Articles

Affichage des articles du novembre, 2014

Buffet, soupe et sapin

Image
Ma semaine en Instagram #111 Dimanche Je ne me lasse pas d'admirer la merveille que nous avons dénichée sur LBC, un grand classique du buffet de cuisine, il paraît même que mes grands-parents paternels avaient le même, j'avoue n'en avoir aucun souvenir. Une chose est sûre, il est toujours aussi apprécié au vu de toutes les réactions qu'il a suscitées sur IG. J'ai même appris par Ptisa qu'il portait un petit nom, Mado en l'occurrence. Et bien voilà, je suis in love de Mado ! #jolietrouvaille Lundi Rendez-vous chez mon ami Pôle, ça faisait bien un an que ça ne m'était pas arrivé. Bon, outre le fait que j'ai reçu ma convocation le samedi pour le lundi, et surtout que je me suis levée à midi, la fleur au fusil, en étant convaincue que c'était le lendemain que je devais y aller, MariChéri m'a sauvée sur ce coup, tout s'est bien passé ! Et dans le même temps, il n'y avait aucune raison que ça se passe autrement. J'a

Des envies d'écossais

Image
Bon, on ne va pas se mentir, l'écossais, quand on fait la taille que je fais, ça peut difficilement dépasser le stade de l'envie. À moins de tout oser mais ça, ce n'est pas mon cas. Car l'écossais n'avantage pas, bien loin de là. Mais ça ne m'empêche pas de rêver devant certaines pièces croisées sur le net. D'où cette petite sélection. À haute teneur en rouge, parce que, je ne sais pas pourquoi, mais c'est la couleur que je kiffe cet hiver ! Veste Anna Field Jupe Mint & Berry Chemise Blanche Porte Poncho Eleven Paris *** Mon Samedi Mode pour Lucky Sophie . *** *

Petite étoile

Image
On se connaissait à peine, juste virtuellement en tout cas. Mais je suis bien placée pour savoir la place que certaines relations 2.0 peuvent prendre dans nos cœurs. Des années, peut-être six, que nous nous suivions mutuellement sur la toile, je me souviens, c'est ta gentillesse et ta simplicité qui m'avaient accrochée . Tu étais la douceur et la discrétion incarnées. Je ne me rappelle même plus comment nous nous étions "connues", je sais juste que rarement quelqu'un m'a touchée autant que toi. Et puis il y avait cette douleur que nous partagions... Tu m'avais laissé un gentil message au lendemain de mon mariage, tu avais été la première à m'appeler Madame, je n'avais pas encore pris la peine d'y répondre. Je m'en sens tellement honteuse aujourd'hui. Tu étais dans mon cœur. Tu y es et y resteras toujours. J'aurais tellement aimé que la vie nous offre une rencontre IRL. Il y a des milliards de choses que j'aurais

En vrac #133

Image
Surkiffe l'odeur de la bonne soupe quand elle envahit la maison l'hiver. Recevoir le cadeau d'anniversaire de ma sœur et devoir lutter pour ne pas le garder pour moi, #check ! Gros gros ménage dans mes abonnements IG, ça fait un bien fou.

Et si tu partais en vacances dans le Jura...?

Image
Des jolies vacances en France, j'en ai passé un paquet. Il y a très peu de régions que je n'ai pas visitées et d'autres où je reviens très régulièrement. Le Jura fait partie de la deuxième catégorie. Je ne remercierai à ce sujet jamais assez ma sœur d'avoir épousé un Jurassien puisque c'est dans un premier temps ce qui nous a amenés à découvrir cette belle région. Et si, ensuite, nous y sommes souvent revenus, c'est parce que nous avons eu un vrai coup de cœur. Pour le calme, la nature, les très nombreuses activités sportives, culturelles ou gastronomiques offertes par cette jolie région somme toute un peu méconnue. Le Jura est beau en toutes saisons. En hiver, tu peux y skier, y randonner en raquettes, rentrer le soir et te réchauffer devant une morbiflette. Le printemps est la seule saison où je n'y sois pas allée. L'été, lui, est propice à toutes sortes de promenades, certaines abordables par toute la famille, d'autres un peu plus p

Sur le pouce comme à New York : des bagels inratables

Image
Mercredi gourmand #140 Je vais encore te parler de notre rituel de #lacuisinedumondedudimanchesoir cette semaine. Mais tout ça, c'est à cause de cette photo postée sur IG il y a une dizaine de jours et des nombreuses réactions qu'elle a suscitées. Apparemment, tu kiffes les bagels, ces petits pains originaires d'Europe centrale qui se sont installés aux États-Unis dans le sillage des nombreux immigrants juifs du début du siècle dernier. Et comme les miens, que dis-je, ceux de MariChéri étaient très réussis, je vais partager avec toi la recette de ce succès. Note pour toi-même : j'ai préparé ma pâte au Kitchenaid, mais tu dois probablement pouvoir trouver le courage de pétrir à la main...! Ingrédients pour 10 bagels : 500 g de farine blanche 15 g de levure fraîche 15 cl de lait entier tiède 10 cl d'eau tiède 1 œuf entier + 2 blancs 10 g de sel fin 10 g de sucre Délayer la levure fraîche dans 5 cl d'eau tiède, laisser reposer

Un cadeau, un sourire

Image
Pour la troisième année, Lalydo et MissChocoRêve organisent une très belle opération à l'approche des fêtes, le Challenge Sourires . L'objectif est à la fois tout simple et très généreux : gâter des enfants hospitalisés. J'ai eu à cœur d'y participer à chaque fois et même si, cette année, les choses sont un peu compliquées pour moi, je ne peux faire autrement qu'apporter ma petite pierre à l'édifice. Heureusement, tout au long de l'année, quand j'en ai eu l'occasion, j'ai acquis de petites choses dont je me suis dit qu'elles feraient, à un moment ou à un autre, de parfaits présents. Et ce moment est arrivé. Livre, peluche, poupée, petit jeu de construction ou de société, le choix est immense quand il est question d'accrocher un sourire sur le visage d'un enfant. Et crois-moi, je suis super bien placée pour le savoir, on peut trouver des cadeaux à tout petit prix qui feront un bel effet. Alors pourquoi ne pas no

#blackandwhitechallenge

Image
Le Black& White Challenge est un petit défi qui se balade sur IG en ce moment. Perso, j'y ai été invitée par SandieLéane et je l'en remercie. Parce que je ne publie pour ainsi dire jamais de photo en noir et blanc, que, pour le coup, ça m'a demandé un peu de réflexion et qu'au final, ça m'a beaucoup amusée. Étonnamment, j'ai facilement trouvé l'inspiration même si la réalisation n'a pas toujours été à la hauteur de ce que j'aurais espéré. C'est difficile pour moi de prendre une photo autrement qu'en couleur. Pour des raisons super compliquées et pas forcément passionnantes, qui sont tellement bien enfouies dans ma têtes qu'elles n'en sortiraient que difficilement. Voici donc mes cinq photos postées la semaine dernière. #teatime #dansmonsalon #siestefeline #fruitsdautomne #macampagne Et cela dit, je ne suis pas certaine qu'il faille absolument être invité pour participer. Rien ne t'

Signopaginophilie

Image
* Source * En français dans le texte, je collectionne les marque-ta-page . Enfin, je collectionne, c'est un bien grand mot. D'abord parce que je te rappelle que je me mets quasiment systématiquement à collectionner tout objet dès lors que je le possède en deux exemplaires. Avec plus ou moins de succès, avec plus ou moins de constance, avec plus ou moins d'intérêt. Et ensuite parce que, ce qui me plaît dans cette collection, c'est de ne jamais acheter quelque pièce que ce soit qui pourrait venir l'agrandir, mais de me contenter de ceux que l'on m'offre, de ceux que je trouve dans certains bouquins, de ceux qui servent de support publicitaires et que l'on peut se procurer dans les offices de tourisme, les magasins, les lieux de spectacle ou autres. Toujours est il que j'en ai des dizaines et des dizaines. Beaucoup qui me restent de ma période libraire. Énormément reçus de mes copines toulousaine et bordelaise. De très jolis avec des fleu

En vrac #132

Image
Mes déboires avec Miss KK, même si ce n'était que la batterie, ont sonné le glas de mon escapade montpelliéraine... Mes ongles rouges, ça faisait tellement longtemps que je ne suis plus habituée. Totalement envoûtée par le style de Wassmo.

Bagels, beaujolais et coloriage

Image
Ma semaine en Instagram #110 Une jolie semaine toute calme, qui s'est écoulée à un rythme presque paresseux. Ça fait du bien de temps en temps. Dimanche Depuis des mois que je leur en parlais, nous sommes enfin passés à l'acte : Mademoiselle A. et son père les ont enfin eus, leurs bagels ! Une recette toute simple et rapide qui, je crois que je peux le dire, a été approuvée par nous tous. Du classique fromage frais - saumon fumé - concombre, de l'italien pesto - mozzarella - tomates séchées - jambon cru... Une tuerie !!! #lacuisinedumondedudimanchesoir Lundi Enfin reçu le livre que je dois lire dans le cadre des Matchs de la Rentrée Littéraire organisés par Price Minister. Pas celui que j'avais choisi à l'origine, il est en rupture éditeur, mais je me délecte à l'avance de cette escapade dans le Grand Nord. Je fais en sorte de t'en reparler très vite. À nous deux, les #MRL2014 !!! Mardi Des rubans adhésifs, de quoi réaliser des

Samedi en musique #2... Burn my shadow - Unkle

Hier, j'ai fini ma journée de façon on-ne-peut-plus merdique. Pas très envie de revenir dessus, si tu me suis sur FB, j'en ai parlé alors tu sais. Dans le cas contraire, tu survivras sans savoir, fais-moi confiance ! Bref, hier soir, j'étais super à cran. Et moi, quand je suis à cran, pour me calmer, j'écoute de la musique qui bastonne. Un peu. Beaucoup. Et s'il y a dans ma discothèque un album parfait pour ça, c'est War Stories d'Unkle. Il est sorti il y a déjà sept ans, je l'ai écouté des dizaines et des dizaines de fois, mais je ne m'en lasse toujours pas, j'ai l'impression de le redécouvrir à chaque fois que je le glisse dans un lecteur. Il est sombre, pour ne pas dire noir, un peu violent. Et offre la particularité d'accueillir plusieurs chanteurs venus d'horizons différents, et aux univers très différents eux aussi. Mention spéciale, à mes yeux et surtout mes oreilles, pour Ian Astbury, le chanteur de The Cult , que l&#

Jolie cueillette

Image
Projet 101/1.001, objectif #30 : ramasser des mûres. Un billet pas véritablement de saison, mais me pencher sur mon projet la semaine dernière m'a permis de réaliser que j'avais atteint certains objectifs sans même prendre la peine de venir le dire ici... Et quand je parle d'objectifs atteints, pour certains, c'est bien au-delà de mes espérances, le ramassage de mûres en est le parfait exemple. La cueillette de la photo date d'un peu plus d'un an. Une chouette après-midi passée avec mon Amoureux dans la campagne normande, au sud de Caen, à cueillir ces petits fruits le long d'une route déserte, avec deux troupeaux de vaches pour seuls témoins. Un moment parfait, exactement comme je les aime : Lui, moi, la nature, des animaux, quelques rayons de soleil, beaucoup de photos et une jolie balade derrière ça. De retour à la maison, avec notre belle récolte, je me suis demandé ce que j'allais en faire. Réflexions que j'ai évité de faire durer

Shabu-shabu fait la viande qui plonge dans le bouillon

Image
Mercredi gourmand #139 *** Un tout petit Mercredi Gourmand aujourd'hui, j'ai été obligée de changer mon fusil d'épaule à minuit passé, incapable que j'étais de remettre la main sur les photos que je souhaitais partager avec toi... La louse ! *** La cuisine du monde du dimanche soir , c'est bien sympa mais il faut savoir se renouveler. Et comme on n'est pas les rois de l'organisation, c'est un truc qui se fait souvent à la dernière minute. Ou sur un coup de tête. Le coup de tête d'il y a trois semaines, c'était le shabu-shabu , une variante japonaise de la fondue chinoise. Il s'agit de préparer un bouillon de viande et de légumes, parfois d'algues, et d'y plonger un assortiment de bœuf, de tofu et de légumes variés. J'ai découvert ça dans un reportage à la télévision et j'ai aussitôt été séduite à la fois par son côté convivial et bien moins calorique qu'une fondue bourguignonne, que j'adore par ailleurs.

En vrac #131

Image
 Tu la connais, la fille qui a réussi à perdre ses deux boucles d'oreilles hier en faisant les courses...?  Tricoter, c'est bien, prendre le temps de bloquer ses ouvrages, c'est encore mieux. Trouvé le vieux buffet de cuisine de mes rêves sur LBC, hâte qu'il soit mien.

Dix choses que tu ne sa(va)is pas sur moi

Image
Mais ça, c'était avant que tu ne lises ce billet... Je suis phobique des bulbes d'étrave. Et c'est tellement crétin, comme phobie, que je n'ai jamais réussi à en découvrir le nom, à croire que je suis la seule à en souffrir. Et là, tu te dis, "pas grave, on n'est quand même pas confronté à des bulbes d'étrave tous les jours". Sauf que j'habite dans la commune qui abrite le port commercial de Caen et que, neuf fois sur dix, quand je veux partir de chez moi, je dois prendre la quatre-voies et que l'entrée sur celle-ci m'offre un panorama frontal sur les étraves des cargos à quai... Ma vie est tout à fait terrifiante ! J'ai été somnambule. Je me risque à mettre cette phrase au passé parce qu'à priori, personne depuis mon enfance ne m'a relaté une quelconque envie aussi subite qu'impérieuse d'aller travailler à 23 heures en hurlant hoquetant la tête coincée dans la manche de mon sous-pull. Pas plus que de p

Au coin du feu

Image
* Source * Un canapé, un plaid en polaire, un bon bouquin, une grosse paire de chaussettes aux pieds et une tasse de thé fumant sur la table basse, un chat pelotonné sur l'accoudoir, une atmosphère givrée au dehors, un grand pull en laine bien chaude, la lueur tremblotante des bougies, des coussins tout autour de moi... Tous les ingrédients pour une séance cocooning réussie, je les connais par cœur, et tous ensemble ou indépendamment, je les mets souvent à contribution ici. Ça fonctionne plutôt pas mal, force est de le reconnaître. Mais il m'en manque un. Et pas n'importe lequel : une cheminée. Parce que rien ne me réchauffe autant que le feu. Parce que j'adore la sensation de sa brûlure sur mon visage. Parce que je pourrais regarder les flammes et leur danse fascinante pendant des heures sans jamais m'en lasser. Parce que j'aime l'odeur et la chaleur enveloppante qui s'en dégagent. Parce que ça me rappelle des souvenirs de mon enfance. P

Aurore boréale, courrier et retrouvailles

Image
Ma semaine en Instagram #109 Encore une semaine passée dans la langueur la plus totale : cette fois-ci, MariChéri en séminaire en Espagne et moi, quand il n'est pas là, j'ai le sentiment de n'être plus bonne à rien. Dimanche Une journée cocooning, malgré le beau temps dehors. Lessive, repassage et préparation de valise pour mon Petit C. et surtout, on profite les uns des autres. Les chats râlent parce qu'on ne les laisse pas sortir à cause des chasseurs. J'ai encore mal à la tête même si je sens que cette p*tain de migraine pourrait s'arrêter à tout moment. J'ai pas envie qu'il parte... Heureusement, ce matin, j'ai déjeuné en admirant une aurore boréale...! Merci Sandy ! Lundi Levée aux aurores pour accompagner Mademoiselle A. à la patinoire. Après un petit-déjeuner à deux et à base de pancakes home-made, nous avons pris la route dans la nuit noire, dans la joie et la rigolade, nous sommes arrivées à l'heure, j'ai failli

Samedi en musique #1... Simple man - Lynyrd Skynyrd

Des semaines, que dis-je, des mois que je lorgne du côté de ce chouette rendez-vous organisé chaque fin de semaine sur la blogo. Et autant de temps depuis lequel je me dis que ça serait pas mal que je m'y colle. Autant te prévenir : le choix s'est révélé ardu pour cette première participation. Ajoute à ça le fait que je suis en train de rédiger ce billet avec Couscous couchée sur mes avant-bras qui ont, pour le coup, bien de la peine à emmener mes mains jusqu'au clavier de Monsieur Mac... Le Samedi en musique, ça se mérite ! J'ai donc ratissé ma discothèque et les multiples dossiers que j'ai créés sur YouTube. Je me suis un peu perdue en cours de route... Un jour, promis, je ferai mon coming-out "chanson française cucul", mais pour aujourd'hui, j'ai ressorti un titre presque aussi vieux que moi. Du bon rock sudiste exactement comme je l'aime, avec voix rocailleuse et grosses guitares. Un terrible kiff'. Et ces paroles qui ne cessen

Résiste !

Image
* Source * Les Converse, c'est le mal. Enfin c'est ce dont j'essaie de me persuader dans l'insoutenable lutte qui m'oppose à la tentation ces jours derniers. Oui parce que, figure-toi que je suis tombée mardi ou mercredi sur une vente privée de la marque. Oh pas une vente comme on y a droit habituellement, avec deux ou trois modèles over-datés seulement dispos en pointure 46 et avec un timide 20% de remise. Non... Une vente de modèles classiques, à moitié prix, et disponibles en belles quantités dans pour ainsi dire toutes les tailles du 35 au 49. Je me répète : insoutenable !!! Parce que j'ai annoncé il y a peu que j'avais décidé de grandir, que j'allais mettre la pédale douce sur ces baskets. Parce que j'ai bien compté : j'ai pas de sous, et encore cinq paires en cours , sans parler de toutes celles qui sont au sous-sol, trouées, déchirées, mais que je n'exclus pas de reporter un jour. Parfois, je me dis que mes addictions

En vrac #130

Image
Trois snoods et deux trendy-châles : mon Mari en séminaire en Espagne, moi, je compense en tricotant. Si j'étais très riche, j'achèterais une robe et des chaussures de Reine des Neiges à Mademoiselle A. ! Même pas fichue de centrer le texte de ma bannière : je suis un gros boulet.

La bague au doigt

Image
Projet 101/1.001, objectif #1 : me marier avec Lui ! Ne crois surtout pas que, parce que je n'ai pas écrit de billet sur le sujet depuis dix bons mois, je suis négligente sur mon projet au long cours. Je reprends donc mes comptes-rendus aujourd'hui avec mon dernier objectif atteint, et ça ne t'aura pas échappé, j'en ai bien assez parlé par ici . Le mariage, comme la plupart des petites filles, j'en ai beaucoup rêvé. Parce que j'avais de très beaux exemples autour de moi, avec mes parents et mes grands-parents, de mariages d'amour. Je me disais qu'à vingt-cinq ans, mon Prince Charmant m'aurait passé la bague au doigt. Et accessoirement que deux ou trois ans plus tard, je serais Maman... Encore une preuve, s'il en était besoin, qu'il y a toujours un monde entre les rêves et la réalité ! Mais pour le coup, ça valait vraiment la peine d'attendre. Quand Il m'a prise dans ses bras, pour la toute première fois, j'ai ins