samedi 13 février 2016

2015, une année de lecture

Migratory Words - Su Blackwell, 2014

Je m'étais promis de ne pas me retourner sur 2015. J'ai pourtant commencé bien des articles, mais très vite, mes velléités de récapitulation se sont heurtées à un constat : 2015 a été pourrie. Un genre d'annus horribilis, au risque de paraphraser Elisabeth II. Mon annus horribilis. Alors le mieux à faire, c'était de vite l'oublier. Et j'ai effacé mes billets.
En revanche, s'il y a bien un point sur lequel je n'étais pas prête à faire disparaître ces douze mois, c'est la lecture.

C'est donc avec un petit mois et demi de retard que je publie aujourd'hui la liste de tous les livres qui m'ont accompagnée au long de la dernière année. Une fois n'est pas coutume, j'ai fait dans le compte rond puisqu'ils sont cent tout pile. Très précisément. Avec, ça m'a sauté aux yeux, une répartition bien plus équilibrée entre littérature blanche et littérature noire. Et bien m'en a pris parce que les coups de cœur se sont multipliés.
Je n'ai pas mis plus de rigueur à les commenter ici que je n'en avais mis l'année précédente. Je ne te ferai pas l'affront de te dire que je tacherai de m'améliorer l'an prochain, depuis le temps, tu connais ma propension à perdre tout ce qui ressemble de près ou de loin à une résolution en cours de route... 

Voici donc la longue liste de mes lectures 2015.

Romans et nouvelles
Mitch Albom, Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut ♥♥♥
Kate Atkinson, C'est pas la fin du monde ♥♥
Baptiste Beaulieu, Alors voilà ♥♥♥♥
Aimee Bender, La singulière tristesse du gâteau au citron
Katarine Bivald, La bibliothèque des cœurs cabossés ♥♥♥♥♥
Donato Carrisi, La femme aux fleurs de papier ♥♥
Arnaud Cathrine, Je ne retrouve personne ♥♥♥♥♥ (coup de cœur)
Jonathan Coe, Expo 58 ♥♥♥♥
Barbara Constantine, Et puis Paulette... ♥♥♥♥
Kenneth Cook, Cinq matins de trop ♥♥♥♥♥
Virginie Despentes, Vernon Subutex 1 ♥♥♥♥♥ (coup de cœur)
Marc Dugain, La malédiction d'Edgar ♥♥♥♥
Ken Follett, Le scandale Modigliani ♥♥
Virginie Grimaldi, Le premier jour du reste de ma vie... ♥♥♥♥
Stéphane Hoffmann, Les autos tamponneuses ♥♥
Titiou Lecoq, Les morues ♥♥♥
Agnès Ledig, Juste avant le bonheur ♥♥♥♥
Iain Levison, Un petit boulot ♥♥♥♥
Lisa Lutz, Les Spellman contre-attaquent ! ♥♥♥
Katarina Mazetti, Le mec de la tombe d'à côté ♥♥♥
Sinéad Moriarty, Adopte moi ! ♥♥
Guillaume Musso, Central Park ♥♥♥
Lori Nelson Spielman, Demain est un autre jour ♥♥♥
Amélie Nothomb, Robert des noms propres ♥♥♥
Alyssa Nutting, Prédatrice
Audur Ava Ólafsdóttir, L'exception ♥♥♥
Audur Ava Ólafsdóttir, Rosa Candida ♥♥♥♥♥ (coup de cœur)
Julie Otsuka, Certaines n'avaient jamais vu la mer ♥♥♥
Chuck Palahniuk, Le festival de la couille ♥♥♥♥♥ (coup de cœur)
Katherine Pancol, Scarlett, si possible ♥♥♥
Marie-Sabine Roger, Bon rétablissement ♥♥♥♥
José Luis Sampedro, Le sourire étrusque ♥♥♥♥♥ (coup de cœur)
Laurence Tardieu, Rêve d'amour ♥♥♥
Sylvie Testud, Gamines ♥♥♥
Jean Teulé, Fleur de tonnerre ♥♥♥
Kim Thùy, Ru ♥♥♥
Karine Tuil, L'invention de nos vies ♥♥♥♥♥
Danny Wattin, Le trésor de Monsieur Isakowitz ♥♥♥
Benjamin Wood, Le complexe d'Eden Bellwether ♥♥♥♥


Romans noirs
Barbara Abel, Duelle
Fabrice Bourland, Le fantôme de Baker Street
Dan Brown, Inferno ♥♥
Michel Bussi, Code Lupin ♥ 
Michael Connelly, Dans la ville en feu ♥♥♥
R.J. Ellory, Les anonymes ♥♥♥♥♥ (coup de cœur)
R.J. Ellory, Les assassins ♥♥♥♥
R.J. Ellory, Les neuf cercles ♥♥♥♥
Joseph Finder, Company man ♥♥♥
Joseph Finder, Paranoïa ♥♥♥♥
Ken Follett, Peur blanche ♥♥♥
Karine Giébel, Chiens de sang ♥♥♥♥♥
Karine Giébel, Juste une ombre ♥♥♥
Karine Giébel, Le purgatoire des innocents ♥♥♥
Emmanuel Grand, Terminus Belz ♥♥♥
Craig Johnson, Dark horse ♥♥♥♥
Moussa Konaté, L'affaire des coupeurs de têtes ♥♥♥
Ian Manook, Yeruldelgger ♥♥♥♥
Ian Manook, Les temps sauvages ♥♥♥♥
Maud Mayeras, Reflex ♥♥♥
Alexander McCall Smith, Les larmes de la girafe ♥♥♥♥
Zygmunt Miloszewski, Les impliqués ♥♥♥
Dror Mishani, Une disparition inquiétante ♥♥♥♥
Nadine Monfils, Mémé goes to Hollywood ♥♥♥
Nadine Monfils, Maboul kitchen ♥♥♥
Valentin Musso, Le murmure de l'ogre ♥♥♥
Franck Parisot, Play ♥♥♥
Preston & Child, Tempête blanche ♥♥♥♥
Preston & Child, Labyrinthe fatal ♥♥♥
Preston & Child, C comme cadavre ♥♥♥
Preston & Child, Les sortilèges de la cité perdue ♥♥♥
Marc Raabe, Incision ♥♥
Lori Roy, Les secrets de Bent Road ♥♥♥
Simenon, Le Port des brumes ♥♥♥
Suzanne Stock, Ne meurs pas sans moi ♥♥♥
Julien Suaudeau, Dawa ♥♥♥♥♥ (coup de cœur)
Franck Thilliez, Angor ♥♥♥
Carlene Thompson, Perdues de vue ♥♥
Olivier Truc, Le détroit du loup ♥♥♥
Le Poulpe
Pascal Dessaint, Les pis rennais ♥♥♥
Andreu Martín, Vainqueurs et cons vaincus ♥♥♥
Olivier Thiébaut, Les pieds de la dame aux clebs ♥♥♥


Essais - Société - Autobiographies
Charles Dantzig, Pourquoi lire ? ♥♥♥♥
Philippe Delerm, Ma grand-mère avait les mêmes ♥♥♥
Virginie Despentes, King Kong Théorie ♥♥♥♥♥
Fred Pearce, Les tribulations d'un consommateur ordinaire qui se prenait pour un écolo exemplaire ♥♥♥♥♥
Line Renaud avec Bernard Stora, Et mes secrets aussi ♥♥♥
Malene Rydahl, Heureux comme un Danois ♥♥♥♥
Valérie Trierweiler, Merci pour ce moment


Bande dessinée
Florence Cestac & Daniel Pennac, Un amour exemplaire ♥♥♥♥♥ (coup de cœur)
Chi, une vie de chat, Tomes 10-11-12 ♥♥♥


Jeunesse
Gayle Forman, Si je reste ♥♥♥
Hayley Long, Lottie Biggs n'est presque pas cinglée ♥♥♥
Janine Teisson, Le petit soleil jaune ♥♥♥♥♥


Pour mémoire, mon échelle de valeur, la même depuis des années :
♠ Passe ton chemin.
♥ Mouais... Pas impérissable à mon sens.
♥♥ Pas mal, mais pas un chef d'œuvre non plus.
♥♥♥ Valeur sûre.
♥♥♥♥ Vraiment bien. Vraiment.
♥♥♥♥♥ À ne rater sous aucun prétexte.

Et n'hésite surtout pas, si tu souhaites que je te parle de façon plus approfondie de tel ou tel ouvrage, si tu as besoin de conseils, c'est toujours avec plaisir !

*

mardi 9 février 2016

En vrac #148


✔︎ Il semblerait bien que j'aie présumé de mes capacités à revenir ici de façon durable...

✔︎ Une fois n'est pas coutume, la photo illustrant ce vrac n'a pas été prise "dans l'instant", ce à quoi je m'astreins pourtant depuis cent-quarante-sept billets. Mais le ciel d'hier, tempétueux et changeant, était nettement plus agréable à regarder que celui d'aujourd'hui, qui se contente d'être terne, gris et mouillé.

✔︎ Gros coup de cœur pour Trapped, la série islandaise diffusée sur France 2 depuis hier soir. On est loin des codes, de l'environnement, des personnages et des intrigues habituels, c'est à la fois foisonnant et assez lent, c'est dépaysant et ça fait un bien fou !

✔︎ Je suis cette fille qui a goûté pour la première fois au topinambour et au potimarron à quarante ans bien passés, et qui a alors connu un véritable coup de foudre gustatif. Si je m'écoutais, il y en aurait au menu tous les jours. Il y a fort à parier que MariChéri poussera un grand soupir de soulagement quand les beaux jours arriveront et que le temps des soupes et des purées sera révolu !!!

✔︎ Ma petite famille féline va se retrouver au grand complet pour la toute première fois dans quelques jours. Ma "numéro 2" se voit contrainte et forcée de revenir à la maison après sept années de dissidence. J'avoue, j'appréhende un peu mais mon cœur de mémèràchats nage dans le bonheur, lui !

✔︎ Le vernis à ongles et moi sommes en train de vivre une véritable histoire de désamour. J'imaginais bien que ça arriverait un jour mais ni si rapidement, ni à ce point. En bref, je passe la plupart du temps les ongles nus et, quand je finis par enfin les colorer, c'est toujours dans les mêmes tons.

✔︎ Fermement décidée à reconstituer ma collection d'Agatha Christie égarée lors d'un déménagement. Fermement ET raisonnablement : n'y entreront que des volumes de seconde main.

✔︎ J'ai hâte que le printemps arrive juste pour le plaisir de pouvoir profiter un peu plus de la lumière du soleil le soir. Marre de devoir fermer les volets avant 18 heures.

✔︎ Toujours des envies de changement par ici mais aussi toujours en panne totale d'idées. Un jour peut-être...

✔︎ J'adore le bruit de la pluie sur les velux. Ça me fait toujours sourire quand j'entends des gens dire que ça leur donne l'impression d'être dans une caravane. Déjà parce que je me demande s'ils se sont réellement déjà trouvés dans une caravane par temps pluvieux. Et ensuite parce que, plus que du bruit, moi j'y entends une véritable berceuse et que ça me donne l'impression de communier avec les éléments.

✔︎ Finalement, les longs déplacements de MariChéri, à défaut de les apprécier, j'ai appris à en tirer le meilleur. Ma méthode : penser aux retrouvailles !

✔︎ Dix-neuf livres lus en janvier, et pour l'instant un seul depuis le début du mois de février. J'en ai cinq en cours mais mes moments de lecture se font poussifs... Dois-je y voir un rapport avec mon retour devant l'ordi...?

*

mardi 2 février 2016

Quarante jours pour moi

Quarante jours, c'est long. Quarante jours dans le silence, ça peut sembler encore plus long. Mais quarante jours, c'est aussi du temps pour se poser, pour réfléchir, pour prendre des décisions, pour profiter. Du temps pour moi.


✔︎ J'ai merveilleusement terminé l'année 2015 par trois jours inoubliables. Entre amis, au fin fond du Pays d'Auge, au coin du feu, dans la simplicité et loin de toute technologie. Des fous rires, du vin, des balades, des heures passées en cuisine ou à table, des confidences, des nuits courtes et beaucoup d'amour. Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi bien.

✔︎ J'ai pris de bons gros shoots d'amour encore et en famille cette fois. Avec ma Lilly, qui grandit, frôle parfois dangereusement l'entrée dans la pré-adolescence, et m'émerveille autant qu'elle m'amuse. Avec ses parents, qui nous ont terriblement touchés en nous offrant un très beau cadeau de Noël. Avec ma tante galloise qui a tenu à nous réunir autour d'une bonne table à l'occasion de ses quatre-vingts ans, une très belle journée qui l'a beaucoup émue.

✔︎ J'ai éteint et mon ordi et ma télé, et j'ai lu. Au réveil, dans la journée, le soir, jusque très tard dans la nuit. Dans le calme, avec un chat sur les genoux, accompagnée d'une tasse de thé bien chaud. Une bonne trentaine de romans. Et ces heures de lecture m'ont emmenée loin, très loin. M'ont fait un bien fou, comme s'il était question de retrouver un plaisir depuis trop longtemps oublié. Pourtant, je n'ai jamais réellement décroché. Mais je suis heureuse d'avoir pu m'y remettre avec cette assiduité.


✔︎ J'ai passé deux chouettes journées à Paris. La première autour du livre à l'occasion de la remise du Prix du Meilleur Polar des Lecteurs de Points. Une très chouette soirée où, en plus de quelques autres membres du jury, éminemment sympathiques, j'ai pu rencontrer Dror Mishani, le lauréat du prix, ainsi que Cary Férey, un de mes auteurs de roman noir français préférés, si ce n'est LE préféré. Autant te dire que j'étais sur un petit nuage !
Et le lendemain, c'était le Showeb Séries 2016, je t'en reparle très vite. Une chouette après-midi que j'ai été ravie de partager avec Framboize. On a découvert en avant-première des tas de séries, on s'est extasiées devant de bien beaux graous, on a mangé un cake au citron qui déchirait sa grand-mère, que du bonheur quoi ! Un moment parfait qui s'est terminé en compagnie de MariChéri qui a réussi, sans même le demander, à obtenir un badge pour nous rejoindre et surtout de Sophie dont le sourire et la gentillesse m'ont chavirée.

✔︎ J'ai réussi à faire fi de mes angoisses pour intégrer le comité polar de la bibliothèque de mon village. Ne rigole pas, l'idée de prendre la parole devant huit personnes afin de parler de mes lectures me tétanisait. Mais je me suis fait violence, accompagnée de MariChéri qui m'a coupdepiedaucultée devant la porte de la bibli le premier jour. Pour mon plus grand bien puisque j'en suis revenue enchantée. Alors maintenant, le samedi, au lieu de traîner au lit pendant des heures, je me lève, me maquille, m'habille correctement avant de rejoindre ces dames du club de lecture. Et du coup, sur ma lancée, je suis en train de ressusciter un vieux blog créé il y a quelques années mais jamais véritablement exploité. C'est du boulot mais ça avance gentiment.

✔︎ J'ai profité de mon mari, de sa présence à la maison pendant ses congés, de ses mots doux, de la complicité qui est la nôtre, des frissons que je ressens dès lors qu'il pose les yeux sur moi. Nous avons passé du temps ensemble. Beaucoup de temps ensemble. Je me suis aussi abondamment confiée à lui, non pas que je ne le faisais pas auparavant, mais il y avait de toute évidence des sujets plus sensibles que d'autres sur lesquels j'avais du mal à m'épancher. Je mesure la chance que j'ai d'avoir une aussi belle personne que lui à mes côtés sur le chemin de la vie !


✔︎ J'ai compris que certains combats étaient vains et ai décidé de désormais agir en conséquence. De tenir à l'écart ceux qui pensent pouvoir régir mon existence à ma place, d'arrêter de me mettre la pression ou de m'imposer des dead-lines intenables, de remettre à leur place les personnes qui m'agressent, de cesser de sans arrêt justifier mes choix et mes positions, de lâcher du lest sur des choses qui ne valent vraiment pas la peine de se mettre la rate au court-bouillon, bref d'adopter la zen attitude qui me manquait jusque là. Et je dois reconnaître que, pour l'instant, je m'en sors plutôt pas mal.

✔︎ J'ai perdu plus de huit kilos. Enfin pas en quarante jours hein, mais je n'étais pas montée sur mon pèse-personne depuis une paire de mois et, à force de jouer avec ma bague de fiançailles qui tourne toute seule autour de mon annulaire, de perdre mon jean et d'entendre mes amis et ma belle-mère me dire qu'ils trouvaient que j'avais maigri, j'ai commencé à me poser des questions. Et puis, la semaine dernière, j'ai eu la sensation que mes chevilles flottaient dans mes bottines, je me suis dit que c'était le moment parfait pour me peser.

 ✔︎ J'ai reçu un très joli mail, quelques cartes aussi. Qui m'ont beaucoup touchée, j'ai d'ailleurs commencé à vous répondre. Mais comme je suis une buse, j'ai égaré certaines de vos adresses. Oh, je ne me fais pas de souci, je trouverai bien un moyen de m'en sortir pour pouvoir vous retourner toutes vos gentillesses ! ;-)

Bref, ces quarante jours, je ne les ai pas vus passer. Et j'espère en garder le bénéfice encore bien plus longtemps.

*

dimanche 31 janvier 2016

FMSphotoaday - mon janvier 2016

Je sais, je ne suis pas passée en ces pages depuis plus d'un mois. Je n'ai même pas encore pris la peine de décrocher ma bannière de fêtes, c'est te dire. 2015, je ne te l'apprends pas, a été une année difficile pour moi, une de celles qu'on a très vite envie de rayer de sa mémoire. Ce qui, à moins d'un grand coup de baguette magique, ne sera hélas pas vraiment faisable. J'ai donc ressenti ces dernières semaines un grand besoin de me raccrocher à la vraie vie. Et j'ai tourné le dos à la fois aux réseaux sociaux, et à ce blog. Le seul lien que j'ai préservé avec le monde virtuel, c'est Instagram. Notamment avec le FMSphotoaday de Fat Mum Slim.

Aujourd'hui, je me dis que ce premier récap' mensuel est une occasion idéale pour revenir. Me revoilà donc. Sans garantie aucune d'assiduité. Mais c'est comme pour tous les trucs un peu compliqués, c'est toujours le premier pas qui compte...!


1. Black + White / 2. What I did today / 3. Water / 4. Circle / 5. Leaves / 6. Something blue / 7. Reading / 8. Landscape / 9. Shoes / 10. Lucky / 11. Outdoors / 12. Something I wore / 13. Three of a kind / 14. Close-up / 15. Mail / 16. Chair / 17. Faceless / 18. White / 19. In the hand / 20. Patterns / 21. Morning / 22. Night / 23. Play / 24. Window / 25. Numbers / 26. Simplicity / 27. Telephone / 28. Smile / 29. Home / 30. Flat lay / 31. Me
1. Noir & Blanc / 2. Ce que j'ai fait aujourd'hui / 3. Eau / 4. Cercle / 5. Feuilles / 6. Quelque chose de bleu / 7. En lisant / 8. Paysage / 9. Chaussures / 10. Chanceuse / 11. En extérieur / 12. Quelque chose que j'ai porté / 13. Par trois / 14. Gros plan / 15. Courrier / 16. Chaise / 17. Sans visage / 18. Blanc / 19. Dans la main / 20. Motifs / 21. Matin / 22. Nuit / 23. Jouer / 24. Fenêtre / 25. Nombres / 26. Simplicité / 27. Téléphone / 28. Sourire / 29. Maison / 30. À plat / 31. Moi

*

mercredi 23 décembre 2015

En vrac #147



✔︎ Une journée qui commence bien : le couteau à pain qui ricoche sur la croûte très dure de la baguette, qui m'entaille profondément l'ongle de l'index mais absolument pas le doigt autour. Je devrais peut-être aller jouer au Loto.

✔︎ Yipeee... Maintenant, je sais éplucher une clémentine en ne faisant qu'un long ruban de peau. Merci Mademoiselle A. !

✔︎ Si ma vie était à refaire, je me mettrais très tôt aux échecs, et au violon aussi. Hélas, on me fait signe que je n'aurai pas de seconde chance. ;-)

✔︎ Parfois, il me démange d'aller régler leur compte, pour le moins verbalement, à ceux qui font du mal à ceux que j'aime. Tout particulièrement en cette période de fête, symbole pour moi de famille et d'amour... Il sera bien temps de venir avec des regrets plus tard... Une chose est sûre, moi, je ne pardonnerai pas.

✔︎ Me faire griller une prio par les gendarmes, #check. Et limite me faire engueuler, #check aussi.

✔︎ Dimanche, Mademoiselle A. s'envole pour la Norvège. Le genre de voyage qui fait rêver. Et encore plus quand la copine qu'elle va rejoindre là-bas lui envoie des photos de la dernière aurore boréale à laquelle elle a assisté, c'était avant-hier !

✔︎ "Va dans l'métro, Satanas !"... Enfin... Gad Elmaleh m'a fait rire !!! Oui parce que, je l'avoue sans honte, je dois faire partie des rares personnes qui ne goûtent que très moyennement, voire pas du tout, son humour.

✔︎ J'ai découvert un truc merveilleux hier : le lisseur à cheveux. Je pèse mes mots mais je sens que c'est le genre de rencontre qui peut changer ma vie, du moins celle de mes épis.

✔︎ Ça ne vous saoule pas, vous, tous ces serveurs/restaurateurs/cuisiniers qui usent et abusent de l'adjectif "petit" ? Une petite entrée, un petit verre de vin, une petite sauce, un petit café...

✔︎ Mouahahaha, l'anticyclone qui nous maintient actuellement dans un temps tout sauf de saison, il a eu encore moins de bol que moi à la grande loterie des prénoms, il s'appelle Brigitte. Pour un peu, je le plaindrais.
*** Si tu t'appelles toi aussi Brigitte, je rigole, hein ! ***

✔︎ Faire une liste de Noël sur internet pour faciliter les choses pour la famille et constater que le site en retire au fur et à mesure les cadeaux achetés, ça, c'est fait. Pour la peine, l'effet de surprise en prend un sacré coup. Va falloir que je m'entraîne à faire des Oh et des Ah devant le sapin !

✔︎ Je ne suis pas très présente. Ni ici, ni même surtout ailleurs sur le net. Mais je pense à vous, hein ! Je sais aussi que je vous le dis à chaque fois que je suis dans les parages ces jours derniers mais ça ne m'empêchera pas de le redire : profitez. Des fêtes, des vôtres, de la vie. Que les jours à venir soient doux, qu'ils vous apportent tout ce que vous souhaitez. ♥︎

*

lundi 21 décembre 2015

Instant T. #95

Ma fille de l'aurore - samedi 19 décembre

Un clin d'œil à Nikita et aux siens, à qui je pense toujours très fort. ♥︎


*

Le pré-repas de Noël


Je l'ai rapidement évoqué à la fin de mon billet d'hier, nous avons eu une nouvelle idée avec MariChéri : le pré-repas de Noël, en amoureux.
Un truc qui nous a pris comme une envie de p*sser, comme dirait l'autre. Rien de bien extraordinaire mais juste un petit plaisir comme ça. En préparant la liste des courses vendredi, et comme nous savions que nous n'étions que tous les deux ce week-end, mon Petit C. a eu l'idée d'acheter une petite pintade. Pour finir, point de pintade en magasin, il s'est rabattu sur un rôti de dinde farci à la forestière. Un passage chez le boulanger plus tard, tout était prêt pour que nous nous régalions. Et ça a été le cas. Ce chouette repas a largement contribué à la qualité de notre dimanche.

Sinon, concrètement et à seulement quelques jours du grand jour, nous ne savons toujours pas précisément ce qui se trouvera dans notre assiette. Le seule certitude, c'est qu'il y aura plusieurs repas. Au moins deux.
Au menu du premier, il y aura du cuissot de sanglier et aussi la terrine de foie gras de Belle-Maman, qui sauve mon Noël chaque année depuis que mon père a décidé que "plutôt mourir que manger le foie d'un animal torturé". Comme j'ai entendu Mademoiselle A. parler d'un insert et de coulis, je crois donc qu'il y a aussi de la bûche homemade dans l'air. Je n'en sais pas plus pour l'instant et je n'ai pas réellement l'impression que MariChéri soit plus au fait que moi...
Quant au second, là, c'est mystère et boule de gomme. Des huîtres probablement, parce qu'un Noël sans huîtres chez mes parents, je n'ai pas vu ça en quarante-quatre ans. Et du poisson j'espère. Le dessert, je pense que tu le sais maintenant vu le nombre de fois où j'ai eu l'occasion de m'en plaindre, c'est nous qui le préparons. Ce sera une pavlova aux fruits exotiques, et si je pouvais m'en régaler sans avoir mis les doigts dedans avant, je reconnais que ça m'arrangerait bien !

Quant au jour de l'an, je ne t'en parle même pas... J'ai un mal fou à me dire qu'il va encore falloir passer à table. Surtout que le lendemain, nous sommes conviés aux quatre-vingts ans de ma tante galloise à une excellente et originale table parisienne.

En résumé, voilà, on y est, le marathon de la bouffe est lancé...!

*** Pour Alice, la reine de la truffe, et Zaza, qui va manger le sapin. Je leur souhaite, ainsi qu'à toutes les fidèles de leur rendez-vous du lundi, de jolies fêtes entourées de celles et ceux qu'elles aiment. ♥︎ ***

*** Et oui, mon pâtissier met des fraises sur ses saint-Honoré en plein mois de décembre, ça me hérisse mais la crème est tellement bonne que je ne songe ni à râler, ni même surtout à m'en priver !!! ***

*

dimanche 20 décembre 2015

Mes coups de cœur de la semaine #4

Une rubrique qu'il serait bon de rebaptiser, au mieux, "Mes coups de cœur de la quinzaine", tant je fais montre d'assiduité en ces pages ces derniers temps...!
Pas très efficace sur le net, dans la vraie vie non plus, remarque mais je me soigne. Dans tous les sens du terme. Et j'ai même réussi à me faire plaisir, à vibrer, à rire, à avoir quelques envies. La preuve.

***


Le retour de Jours de Fêtes au Grand-Palais.
Je suis une inconditionnelle des ambiances de fête foraine et je dois reconnaître que l'idée de faire un tour de grande-roue ou de manger de la barbapapa dans un lieu aussi majestueux est vraiment hyper tentante. Je n'aurais hélas ni l'occasion ni les moyens d'aller y faire un tour mais, si tu as l'occasion de passer par Paris ces jours prochains, n'hésite pas à t'offrir cette expérience pour le moins originale. Tu as jusqu'au 3 janvier pour ce faire.

***


Les Comedy Wildlife Photography Awards qui, comme leur nom l'indique si tu n'es pas anglophone, récompensent les meilleures photos de vie sauvage mais sur un plan comique.
Un soupçon d'anthropomorphisme pour ce qui est des titres des clichés mais ça n'empêche en rien le palmarès 2015 d'être à tomber !

***

 

Les très jolies illustrations de Pascal Campion.
Je les ai découvertes au détour d'une après-midi d'errance sur le net, je suis instantanément tombée sous le charme.

***


Humans of Caen, un superbe projet initié par trois étudiantes caennaises, Lisa, Marianne et Marie.
"Dépasser les frontières du virtuel et (...) renouer le contact humain", c'est le très joli credo de cette initiative et le résultat est à la fois émouvant et passionnant. À suivre aussi sur Facebook et Instagram. Et je lui souhaite une très longue vie.

***


Corduroy, le plus vieux chat du monde, vingt-six ans depuis le 1er août dernier.
Tu t'en doutes, je ne rêve que d'une chose : voir une de mes félines battre un jour le record ! :p

***


L'excellente nouvelle concernant le Jardin des Serres d'Auteuil.
Les travaux ont été suspendus, espérons que la suite des évènements ira dans le sens des défenseurs de ce lieu magnifique et chargé d'histoire. Si tout ceci te paraît obscur, tu pourras en apprendre plus par là.

***

Deux publicités de Noël qui m'ont beaucoup émue pour l'une, et énormément fait rire pour l'autre.
Je te les livre dans cet ordre là, histoire que tu ne restes pas l'œil mouillé jusqu'à la fin de ce billet. Il y a vraiment des publicitaires qui ont du talent.




***

Et aussi...

La bonne idée que j'ai eue de sortir un oreiller et de l'installer sur l'accoudoir du canapé, le gauche, celui qui est tout près du radiateur. La Miniature adore et passe des heures à s'y prélasser, même si, du fait des températures ultra-clémentes, le chauffage n'est allumé que pendant une petite heure tard le soir.

Les photos de ma sœur et de mon niéçou que MariChéri m'envoie quand il est en déplacement à Paris et qu'il a la chance de les croiser. Elles sont les plus grands amours de ma vie et ça me fait toujours chaud au cœur de les voir, même quand c'est juste sur l'écran de mon portable.

Le gros cadeau qu'Il m'a rapporté de chez mes parents. En échange de la promesse que je ne l'ouvrirai que le 24 au soir, avant de passer à table. Bon, je t'avoue, concrètement, je sais ce qu'il contient, enfin, disons que j'en suis certaine à 99,99%, mais j'ai quand même une hâte de dingue de pouvoir enfin l'ouvrir !

Ma victoire sur le rhume. Mis hors circuit en moins de deux et sans que cela ne m'énerve... C'est assez rare pour mériter d'être signalé. ;-)

Manger des carottes et me régaler. Tu me diras, ça rend aimable, ça ne pouvait donc pas me faire de mal. Même si, en la matière, je reste convaincue qu'une assiette ne pourrait pas grand chose pour moi... Toujours est-il qu'après avoir fait cramer une première fois la poêlée d'oignons préalable à cette recette, je ne me suis pas découragée et me suis remise à l'ouvrage : oignons, carottes, fond de veau, et hop, le bonheur est dans l'assiette. Je ne désespère pas de parvenir un jour à ne plus manger des féculents que très occasionnellement.

Trouver des prétextes à la c*n pour justifier le déraisonnable. Meilleur exemple cette semaine : préparer une tartiflette parce que, je m'auto-cite, "j'ai envie de faire plaisir à ta fille, quand même, c'est dur, les partiels, elle bosse beaucoup, je suis sûre que ça lui ferait du bien". Bien évidemment, Il voit clair dans mon jeu mais comme c'est un amour, Il me laisse croire que j'ai réussi à l'entourlouper. ♥︎

La capacité de persuasion de mes bibliothécaires. Elles viennent de monter un club de lecteurs de polars, veulent vraiment que je les rejoigne même si les horaires de réunion ne me conviennent pas et m'ont mandatée pour faire turbiner mon cerveau afin de trouver un nom à ce comité de lecture, toutes les propositions qu'elles ont reçues jusque là étant bof-bof selon leurs dires. Je suis à deux doigts de céder. Bon OK, dans ma tête, j'ai déjà cédé !

Le brunch d'hier matin. Après une grasse matinée sinon méritée du moins nécessaire, nous étions tous les deux KO. Alors nous avons dégainé les gros œufs de ferme pondus de la veille, le fromage, le pain frais et les fruits... Mademoiselle A. est arrivée sur ces entrefaits, après une nuit passée à faire la fiesta en boîte et, il faut bien le reconnaître, pas vraiment les yeux en face des trous. Un chouette moment de partage et de rigolade. Euh... D'amour aussi, c'est important l'amour, à l'heure du brunch...!

Le dimanche paresseux qui vient de s'écouler. À deux, en amoureux, dans le calme et à notre rythme. Carrément déconnectés de l'ambiance de Noël excepté le temps du repas puisque nous avons inauguré un nouveau rituel plaisir : le pré-repas de fête. Et c'était bien sympa.
De quoi nous rebooster à l'aube de cette dernière ligne droite qui s'annonce, malgré tout, bien garnie. Pas certaine de repasser par ici au cours des jours qui viennent, j'y dépose d'ores et déjà les plus douces pensées à votre attention. Profitez des vôtres, aimez, riez, kiffez. Passez de jolies fêtes !

*

vendredi 18 décembre 2015

Les états d'esprit du vendredi {vendredi 18 décembre}


Jour ➤ vendredi 18 décembre

Heure ➤ 3h49

Fatigue ➤ Hum hum... Si je suis debout à cette heure-là, c'est qu'il y a sinon une cou*lle dans le potage, du moins un bug dans la matrice...!

Humeur ➤ Bonne cependant.

Estomac ➤ A surkiffé la tartiflette d'hier soir. Aime bien quand je prends les partiels de Mademoiselle A. comme excuse pour cuisiner du calorique, gras et réconfortant.

Condition physique ➤ Correcte.

Esprit ➤ Attend avec impatience de pouvoir enfin boucler 2015. L'année qui vient ne pourra être que meilleure.

Boulot ➤ RAS.

Reste ➤ Plus qu'une semaine avant Noël, je n'en reviens pas. Décembre est passé à la vitesse de l'éclair.

Penser à ➤ Éviter de parler du Père Noël à mon niéçou. Le mythe n'aura pas résisté jusqu'au jour J.

Avis perso ➤ J'ai adoré voir ces vieux messieurs antipathiques et suffisants se faire mettre la pile hier soir par une gamine de 18 ans lors de l'enregistrement du Jeu des 1.000 euros. J'ai personnellement lamentablement échoué à me qualifier mais leur tête quand la petite les a coiffés au poteau a fait ma soirée !!!

Message perso ➤ Non non, Nanoute ne t'a pas oubliée, mon poussin. Je t'envoie ça dans la semaine.

Loulous Petits félins ➤ Trouvent que l'oreiller posé sur l'accoudoir du canapé non loin du radiateur, c'est une excellente idée.

Amitiés ➤ Je sens certaines s'éloigner, et ça me fait du mal. Même si c'est la vie.

Love ➤ M'a rapporté un cadeau de chez mes parents mais je ne dois pas l'ouvrir avant le 24... Cela dit, c'est lui qui a promis ça à ma mère, pas moi...!

Sorties ➤ Rien de prévu.

Divers ➤ Dans 10 jours, Mademoiselle A. sera en Norvège. C'te chance !!!

Courses ➤ J'adorerais pouvoir acheter ne serait-ce qu'un tout petit cadeau pour MariChéri pour Noël...

Envie de ➤ Feu de cheminée. Et ne dis pas non s'il est accompagné de l'option "peau de bête". :p

'Zic ➤ Allez... Parce que je ne suis pas certaine de pouvoir être des vôtres la semaine prochaine, parce que c'est incontestablement ma chanson de Noël préférée, et parce que Jimmy Fallon est un génie.


Fin ➤ 4h39... Me suis encore perdue en cours de route !

*** Un très chouette rendez-vous signé Fedora et The Postman, que tu peux rejoindre toi aussi ! ***

*
Photo Pinterest

vendredi 11 décembre 2015

Les états d'esprit du vendredi {vendredi 11 décembre}


Jour ➤ vendredi 11 décembre

Heure ➤ 9h21

Fatigue ➤ Bien dormi. Mais le rhume m'assomme. (Le rhumE, pas le rhum, hein !)

Humeur ➤ Zen.

Estomac ➤ Café au lait et baguette fraîche tout juste avalés, ça va. Mais quand même hâte de la bonne soupe homemade de ce midi !

Condition physiqueBalade... :/

Esprit ➤ Plutôt up. Cinq minutes d'écoute et de compréhension ont suffi à son bonheur et à son épanouissement cette semaine.

Boulot ➤ RAS.

Reste ➤ Plus que deux semaines avant Noël, c'est flippant la vitesse à laquelle le temps passe.

Penser à ➤ Aller chercher le Thilliez que j'ai réservé à la bibliothèque.

Avis perso ➤ C'est tellement bon d'avoir affaire à des personnes normales sur LeBonCoin...!

Message perso ➤ Happy birthday, ma Sœurette que j'aime. ♥︎

Loulous Petits félins ➤ Rentrées de pleines pattes dans le rythme hivernal : on roupille et on fait du gras !

Amitiés ➤ C'est si bon de les sentir là. Il faut que je réponde vite à leurs messages pour le leur dire.

Love ➤ Se marre à mes vannes pourries et rien que pour ça, mérite une grosse médaille !!!

Sorties ➤ Peut-être de mon lit, si la baladie me lâche...

Divers ➤ Si je trouve le mec qui a eu l'idée de parfumer des médocs à la menthe poivrée, je lui fais bouffer tout le paquet !!!

Courses ➤ Pas envisageable en l'état actuel des choses. Mais on s'en fout, on ne manque de rien.

Envie de ➤ Rien en particulier. Si. Voir ma sœur. ♥︎

'Zic ➤ Janiiiiiiiiis !!!


Fin ➤ 10h02, je me suis surpassée aujourd'hui !

*** Un très chouette rendez-vous signé Fedora et The Postman, que tu peux rejoindre toi aussi ! ***

*
Photo Pinterest