Le con du jour #24

by - lundi, septembre 16, 2013

Tu l'auras remarqué, les cons, j'ai sagement décidé de les laisser de côté tout au long de l'été, et même un peu plus. Mais les cons, ils sont comme tout le monde, ils font aussi leur rentrée. Et je dois reconnaître que la conne que j'ai croisée au supermarché il y a à peine une heure a battu tellement de records que je me suis dit que je ne pouvais la laisser passer, au risque de rester dans mon coin, carrément traumatisée.

Nous étions tranquillement avec mon Chéri en train de choisir des produits au rayon hygiène, à côté, une femme d'une cinquantaine d'années qui, a priori, faisait la même chose. Déjà, au nombre de soupirs qui sont sortis d'elle en à peine deux minutes, tu sentais que notre présence ne la ravissait pas. Pourtant, je t'assure, on venait de se laver, on utilisait une fréquence tout à fait acceptable pour notre discussion, on n'avait pas un panier rempli de camemberts très faits et très odorants, bref, on était juste à côté d'elle en train de choisir une cire pour cheveux.

Quand soudainement, probablement lassée de soupirer, la dame a choisi de s'en aller. La voilà donc qui récupère la dizaine d'articles qu'elle a posé à même les rayons, opération pendant laquelle, elle en fait tomber un à mes pieds. Ni une ni deux, j'ai été correctement élevée, je me baisse, le ramasse et le lui tends. Et là, accroche-toi bien : elle me jette un regard comme si je venais de lui cracher dessus, me prend le truc des mains, tourne le dos et s'en va... Non, tu ne rêves pas, je sais que tu es loin mais tu es comme moi, tu n'as pas entendu le moindre mot magique, tu sais, ce fameux merci, le mot sans lequel pour moi la vie ne peut être vécue sereinement, le mot que tous les enfants de la terre prononcent quasiment spontanément sous peine de se prendre une remontrance de leurs parents. On en est restés comme deux ronds de flan, avec mon Chéri. Limite je me dis, heureusement qu'il était là parce que jamais je n'aurais pu y croire tout à fait...!

Et la conne en question était un vrai clone de ma prof de dessin de 6ème dont on se demandait pourquoi elle n'était pas restée vivre dans le Larzac, de celle de français de 5ème qui devait avoir des actions chez B*rkenstock, de celle d'allemand qui a vainement tenté de me faire rentrer des bribes de la langue de Goethe dans la tête tout au long de mes années collège... Bref, de là à penser qu'elle était elle-même prof, il n'y avait donc qu'un pas que, j'ai presque honte de le dire, je n'ai pu m'empêcher de franchir. Et si ça se trouve, y'a des gens qui confient à cette gonzesse impolie des mômes dans l'espoir qu'elle contribuera à les aider à avancer sur le chemin de la vie... No comment !

*

You May Also Like

14 commentaires

  1. encore une de ces femmes qui se sentent supérieur aux autres ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas mais quand on est ainsi inadapté à la société, on peut aussi rester chez soi...!

      *

      Supprimer
  2. Je te rassure, il y a encore des profs qui ne soupirent pas et qui sont bien élevés! ;-)

    Mais son comportement est très étrange quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne généralise aucunement, la preuve, mes trois profs dont je parle étaient plutôt sympas, je dis juste que, selon moi, elle était prof...!
      Cela dit, et toujours sans généraliser, quand je constate la façon dont se comportent certains adultes qui sont en charge d'enfants (des entraîneurs sportifs par exemple et autres "encadrants" en tout genre), ça fait quand même peur.

      Des bisous !

      *

      Supprimer
  3. ah la la que veux-tu il y en a des comme ça ! vaut mieux laisser pisser sinon on passerait son temps à se battre avec les gens ! ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que là, ça a été fait de telle façon que les bras m'en sont vraiment tombés... Et moi qui lui souriais comme une nouille...! :p

      *

      Supprimer
  4. Ca m'arrive souvent. Je crois que c'est le souci dans notre société très individualiste, quand qq'un est gentil, les gens ne savent plus comment réagir.
    Enfin, heureusement, les gens sympa sont légions, sinon ça serait bien triste!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu dis que ça t'arrive souvent, à la fois ça me rassure, et ça m'inquiète. D'autant plus qu tu es une personne avenante, même si je ne t'ai jamais croisée "pour de vrai", ça se voit bien sur les photos !
      Je trouve ça triste de ne pas savoir vivre avec les autres...

      Mais comme tu le dis, heureusement, il reste les gentils...!

      *

      Supprimer
  5. Si ça la dérange de voir des gens aimables, elle n'a qu'à aller aux Drive des grandes surfaces, au moins elle ne verra pratiquement personne et pourra se permettre de soupirer si le type qui charge son coffre fait tomber quelque chose ! Quand on se plaint des jeunes et de leurs incivilités ...

    RépondreSupprimer
  6. ben maintenant grâce à toi je sais qu'il existe de la cire pour cheveux
    samedi, au supermarché, à la caisse, il y a une dame qui s'est mise à hurler contre une employée je ne sais pas pourquoi et puis il y a un monsieur qui s'en mélé et tout à coup la dame elle s'est mise à s'engueuler avec le monsieur et a laissé tombé l'employée. Je suis sûre que s'il n'avait pas plu ce jour là on les aurait retrouvé sur le parking en train de s'en mettre une (c'était mes cons du jour à moi)

    RépondreSupprimer
  7. Pourquoi elle t'aurait dit merci? Elle ne t'avait pas demandé de le ramasser aussi! Non mais ho!!!
    (Plus sérieusement, quelle c*******, j'te jure!)

    RépondreSupprimer
  8. lol
    bon elle est peut être la mamie biologique d'Octave qui a oublié les règles élémentaires de politesse qu'on s'est fait ch** à lui inculquer depuis bientôt 5 ans...
    ha si, je mens, quand je vais dans un magasin, il me reprend en disant" maman, tu touches, tu prends! c'est micheline de la cantine qui le dit !" °_°

    RépondreSupprimer
  9. Tu as empieté sur son espace vital! Vilaine que tu es! Sans rire moi je lui aurais crié MERCI comme à un gamin qui oublie.... Heureusement, dans la vie, il y a des gens formidables qui rachètent tous les autres!
    bonne nuit,
    Danièle

    RépondreSupprimer
  10. Moi ... dans ce cas je dis "De rien, ce fut un plaisir"... ils se sentent très très cons.
    Dernièrement un con dans le train... le marchais dans le train et j'ai vascillé et légèrement touché le pied d'un gars... qui me dit "mais, vous pourriez faire attention!"... je m'excuse ... et il rajoute "oui mais quand même, vous pourriez faire attention"... je m'excuse une deuxième fois... il rajoute... alors je dis plus rien.
    Et à la sortie du train, quand il le quitte... je lui rajoute "Au revoir, je vous souhaite une belle journée, j'espère qu'elle ne sera pas trop difficile et que les séquelles ne seront pas trop grandes. Encore sincèrement désolée pour la douleur causée." ... il est parti outré. Et moi je jubilais.

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?