Le premier jour du reste de ma vie... - Virginie Grimaldi

by - lundi, février 02, 2015


Quatrième de couverture :

Tout quitter pour mieux recommencer : une comédie tendre et savoureuse !

Marie a tout préparé pour l'anniversaire de son mari : décoration de l'appartement, gâteaux, invités... Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris "un aller simple pour ailleurs". Pour elle, c'est maintenant que tout commence. Vivre, enfin.

Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière pour faire le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde...

Virginie Grimaldi passe son temps à écrire : de la liste des courses au roman, en passant par son blog qui connaît un beau succès, aucun genre ne lui résiste. Lauréate du prix E-crire Auféminin 2014, elle signe là son premier roman publié.

***

Mon avis :

Il ne t'aura pas échappé que j'ai le plus grand mal à bloguer en ce moment. Mais tout le temps que je ne passe pas en ces pages, je ne le perds pas pour autant, puisque je lis, j'ai attaqué la nuit dernière mon dixième ouvrage depuis le début de l'année. Bref, on n'est pas là pour parler de mon rythme de lecture, mais de LA lecture de mon mois de janvier, celle à côté de laquelle je ne te conseille pas de passer : le roman de Ginie ! Cela dit, si tu as réussi à passer à côté tout en fréquentant les réseaux sociaux, t'es de la classe des grands grands winners, je te le dis. Note pour toi-même : Ginie, c'est pas parce que je me permets une quelconque familiarité avec l'auteur, hein, c'est juste que je la suis pour ainsi dire quotidiennement, sur son blog et sur FB, elle fait pour ainsi dire et sans le savoir partie de ma vie.

Bon, rentrons dans le vif du sujet. Avec une question : tu connais les feel-good-movies...? Ces films, des comédies la plupart du temps, qui te filent une patate du diable...? Devant lesquels tu te vautres dans le canapé par un dimanche après-midi pluvieux et dont le générique de fin te laisse avec des paillettes devant les yeux et l'impression de vivre dans un monde peuplé de licornes roses et de bisounours...? Bon bah tu vois, le principe du roman de Ginie, c'est un peu ça. Du bonheur en barre.

Ginie, avant tout, c'est une plume. Qu'elle écrive à longueur de temps depuis qu'elle est en âge de le faire, c'est une chose. Qu'elle le fasse avec talent en est une autre. Oui, parce qu'elle a ce petit truc en plus, Ginie, un sens de la formule et un esprit d'à-propos qui n'appartiennent qu'à elle et qui font mouche à chaque fois. Avec moi, ça fonctionne plutôt bien en tout cas, vu le nombre de fois où je me suis retrouvée à littéralement hurler de rire dans mon bouquin, à la plus grande surprise de MariChéri.
Mais son véritable talent, celui qui me touche en tout cas, c'est de parvenir à être excessivement drôle sans perdre de vue l'émotion, sans oublier de donner matière à réflexion.

L'histoire est chouette, très chouette. Je ne te cache pas que je lis plutôt rarement ce genre de romans mais que je ne les dédaigne pas pour autant, c'est tellement bon de temps en temps.
Et puis, Ginie ou pas, le postulat de départ, le coup de la surprise d'anniversaire, ça m'a bien plu. Tellement d'ailleurs que je me suis bien demandée pourquoi je n'avais jamais eu l'idée d'offrir ça à mon ex, je te promets, il ne l'aurait pas volé.
Moi qui ai le trouillomètre à zéro en bateau, j'ai donc embarqué avec plaisir pour ce tour du monde pas comme les autres, peuplé de jolies rencontres et d'aventures saugrenues. Pour te dire, j'ai même versé ma larme au moment de débarquer.

En résumé, je te conseille ce roman...
- si tu es, comme moi, au fond d'un genre de trou noir qui n'a malheureusement rien à voir avec son homonyme astrophysique (ouais, je sais, cet adjectif n'existe pas et moi, j'invente des mots si je veux) : si ton mal-être survit à la lecture de ces deux-cent-quatre-vingt-trois pages, alors je crains qu'on ne puisse plus rien pour toi.
- si tu rêves, comme moi, de rendre leurs lettres de noblesse aux bons sentiments : parce que non, ce n'est ni un truc sale ni un truc cul-cul, le bon sentiment, ça peut aussi être juste beau sans la moindre arrière-pensée.  
- si tu as recopié, comme moi, des extraits de paroles de chansons de JJG un peu sous tout ce qui te tombait sous la main quand tu étais ado : moins cher qu'une crème soit disant miracle, mieux que le botox, moins douloureux qu'un lifting, ce livre t'offre de perdre une petite trentaine d'années dans ta tête et devrait pour le coup être remboursé par la sécu. Note bien, si Veiller tard est ta chanson préférée du Maître, tu prends le risque d'être déçue.
- si tu as, comme moi, envie de rire, de pleurer, tour à tour, presque en même temps parfois, et rire et pleurer, après tout, c'est quoi d'autre que se sentir terriblement vivant...?
- si, comme moi, tu veux croire que rien n'est jamais définitivement joué, qu'on a tous le droit à une seconde chance et que, parfois, il suffit juste d'une toute petite impulsion pour tout changer. En bien évidemment, en mieux, parce que, de toi à moi, les impulsions pourraves capables de changer les choses en pire, on n'a pas besoin d'y croire, on sait malheureusement bien qu'elles existent...
- et si, éventuellement mais là, pour le coup, c'est pas du tout comme moi, bref, si c'est pas l'extase à la maison et que tu te demandes quoi offrir au blaireau qui te sert de mari : là, Ginie, elle t'offre une idée en or massif, que je ne suis pas certaine que quiconque puisse t'en soumettre une meilleure.

Pour tout ça et pour tout un tas d'autres raisons, celles que je ressens mais ne parviens pas à dévoiler, celles qui ne te regardent qu'à moitié, celle que je n'ai pas besoin de dire tant elles sont évidentes, je te conseille vivement la lecture de ce joli roman. Tu trouveras une belle histoire et du talent dans ces pages-là !
*

You May Also Like

11 commentaires

  1. j'en parle aussi sur mon blog aujourd'hui :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, je crois que tout le monde en parle...! ;-)

      *

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Une lecture qui fait un bien fou. Même si tu connais mon "amour" pour les voyages en mer...! :p

      *

      Supprimer
  3. J'étais triste de quitter les personnages de Ginnie. J'ai adoré ce roman!
    Comme toi, je suis fan de JJG, je n'ai pas trop la pêche en ce moment et ces quelques pages m'ont rendu le sourire...
    J'ai aimé le démarrage (ah ce cadeau d'anniversaire! mémorable!), le départ, la croisière, les excursions, les personnages, les histoires d’amour et d'amitié...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est phénoménal, le début. Moi, je me suis dit "mais pourquoi je n'ai jamais eu les c******* de faire ça"... Mon ex l'aurait bien mérité !!!
      Un vrai beau roman qui fait du bien.

      *

      Supprimer
  4. Va falloir que je le lis alors... On a beaucoup de points communs en ce moment... Sauf que je n'arrive plus à lire. Mais qui sait ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça, tu vas y arriver, ma Bouboulette... Tu es littéralement happée dès les premières pages.
      Et tu vas voir, ça change vraiment les idées.

      Plein de bisous.

      *

      Supprimer
  5. En cour, et j'aime vraiment bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu t'es régalée. Oui, parce que je pense bien que tu as dû le terminer depuis que tu as laissé ton commentaire...!

      *

      Supprimer
  6. Je l'ai dévoré en deux heures et je suis encore triste d'avoir quitté la croisière. Une adaptation cinématographique serait vraiment top! Et remboursement sécu aussi! Bisous Danièle

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?