Articles

Affichage des articles du juillet, 2015

Arnaque aux œufs

Image
Je suis comme tout le monde, je n'aime pas me faire arnaquer. Mais je ne suis pas infaillible, loin de là. Et quand ça touche à un domaine auquel je suis sensible, et qu'en plus ça survient dans un moment de ma vie où je suis obligée de compter chaque centime que je dépense, je vois rouge. D'où mon coup de gueule du jour. Les œufs , si tu es familier de ces pages, tu le sais, j'en fais une consommation conséquente, pour ne pas dire astronomique. Je les achète traditionnellement à la ferme , tout près de chez moi. Les poules y sont élevées en liberté , ne pondent pas toujours en quantité suffisante pour satisfaire tous les clients, c'est comme ça et ça me va très bien.

Caen - L'Abbaye aux Hommes, les bâtiments conventuels

Image
Au tout début du mois de juillet, j'ai eu la chance d'être invitée au lancement de la communauté #igerscaen . Un agréable moment qui m'a permis d'enfin rentrer dans l' Abbaye aux Hommes . Il s'agit de l'une des deux grandes abbayes fondées par Guillaume-le-Conquérant à Caen. Sa construction a débuté au XIe siècle, pour se prolonger jusqu'à la moitié du XVIIIe. Cet ensemble de bâtiments a tour à tour été abbaye, comme son nom l'indique, mais aussi lycée, îlot sanitaire pendant la Seconde Guerre Mondiale , et abrite aujourd'hui l'hôtel de ville de Caen. Je te propose de découvrir une partie de ce superbe ensemble architectural, les bâtiments conventuels. Je tâcherai, dans les jours qui viennent, de retrouver les photos de l'église abbatiale prises il y a deux étés de cela pour ainsi compléter cette visite virtuelle. Un lieu à voir absolument si tu as la chance de venir passer quelques jours dans le coin, l'office du tourisme

La plage, le soir...

Image
Le soleil est aux abonnés absents en Normandie du Bas ces jours derniers, c'est le moins que l'on puisse dire. Du gris, beaucoup trop, de la pluie plus que de raison, le mois de juillet ressemble à s'y méprendre à un mois de novembre depuis les deux dernières semaines. Alors, histoire de me remonter le moral et en rêvant à des jours meilleurs, je regarde les dernières photos prises à Ouistreham un soir de beau temps. Un très joli coucher de soleil que je partage avec vous. Il apportera un peu de chaleur chez celles et ceux qui, comme moi, sont sous le gris, et de la fraîcheur aux chanceux chez qui les températures culminent au-dessus des 30°C depuis des semaines ! Photo @brunocaen Photo @brunocaen *

#radioblogueurs2015, j'en suis !

Image
La musique et moi, c'est un peu je-t'aime-moi-non-plus. Il y a des périodes fastes où le silence ne parvient que rarement à se faire de la place, des moments de boulimie pendant lesquelles j'ai envie de tout découvrir, des jours où les notes se nichent dans chacun des recoins de ma vie. Et puis ceux, comme en ce moment, où je suis déconnectée de toute source de musique, où je n'ai pas la moindre idée de ce qui fait danser les gens, où je n'écoute rien, si ce n'est quelques vieilleries auxquelles je reste fidèle, peu importe le temps qui passe. Et c'est précisément ce moment que choisit mon amie Alice pour m'inviter à participer à la Radio de l'été des Blogueurs , sixième édition, oui, déjà ! Difficile pour moi de trouver un truc sympa à te glisser dans l'oreille, j'avoue même avoir passé un bon paquet d'heures à réfléchir à la question en pensant ne jamais m'en tirer. Et puis, j'ai repensé à cette chanson de Jérôme Echen

J'ai testé pour toi... les magnets Carteland {giveaway inside}

Image
Les magnets, j'adore ça, ce n'est pas mon frigo qui dira le contraire. J'ai pourtant essayé de résister, en constatant l'envahissement auquel ce genre d'addiction pouvait conduire chez mes parents, où la collection s'est étendue jusqu'au radiateur, faute de place ! Fort heureusement, je suis plutôt raisonnable et préfère n'en avoir que très peu, mais des beaux, qui ont une signification pour moi. Alors tu penses bien que, lorsque j'ai eu l'opportunité d'en faire faire d'après mes photos chez Carteland , je n'ai pas hésité une seule seconde : pour le coup, ceux-là auraient du sens, en plus de n'être vraiment qu'à moi ! Je me suis donc lancée. Choisir le design n'a pas été le plus difficile, j'aime la simplicité, c'est donc vers le classique que mon choix s'est porté. En revanche, plus dur a été le choix des photos qui allaient mériter un tel traitement ! Mes chats, mon Niéçou, mon Amoureux, ma N

Lilly en Normandie

Image
Tu es arrivée à la maison avec Tonton, de retour d'un déplacement à Paris. Tu avais la peau dorée comme du pain d'épices, un très joli vernis orange sur les ongles de tes mains et de tes pieds, et des bagages pour tenir un siège d'au moins un mois. Je t'ai trouvée changée, tellement grandie. On a mangé des saucisses en forme de pieuvres pour fêter ça et on s'est couché un peu tard. Le lendemain, tu as fait la grasse matinée, un peu comme tous les matins de la semaine d'ailleurs. On a dévalisé la médiathèque entre deux averses. Tu as voulu acheter un masque et un tuba, au cas où. Tu as découvert les esquimaux à l'orange et Jumanji que tu m'as fait regarder deux fois à la suite tant ça t'a plu. Tu m'as raconté des histoires d'avions, de bateaux, de piscine et de copines, de rentrée scolaire. Tu as gonflé une bonne douzaine de ballons de baudruche, que tu as voulu que j'accroche les uns aux autres et qui encombrent notre salon enc

Les cartes postales, mon voyage immobile

Image
D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours adoré les cartes postales. Les envoyer ET les recevoir. Et je dois reconnaître que j'ai bien de la chance car c'est aussi le cas pour beaucoup de personnes de mon entourage, ce qui me permet de faire vivre cette passion tout au long de l'année, et pas seulement le temps des mois d'été ! Et bien sûr, il y a aussi le Postcrossing qui me permet d'échanger avec le monde entier, je ne remercierai jamais assez Ptisa pour cette découverte. Envoyer une carte postale, c'est toute une aventure . La choisir, avec soin, à la fois représentative du moment, de l'endroit d'où on l'envoie et adaptée à son destinataire. Pas toujours évident, les éditeurs ayant parfois de vrais goûts de chi*ttes ! J'ai d'ailleurs fait tirer une centaine de photos prises par mes soins en cartes postales, au moins, comme ça, j'envoie quelque chose qui me plaît.

Pâtés de sable, lessive homemade et bouquet de lavande

Image
Cette semaine, j'ai délaissé mon ordinateur. Et ça m'a fait un bien fou. À lui aussi probablement. Je l'avoue, je me pose de plus en plus de questions concernant mes motivations à bloguer, qui sont proches du néant en ce moment. Un coup de blues comme je n'en ai jamais connu et contre lequel je renonce à lutter. Arrivera ce qu'il arrivera... ... accueilli ma nièce pour sa traditionnelle semaine de vacances estivales en Normandie. Nous nous sommes régalées, même si nous avons dû slalomer entre les gouttes de pluie pour rendre ce séjour le plus agréable possible. Ce qui nous a accessoirement permis de constater qu'entre deux stations balnéaires distantes d'à peine vingt minutes en vacances, la météo peut être radicalement différente. Heureusement, il y a eu la médiathèque pour nous sauver, ainsi qu'un peu de télé, des jeux de société et les deux filles de nos voisins, qui ont à peu près le même âge que Lilly.

Ananas, Cornue des Andes et Green Zebra

Image
Pour la gourmande que je suis, s'il y a un légume qui symbolise l'été, c'est bien la tomate . Tomate dont, ne t'inquiète pas, je sais pertinemment qu'il s'agit d'un fruit, mais perso, un truc que je mange dans des plats salés, j'appelle ça un légume ! Bref, c'est l'été et les tomates sont arrivées. Parce que j'essaie de faire attention à n'acheter que des produits de saison et qu'ici, en Normandie, les tomates arrivent toujours un peu plus tard qu'ailleurs en France, la faute au soleil qui préfère visiblement traîner ailleurs plutôt qu'au-dessus de nous.

Le jardin de Monsieur Christian #FlowerPower2015

Image
Hier, nous avons passé la journée dans la Manche. Sous un ciel gris et foncièrement humide, tout à fait indigne d'un mois de juillet, mais qu'à cela ne tienne, un Normand se laisse rarement abattre pas la météo. Comme nous étions tout près de Granville, nous en avons profiter pour aller nous balader dans un lieu qui nous faisait de l'œil depuis un moment, le Musée Christian Dior . Enfin, plus précisément dans les jardins du musée, nous étions attendus pour le déjeuner et n'avions pas assez de temps pour visiter la maison. Et il nous a suffit de trois quarts d'heure dans ce jardin suspendu au-dessus de la mer et avec une vue imprenable sur l'archipel de Chausey pour en prendre plein les yeux. Des hydrangea à profusion, offrant une extraordinaire palette de variétés et de couleurs, des palmiers dans tous les recoins, des roses odorantes et surtout, de superbes bordures fleuries que j'ai eu plaisir à observer et à photographier. Celle que j'ai choi

Degustabox de juin

Image
Du soleil dans la box Elle est arrivée il y a une quinzaine de jours, le temps pour moi de tout goûter pour pouvoir mieux t'en parler. Voici donc mon avis sur les différents produits qu'elle contenait. *** Muesli aux Superfruits - BJORG Avec 47% de flocons d'avoine complet, il offre naturellement à votre corps les fibres nécessaires pour bien démarrer la journée. Son délicieux mélange est composé de cassis, myrtilles, cranberries, et de raisins. Il apporte une touche gourmande à votre petit-déjeuner pour un réveil agréable. Il contient 38% de fruits, est riche en fibres et sans sucres ajoutés. ☞ Incontestablement mon gros coup de cœur de la box. Un muesli riche et varié, on y trouve même des amandes entières, il est extra à la fois en terme de texture et de goût. Parfait au petit-déjeuner avec un yaourt maison, top au goûter aussi. Allez, j'avoue, j'ai tout mangé...!

L'apéro, c'est la vie !

Image
*** Voilà, il est tout juste midi et je te sers déjà l'apéritif. Enfin, le plus juste serait de dire que je te sers seulement l'apéritif... La faute à ma santé qui m'a joué des tours hier soir et m'a empêchée de publier ce billet en temps et en heure pour le rendez-vous d'Alice & Zaza. Bref, ça va mieux, on peut sortir les verres et les glaçons ! *** Ici, on aime le bien vivre. Un peu trop. Beaucoup trop me souffle même ma balance. Parce que, oui, tous les plaisirs qui tournent autour de la table, on les fait nôtres. Les bons repas, les souvenirs gourmands rapportés de vacances, les petits restos en amoureux et bien évidemment, l'apéro. Cette liste étant, tu t'en doutes, tout sauf exhaustive. L'apéro, c'est le moment convivial par excellence. Un moment de partage que j'apprécie tout particulièrement.

Petit hortensia deviendra grand #FlowerPower2015

Image
Nous avons au jardin un petit hortensia que mes beaux-parents nous ont donné quand ils ont déménagé l'an dernier. Une petite plante toute chétive dont nous avons bien cru qu'elle ne passerait pas l'hiver, pas même l'été le précédant d'ailleurs. Aujourd'hui, à force de bons soins, il semblerait qu'il soit sauvé. Note bien l'usage du conditionnel, on le sent en permanence sur la corde raide, comme s'il n'avait pas encore choisi entre mourir et fleurir. Inutile de préciser qu'on préfèrerait largement qu'il choisisse la seconde solution ! Cela dit, en ce moment, et très en retard par rapport aux autres hortensias du quartier, il commence doucement à rosir. Croisons les doigts. Par contre, mea culpa , ce n'est pas lui que je te montre en photo aujourd'hui, les clichés que j'ai pris samedi soir n'étant vraiment pas terribles. Par contre, ceux pris l'an dernier lors d'un week-end chez mes parents sont plus joli

Des lectures pour l'été

Image
La bibliothèque de ma commune est généreuse. Arrangeante aussi. L'été, elle oublie le temps qui passe. Tu peux alors emprunter autant d'ouvrages que tu le souhaites et les garder autant de temps qu'il t'en sera nécessaire pour venir à bout de leur lecture. Un vrai bonheur pour les gros lecteurs que nous sommes, MariChéri et moi-même. Nous sommes donc allés au ravitaillement ce matin et n'en avons raisonnablement rapporté qu'une dizaine. J'ai fait prolonger l'emprunt de L'invention de nos vies , de Karine Tuil, sur lequel je traîne depuis maintenant une bonne semaine. Un extraordinaire roman qui m'a envoûtée comme rarement, mais qui me demande beaucoup de temps pour réellement l'apprécier. Prolongé aussi Le complexe d'Eden Bellwether , de Benjamin Wood, le dernier gros coup de cœur de mon cher et tendre, que je n'ai, moi, pas encore eu le temps de lire. Lui, en adepte de Philip Kerr, a choisi Le chiffre de l'alchimist

@cochonouetvous {l'IG que j'aime #4}

Image
Aujourd'hui, le Tour de France fait étape en Normandie du Bas. L'occasion pour moi de me rappeler de bien jolis souvenirs. En effet, il y a trois ans, Dieu que le temps passe vite, j'ai eu la chance de passer une journée dans la caravane du Tour avec la team Cochonou et Vous , une journée dont je garde un excellent souvenir. À tel point que je signerais des deux mains s'il était question de ré-embarquer en compagnie de cette fine équipe dans la jolie limousine à carreaux de la marque !

La Sublime - Ma boîte à Beauté

Image
Sublime Sublime La Sublime , c'est le petit nom de la dernière née de chez Ma Boîte à Beauté . Une box qui, alors que l'été débute, nous propose de voyager du Nord au Sud, des contrées orientales aux terres polaires, avec deux objectifs : sublimer notre teint et prendre soin de notre peau. La Sublime , ce n'est rien de moins que sept produits présentés dans un très joli pochon parme, et dont la valeur dépasse allègrement les 190€, un record. Si tu veux les découvrir, les voici. ***

En vrac #140

Image
Presque deux mois sans vracquer , je n'en reviens pas. Le premier bain de mer de l'année au mois de juin, ça se fête, et elle était super bonne en plus. Scous et Chiff' ont commis un véritable carnage la semaine dernière, mulots, oiseaux, tout y est passé...

@igersCaen, c'est parti !

Image
Voilà, ça y est, les instagramers caennais ont enfin leur communauté ! Elle a été officiellement lancée vendredi dernier et nous étions quelques personnes à avoir été conviées, à la fois par l'office de tourisme de la ville , à la mairie de Caen pour célébrer cela. Un moment dont je ne manquerai pas de te reparler puisqu'il m'a permis de pénétrer dans l'abbaye aux Hommes pour la première fois depuis cinq ans que je vis ici. Des mois et des mois que j'usais et abusais du hashtag à chaque photo du coin que je publiais en espérant que ce jour arriverait et on y est enfin. Je n'étais d'ailleurs pas la seule à le faire dans la mesure où c'est très précisément, au moment où je rédige ce billet, 1.000 photos qui portent cette marque distinctive. Un chiffre dont il y a fort à parier qu'il va exploser dans les semaines à venir. Donc, si tu es caennais ou des alentours, si tu viens dans la région en vacances ou pour un week-end, le temps de fa