Mes plaisirs de mai

Un bien joli mois de mai. Rempli à en déborder.
Pas que de bonnes et belles choses mais ces dernières ont réussi à occulter tout le reste. N'est-ce pas ainsi que l'on devrait toujours voir la vie...?!

Une chose est certaine, mai ne m'a pas rapproché de ces pages. C'est ainsi. Cela changera peut-être, ou pas. À vrai dire, non seulement ça m'est égal, mais j'ai surtout décidé de prendre les choses comme elles venaient, d'arrêter de systématiquement réfléchir à tout et de retrouver un peu de spontanéité.

Il se trouve qu'actuellement, je préfère écrire sur IG. Que les interactions y sont bien plus nombreuses que par ici, et que ça me convient tout à fait comme ça.
Rien n'est gravé dans le marbre, peut-être cela changera-t-il.

En attendant, on se retourne sur le joli mois de mai et on savoure...!

***


Comprendre enfin que tout était là, en moi...

Il en aura fallu, du temps. Il en aura fallu, des échecs. Il en aura fallu, des larmes, de l'incompréhension, des errances. Mais j'arrive aujourd'hui à me dire que tout cela avait probablement sa raison d'être.
J'ai compris pour le coup que rien ne se fait sans peine. Et que la satisfaction que j'aurai à atteindre mon but les effacera toutes, ces peines.

De même que j'ai compris que si certaines personnes de mon entourage prennent la peine de me recadrer, c'est pour mon bien. Probablement un peu aussi parce qu'elles m'apprécient assez pour ne pas me laisser faire n'importe quoi plus longtemps. Oui, ça pique. Bien sûr, ça pique. Beaucoup, ascendant énormément sur certains sujets.
Mais ça m'apprend aussi et surtout à aller chercher en moi les ressources nécessaires pour corriger le tir et ainsi continuer à avancer.

D'où cette histoire de baguette magique...!


Quatre jours en Bretagne

Une pause sur la route en mode nostalgie, un chouette resto, un coucher de soleil de feu, le chemin des écoliers, trois jours de festival, du bon son, des retrouvailles avec les copines from Bretonie, un barbecue d'anthologie et les coups de soleil qui vont avec... Certes, tout cela m'aura permis de constater qu'on ne supporte plus les choses à 47 ans comme on l'aurait fait 20 ans plus tôt. Mais quel bonheur !!!



Une Fête des Mères apaisée après un anniversaire un peu compliqué

Parce que j'ai décidé que 10 ans de larmes, c'était bien assez. Et surtout que je m'y suis tenue.

Après avoir vidé mon sac sur IG le jour de mes 47 ans, après être revenue pour la dernière fois (je m'y engage) sur cet évènement survenu en 2008 et qui a à tout jamais changé ma vie, je me suis sentie comme soulagée. Bien sûr, je ne pourrai jamais empêcher ça de définir celle que je suis mais je me sens aujourd'hui capable de vivre avec.
Mieux que ça, capable de vivre heureuse avec.

Pour le coup, dans la foulée, la Fête des Mères ne m'a pas fait souffrir comme elle a pu le faire les années précédentes.

Et même permis de dire aux mamans de mon entourage à quel point je les chéris, et combien je m'en veux de les avoir un jour enviées.


Des moments magiques entre amis

Prendre le temps. De s'évader, de profiter les uns des autres, de s'écouter, de savourer chacune des secondes passées ensemble. Loin de tout.
Respirer le bon air de la campagne, manger dehors, être réveillée par l'angélus que sonnent les cloches de l'église toute proche.

Des bonheurs d'autant plus précieux qu'ils sont d'une simplicité extrême.


De l'encre, encore de l'encre en moi

Je crois qu'il apparaît clair maintenant que l'addiction est là, et bien là, puisque je suis passée sous les aiguilles pour la deuxième fois en moins de quatre mois. Et que j'ai pour ainsi dire traversé la France pour se faire puisque c'est à Lyon que j'ai fait faire mon "petit" quatrième.
Sachant que les cinquième et sixième sont déjà dans les tuyaux.


Et aussi...

- Lyon et une soirée parfaite avec mes copines Praline et Choco, il est des moments dont on aimerait qu'ils ne s'arrêtent jamais.
- une bien jolie fête organisée à la maison pour les 80 ans de Beau-Papa
- une bombe de plateau de fruits de mer en amoureux pour mon anniversaire.
- le départ de la Normandy Channel Race dont je t'ai parlé plus tôt dans la semaine.
- du sport, encore du sport, toujours du sport... non, ne te marre pas, je t'entends d'ici !

Et toi, ton mois de mai...?

*

CONVERSATION

3 commentaires:

  1. Quel mois de Mai ! Et ça fait plaisir de lire comme une renaissance entre les lignes .
    C était très chouette cette soirée lyonnaise j espère qu on arrivera à faire cela plus souvent ��

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour ! C'est un nouveau tatouage ! très joli ! Le tatoueur est Lyonnais ? En tout cas mois de mai rempli pour toi ... +++

    RépondreSupprimer
  3. Joli, le nouveau tatouage ! Bisous !

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?

Back
to top