Le dernier jour de Jean-Michel Basquiat - Anaïd Demir

by - lundi, septembre 19, 2011


Vivre jeune, mourir vite et faire un gracieux cadavre. Le 12 août 1988, sous la canicule new-yorkaise, dans un loft de Great Jones Street, une légende artistique disparaît. Jean-Michel Basquiat, l'ange noir de l'art des eighties, s'est taillé une légende en moins de dix ans. À l'apogée de sa carrière, il succombe à une overdose. il a 27 ans.

Sur fond d'underground et d'héroïne, au son du rock'n'roll et des rythmes jazzy, du Mudd Club à la Factory warholienne, entre l'avidité commerciale des marchands d'art et la spontanéité d'un grand artiste, l'adrénaline est à son comble. Les dernières heures de la vie de Jean-Michel Basquiat racontent une légende dont on croit tout savoir...

Journaliste, critique d'art et commissaire d'exposition, Anaïd Demir collabore à de nombreuses publications artistiques (Beaux-Arts Magazine, L'Œil, Le Journal des Arts...). Elle signe ici son premier roman.

***

Fascinant roman que celui-là ! Dédié à un non moins fascinant personnage que j'ai découvert sur le tard, parfois je me foutrais des baffes...

J'avoue que j'ai eu une sensation inouïe en le lisant, celle d'un interminable trip. Enfin, je dis ça, je ne me suis jamais droguée mais bon, j'imagine.
Anaïd Demir réussit avec un talent rare à glisser le lecteur dans la peau de Basquiat et à lui faire vivre ce dernier jour comme un tourbillon, comme une course, comme une fuite, une fuite dont on connaît l'issue mais qui parvient encore à nous étonner. Chaque détail de l'histoire est particulièrement soigné : New York, les galeries, les fêtes, les immenses artistes contemporains de Basquiat, les démons intérieurs qui n'ont cessé de le ronger...
Peut-être que la réalité n'a pas été si différente, après tout.

Étonnant et magistral !

*** À noter : le superbe dessin de couverture, qui est l'œuvre de Jean-Charles de Castelbajac, ami personnel du peintre. ***

*

You May Also Like

9 commentaires

  1. J'avais vu un film sur lui il y a quelques années, j'avais été fascinée par cet artiste! je note le livre, merci!

    RépondreSupprimer
  2. La rétrospective Jean-Michel Basquiat au Musée d'Art moderne de la ville de Paris, c'était tout juste l'année dernière. Superbe !
    Ca donnait effectivement envie d'en savoir plus sur le personnage...

    RépondreSupprimer
  3. @ Lalydo --> Oui, un homme fascinant, c'est le moins que l'on puisse dire.

    @ Bouboulette --> Et ça l'est !

    @ SKTV --> Et je crois bien que c'était Anaïd Demir, l'auteur de ce roman, qui était le commissaire de l'expo. Comme je regrette de ne pas l'avoir vue...

    Une belle après-midi à vous !

    *

    RépondreSupprimer
  4. Figures toi que j'ai découvert cet artiste il n'y a pas si longtemps, ça devrait te rassurer. En même temps, son art ne me touche absolument pas mais il en faut pour tous les goûts :)

    RépondreSupprimer
  5. la mienne aussi (dixit Chrys)!!!!

    RépondreSupprimer
  6. J'éprouve le besoin de découvrir ce livre.....Bonne journée.....

    RépondreSupprimer
  7. J'ai entendu beaucoup de bien sur ce bouquin!!

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?