En vrac #174


✔︎ Samedi dernier, c'était la traditionnelle occupation de septembre : la cueillette des mûres. Pendant deux heures, dans notre petit coin secret, au soleil, sous un ciel bleu sans nuages, accompagnés à la fois par les vaches broutant paisiblement et par les cris des rapaces en vol stationnaire au-dessus de nos têtes... un pur moment de bonheur pur !Et au final, plus de 3,7 kilos de fruits que j'ai, après de longues hésitations, fini par transformer en 16 pots de confiture. Tu le sens, là, le délice des petits déjeuners tout au long de l'hiver...?

✔︎ Oh. Mon. Dieu. Mon niéçou a un téléphone portable. Je crois que c'était un deal avec ses parents à l'occasion de son passage en 6ème. Ça n'empêche, même si j'ai eu vaguement le temps de me préparer à l'idée, le premier message reçu via WhatsApp, il m'a mis une sacrée claque !!! Si si, je t'assure, je la vois encore dans son petit pyjama vert avec une tête de hibou sur le bidou toussa toussa.

✔︎ Comme une furieuse envie de fiadone. Y'a pas des kilomètres avant que je me mette aux fourneaux pour le retour de MariChéri ce soir. C'est pas comme si j'avais des milliards de trucs à faire...! Bref. Et si toutefois tu as une recette qui a fait ses preuves, je suis preneuse.


✔︎ La nuisette, c'est la vie ! Si je m'écoutais, je ferais tout, tout au long de la journée, uniquement vêtue de ça. Enfin... si je m'écoutais et si surtout c'était possible !!!

✔︎ Faudrait pas que je tombe sur quelqu'un qui me saoule quand je descends de mon vélo... Va savoir pourquoi, je suis en mode machine de guerre maintenant dès lors qu'il est question de transpirer un peu. Je pourrais m'en inquiéter mais, très honnêtement, je préfère largement ça à l'idée d'être un peu apathique et de subir.
Un conseil quand même : ne vient pas me titiller dans ces moments là, je ne suis pas hyper certaine que le discernement soit alors mon ami !

✔︎ Mais qu'est-ce qui m'a pris de me lancer dans autant de lectures à la fois...???? Depuis que je me suis aperçue que je maîtrisais vaguement le concept de lecture multiple, en l'occurrence, que je parvenais à ne pas m'emmêler les pinceaux entre les diverses intrigues, à ne pas confondre certains personnages, j'ai dû me sentir un peu grisée. T'as qu'à voir, en ce moment, je fricote avec Oscar Wilde, Tom Perrotta, Sarah Waters, Edgar Allan Poe, Bukowski, Sylvain Tesson, Margaret Atwood et Ken Follett... rien que ça ! Bon, a priori, pour l'instant, je m'en sors.


✔︎ La Coupe du Monde de Rugby, c'est dans deux jours maintenant. Je suis dans un état de surexcitation avancée. Quand bien même je me demande encore comment je vais bien pouvoir faire pour supporter l'insupportable, en l'occurrence les commentaires de Christian Jeanpierre.

✔︎ La franchise, ça a du bon, quand bien même parfois on peut se prendre les pattes dedans. Je me dis toujours qu'avec une personne compréhensive en face, la boulette a plus de chances d'être pardonnée !

✔︎ Ça me saoule grave de ne pas pouvoir aller voir certains films en VO par ici. Mais visiblement, une ou deux séances dans la semaine, c'est encore trop demander.
Avec un peu de chance, une des salles d'art et d'essai du coin consentira à programmer le film que je veux voir dans les semaines qui viennent. Croisons les doigts.


✔︎ Septembre, c'est le retour des belles épeires au jardin, les seules araignées que je pourrais admirer pendant des heures. Le mien est envahi chaque année d'épeires diadèmes, pour mon plus grand bonheur. Entre l'atmosphère un peu fantasmagorique qui se dégage au matin du paysage parsemé de gouttes de rosée prises dans leurs toiles et la façon justement incroyable qu'elles ont de tisser cette dernière, à la manière de véritables dentellières, c'est un bonheur pour la contemplative que je suis.
Et puis, l'épeire, grâce lui soit rendue pour ça, c'est quand même la seule araignée que je connaisse qui n'a pas dans l'idée de venir s'installer à l'intérieur de ma maison, #jdcjdr.

✔︎ Mes parents viennent passer le week-end à la maison. Je pose ça là. Rien de plus.
Ceux qui savent savent. Les autres, je vous laisse imaginer, et je reviendrai peut-être par ici la semaine prochaine si toutefois j'ai survécu...!

✔︎ Mardi prochain, c'est la reprise à mon atelier d'écriture, du coup, ce serait vraiment c*n que je n'aie pas survécu au week-end. Autant te dire que je suis dans les starting-blocks ! Et non seulement j'ai beaucoup écrit cet été, mais j'ai l'impression d'être de plus en plus satisfaite de moi, et ça, c'est assez rare pour^être signalé. d'autant plus que j'ai l'impression que c'est en train de s'inscrire dans la durée.
Pressée de retrouver mes petits camarades en tout cas, et de faire la connaissance des nouveaux.

*

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rassurez-moi, vous dites bonjour à vos voisins, vous...???

Les pourquoi en images 2014 - Philippe Vandel