Articles

Affichage des articles du avril, 2012

Lettre à l 'Héritier #1

Image
Dis, mon Fils, puisque tu t'es perdu sur le long chemin qui te mène jusqu'à nous, je me suis dit, et ton père est d'accord, qu'il allait falloir qu'on t'explique tout ce que tu ratais ici pendant ce temps-là. Parce que, le chemin des écoliers, on a été mômes avant toi, c'est vrai, c'est bien mais ça ne peut pas durer éternellement, tu vois ! Alors, prépare-toi, parce qu'on a des tas de choses à te dire, et qu'on a décidé de t'écrire régulièrement... Faut bien que tu comprennes, mon Chaton, tout l'intérêt que tu aurais à enfin pointer le bout de ton nez, tu peux compter sur moi, je vais t'en mettre plein la vue. Tellement plein la vue que tu vas finir par avoir très très envie de rappliquer fissa ! Enfin... J'espère... ;-) ! Papa et moi, on t'aime déjà !!! *

Comment un homme a sauvé mon rythme de lecture...

Image
Au cours de l'an dernier, j'ai lu à peu près 90 romans, je les ai comptés, je ne me souviens plus du chiffre exact. Une année de lecture un peu bof, je tourne plutôt entre 120 et 150 habituellement, je vais jusqu'à 200 dans les très très bonnes années... Et là, 2012 s'annonce bien mal puisque, si j'atteins la douzaine, c'est bien tout. Douze bouquins en quatre mois... Trois par mois... Jamais je n'ai vu mon rythme tomber à un tel niveau... Pour un peu, j'en aurais honte. D'ailleurs, cette avalanche de chiffres, crois-moi, j'en ai honte ! La fatigue probablement, l'esprit occupé à bien d'autres choses, tu l'auras compris si tu me lis régulièrement, la flemme, non, on ne peut pas dire ça, et pourtant, ce n'est pas un problème d'envie, ma PàL ne cesse de s'agrandir au fil des jours, je ne sais même plus qu'en faire... J'ai préféré arrêter de me torturer l'esprit à tenter de trouver une explication. Et puis, même

Fêter en famille

Image
Mon Chéri et moi sommes nés à quelques années et une semaine l'un de l'autre, le prétexte parfait pour fêter nos anniversaires le même jour... C'était hier soir, un peu en avance pour moi, chez ses parents, en compagnie des miens, de ma Lilly et de deux de ses enfants à lui : du bonheur à l'état pur ! Un beau gâteau que je partage avec Magda . *

Dans ma cuisine, des étiquettes de fruits collées sur un meuble...

Image
Photo trop pourrie, j'essaierai de la remplacer dans la journée, si j'ai le temps ! Je sais, c'est moche, ça fait romanichel mais bon, j'ai des circonstances atténuantes : mon père est étiquettes-de-fruitophile ... Une de ses innombrables lubies consiste à collectionner ces petits autocollants que l'on trouve sur les pommes, les clémentines et autres bananes. Va savoir pourquoi, en bonne fille que je ne suis pas sur plein d'autres plans, je l'aide à entretenir ce délire... Pauvre de moi ! L'excellente nouvelle, c'est qu'il vient à la maison ce week-end et que, dès lundi, ma cuisine devrait avoir repris un aspect normal !!! Tu la sens, là, la fatigue, Chocoladdict ...??? ;-)))) *

À mon gourmand préféré...

Image
Crédits De Cancale, des huîtres, du mojito au litre... Un tiramisù, une pointe de yuzu... Un carré d'agneau et des ris de veau... Un bol de pistaches, à Prague, du goulash...  Un morceau d'andouille, des cuisses de grenouilles...  Une Fleur de Sushi , des antipasti... Une morbiflette, de belles tartelettes... Des tajines de lotte, une purée de vitelottes... Un beau saucisson, de doux macarons... Une rucola , une andouilette AAAAA... La queue du homard, des saveurs très rares... New-York à Paris , s'il est noir, du riz...  Ton yaourt du matin, une pincée de thym... Un ossobuco, et un aligot... De la cuisine sarde, une poule rondouillarde... Une tasse de thé, du bœuf de Kobé... Une tarte aux poireaux, un panier de bigarreaux... Des muffins tout ronds, la Mare ô Poissons ... Une mangue bien mûre, de la confiture... Du concombre à l'ail, une poignée de grenaille... Des œufs à la coque, un plat du Maroc... Un tartare exquis, du

Dans mon coin, il y a... un cinéma abandonné.

Image
Bayeux, mai 2011. Pour Fais-toi la Belle ! *

Devenir raisonnable - Mercredi gourmand #51

Image
Peut-être fais-tu partie de celles qui, quand j'ai annoncé la nouvelle samedi, m'ont proposé d'alléger notre rendez-vous du mercredi... J'ai trouvé l'attention adorable et touchante, tu n'as pas idée à quel point ça m'a fait plaisir ! Tellement plaisir que je ne sais pas quoi te répondre... D'un côté, je me dis que ça serait génial de me sentir soutenue. Mais ai-je vraiment besoin de ça pour me sentir soutenue...? Peut-être que juste sentir ta présence, recevoir tes encouragements et tout et tout, ça me suffirait... Je dis ça, je n'en sais rien... Alors tu fais comme tu veux !!!!! Moi, en attendant, je t'ai préparé des petites quiches aux poireaux sans pâte, tu vas voir, c'est d'une simplicité enfantine. Il te suffit de faire revenir quatre poireaux tranchés fin dans de l'huile d'olive ou de la margarine allégée si t'es vraiment vraiment raisonnable. Tu peux ajouter quelques oignons si tu aimes ça, pour le goût, ça peu

Lettre à la Médecine du Travail

Image
Avant de te dire tout le bien que je pense de toi, figure-toi que j'ai pris la peine d'aller me renseigner sur les termes précis de ta mission. Histoire d'assumer les moments de mon histoire où c'est moi qui en demande trop, on ne sait jamais... Pas de bol pour toi, dans les grandes lignes, ta mission, c'est la préservation de la santé physique et mentale des salariés que tu prends en charge... Comment expliques-tu donc que j'ai poussé la porte me menant à toi, remplie d'espoir, quasi certaine que mon calvaire était à quelques minutes de prendre fin, forte de tous les encouragements que j'avais reçus jusque là et des courriers de mon médecin traitant, du praticien-conseil de la sécu indiquant qu'il était dangereux pour moi, néfaste pour ma santé, que je retourne dans cette entreprise, et qu'au terme de l'heure et demi qu'a duré notre rendez-vous, elle s'est refermée sur mon visage dévasté, sur mes yeux gonflés d'avoir tr

Il vote à droite, pas moi, on s 'aime, tout va bien, merci !

Image
Mon bureau de vote se trouve dans une école... Il y a cinq ans, je débutais tout juste dans le blogouillage. Évidemment, je ne fesseboucquais ni ne touittais (je touitte d'ailleurs toujours fort mal aujourd'hui !). Internet était bien loin d'avoir dans ma vie la place qu'il y occupe aujourd'hui, pareil pour le plus grand nombre, je ne crois pas me tromper en avançant cela. C'est donc avec un regard quasi émerveillé que je contemple pour la première fois l'avant, le pendant et bientôt l'après d'une élection présidentielle sur mon petit écran. Seulement, hier soir, mon sang n'a fait qu'un tour après avoir constaté l'intolérance, la violence et la haine dont certains sont capables... J'ai préféré mettre Monsieur Mac au repos et mon cerveau aussi par la même occasion en passant la soirée devant un film de blonde. *** À ce stade-là de l'histoire, ne te goberge pas, même si tu es du même bord que moi, va y'en avoir po

Devoir citoyen

Image
Une photo sans grande originalité aujourd'hui, pour faire passer un message qui me tient à cœur : IL FAUT ALLER VOTER !!! Quel que soit le bulletin que tu as envie de déposer dans l'urne, je respecte presque tous les points de vue (j'écris "presque" parce que, la Marine, j'peux pas...), ne pas se déplacer est juste inimaginable. Juste une petite pensée émue et, force est de le reconnaître, terriblement amusée pour cette frange d'électeurs de droite qui couve son pognon d'un air amoureux et terrorisé en tremblant fort à l'idée d'un éventuel retour de la gauche au pouvoir... Probablement pas très différents de ceux qui imaginaient les chars de l'armée soviétique aux portes de Paris au lendemain du second tour en 1981...! Tout ça me fait bien délirer ! Il ne sert à rien de s'emballer, rien n'est fait, rendez-vous le 6 mai ! Mais si tu veux avoir de bonnes raisons d'être (mé)content du résultat, tu sais ce qu'il te reste à fa

Dans ma cuisine, des bonnes résolutions en cours

Image
Mais qui n'ont absolument rien à voir avec le maillot de bain qu'il faudra probablement porter à la plage cet été. Juste que, depuis plusieurs mois, la balance affiche des chiffres indécents, que tout ça se ressent sur la santé et que je ne peux plus me voir en peinture. Dans mes rêves absolus, -40, ça serait formidable, cependant, si j'arrive à atteindre les -35, ça sera déjà génial. Des chiffres qui ont l'air impressionnants comme ça, Chocoladdict , même si encore bien en deçà de ce qu'on me recommande de perdre...! Mo-ti-vée !!! *

Simplissime délice salé

Image
Il est des questions à valeur terriblement existentielle auxquelles je pourrai réfléchir pendant des semaines, des mois, des années sans même être sûre de pouvoir y apporter une réponse ferme et définitive.... Genre celle que me pose aujourd'hui Virginie : quel est mon plat préféré...??? Bon, je te l'avoue, au départ, la vraie question, c'est plat ou dessert ? Mais ça, depuis le temps que tu me lis, tu connais la réponse : je préfère laisser les douceurs sucrées aux copines ! Reste maintenant à dénicher mon plat préféré....... Et bien tu sais quoi...? C'est juste impossible ! Parce que celui d'aujourd'hui ne sera probablement pas celui de demain, parce que tant de choses me font vibrer sur mon échelle gourmande que je suis bien incapable de quantifier, pire, de classifier les émotions que ça me procure. Et puis, un plat préféré , c'est quoi...? C'est un souvenir fulgurant d'une assiette d'exception dégustée dans un resto, et là, autan

Enfin me sentir légère...

Image
Tu ne vas jamais me croire : ça y est, j'entrevois un peu de rose, là-bas, au loin... Et je te jure, p*tain, qu'est-ce que c'est bon !!!!!!! Pour la première fois depuis des mois et des mois, j'ai l'impression que le poids qui pèse sur mes épaules, sur ma vie, sur mon avenir est en passe de franchement s'alléger. Les étapes s'enchaînent et me rapprochent inéluctablement de ce que je serai en droit de considérer comme un véritable dénouement le jour où il surviendra. Un dénouement heureux forcément ! Je me sens aujourd'hui légère, bien plus libre que je n'ai pu l'être depuis plus de vingt mois maintenant. J'avais beau savoir que ce jour arriverait, parce que je n'ai jamais perdu espoir et que j'ai tout fait pour l'obtenir, mais je ne peux m'empêcher de ressentir un bien délicieux frisson à son approche. Oh, il y a encore bien des choses à accomplir, je le sais, le bonheur et la légèreté ne se sont heureusement pas

Dans mon coin, il y a... de drôles de tête-à-tête sur les murs des églises.

Image
Église Saint-Jean, Caen. Pour Fais-toi la Belle ! *

Je ne sais pas si le café d'aujourd'hui est meilleur... - Mercredi gourmand #50

Image
Mais je suis certaine qu'il est beaucoup plus beau que celui de la semaine dernière ! Ne va pas croire que je suis une obsédée de l'arabica mais, en préparant mon billet de mercredi dernier , je suis tombée sur des merveilles, de l'art en tasses. Je suis certaine que cela porte un nom mais j'ignore lequel... Figure-toi qu'y'a des mecs qu'ont eu une idée terrible : ils dessinent dans la mousse d'un café ou d'un cappuccino, ne me demande pas comment mais, au final, le résultat est absolument bluffant !!! Bon, parfois, il ne s'agit pas d'un dessin à proprement parler, mais tout simplement d'un pochoir réalisé à l'aide de poudre de cacao, il n'empêche que, moi qui ai en dessin un niveau digne de la première année de maternelle, je suis tout de même admirative...! Allez... Trêve de blabla... Je te laisse admirer ! Ils ont même pensé à moi avec des créations spéciales mémèràchats !

Combien de fois je t'aime - Serge Joncour

Image
Ces deux-là s'écrivent par mail depuis des semaines, et ce soir enfin ils vont se voir. Ceux-là se croisent dans un train, d'un mot leur vie peut changer. Il y a cette femme qui n'embrasse pas, telle autre, insaisissable, qui tient son amant à distance en se cachant derrière un numéro de portable, et cette mère célibataire qui aime sans réveiller son fils. Ou encore cet homme, qui fait défiler comme autant de souvenirs les numéros de son répertoire. Combien de fois aime-t-on dans une vie ? Dix-sept rencontres, dix-sept histoires pour dire, sur le fil de l'émotion, qu'on n'en finit jamais d'aimer. Serge Joncour a 46 ans. Il est l'auteur de sept livres, parmi lesquels UV (Prix France Télévisions 2003), L'idole (Flammarion, 2005), Que la paix soit avec vous (Flammarion, 2006). *** Avant toute chose, un immense merci à Marianne : non seulement elle m'a furieusement donné envie de lire ce livre, mais surtout, elle a fait en so

Instant T. #6

Image
De délicieuses cartes postales anciennes, vintage à souhait, retrouvées ce week-end dans un carton par mon Chéri. Pour Nikit@ . *

Marque-ta-page et rituels de lectrice psychorigide - Un lundi parmi tant d'autres #47

Image
En tant que grande lectrice, j'ai forcément été touchée par le thème choisi par Zaza pour son lundi du jour : le marque-ta-page ! Et s'il y a un domaine où ma psychorigidité s'exprime en toute liberté, c'est bien celui-là !!! Déjà, on ne corne pas une page de livre pour la marquer, c'est sacrilège, donc c'est, de mon point de vue, un accessoire absolument indispensable à tout lecteur. Jamais de ticket de métro, ni de carte de visite : c'est trop rigide... Parce que je fais partie de ces gens chez qui le marque-ta-page ne quitte jamais le livre, quand je reprends mon roman en cours, je le décale d'une grosse centaine de pages. En avant jusqu'au deux tiers du roman, en arrière passé ce cap. Donc, un marque-ta-page trop rigide peut me gêner dans ma lecture, sauf en cas de roman relié évidemment. Oui, je t'avais prévenu(e), on n'est pas loin du TOC ! Il ne faut pas non plus qu'il dépasse du livre : il risquerait de s'abîmer... Pas