux mois, ce qui te laisse largement le temps d'utiliser son contenu. Je me répète d'une boîte sur l'autre mais pour 29,90€ + 3€ de frais de port, elle représente à mes yeux incontestablement le meilleur rapport qualité-prix sur le marché. D'ailleurs, si toi aussi tu souhaites craquer, sache qu'au moment où j'écris ces lignes, elle est toujours disponible sur le site, de même que la boîte précédente, La Coquette. Et si tu craquais toi aussi...? ;-)

*
Box offerte