lundi 16 janvier 2017

Le bonheur. Si je veux.


Du pain noir, j'en ai mangé plus qu'à mon tour ces dix dernières années. Certaines des personnes qui me lisent savent, d'autres non. Ça n'a de toute façon pas grande importance car ce qu'il convient de faire, c'est de ne jamais s'attarder sur le négatif. Voire mieux, de parvenir à s'en servir pour rebondir.
Je n'ai pas la prétention de dire que c'est ce que je fais, mais en tout cas, je m'y efforce. Et, près d'une année après avoir entrepris un immense travail de fond sur moi-même, je sens que tout ça commence à réellement porter ses fruits.

Je suis heureuse.

Parce que je relativise.
Ça a l'air tout bête, dit comme ça. Mais si je regarde un peu le monde autour de moi, je comprends facilement à quel point je suis privilégiée. J'ai un toit au-dessus de ma tête, de quoi manger à ma faim et aucune crainte pour ma vie. Une famille que j'aime et qui me le rend bien, peu d'amis mais dont je sais qu'ils seront toujours là.
Bien sûr, mon existence est perfectible, c'est le moins que l'on puisse dire. Mais pour l'heure elle me comble totalement et c'est bien là l'essentiel.

Parce que j'ai appris à dire non.
Personne n'est jamais mort de s'être entendu refuser quelque chose. Personne n'est jamais non plus mort d'avoir osé prononcer ce mot de trois lettres à l'origine de tant trop de malentendus. Et au final, refuser parfois me fait du bien en me permettant de rester en adéquation avec moi-même et ma façon de voir les choses. Sans faire de moi une harpie pour autant. Oui parce que, finalement, les gens sont tout à fait disposés à l'entendre, ce non. Il faut juste qu'ils s'y habituent quand il s'agit d'un mot qu'ils ne t'ont jamais entendu prononcer...!

Parce que je me fous de l'avis des autres.
Tu me trouves grosse ? Tu me trouves c*nne ? Trop ceci ? Pas assez cela ? Mais qu'est-ce que tu veux que ça me fasse ??? Et d'une, ça ne changera rien à ma vie. Et de deux, si tu n'as que ça à faire, de regarder chez les autres, c'est que la tienne doit être bien minable... Je vis pour moi, pour et avec ceux que j'aime, en prenant soin de ne pas déranger le monde autour. Si les autres ne font pas ainsi, ce n'est en aucun cas mon problème.

Parce que je n'interprète plus chaque propos.
C'est LE truc qui m'a changé la vie. Par exemple, avant, quand tu me disais "je ne pourrai pas venir déjeuner avec toi", ça me plongeait dans des abîmes de questionnement. Mais pourquoi ? Est-ce que j'ai fait un truc qui lui a déplu ? Aujourd'hui, et au prix d'un effort colossal, on ne change pas quarante ans d'habitudes d'un claquement de doigts, je prends les choses pour ce qu'elles sont et uniquement pour ce qu'elles sont. Tu ne peux pas venir ? Tu ne peux pas venir, point-barre. J'ai banni toute interprétation de mon existence, de mes relations avec les autres et... je respire !

Parce que je savoure l'instant présent.
Arrêter de vivre avec les yeux fixés sur l'horizon, cesser de toujours vouloir plus, c'est la clé. Ça me permet de garder mon énergie et toutes mes capacités, cognitives notamment, pour le moment que je suis en train de vivre. Et d'en profiter. Tout ce qui est passé ne se rattrapera jamais et il sera bien temps, après, pour les regrets. La vie, la vraie, c'est aujourd'hui, c'est maintenant.

Finalement, il en faut peu pour être heureux !

*** Mon Lundi à Deux pour Alice et Zaza. ***

*
Photo Pixabay

dimanche 15 janvier 2017

Mon Année Bonheur 2017 {#1 Le retour de déplacement}

Bon, d'abord, je t'explique. L'Année Bonheur 2017, c'est une idée d'Harmony, La Fille Kamoulox. Si tu es un peu malin(e), tu auras découvert derrière son titre le but de ce nouveau rendez-vous : célébrer les petits bonheurs du quotidien. En les évoquant, en les partageant, sur ton blog, sur les réseaux sociaux, va lire le billet de notre Gentille Organisatrice, tout y est très bien expliqué.

Moi, je prends un peu le train en retard mais j'ai trouvé l'idée tellement chouette et positive que je n'ai pas su y résister. Voici donc mon premier bonheur de l'année...


Le butin de retour de déplacement de MariChéri.

Si tu ne le sais pas, MariChéri a un boulot passionnant qui l'amène à partir chaque semaine en déplacement. À Paris, en province, voire à l'étranger. Plus ou moins loin, plus ou moins longtemps.
Bien sûr, on remercie les nouvelles technologies qui nous permettent à la fois de rester en contact et de partager nos découvertes et les petits moments du quotidien loin l'un de l'autre.

Mais le vrai bonheur, c'est le moment où il franchit la porte, enfin de retour et souvent avec un sac de gourmandises locales à la main.
Un gourmand à l'œil et au palais avertis constatera donc grâce à cette photo que, la semaine passée, il est allé en Suisse, dans le Jura et à Dijon. Chocolat, fromage, nonnettes, pain d'épices et moutarde, tout y est !

*** Précision tout sauf inutile : je suis aussi super contente quand il revient les mains vides, hein ! ***

http://www.mamanbobo.fr/2017/01/02/annee-bonheur-2017/

*

samedi 14 janvier 2017

Samedi en musique #45... Un nouveau monde - Octave Noire {Et quel coup de ♥︎ !}

Je l'ai écrit dans le titre mais je le réécris volontiers ici ici : quel coup de cœur que cet artiste ! Quel prodigieux coup de cœur que ce premier album sur le point de sortir !!!


Octave Noire, c'est une enfance en Afrique, un synthétiseur reçu en cadeau à 10 ans et sur lequel il reproduit à l'oreille les mélodies qu'il aime, un cursus de musicologie à la Sorbonne et une certitude : la musique sera indissociable de son existence. Après avoir longtemps louvoyé, il a enfin trouvé son style. Une électro-pop puissante et imagée propre à nous emmener loin loin...

Et c'est ce qu'il réussit à merveille avec Néon, son premier album qui sera dans les bacs dès le 20 janvier.
Le bleu de sa pochette t'évoquera peut-être Sébastien Tellier, les synthés te feront penser à Jean-Michel Jarre et dans sa voix, il te semblera entendre Alain Chamfort parfois, voire Higelin dont le grain de folie n'est jamais bien loin. Des références dont je pense qu'il ne les renierait pas.
Chaque titre te propose un voyage. Dans l'espace, dans le temps, en toi-même aussi, parfois même tout ça à la fois. Mention spéciale pour Belem Belem et Tes yeux, tes mains, tes lèvres qui tournent beaucoup ici. La neige en été aussi, avec ses somptueuses lignes mélodiques.

Bon, en fait, tu l'auras compris, c'est tout l'album dont je suis dingue !!!

Le premier titre qui en est extrait, c'est Un nouveau monde. Quelques mots répétés à l'envi sur une mélodie hypnotisante, le tout accompagné d'un clip qui ne l'est pas moins. Une très belle entrée en matière pour découvrir cet artiste désormais incontournable ici.

Pssstt : si tu es sur Paris le 23 février prochain, sache qu'il sera en concert ce soir-là au Nouveau Casino.

"... Cent millions d’années.
Une seconde.
Une éternité.
Pour faire un monde...


*** Mon Samedi en Musique pour BBB's Mum. ***

*

vendredi 13 janvier 2017

En vrac #160


✔︎ Comme je le disais hier sur IG, si je ne suis pas super présente ici, c'est pas que je boude, hein. C'est juste que je suis en pleine boulimie de lecture. Et que, comme je sais qu'il y aura des périodes moins fastes en la matière, et que je n'aurai pas forcément toujours le temps d'en profiter, je savoure et j'enchaîne les livres. Comme le disait ma grand-mère, celle-là même qui cousait des chemises et tricotait des bonnets à mon Kiki, c'est une bonne maladie.

✔︎ D'ailleurs, ça ne se voit pas du tout sur la photo mais figure-toi que mon Kiki a les yeux bleus. Et moi je viens d'apprendre que c'était uniquement les tout premiers qui les avaient. Quand je te dis que c'est une véritable antiquité !

✔︎ Je me suis fait une overdose de galette des rois ce week-end sur les réseaux sociaux. Tant et si bien que nous n'en avons toujours pas mangé ici.


✔︎ La tempête Egon est, comme prévu, passée chez nous. Ça a été plutôt court mais intense, les vents ont soufflé autour de 130 km/h ici. C'était assez flippant. Elle a été précédée d'un affolement général de la faune ici, je parle des oiseaux dehors, pas de mes félines. Quoique... La maison craquait dans tous les sens, les arbres se couchaient de façon impressionnante dans le jardin, mais au final, la nuit a été tranquille.
Le bilan n'est pas trop lourd avec "seulement" une clôture arrachée. je pense fort à mes copines chez qui ça a été plus rock'n'roll.

✔︎ Tu la connais, la fille qui met cinq bonnes heures à choisir une trentaine de photos afin de faire imprimer un calendrier 2017 qui ferait joli dans son bureau...? Si si, cherche bien, tu la connais...

✔︎ Comme une envie de vadrouille avec mon Amoureux. Avec les jolies boxes cadeaux que nous avons encore à utiliser, on devrait arriver à organiser un petit truc sympa je pense. Envie de Bretagne, de Baie de Somme, de châteaux de la Loire, de Morvan, j'hésite.


✔︎ Je n'en parle pas beaucoup ici et pour cause, je suis une vraie quiche en matière de maquillage. Alors quand je découvre un truc qui me fait me sentir moins nulle en la matière, c'est la fête ! Le truc en question, c'est SiliDrop, une petite éponge en silicone qui te permet de te faire un teint parfait en deux-temps-trois-mouvements. Et surtout, sans gâcher de produit, ce qui est loin d'être négligeable. Je suis in love !
Si tu veux toi aussi l'essayer l'adopter, utilise le code ANNELAURET25 sur le shop de la marque, il te permettra de bénéficier de 25% de réduction sur ton achat.

✔︎ En train de faire du vide dans ma cuisine : je passe aux bocaux. Marre de la sur-consommation, du sur-emballage alors tout ce que je peux acheter en vrac, je vais désormais l'acheter en vrac.

✔︎ Personne n'étant parfait, j'ai dans ma liste d'amis FB, et ce malgré un tri régulier, des adeptes de la théorie du complot qui passent leur temps à relayer des âneries que d'aucuns jugeraient rafraîchissantes si elles n'avaient comme conséquence délétère, entre autres, d'entretenir certaines thèses extrémistes... Quand je les lis, j'hésite toujours entre me marrer et traverser l'écran pour aller les secouer un bon coup.
Cela dit, j'ai trouvé une méthode beaucoup plus simple et qui m'épargne bien des désolations : je dégage !


✔︎ Oui, elle a l'air tendre, comme ça. Mais surtout, ne t'y fie pas : JolieBlanquette est un véritable petit démon ! Et je pense que si les trois autres pouvaient parler, elles en auraient, des trucs à te raconter. C'est pas compliqué : du réveil au coucher, elle ne les lâche pas une seule seconde. Ma vieille Toupie qui ne bouge plus guère de devant son radiateur est relativement épargnée mais les deux autres, qu'est-ce qu'elles peuvent manger...!
Courage, les Filles, plus que deux mois et demi à tenir !!!

✔︎ Quand MariChéri rentre de déplacement, c'est toujours une fête. Particulièrement quand le déplacement en question l'a mené en Suisse, dans le Jura et à Dijon... Je te donne des indices ou tu as compris ce qu'il a glissé dans son coffre avant le retour...?

✔︎ Finalement, les changements que j'évoquais la dernière fois concernant mes Vracs ne vont rien révolutionner. C'est juste une histoire de photo. Non pas que j'en ai marre de regarder #lecielaudessusdematete mais disons que je me sentais limitée par cette contrainte que je m'étais fixée (va savoir pourquoi). J'ai quand même tenu pendant 159 rendez-vous, c'est pas rien pour une girouette de ma trempe !

*

samedi 7 janvier 2017

Samedi en musique #44... Look at what the light did now - Flo Morrissey & Matthew E. White

Et c'est reparti pour une nouvelle année de découvertes musicales !
Je suis assez contente de moi, tout au long de 2016, j'ai été plutôt assidue à ce très chouette rendez-vous du samedi. Il n'y a donc pas de raison que ça ne continue pas.

Aujourd'hui, je te présente un très joli duo et un album qui promet. Autant te dire le premier petit crush de cette année. J'adore quand ça commence comme ça.


Le duo en question, c'est Flo Morrissey & Matthew E. White. Leur album, Gentlewoman, Ruby Man, propose 10 reprises assez inédites, et en duo donc, tu l'auras compris.

Bon, pour être tout à fait honnête, ce coup de cœur ne date pas d'hier puisque Look at what the light did now, une reprise de Little Wings, le premier extrait de cet album que j'ai découvert, je l'ai dans la tête depuis la fin du mois de novembre. Mais on approche de la sortie du disque à grand pas, ce sera vendredi prochain, le 13. Le moment est donc parfait pour te donner envie de le découvrir à ton tour.

Les dix titres composant cet album sont simplement des chansons qu'ils aiment et qui leur parlent. On y retrouve notamment à la fois les Bee Gees, Leonard Cohen et Nino Ferrer, c'est te dire. Pas de calcul commercial, ni de volonté de passer en revue leurs influences, et ça, ça donne un incroyable supplément d'âme à ce bijou.

Si tu souhaites les découvrir en live, ils seront sur la scène de La Maroquinerie le 15 février prochain, dans le cadre du festival Les Nuits de l'Alligator.
Je ne saurai aussi que trop te recommander de traîner sur YT, de vidéo en vidéo comme je le fais souvent, car ces deux artistes sont aussi à découvrir en solo. Je suis tombée sur de véritables pépites dont je suis certaine qu'elles te plairont à toi aussi.

"... In my will I went 'till it's wasted
Look at what the light did now
Taste the taste I taste 'till it's tasted
Look at what the light did now...
"



*** Mon Samedi en Musique pour BBB's Mum. ***

*

jeudi 5 janvier 2017

Mes plaisirs de décembre


✔︎ Une formidable pièce de théâtre.
 Nous sommes pas mal sortis au début du mois, pour le meilleur. À commencer par l'extraordinaire adaptation qu'Élodie Menant a faite de La Peur de Stefan Zweig, qui se joue actuellement au Théâtre Michel. Et je suis aujourd'hui ravie de savoir qu'elle est prolongée jusqu'au 26 février. Un succès on-ne-peut-plus mérité.

✔︎ Traîner sur le boulevard Haussmann et tomber en amour des vitrines de Noël des Galeries.
J'avais eu le coup de foudre en regardant la vidéo du making of, mais les voir en vrai a été l'un des plus beaux moments du mois. Bien longtemps que je n'avais pas vu de telles merveilles dans les vitrines de ce qui a été "mon" magasin pendant dix années au siècle dernier.

✔︎ Le nouveau spectacle du Cirque Alexis Gruss.
Toujours le même émerveillement serais-je tentée de dire. Mais non, en fait... Parce qu'à chaque fois, l'émerveillement, il surpasse celui de la fois d'avant. À découvrir absolument à Paris jusqu'au 19 février, puis en tournée à travers la France à partir du 11 mars.

✔︎ Les goûters en compagnie de Meyilo.
Régulièrement, nous nous offrons un moment entre gourmandise, balade et papotage. Et tu sais quoi ? Il n'y a pas des kilomètres avant qu'elle n'arrive à me convertir au sucré, ma Copine...! C'est ça quand on connaît les bonnes adresses. 😉

✔︎ Le retour de l'enfant prodige.
Et oui, Mademoiselle A. is back ! Je ne vais pas te dire que ça faisait deux mois qu'on attendait ça mais force est de constater qu'à la toute fin, ça nous a paru interminable. Si tu ne vois pas du tout de quoi je parle, tu peux toujours aller faire un tour sur FB, c'est par là.

✔︎ Une magnifique journée passée à Bayeux.
J'ai déjà commencé à t'en parler un peu, mais c'est vrai que ce mini-blogtrip m'a totalement ravie. J'ai d'ailleurs encore des tas de choses à te raconter à ce sujet. Peut-être un peu demain, si je trouve un moment pour rédiger un billet sur le sujet.

✔︎ L'esprit de Noël.
C'est mon côté Bisounours. Je n'y peux rien, je suis une inconditionnelle de l'ambiance de décembre. Les illuminations en ville, un verre de vin chaud au milieu d'une virée shopping, les téléfilms de Noël, la couronne sur ma porte et j'en passe... Tout ça, j'adore.

✔︎ Ma nouvelle tête.
Oui, je sais, je n'arrête pas. Mais que veux-tu... je ne m'en lasse pas !

✔︎ Tous les moments passés en famille.
Ça peut paraître très bateau de dire ça, mais je sais que ce n'est pas une évidence pour tout le monde. Ici, je crois qu'on en avait terriblement besoin après la rentrée tourmentée que nous avons connue. Ces fêtes ont été chaleureuses et remplies de rires. C'est tout ce qu'on leur demandait.

*

mercredi 4 janvier 2017

Degustabox de novembre

Me voilà enfin, avec beaucoup de retard, pour te parler de la Degustabox de novembre. Il faut dire qu'entre le petit retard de livraison et mes absences, fréquentes en décembre, je ne l'ai eue entre les mains qu'une quinzaine de jours après la date habituelle de réception. Imagine l'impatience avec laquelle je l'attendais !


Avec la promesse d'une joyeuse dégustation, tu te doutes bien que ça n'a pas arrangé les choses...! Allez, je ne te fais pas languir plus longtemps, je te montre.

***À noter pour celles et ceux qui ne le savent pas : je reçois cette box dans le cadre d'un partenariat. C'est ce qui me permet de vous présenter l'intégralité des produits sélectionnés chaque mois par Degustabox. C'est précisé lors de chacune des publications concernant le contenu de la box, que ce soit ici ou sur IG.***

***

Pain d'épices au miel de France BOULANGER JOSEPH
Nous n'en mangeons pas souvent ici, alors en recevoir deux ou trois fois dans l'année dans la box, c'est presque trop. Mais il n'en reste pas moins un très bon produit. Passé au grille-pain avec un peu de beurre salé dessus... Mamma mia...!

Duo Oignons & Cornichons JARDIN D'ORANTE     *PRÉSENT DANS 50% DES BOXES*
Pour les amateurs de cornichons que nous sommes, c'est toujours un plaisir que de trouver un bocal siglé Jardin d'Orante dans la Degustabox. Une marque qui revient régulièrement, certes, mais pour notre plus grand plaisir. Saveur et croquant sont évidemment une fois de plus au rendez-vous. Et moi, je ne m'imagine plus acheter des cornichons d'une autre marque.

Ajvar classique GRANNY'S SECRET
L'ajvar est une spécialité serbo-macédonienne (ça se dit ?) consommée un peu partout dans les Balkans. Du poivron rouge grillé, du piment et de l'ail, c'est aussi simple que ça. Et furieusement bon. Sur des petits morceaux de pain de campagne grillés, c'est à tomber. Mais cette préparation peut aussi être utilisée comme condiment, il paraît qu'on en met même dans les salades de tomates là-bas. À tester.


Chocolat façon bistrot VAN HOUTEN
Contre toute attente, mon coup de cœur de cette box. Il faut dire que les journées bien froides de décembre appelaient bien le petit chocolat chaud du goûter. Je l'ai adoré. Surtout pour son onctuosité, et pourtant, j'utilise exclusivement du lait écrémé. Je lui ai trouvé un petit goût de mon enfance.

Huile d'olive La Réserve GALLO     *PRÉSENTE DANS 25% DES BOXES*
Une huile à la saveur intense, parfaite aussi bien en cuisson qu'en assaisonnement. Je ne connaissais pas cette marque, venue du Portugal, mais la promesse est tenue.

Sauce aneth-citron CHRISTIAN POTIER     *PRÉSENTE DANS 50% DES BOXES*
Je suis très fan de ces petites sauces en sachets individuels. Sur-emballage probablement, mais quand personne n'a ni les mêmes goûts, ni les mêmes envies à table, c'est juste parfait. Bien sûr, j'aime préparer mes sauces maison, mais c'est un produit vraiment top en dépannage ou pour les jours où je suis seule à la maison. Un goût équilibré, parfait avec les poissons, quels qu'ils soient.

Eau de coco AYAM
Pas ma boisson préférée. En revanche, bien fraîche et utilisée pour préparer des cocktails, elle est top.

Moment box Perle Noire intense DESOBRY
Dans chaque box il y a un produit dont la durée de vie n'est pas garantie dès lors qu'il est ouvert. Cette fois-ci, c'est tombé sur ces divines petites bouchées chocolatées. Pour te dire, même moi j'ai été incapable d'y résister. C'est croustillant ET fondant, ça tient à la fois du biscuit et du chocolat, c'est boooooon !

MELFOR Côté Épices     *PRÉSENT DANS 25% DES BOXES, RÉSERVÉ AUX NOUVEAUX ABONNÉS*
Le Melfor, on adore. Le mariage épices, miel et infusion de plantes est unique et donne du caractère aux préparations dans lesquelles on l'utilise. Ce produit se trouvait déjà dans la box de juillet, voici pourquoi seuls les nouveaux abonnés ont eu la chance de le trouver dans leur box. Nous, nous ne l'avions toujours pas terminé. Du coup, ça a fait un heureux, on l'a donné à Beau-Papa.

Lait de coco AYAM
Il est tombé à point avec le retour de Mademoiselle A. qui avait tout un tas de préparations culinaires thaïlandaises dans sa valise. Une valeur sûre qu'on a toujours dans nos placards ici. Que ce soit pour préparer des desserts ou un bon curry bien épicé, on ne peut s'en passer.

New York Deli Relish Pickle FRENCH'S     *PRÉSENTE DANS 50% DES BOXES*
Je te rappelle qu'ici, c'est un peu sauce-land. Enfin, du côté de MariChéri et de ses enfants, hein, du mien, beaucoup moins. La relish fait partie des préférées des garçons et celle-ci les a enchantés. Et, pour ne pas finir idiote, je l'ai goûtée et effectivement, le goût, la texture, tout y est.


Toast canapés nature + briochés HARRY'S
J'étais un peu circonspecte en découvrant ces toasts. Ma mère en a usé et abusé à l'apéritif pendant des années, et je crois bien qu'elle a alors réussi à m'en dégoûter. J'avais de plus le souvenir de quelque chose d'un peu sec, avec peu de goût.
Les nature m'ont servi à préparer des canapés à base de moutarde, d'une rondelle de boudin blanc et d'une goutte de miel, celui de la photo pourrie prise à la lumière pourrie de ma cuisine by night. Passés un peu au four, c'était un délice.
Quant à la version briochée, on l'a utilisée avec une préparation crème-concombre-crevettes-œufs de lump. Le côté vraiment brioché et légèrement sucré se mariait super bien avec.

***

Voilà, on s'est une fois de plus régalés. Bien bien régalés même puisqu'à peine quelques jours plus tard, je recevais la box du mois de décembre. Je te la montrerai ici même dans quinze jours.

D'ici là, si tu souhaites te faire plaisir, je te rappelle qu'en utilisant le code 61J1W, tu bénéficies de 5€ de réduction sur ta première commande chez Degustabox. Tentant, non...?

*

mardi 3 janvier 2017

J'ai testé pour toi... la gamme pour cheveux Éclat Couleur Le Petit Marseillais

Comme je le disais sur IG il y a un petit moment maintenant, dans mes rêves les plus fous, je vis une vie d'héroïne, de femme forte, maîtresse de sa vie et de son destin, bienfaitrice universelle, genre ambassadrice de bonne volonté aux Nations Unies... Dans la vraie vie, c'est pour Le Petit Marseillais que je suis ambassadrice !
Un chouia moins glam'. Encore que...


J'ai la chance de pouvoir tester depuis le début du mois de décembre le shampooing et l'après-shampooing de leur nouvelle gamme Éclat Couleur, des produits pour cheveux colorés à la pulpe de grenade et à l'huile d'argan.

Oui parce que, figure-toi qu'après avoir clamé haut et fort que je renonçais à me battre contre mes cheveux blancs, je suis finalement repassée par la case couleur. Balayage pour être plus précise, tu le sais, j'ai assez inondé les réseaux sociaux de mes mèches miellées ! Les cheveux blancs, je n'ai rien contre, mais la façon dont ils poussent et l'espèce d'auréole dont ils ont choisi d'entourer mon visage ne m'enchantent guère, elles, en revanche. J'assumerai mon âge un peu plus tard.
Pour le coup, ça faisait de moi une candidate idéale à ce test.

La gamme compte quatre produits :
- une huile elixir, à utiliser en soin avant-shampooing
- un shampooing-huile *
- un après-shampooing *
- et un masque.
Ce sont les deux signalés par une astérisque que j'ai pu tester.
La promesse, c'est de retrouver l'éclat du soleil du Sud dans tes cheveux colorés, leur offrir un bain de soleil en quelque sorte.

Voilà donc un peu plus d'un mois, dont deux semaines depuis le dernier passage chez le coiffeur, que je me plie à cette nouvelle routine capillaire et visiblement, mes cheveux en redemandent ! Un bon mois, en plus, c'est bien, ça me permet d'avoir un petit peu de recul pour pouvoir te dire ce que j'en pense.

J'aime :
- l'odeur avant tout. Pas compliqué, c'est le premier truc que tu remarques quand tu ouvres le flacon ou le tube. Elle est juste divine.
- le côté agréable de l'utilisation. Les textures sont plaisantes, ça mousse, se rince malgré tout facilement. Je t'avoue que j'étais un peu flippée par l'appellation "shampooing-huile", le mot huile étant rarement associé à la propreté et ce genre de texture n'étant pas ma meilleure amie dès lors que je passe la porte de ma salle-de-bain. Mais aucun souci de ce côté-là.
- l'effet "éclat". Je trouve mes cheveux plus brillants. À voir sur du plus long terme, mon balayage n'étant pas assez vieux pour avoir assez de recul.
- le rapport qualité-prix. Je crois qu'on peut dire qu'il est imbattable.

J'aime moins :
- la compo, mais sans grande surprise. Cela dit, sans être clean à 100%, elle n'est pas non plus dramatique. On ne va pas se leurrer, on sait très bien ce qu'on achète à moins de 3€ et en supermarché.

⚠️ Petite astuce : sur les conseils de ma sœur, j'utilise dorénavant mon après-shampooing AVANT le shampooing. Ça évite l'effet "plombé" que ce soin donne parfois aux cheveux, l'impression qu'à peine secs ils sont très lourds et ont déjà regraissé.

Au final, je suis vraiment satisfaite de cette gamme. J'ai même très envie de prolonger l'expérience en testant le masque. Mes cheveux n'y ont pas souvent droit et n'en reviendraient pas.
Plus sérieusement, il y a fort à parier que ces produits intègrent durablement ma routine beauté. J'ai beau être réservée sur la composition, je suis vraiment satisfaite de leur efficacité.

*
Produits offerts

lundi 2 janvier 2017

Renaître...


... C'est la seule chose qui sera au programme de mon année 2017.

Et pour vous, je laisse Jacques Brel et ses intemporels vœux de 1968 parler à ma place...

"Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir, et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns. Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer et d'oublier ce qu'il faut oublier. Je vous souhaite des passions. je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfants. Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence, aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite surtout d'être vous."

Que 2017 soit douce et aimante, belle, riche de ce qui vous fait vibrer. Qu'elle vous enveloppe d'amour, qu'elle vous révèle, qu'elle vous emmène loin. Qu'elle renforce les liens, qu'elle illumine les chemins. Vers l'infini et au-delà...

*

samedi 31 décembre 2016

Samedi en musique #43... Comme un Lego - Alain Bashung

Le samedi, ici, c'est le jour de la musique. Aussi, quand j'ai commencé cette semaine récapitulative de tout ce qui m'a plu au cours de 2016, j'avais pensé consacrer ma publication d'aujourd'hui à mes cinq chansons préférées de l'année. Et force a été de constater que, tout ce qui m'avait plu, je l'avais déjà partagé avec toi au jour le jour, ou plutôt semaine après semaine. Publier cinq titres aujourd'hui revenait à me répéter, alors je n'en ai finalement choisi qu'un.

Cette chanson de Gérard Manset est un véritable bijou. Portée par la voix et l'interprétation de Bashung, je trouve qu'elle prend une dimension encore plus incroyable.
Ses paroles peuvent sembler au premier abord terriblement énigmatiques, chacun peut y voir/lire/comprendre ce qu'il souhaite y voir/lire/comprendre. Moi, elle me parle du monde dans lequel on vit. Un monde complexe et bien mal en point qui ne doit pas être mécontent de voir la page 2016 se tourner ce soir... Un peu comme moi.

"... Voyez-vous tous ces humains
Danser ensemble à se donner la main
S'embrasser dans le noir à cheveux blonds
À ne pas voir demain comme ils seront..."


*** Mon dernier Samedi en Musique de l'année pour BBB's Mum. ***

*