Articles

Affichage des articles du février, 2015

Les états d'esprit du vendredi {vendredi 27 février}

Image
Les états d'esprit du vendredi #1 * Source * Un joli rendez-vous hebdomadaire proposé par Fedora et The Postman : un questionnaire, un instant T., le vendredi, hein, c'est mieux, et tes réponses. Moi, je prends avec plaisir le train en route ! Jour ☞ Vendredi 27 février Heure ☞ 9h38 Fatigue ☞ Au top ! Humeur ☞ Tristoune : je n'aime pas quand mon niéçou et moi devons nous quitter. Et j'aime encore moins la voir triste de devoir me quitter. Estomac ☞ Trop bon le fromage au petit-déjeuner ! Condition physique ☞ Tu le visualises bien, le top de la fatigue...? Et bien la condition physique lui est diamétralement opposée... :/ Esprit ☞ Embrumé. Parce qu'on  n'a pas encore passé le cap des deux heures après le réveil. Boulot ☞ Toujours pas... Reste ☞ Plus que 13 jours avant l'anniversaire de Mademoiselle A...  Penser à ☞ ... Moi ! Avis perso ☞ Ma factrice est super sympa. Sauf quand elle fait grève. Message perso ☞ ♫

Tu me manques, qu'elle m'a dit...

Image
C'était il y a une quinzaine de jours, elle passait le week-end chez ses grands-parents et me téléphonait pour me remercier de lui avoir fait envoyer un sweat Reine des Neiges trouvé à un prix imbattable pendant les soldes. Elle est tombée sur le répondeur, a hurlé un grand "Merci Nanoutte !" qui m'a à demi arraché l'oreille. Et puis j'ai entendu la voix de Papy qui lui disait "Vas'y parle ! raconte-lui quelque chose, à Nanoutte !". Et c'est à ce moment précis que mon petit cœur a chaviré. "Ça fait longtemps que je ne vous ai pas vus, j'aimerais bien vous voir, moi. Tu me manques."... Il y a fort à parier qu'elle a, en substance, répété la même chose à sa mère qui m'a rappelée quelques jours plus tard pour me demander si, éventuellement, je pourrais lui ouvrir ma porte pendant la deuxième semaine des vacances scolaires. Tu me connais, je n'ai pas réfléchi plus de trois secondes. Oui bien sûr. Oui évidemmen

Jamais sans mon appareil-photo

Image
* Source * Oui, c'est un fait : je suis capable de partir de chez moi pas maquillée, sans argent ou en ayant oublié mes papiers d'identité, mais jamais sans mon appareil-photo . Et quand je dis 'mon appareil-photo ', peut-être devrais-je me risquer à utiliser le pluriel. Je n'ai en aucun cas la prétention d'être une bonne photographe, bien au contraire, mais je ne désespère pas. Une chose est certaine, j'ai toutes les cartes tous les appareils en main pour y  parvenir un jour ou l'autre. Il y a Canon Boy , mon reflex. Lui, il est de toutes les sorties à la mer, de tous les voyages, de toutes les balades, de tous les levers de soleil. Je l'ai reçu en cadeau pour mes 40 ans et il n'a jamais eu le temps de se reposer depuis. Il est fièrement secondé par un petit APN de la même marque, ultra-pratique mais qui peine à me faire oublier mon Mister Lulu , semi-décédé suite à une chute que je lui aurais volontiers épargnée. Une chute doubl

Famille

Image
"On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille ..."... Maxime Le Forestier n'avait pas totalement tort et moi, j'ai quand même eu vachement de bol : je n'ai, certes, comme tout le monde, pas choisi mais je suis assurément bien tombée ! Ma famille , c'est ma vie. Mon univers, mon tout, mon point de repère. On n'est pas toujours d'accord, il y a même eu des moments difficiles, pas souvent, pas beaucoup mais intenses, c'est la vie. Et puis, c'est trop monotone quand on est toujours d'accord... Quand je dis " famille ", j'entends mes parents, ma sœur, mon beau-frère et ma nièce, deux tantes auxquelles je suis attachées et pis c'est tout. Et ça me suffit. J'ai d'autres tantes, des oncles, des cousines, auxquels je suis plus ou moins attachés, avec qui j'ai plus ou moins d'atomes crochus, on ne se voit pas souvent, ascendant jamais concernant certains, dire que ça me manque serait mentir. Et puis,

Vernis rouge, livre de nuit et apéro à deux

Image
Cette semaine, j'ai kiffé regarder ma Toupie s'endormir. On était tranquillement installés dans le canapé, devant Top Chef , elle est venue s'installer dans les bras de MariChéri, visiblement bien plus confortables que les miens. Je pense qu'elle était fatiguée, de toute façon un chat, c'est toujours fatigué. Mais, étrangement, elle mettait toute son énergie à tenter de lutter contre le sommeil. Et moi, je me suis marrée à la prendre en photo sous toutes les coutures alors qu'elle avait les paupières lourdes, lourdes, lourdes...! ... ressorti mon Dutch Tulips . Mon vernis chouchou de chez OPI, un très joli rouge avec une pointe de rose que j'adore porter aux beaux jours. C'est pas qu'on soit encore au printemps mais nous avons déjà eu la chance d'avoir de très belles journées ici, en Normandie du Bas. Ça m'a donné des envies de couleur. Au bout de mes doigts. ... instauré un nouveau principe de lecture. En l'occurrence une

Maîtres du jeu - Karine Giébel

Image
Quatrième de couverture : Il y a des crimes parfaits. Il y a des meurtres gratuits. Folie sanguinaire ou machination diabolique, la peur est la même. Elle est là, partout : elle s'insinue, elle vous étouffe... Pour lui, c'est un nectar. Pour vous, une attente insoutenable. D'où viendra le coup fatal ? De l'ami ? De l'amant ? De cet inconnu à l'air inoffensif ? D'outre-tombe, peut-être... Ce recueil comprend les nouvelles Post mortem et J'aime votre peur . *** Mon avis : J'ai découvert ce tout petit recueil en allant à ma bibliothèque. Figure-toi que Karine Giébel y sera présente le 24 mars prochain pour une soirée qui s'annonce passionnante et que, par conséquent, ses ouvrages sont mis en avant en ce moment. Je n'ai pas tout lu d'elle mais je lui trouve un immense talent, je garde notamment un souvenir terrifiant mais néanmoins impérissable de Meurtres pour rédemption . Je n'ai donc pas laissé passer l&

La Coquette - Ma Boîte à Beauté

Image
Coquette, va ! La Coquette s'est posée dans ma boîte aux lettres juste avant la Saint-Valentin, un peu comme un joli cadeau. Bon, je t'avoue que, malade comme je l'étais la semaine dernière, il m'a fallu attendre quelques jours avant de pouvoir pleinement en apprécier son contenu. Ma Boîte à Beauté , j'adore, c'est l'équivalent adulte et girly de la pochette-surprise que ma grand-mère m'achetait chez le boulanger en revenant de chez le coiffeur quand j'étais toute gamine. Cette fois-ci, elle me propose de sublimer ma beauté, tout un programme, de réveiller mes sens et ma coquetterie, rien que ça. Pas de panique, on a du pain sur la planche, mais je débriefe tout ça pour toi. *** Gel douche Côte d'amour - Britanie flacon 50 ml Ce gel douche à la fleur de bleuet, que l'on peut trouver sur les sentiers côtiers, résiste au sel et aux embruns. Riche en tanins, cette plante adoucit la peau. Délicatement parfumé,

Ma garde-malade

Image
Chiffon est une top garde-malade. Quand la grippe nous tombe dessus, elle est là. Quand la bronchite vient en remettre une couche, elle est là. Quand l'asthme fait son retour après dix ans d'absence, elle est là. Mais quand je dis là, c'est là, là, exactement là, hein, genre collée-serrée. Dans le lit, tout contre nous, si possible sous la couette et tous ronrons dehors. Avec une petite étincelle d'inquiétude dans l'œil. Mais contente en même temps. Oui, ravie de pouvoir paresser au lit en notre compagnie. Et autant elle est chiante en temps normal, à ne pas tenir en place, à miauler pour réclamer des trucs que nous, pauvres humains, ne comprenons pas, à tenter des trucs interdits, genre la léchouille sur le visage de son maître, à tout tenter pour faire régner sa loi dans notre lit... Oui, autant elle est pénible le reste de l'année, quand on est en pleine forme, autant elle devient un genre de chat idéal dès que la maladie pointe le bout de son

Mon Amour

Image
Mon Amour ...  Je pourrais en parler pendant des heures, aligner des phrases et des phrases pour te dire à quel point il est merveilleux, comment il a changé ma vie et combien je l'aime. Mais comme une photo vaut souvent bien plus qu'un long discours, je te montrerai juste la fierté qui est la mienne aujourd'hui : être enfin sa femme. Mon Amour à moi... On se retrouve la semaine prochaine pour parler Famille . Pour Milie . *

Combo grippal, éclair au citron et gros pavé

Image
Cette semaine, j'ai battu un genre de record. Je m'en serais bien passée. Deux fois la grippe en à peine plus de dix mois, même mon médecin a apprécié la performance. Le hic, c'est que, cette fois-ci, je n'ai pas daigné prendre le taureau par les cornes, en l'occurrence consulter dès les premiers signes. J'étais absolument convaincue que c'était tout ce qu'il y a de plus impossible, que ça ne devait être qu'un simple rhume, que MariChéri m'aimait bien trop pour s'être permis de me refiler une m*rde pareille... Perdu ! Mais alors perdu de chez perdu... :/ ... mangé un excellent éclair. Que mon Chéri a trouvé sur son chemin entre le cabinet médical et la pharmacie. Façon tarte au citron meringuée, mon dessert préféré. Bon, la meringue était un tout petit peu trop sucrée et la crème au citron pas assez acide à mon goût mais l'idée était très bonne. ... renoué avec deux vieux potes à moi. Je ne les avais pas vus depuis bien l

Les anges aquatiques - Mons Kallentoft

Image
Quatrième de couverture : Patrick et Cecilia sont assassinés dans leur jacuzzi à Linköping : leur fille adoptive, Ella, est portée disparue. L'enquêtrice Malin Fors, consciente qu'elle n'aura jamais d'enfant après sa blessure en service, met toute sa rage à la retrouver. La fillette est-elle vivante, entre les mains du meurtrier ? Le fleuve rendra-t-il son corps sans vie ? Ella ne réapparaît pas et la pression croît... Mons Kallentoft est un journaliste et auteur suédois. Après le succès de Hiver , Été , Automne et Printemps et La 5e saison (disponibles en Points), Malin Fors revient pour une sixième enquête placée sous le signe de l'eau. "L'une des héroïnes les plus convaincantes qui soient nées d'une plume masculine." The Guardian. *** Mon avis : J'avais beaucoup aimé les cinq premiers volets des enquêtes de Malin Fors, c'est donc avec plaisir même si tout à fait par hasard que j'ai découvert que ce six

Motifs

Image
Ce n'est pas que je n'aime pas les motifs , c'est plutôt eux qui ne m'aiment pas ! Parce que, oui, il faut être honnête, dans ma taille, les fringues à motifs , ça tourne vite au déguisement. J'ai essayé pourtant. Notamment l'été dernier où j'ai osé la robe et rouge et à fleurs, deux très lourds handicaps pour me transformer en quelqu'un de présentable ! Bon, pas horrible le résultat, mais quand même pas très avantageux. Du coup, les motifs , je les achète autrement. Des fleurs de cerisier sur les draps. Des petites empreintes de chats sur les chaussettes. Des carreaux et des rayures en tous genres sur les torchons de cuisine. Des tas de petits trucs tout mignons sur la lingerie parce que, ça, ça ne se voit pas et que ça fait quand même plaisir. Des éléphants sur mes gants de cuisine. Du léopard sur l'arbre à chats. Des choses non identifiées mais néanmoins jolies sur les nappes, toussa toussa . Cela dit, mon expérience des motifs m'a

Œufs frais, voyage immobile et match de rugby

Image
Cette semaine, j'ai peu blogué. Mais ça, ce n'est malheureusement pas une nouveauté. L'inspiration et l'envie sont en berne depuis le début de l'année et moi, je ne me prends pas la tête, je ne me force surtout pas, je sais bien que ça reviendra. ... lu, beaucoup. Il faut bien que je compense le temps que je ne passe plus sur l'ordi ! Trois polars, dont deux Poulpe . Ça faisait un moment que je n'avais suivi le grand Gabriel dans ses aventures. C'est vraiment un personnage à part dans l'univers du roman noir français et moi, je me régale toujours autant avec lui. ... retrouvé ma fermière. Elle était en congé durant le mois de janvier et n'a assuré pendant ce temps-là que le minimum syndical, c'est-à-dire un marché hebdomadaire trop loin de chez moi pour que je m'y rende. Alors imagine comment le retour des gros œufs frais a été accueilli à la maison ! ... encore reçu des cartes postales du monde entier. Ça aura é

En vrac #136

Image
Les jours qui rallongent, c'est un vrai bonheur.  Encore reçu des tas de cartes postales du monde entier cette semaine, je surkiffe vraiment le Postcrossing . Gros ménage en cours sur FB, j'ai viré plus des trois quarts de mes contacts, et c'est pas fini !

@logreglan {l'IG que j'aime #2}

Image
Lögreglan, c'est la police de Reykjavik. Pas très glam' sur le papier mais je t'assure que sur IG, ça vaut le détour. Parce qu'ils donnent à l'expression "police de proximité" tout son sens en nous invitant à patrouiller à leurs côtés au quotidien, à partager avec eux la vie du commissariat. Le tout avec beaucoup d'humour et d'auto-dérision. Évidemment, si tu parles islandais, c'est un plus. Mais, depuis quelques temps et devant l'afflux de followers du monde entier, les photos sont sous-titrées en anglais, c'est mieux, cela dit, même sans comprendre un traître mot des légendes qui accompagnaient leurs clichés, j'étais déjà super fan. Et même que parfois, y'a des petits chats...! Si tu souhaites toi aussi les suivre : ☞ leur IG ☞ leur site internet *

Le premier jour du reste de ma vie... - Virginie Grimaldi

Image
Quatrième de couverture : Tout quitter pour mieux recommencer : une comédie tendre et savoureuse ! Marie a tout préparé pour l'anniversaire de son mari : décoration de l'appartement, gâteaux, invités... Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris "un aller simple pour ailleurs". Pour elle, c'est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière pour faire le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde... Virginie Grimaldi passe son temps à écrire : de la liste des courses au roman, en passant par son blog qui connaît un beau succès, aucun genre ne lui résiste. Lauréate du prix E-crire Auféminin 2014 , ell

Froid

Image
Froid , moi, jamais ! Enfin, ça, c'est surtout pour faire marrer ceux de ma génération à qui ça rappellerait éventuellement quelques souvenirs publicitaires. Parce qu'en fait, je suis comme tout le monde, j'ai chaud, j'ai froid . Mais autant la première de ces deux sensations m'est désagréable, autant je suis fan de ce qu'induit la seconde. Oui parce que, quand tu as chaud, une fois que tu as enlevé toutes tes fringues, que tu as pris trois douches bien fraîches, que tu as fais fondre tous les glaçons que tu as pu trouver dans ton congélo, que tu as chopé la mort avec l'air conditionné dans ta bagnole, et que tu as encore et toujours aussi chaud, t'es pas dans la m*rde... Tandis que, quand tu as froid , il y a toujours des solutions. Le bon feu de cheminée, toujours à l'état de rêve ici je te rappelle, la boisson chaude, les chaussettes épaisses, t'emmitoufler dans un plaid devant la télé... Mais il y en a une que je surkiffe par-dessus to

FMSphotoaday - Mon janvier 2015

Image
Le FMSphotoaday , c'est le projet 365 initié il y a quelques années par Chantelle, une blogueuse australienne plus connue sous le pseudo de Fat Mum Slim , d'où le "FMS". Un projet qui te demande de prendre une photo par jour pour illustrer un thème défini. Un projet qui a surtout rencontré un succès inouï puisqu'il est suivi à travers le monde entier et que le groupe FB dédié compte presque 22.000 membres. Après avoir lourdement échoué en 2012 et 2013, mais forte de ma réussite l'an passé avec les 365 photos du quotidien de Virginie , j'ai pris la décision de raccrocher les wagons. Non sans peine. Et voici mon mois de janvier. Un seul manquement, mais en toute connaissance de cause, le thème ne me disait absolument rien. Quatre photos de mes chats, cinq de bouffe ou de boisson, cinq aussi de mon écran d'ordinateur dont quatre parce que j'avais l'inspiration en berne. Un bilan loin d'être brillant, mais je suis optimiste, ça va l