Ni d'Ève ni d'Adam - Amélie Nothomb

by - vendredi, mars 25, 2011


Stupeur et tremblements pourrait donner l'impression qu'au Japon, à l'âge adulte, j'ai seulement été la plus désastreuse des employés. Ni d'Ève ni d'Adam révèlera qu'à la même époque et dans le même lieu, j'ai aussi été la fiancée d'un Tokyoïte très singulier. A.N.

Le lecteur, en croisière découverte dans les méandres des us japonais, s'amuse, comme devant une photographie dont Amélie écrirait brillamment la légende : la sienne.
Brigitte Hernandez, Le Point.

Derrière les odeurs suaves de gingembre et les couleurs douces-amères du récit d'apprentissage, le roman sans doute le plus intime de cette écrivain définitivement atypique.
Christine Rousseau, Le Monde.

***

Je n'aime jamais tant Amélie Nothomb que quand elle raconte sa vie. J'ai été une fan de la première heure et c'est vrai que je trouve que, dernièrement, ses romans étaient devenus très inégaux... À trop écrire, on n'écrit probablement pas toujours des trucs excellents !
Bref, toujours est-il que je la trouve véritablement touchante quand elle nous parle d'elle, de son enfance, de sa jeunesse au Japon. Comme si elle baissait la garde et sortait de ce personnage qu'elle habite et qui semble en perpétuelle représentation, un personnage un peu envahissant je dois le reconnaître !

Bon, pour revenir au roman, je l'ai vraiment beaucoup apprécié. Tout est dans le choc des cultures et certaines situations semblent vraiment inextricables !
Une chouette lecture !

*

You May Also Like

12 commentaires

  1. Oh tu me donnes envie, je vais aller me le chercher !
    Fan inconditionnelle d'Amélie Nothomb, je suis d'accord avec toi sur tous les points. J'ai moi aussi malheureusement commencé à me lasser un peu de ses derniers romans (Antéchrista exclu) pour les raisons que tu mentionnes, et mes favoris ont toujours été ses romans autobiographiques.
    J'ai hâte !

    RépondreSupprimer
  2. Pour une fois que tu parles d'un bouquin que j'ai lu! Il est super en effet, meilleur qu'"Hygiène de l'assassin" que je n'ai jamais pu terminer...

    RépondreSupprimer
  3. Il est dans ma pile depuis sa sortie... je vais peut-être le lire alors ;)

    RépondreSupprimer
  4. oui ça m'a donné aussi envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
  5. Il y a quelques années, j'avais ouvert un livre de A.Nothomb et je n'avais pas du tout adhéré.... Ca m'avait même carrément refroidi...mais, j'ai eu l'occasion de lire "Ni d'eve ni d'Adam", il y a quelques semaines, et dois bien reconnaitre que je me suis régalée et que j'ai jeté un regard nouveau sur les livres de Amélie Nothomb.J'ai enchainé avec la métaphysique des tubes. Sympa aussi.... bref, il parait qu'il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis.... Chouette, je ne suis pas idiote....mdr !!!!!!bisous

    RépondreSupprimer
  6. On aime ou on déteste, pour ma part, c'est la seconde possibilité, désolée :)

    RépondreSupprimer
  7. j'aime Amélie Nothomb

    RépondreSupprimer
  8. J'ai eu du mal à accrocher sur les derniers mais celui-ci m'a beaucoup plu!

    RépondreSupprimer
  9. Visiblement, nos avis convergent, ça me rassure !!!

    C'est vrai qu'Amélie Nothomb ne laisse personne indifférent.

    *

    RépondreSupprimer
  10. Tu m'as convaincue. Et hop, dans le panier sur amazon !

    RépondreSupprimer
  11. Je trouve aussi que ses livres sont inégaux mais comme toi j'ai été très touchée par celui-ci. Bon week-end!

    RépondreSupprimer
  12. j'i peu lu amélie nothomb, j'ai toujours trouvé ses romans trop ... comment dire ... agressifs ??
    là ça me donne envie et puis le japon moi je ne connais que l'univers manga et j'ai l'impression qu'il est très réducteur (et radioactif, soit !). J'ai lu d'elle : péplum (aucun souvenir) et les catilinaires (j'ai adoré, c'est mon côté juriste :)

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?