Articles

Affichage des articles du octobre, 2017

En septembre, j'ai lu et adoré...

Image
Je m'étais promis, en publiant  mon récap' lecture le 30 du mois dernier , qu'on ne m'y reprendrait plus en terme de retard... Je ne m'imaginais pas être capable de faire pire ce mois-ci... J'ai parfois une fâcheuse tendance à me sous-estimer ! :p Ce n'est pourtant pas faute d'avoir lu : onze bouquins , qui portent du coup mon total annuel provisoire à 106... Un record sur ces dernières années. Et, comme disait l'autre, ce n'est pas fini ! Un seul énorme coup de cœur , Sugar , dont je te parle juste après. Pour le reste, de bons moments de lecture, pas nécessairement impérissables mais n'est-ce pas aussi ce que l'on demande à un bouquin, de nous permettre de nous évader pendant quelques heures...?! Voici donc les quatre livres qui ont retenu mon attention en septembre. *** Hôtel Grand Amour - Sjoerd Kuyper Un superbe roman jeunesse , à la fois drôle et émouvant. Vic a 13 ans, le foot pour passion

Mon Année Bonheur #42 {Déjeuner en féline compagnie}

Image
La petite merveille ci-dessus se nomme Polisson   porte bien son nom  et vit actuellement dans un lieu où, sur le papier, j'aurais dû ne jamais mettre les pieds : un bar à chats . Quand j'ai appris qu'il allait s'en ouvrir un sur Caen, je suis restée dubitative. Parce que, pour moi qui les connais bien et vis avec eux depuis plus de vingt ans, les chats n'ont rien à faire dans un tel environnement. Mais c'était sans compter sur la belle idée qu'ont eue les propriétaires de l'établissement. En l'occurrence de s'associer avec une association et d'accueillir des chats destinés à l'adoption. Un pari gagnant puisque depuis début septembre et l'ouverture du Chat Perché, c'est onze matous qui ont trouvé une furever home , comme le disent si bien les Américains. Bref, j'ai passé un moment Au Chat Perché , j'ai donc vu de mes yeux vu que les cinq chats qui y vivent y vivent bien, et même très bien. Comme quoi, il n&#

Samedi en Musique #83... Into the void - Nórd feat. Craig Walker

Image
Au programme de mon Samedi en Musique aujourd'hui : une découverte, des retrouvailles, un très bel album à sortir et un énorme coup de cœur, le tout en une chanson. Ou presque. J'ai connu des week-ends qui commençaient moins bien. ;) La découverte, c'est Nórd . Une fois de plus, je me demande comment j'ai pu passer à côté d'un tel groupe... Une fois de plus, je n'ai pas de réponse mais je savoure le fait de pouvoir me rattraper aujourd'hui. Nórd, c'est un univers sombre, tout en introspection, rempli de guitares. C'est trois albums, des dizaines et des dizaines de concerts, dont un bon nombre en première partie d'artistes majeurs comme Bob Dylan, The Cranberries, Lionel Ritchie ou Alice Cooper. Leur quatrième album, Ce Siècle , sera dans les bacs en janvier prochain . Après plus de onze années de gestation. Vue la façon dont la monture a été ménagée, je suis prête à prendre les paris sur la longueur du voyage... Fruit d'u

Du lac Majeur au lac de Côme : sept choses à faire/voir dans la région ?

Image
Dans la série mieux vaut tard que jamais, je me décide enfin à te parler de cette belle semaine de vacances que nous avons passée, MariChéri et moi-même dans le nord de l'Italie au début du mois de septembre. On entend souvent parler de la Région des Lacs . Oui, effectivement, cette région est une réalité mais elle est absolument immense puisqu'elle traverse le territoire de plusieurs régions administratives et occupe une zone d'environ 200 kilomètres de large. Trop pour pouvoir la couvrir en une semaine. Nous avons donc choisi d' explorer la moitié ouest , à cheval entre Piémont et Lombardie, et nous sommes installés à Varèse pour pouvoir rayonner tout autour. Franchir les Alpes, c'est toujours un ravissement, de toute façon, quelle que soit la région que l'on choisit de visiter. Que tu t'aventures en terres transalpines juste pour une journée ou un week-end en solo avec ton sac sur le dos et ton Guide du Routard  à la main, ou que t

Mon Année Bonheur #40 {Paris comme je l'aime} et #41 {Balade en bord de mer}

Image
Si je peine à venir ici, c'est que mes semaines sont bien remplies. Tellement que le week-end arrive comme une grande respiration. Et comme les semaines de MariChéri sont encore plus remplies que les miennes et ont dernièrement une fâcheuse tendance à se dérouler loin de la maison, quand arrivent le samedi et le dimanche, on n'est ni l'un, ni l'autre très présent sur l'internet. Et on ne s'en porte pas plus mal, force est de le reconnaître. Mais ce qui est chouette, dans le fait d'être overbookée , c'est que pour le coup, des petits plaisirs, on en croise à la pelle. *** Paris comme je l'aime Deux ou trois fois pas an, je m'accorde plusieurs jours d'affilée à Paris . Juste entre Paris et moi. Bon, un peu avec MariChéri aussi, le soir. Paris, pour moi, c'est un bonheur absolu maintenant que je ne suis plus obligée de la subir. Au programme cette fois-ci : - du cinéma , par deux fois dont une journée entière, than

Samedi en musique #82... La Pluie - Romain Pinsolle

Image
Romain Pinsolle a fait ses premières armes avec le groupe Hangar. Deux albums et plusieurs tournées à travers la France à guichets fermés plus tard, il poursuit ses projets musicaux en solo après la séparation du groupe. Il embarque dans l'aventure son frère et deux copains. Tous musiciens, ils s'enferment plusieurs mois, bossent dur et finissent en studio en compagnie d'Antoine Gaillet qui a notamment travaillé avec Julien Doré. Son premier album éponyme est né. Il est sorti le 29 septembre dernier. Un album rempli de générosité et de sincérité, qui nous parle d'amour et qui affiche clairement son insolence dès les premiers mots : " Ma femme est morte, je suis libre ! ". Insolence mais aussi références très lettrées, puisque tu auras peut-être reconnu le premier vers du Vin de l'Assassin , un superbe poème de Beaudelaire que, pour le coup, j'ai pris un grand plaisir à redécouvrir. Aujourd'hui, je te propose d'écoute

Le Tableau de Marco, quand la langue française rencontre le street-art

Image
Je suis une contemplative. Au quotidien. Je crois que c'est dans ma nature. Plus ou moins en fonction des conditions dans lesquelles je me trouve. Un truc qui ne rate jamais, c'est la voiture, quand je suis passagère. Je ne rate aucun rapace sur les barrières du bas-côté, aucun minuscule détail à base de "oh, trop mignonne, la boîte aux lettres" ou de "regarde, il y a un chat dans l'arbre là-bas". Note pour toi-même : mon pilote de MariChéri ne réponds pas à mes injonctions et ne regarde jamais. Je me fais même engueuler parfois, c'est te dire. Et je te rassure : je contemple bien moins les alentours lorsque je suis moi-même au volant même si j'arrive à avoir une vision périphérique qui m'étonne parfois. Bref. Tu penses bien que, pour le coup, ce tableau d'écolier installé au bord de la quatre-voies reliant Ouistreham à Caen, plus précisément à Blainville-sur-Orne , mon chez-moi, il ne m'a pas échappé. Et non seulement

Il Ristorante, la cucina italiana tout près de chez toi

Image
Le mois dernier, alors que nous venions à peine de revenir de notre périple dans le Nord de l'Italie, on nous a proposé de tester Il Ristorante . Un restaurant italien , comme son nom l'indique. Une chouette occasion de ne pas totalement atterrir après ce retour, je le reconnais, difficile. * Source * Je ne te cache pas que je ne suis pas très branchée "restaurant de chaîne". Mais deux choses m'ont amenée à réfléchir. La première, c'est qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, et la seconde, ne jamais dire que ce n'est pas bon avant d'avoir goûté. Je tiens les deux de ma grand-mère et force est de constater que ça reste très souvent applicable même le temps passant. Et dans le même temps, quelques détails m'ont mis la puce à l'oreille, positivement parlant s'entend, alors que je découvrais leur site internet. Tout particulièrement le fait qu'Il Ristorante est un partenaire officiellement