En direct du siège du Comité de Défense des Marâtres...

by - mardi, juillet 19, 2011

À l'heure où Mademoiselle A. est en partance pour trois semaines de rêve aux États-Unis, que par conséquent mon activité de belle-mère va opérer un sérieux ralentissement, et après avoir encore lu deux-trois bricoles qui m'ont donné envie de bondir, je ne peux faire autrement que publier ce billet en forme de mise au point : une marâtre n'est en aucun cas une mauvaise/méchante belle-mère.

Étymologiquement, la marâtre est la seconde femme du père. Pas la troisième, pas la quatrième, la seconde ! Ainsi, dans l'autre sens, on appellera le second mari de la mère le parâtre, vocable nettement moins répandu j'en conviens.
La seconde femme du père... Ça dit bien ce que ça veut dire. Et en aucun cas qu'elle est teigneuse/imbuvable/injuste avec les enfants nés de sa précédente union. Non... Excuse-moi si je viens, par ces mots d'un peu casser ton idée toute faite de la chose : je suis une marâtre et je ne demande pas aux trois oisillons de Petit C. de récurer les toilettes, d'aller chercher de l'eau au puits, de faire notre lit ou encore de laver nos fringues. Non, je me contente d'assurer un genre de présence féminine quand ils sont à la maison. Je ne remplace pas leur mère, jamais cela ne m'est venu à l'idée. De même que je ne peux pas comprendre qu'il y ait des nanas qui fasse de ces enfants qui ne sont pas les leurs des souffre-douleur, ça n'a aucun sens.
Ces enfants sont, à mes yeux, comme un "prolongement" de mon amoureux, je savais tout de leur existence lorsque nous avons décidé de construire quelque chose ensemble. Je ne me permettrais pas de dire que je les aime comme s'ils étaient les miens, car ils ne le sont pas et surtout car, n'ayant pas moi-même de rejetons, je ne sais pas à quoi ça peut bien ressembler, l'amour maternel. Mais je les aime, c'est sûr, aussi sûr qu'ils font partie de ma vie. Et que je suis leur marâtre.

Or, trop souvent, quand je me balade sur la blogo, je remarque une chose : dans l'imaginaire collectif, marâtre = mauvaise/méchante belle-mère...
Et là, je ne dis pas merci aux frères Grimm, ni à Charles Perrault et encore moins à Walt Disney, l'homme qui a achevé de parfaire la méprise. Si on les croit, les marâtres ne pensent qu'à jalouser leurs belles-filles, qu'à les avilir, les asservir ou pire, s'en débarrasser coûte que coûte.
Bravo les contes de fées !!!

Par contre, effectivement, si tu veux chercher la petite bête, il existe une acception péjorative au terme marâtre : et oui, une marâtre, ça peut aussi être une mauvaise mère...!

Allez... Va... Sans rancune... ;-) !!!

*** Illustration empruntée sur le net. ***

*

You May Also Like

14 commentaires

  1. c'est sûr qu'avec ce mot on pense tout de suite aux contes de fées.
    (rien ne t'empêche d'envoyer ces petits de récurer un peu les toilettes non? ;-))

    RépondreSupprimer
  2. Ben...moi ma marâtre aurait pu jouer dans Blanche-Neige, au point de me faire enfermer dans ma chambre à Noël ou m'humilier en public...parce que j'étais l'enfant d'une autre.

    Maintenant, j'ai bien conscience qu'elles ne sont pas toutes comme ça et que je suis mal tombée ^^

    RépondreSupprimer
  3. Efface marâtre et dans belle-mère, retiens juste le "belle". J'ai eu une marâtre moi aussi et un parâtre également, ben c'était pas la joie ^^

    RépondreSupprimer
  4. Etant maratre aussi, je sais ce que tu veux dire... la maman m'a longtemps fait jouer le mauvais rôle devant ses enfants pour se défouler et se venger de l'échec de son mariage... elle s'est calmée quand elle a eu à nouveau un amoureux, mais le mal est fait... et j'ai beau faire tout ce que je peux, les traiter même mieux que mes propres enfants, ce sont mes beaux fils qui me font vivre l'enfer, et pas le contraire... y'a un mot pour ça ? ;-p

    RépondreSupprimer
  5. Ma marâtre (au sens étymologique) était une marâtre (au sens Walt Disney)...
    Ton article me fait sourire, c'est ce que j'explique aux sixièmes quand on travaille sur le conte. Mais ils ne connaissent ni un sens, ni l'autre... malheureusement!

    RépondreSupprimer
  6. Je suis une marâtre! Et quand je veux faire la différence, je dis "vilaine marâtre"! (même si c'est pour déconner, parce qu'en toute modestie, je suis une super géniale marâtre!!!) J'ai un parâtre, aussi...le meilleur parâtre du monde, d'ailleurs. Mais il est vrai que je n'utilise plus cet intitulé avec les gens...l'autre jour, j'ai dit à une nana: non, je ne suis pas sa mère, je suis sa marâtre...bah t'aurais vu la tête de la fille...trop lu Grimm aussi, je pense!!!!

    RépondreSupprimer
  7. madamezazaofmars19 juillet 2011 à 19:09

    J'en parlerai moi aussi bientôt sur mon blog mais je m' y retrouve bien

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cette mise au point ! Dans mon imaginaire aussi ça avait une connotation péjorative ;)

    RépondreSupprimer
  9. Une marâtre comme toi je pense que c'est tout à fait "jouable" ^^ Mais c'est vrai que ce mot a une vilaine connotation, tu en as démontré l'orignine. Tu fais bien d'écrire ce billet et j'adore quand tu dis qu'ils sont le "prolongement" de ton namoureux !

    Bonne vacances américaine à Mademoiselle A !

    Bisous et bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
  10. Eh bien je vais me la jouer humble, tu me l'apprends =)

    RépondreSupprimer
  11. Une maratre comme toi, ils sont bien veinards en tous cas!!!

    RépondreSupprimer
  12. Bienheureux les enfants de ton amoureux car ils ont une marâtre qui prolonge avec eux l'amour qu'elle a pour lui, c'est formidable! Quant aux mal pensant qui ne font pas la différence entre les contes et la vraie vie, ils devraient sans doute balayer devant leur porte non?

    RépondreSupprimer
  13. @ Margaux33 --> Oui, ça faisait un moment que ça me trottait dans la tête...!

    @ Pivoine --> Je n'oserais pas ;-) !!!

    @ DarkGally --> Toutes les belles-mères ne sont pas des marâtres et je suis bien consciente que bon nombre d'enfants n'ont pas la chance de ceux de mon Chéri !

    @ Eve --> Certes, mais techniquement, je suis leur marâtre...

    @ Broisha --> Par chance, les enfants de Petit C. sont assez grands pour avoir compris que le mieux, dans la vie, c'est se faire son idée par soi-même... ;-) !

    @ Kiara --> Je me doute que toi, tu la fais, la différence !!!

    @ Maman bavarde --> Hi hi ^_^ !!! Je me marre bien aussi quand Mademoiselle A. m'appelle "la marâtre" dans la rue... La tête des gens :-D !!!

    @ Zaza --> Hâte de lire ce que tu as à dire sur le sujet !

    @ Bouboulette --> Il y a de nos jours tant de mots dont l'usage est galvaudé et je suis tellement attachée au bon usage de notre belle langue !!!

    @ Evelyne --> Je pense que ça va, oui ! Quant à ces vacances tant attendues, je pense qu'elles vont être bonnes, voire excellentes !

    @ Cla --> Forcément on ne peut pas tout savoir... Même si on aimerait ;-) !

    @ Alice --> Ben écoute, je n'ai pas trop l'impression qu'ils s'en plaignent même si je sais bien qu'ils me trouvent très chiante sur certains points.

    @ Chocophile --> Il y a tant de choses pour lesquelles les gens devraient se regarder avant d'aller s'occuper des autres !!!

    Des bisous et une belle nuit à vous toutes !!!

    *

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?