Articles

Affichage des articles du mars, 2014

Iode, révisions et crème fraîche... Et aussi gamelle, Archive et choux !

Image
Mes semaines en Instagram #75 et #76 *** Parce que, oui, la semaine dernière, je suis tombée dans une espèce de faille spatio-temporelle et que, du coup, tu as dû te passer de mon compte-rendu hebdo... En même temps, pour ce que ma vie a de passionnant en ce moment... Résultat des courses : tu as quatorze jours à te fader aujourd'hui, ne me remercie pas, je suis comme ça, moi, "Plaisir d'offrir, joie de recevoir", c'est mon crédo dans la vie ! *** Dimanche 16 Il y a quinze jours , on s'est quitté à la patinoire de Brest. Et finalement, plutôt que faire l'aller-retour dans la journée, nous avons choisi de nous poser dans cette ville du bout du monde pour la nuit. Histoire de nous offrir un grand bol d'air iodé avant de rentrer dans notre Normandie. J'ai donc emmené mon Chéri au Conquet, j'en gardais un joli souvenir de vacances passées. Après nous être oxygénés sur le port, ravitaillés en saucisses de Molène et en kouign-amann, nous avon

Mes préférés de A à Z

Image
A comme A rchive... Une soirée pendant laquelle je m'ennuyais ferme chez un pote de mon ex, la télé branchée en sourdine sur MTV, des images qui m'ont interpelée, j'ai monté le son et... Juste waouh !!! C'était en 2002 et depuis, je me suis transformée en véritable groupie. B comme B loguer : sept ans que ça dure et, ça n'a pas l'air comme ça vu le dilettantisme dont je fais preuve ces temps derniers, mais je ne parviens toujours pas à m'en lasser. C comme C hats : ils sont entrés dans ma vie il y a vingt-deux ans maintenant. Depuis, j'ai juste tenu un mois et demi sans en avoir un à mes côtés, un mois et demi qui m'a été insupportable. D comme D ecouflé, fascinant chorégraphe dont je ne parviens pas à me lasser. Terriblement envie de revoir une de ses créations sur scène. E comme E rmont, ma ville natale. Elle a beau avoir beaucoup changé ces dernières années, je crois bien que je ne cesserai jamais de l'aimer. J'ai tou

En vrac #113

Image
Dommage que ça ne rende pas sur la photo, mais le soleil avait une incroyable couleur rose vif ce matin. Toujours du mal à commencer le dernier tome d'une série de romans. Impossible de trouver de l'huile de dendê dans ma cambrousse, ma moqueca de peixe de ce soir est compromise... La vie est un long fleuve tranquille , je crois que je ne parviendrai jamais à m'en lasser. Me brûler la langue et le palais avec mon thé, ça, c'est fait ! Mais pourquoi les gens laissent la courtoisie et le bon sens sur le trottoir quand ils montent dans leur bagnole ??? Je ne me reconnais plus, ça fait bien un mois que je n'ai rien d'autre que du vernis incolore sur les ongles. Je ne surkiffe rien autant que voir un con malfaisant désavoué...! :p Revenue à de bien meilleurs sentiments envers mon mémoire de fin de formation, merci à ceux à qui je dois ça ! J'adorerais que mes journées fassent quarante-huit heures. Eurkkk, j'ai les doigts qui puent, je crois

Les premières de l'année

Image
L'arrivée du printemps, c'est chaque année la même chose, ça me remue les sens ! J'adore tous ces petits riens annonciateurs de changement, de renouveau. Il y a les jours qui rallongent, les jonquilles qui fleurissent, les merles qui chantent à tue-tête le matin et... les premières fraises ! Nous avons eu le bonheur de goûter les toutes premières le week-end dernier. Des fraises françaises, des gariguettes. Jamais nous n'achetons de fraises d'Espagne : entre leur goût insipide, les pesticides dont elles sont bourrées et le désastre écologique que représente leur culture, rien ne justifie le prix dérisoire auquel elles sont vendues. Bon, pour être tout à fait honnête, on ne peut pas dire qu'elles étaient transcendantes. Mais juste pour le plaisir de tourner la page de l'hiver, ça valait le coup ! *** Une douceur pour Maman@Home ! *** *

Une jonquille pour...

Image
... Mon Papy... Une pour ma Mamie... Une pour mon Pépé aussi... Parce qu'en y réfléchissant bien, je ne peux pas dire que le cancer ait épargné mon histoire familiale, comme bon nombre de personnes autour de moi, force est hélas de le reconnaître. Aussi, quand Truffaut m'a contactée afin que je devienne ambassadrice de l'opération Une jonquille pour Curie 2014 en Normandie du Bas, ma réponse avait valeur d'évidence. Dix ans. Dix ans déjà que l'Institut Curie a choisi la jonquille pour symboliser la lutte contre le cancer. Dans le langage des fleurs, elle est signe d'attente, de désir. Pour moi, elle est l'un des premiers signes du printemps renaissant, comme une petite bulle de vie jaune d'or qui vient éclater dans le gris de la fin de l'hiver. Parce qu'il est question de ça. De vie, de victoires remportées sur la maladie. Et la recherche a beau avancer, si l'on souhaite qu'elle le fasse encore plus, encore plus vite, encore p

Lessive, dentelle et brouillard

Image
Ma semaine en Instagram #74 Dimanche Le soleil est là. Depuis le milieu de la semaine dernière en fait mais, avec ma grippe, je n'en ai absolument pas profité. Et comme la p*tasse a décidé de jouer les prolongations, je suis encore coincée au fond de mon lit. De toute façon, je suis tellement assommée par la fièvre que je ne peux rien faire d'autre que dormir. Je me suis juste accordé un petit plaisir : faire tourner une lessive et la mettre à sécher au jardin. Que veux-tu... Quand on est au bout du rouleau, un rien peut illuminer une journée !!! :p Plaisir du jour Lundi J'ai espéré jusqu'au dernier moment mais j'ai bien dû me rendre à l'évidence : impossible de me rendre en formation aujourd'hui. Manquer des cours, c'était juste ma hantise depuis le début et puis voilà, on y est. Des "gros morceaux" en plus : compta et marketing culturel. Du côté de la grippe, tu l'auras compris, ça ne passe pas. Des hauts, pas très h

Comme une berceuse... We might be dead by tomorrow

) Parce que cette jolie ritournelle accompagne à la perfection le petit film qui m'a tant bouleversée en début de semaine et que, du coup, depuis, elle ne m'est pas sortie de la tête. Parce que je suis touchée par ce timbre voilé, et même un peu plus, jusqu'au frisson. Et parce que oui, la vie est courte. Courte et totalement indissociable de l'amour. So let's love fully... Let's love loud... Let's love now... 'Cause soon enough we'll die... Bonne nuit ! *

En vrac #112

Image
Commencer la journée en avalant un triptan , pour éviter le septième jour au lit d'affilée, le genre de truc que je déteste. En flip intégral avec mon sujet de mémoire, la tâche me paraît insurmontable. Mon père qui m'appelle tous les jours pour prendre de mes nouvelles en ce moment, préparez-vous, il va neiger. Kiffe grâââve mes nouvelles Converse ! Merci, visiblement pour certains, ça arrache la gue*le, je saurai m'en rappeler le moment venu.  C'est pas le tout, mais je crois que j'ai soigneusement évité de penser à cette histoire de maternité ces derniers mois.  J'ai mangé dehors ce midi, c'était vraiment cool. En train de lire un petit bijou à l'anglaise, à mi-chemin entre Jane Austen et les comédies romantiques contemporaines. ♥ Pourquoi c'est si dur d'aller me coucher, quand mon Chéri est en déplacement...? Tu prêtes ta bagnole et on te la rend avec siège et rétro déréglés, tapis en vrac sous les pédales, grrrrr...  Les champi

Happy 18 !!!

Image
Crédit Que dire de plus que je n'aie déjà dit l'année dernière . Rien n'a changé, enfin, pas beaucoup.  Les sentiments ne font que grandir au fil du temps, comme cette ex-petite fille qui bascule aujourd'hui du côté des adultes. Tu es la plus belle chose qui soit arrivée dans ma vie... avec ton père, hein, l'un ne va pas sans l'autre ! Un merveilleux anniversaire à toi, Mademoiselle A. ! Profite... 18 ans, c'est juste l'un des meilleurs moments de la vie !!! Je t'embrasse fort, du plus profond de mon cœur de marâtre ! *

Trois minutes vingt-neuf d'émotion pure

Parfois, au milieu de la laideur, de la violence, de la banalité et de l'indigence déversées en quantités indécentes sur les réseaux sociaux, tu tombes sur une perle. Une pépite brute qui te chamboule les sens, qui te réchauffe le cœur. En l'occurrence un petit film magique qui, moi, m'a bouleversée. La réalisatrice, Tatia Pilieva, a demandé à dix couples formés de personnes ne se connaissant pas de s'embrasser. Le genre d'idée que tu aurais adoré avoir eue, mais ne rêvons pas, tu n'es réalisatrice de rien jusqu'à preuve du contraire, tu as déjà bien du mal à diriger ta propre existence, c'est pas vraiment pour te la jouer metteur-en-scène de celle des autres... Bref. Je l'ai regardé une fois. De battre mon cœur s'est arrêté. Une deuxième fois, rien ne s'est arrangé. Une troisième, une quatrième, une cinquième, et j'ai eu envie de le partager avec la Terre entière, ce que j'ai d'ailleurs fait, enfin, modestement, avec mes deux

La Bohème - Ma Boîte à Beauté

Image
♫ La Bohème... ♫ Ça voulait dire tu es jolie... ♫ Ma Boîte à Beauté version 2014, première ! Adieu les jolis noms romantiques en -a et pour la peine, elle m'a donné envie de chanter : un sublime pochon violet, sept produits dont trois pour les cheveux (ce qui me ravit), accompagnés d'un bon de réduction de 10€ pour l'achat d'un CelluBlue , le petit capuchon anti-cellulite dont il faut d'ailleurs que je te parle absolument, et d'un code te permettant de t'offrir un livre-photo personnalisé sur PhotoCité.fr , autant de surprises juste par-faites. J'ai un peu traîné avant de te la présenter mais, dans le même temps, j'en ai profité pour essayer les produits qu'elle contenait. Du coup, aujourd'hui, je peux t'en dire encore plus. C'est parti ! Masque kératine, cheveux fragilisés et indisciplinés - Coslys tube 150 ml Tiens, un masque capillaire, ça tombe bien, j'en cherche un depuis que ma coiffeuse m'a annonc

Patin, lecture et grippe

Image
Ma semaine en Instagram #73 Dimanche Un goût de rêve devenu réalité pour la jeune fille et la petite fille de ma vie aujourd'hui : les voilà enfin à la patinoire ensemble, depuis le temps qu'on en parlait ! Nous avons profité d'un week-end passé chez mes parents pour rendre cela possible et conjurer le sort : à chaque fois que mon niéçou vient passer quelques temps à la maison, la patinoire de Caen est fermée, c'est rageant. Elle a donc fait ses premiers pas sur des patins en compagnie de son idole absolue de toujours et pour toujours, j'ai nommé Mademoiselle A. ! Un bon choix si l'on en croit le palmarès de celle-ci sur des patins, elle a été de nombreuses fois championne de France de patinage synchronisé avec son équipe, elle l'est d'ailleurs toujours même si ça s'annonce plus que compliqué pour 2014. Elle a en tout cas fait preuve d'une patience à toute épreuve avec sa cousine qui s'est super bien débrouillée. Il semblerait que le

En vrac #111

Image
P*tasserie de grippe, c'est pas un peu tard, mars, pour venir emm*rder les gens...? À la recherche du masque capillaire parfait, c'est pas gagné.  Ma garde-malade en chef est tellement au taquet que je crois bien qu'elle est tombée d'épuisement tout à l'heure. Avoir des jolis projets, c'est bien, en avoir des tonnes, c'est compliqué...! Pfff, les hystériques qu'appellent trois fois en une minute, on leur explique que si ça répond pas, c'est que t'es pas là ? Encore deux mois à patienter pour la sortie du dernier Archive, je ne vais jamais tenir... Ce serait bien que je retrouve un minimum d'énergie pour faire mes exos de compta pour lundi. Je n'en doutais pas vraiment mais la lecture d'Anna Politkovskaïa me confirme combien Poutine est un type dangereux. Être coincée sous la couette et shootée aux médocs, alors qu'il fait 17° dehors, c'est quand même la méga- louse . Toi aussi, quand tu t'achètes de l

En vrac #110

Image
J'adore quand mes vracs font plein de petits ! Souvent, j'ai envie de retrouver des lieux que j'aime, et dans le même temps, je me dis qu'il y a tant à découvrir ailleurs. Thomas Dutronc, plus ça va, plus c'est le portrait craché de son père, ça en est impressionnant. J'ai une énôôôrme envie de bulots, du genre vraiment pas raisonnable. Une après-midi ensoleillée à la maison, toutes portes et fenêtres ouvertes, mais que ça fait du bien !!! Il serait peut-être temps que je trouve un moyen d'organiser mon bureau, j'ai rangé mais je ne m'y retrouve toujours pas. Une semaine entière avec uniquement du vernis incolore sur les ongles, je ne me reconnais pas ! Une fois de plus, ils déchiraient, mes cookies, je crois avoir enfin trouvé la recette parfaite. J'ai craqué sur des Converse avec des petits poneys et des arcs-en-ciel dessus, à mon âge, c'est grave, Docteur...? Plongée dans un ouvrage d'Anna Politkovskaïa, c'est just

En vrac #109

Image
Ma sœur, c'est quand même une bombe intergalactique ! J'aime pô qu'on vienne me déranger pour une c*nnerie alors que je suis en pleine discussion hyper sérieuse.  J'ai frisé l'overdose de ♫ Libérééééée, Délivréééée ♫ ce week-end mais p*tain, qu'est-ce que j'ai aimé ça !!!!! C'est super confortable, les Converse fourrées moumoute ! Il y a des gens qui me fascinent tellement que je peux les écouter pendant des heures, jusqu'à me gaver de leur présence. Je déteste être obligée de me fâcher mais parfois, il n'y a aucune autre option. Le mascara noir qui tombe sur ton tee-shirt blanc alors que tu termines de te maquiller en arrivant au boulot, grrrr...! Comme une furieuse envie d'un grand et beau voyage avec mon Amoureux. Ça me manque quand même un peu, le matage de JO en rentrant à la maison après ma journée de formation. Plus de quinze jours que je suis sur le même roman, c'est la louse et c'est tellement pas moi.

Espoir, café et coiffeur

Image
Ma semaine en Instagram #72 Dimanche Petit coup de blues en ce dimanche. J'avoue, je l'ai même quasiment intégralement passé en pyjama. Même pas honte...! Par moments, je me dis que la vie est pourrie, qu'on a beau attendre, faire des efforts, ne jamais rien voir venir devient lassant. Enfin, quand je dis lassant, c'est vraiment histoire de rester aimable. Et puis, en me couchant ce soir, mes yeux sont tombés sur cette bague que je ne porte plus depuis l'été dernier. Sur ce mot que j'ai trimbalé partout avec moi pendant des mois, qui m'a abandonné aussi parfois, d'ailleurs là, il n'en est pas loin, je le sens. Et puis, j'ai choisi de me dire qu'il était toujours là. Qu'il y resterait, parce que je le voulais. Et le coup de blues est passé. Jusqu'à la prochaine fois. L'espoir fait vivre... Lundi Longue pause déjeuner ce midi, du coup, nous nous sommes organisé une grande dînette entre collègues chez l'un de nou