Leçon de stratégie


"Mépriser son adversaire même petit et frêle est toujours une faute stratégique de combat."
Ahmadou Kourouma - En attendant le vote des bêtes sauvages

*** Photo "empruntée" sur le net. ***

*

CONVERSATION

2 commentaires:

  1. Alors ça, je suis bien d'accord!!
    Mépriser qui que ce soit, adversaire ou pas, peut tjrs se réveler une erreur (stratégique ou pas...)

    RépondreSupprimer
  2. et quel horreur de se sentir méprisé:-(

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?

Back
to top