Articles

Affichage des articles du septembre, 2013

Une bonne blanquette de veau pour se réchauffer

Image
Un lundi parmi tant d'autres #67 Quoi de mieux qu'un bon plat mijoté en sauce pour se réchauffer le corps et le cœur quand la froidure de l'automne s'en vient frapper à nos portes...? Une fois n'est pas coutume, pour te montrer du home-made , Zaza , je suis allée piocher dans le contenu d'un de mes défunts blogs fut un temps où je m'éparpillais pas mal . Mais la cause est bonne puisque je vais partager avec toi une recette de famille à laquelle je tiens comme à la prunelle de mes yeux, c'est un peu ma madeleine de Proust à moi : la blanquette de veau de ma Mamie. LA recette de mon enfance, celle que j'ai appris à faire à force de regarder ma grand-mère dans sa cuisine. C'est pour ça que je ne dispose d'aucune liste d'ingrédients précise. Alors, si tu veux te lancer, je te préviens, ça va être au feeling...! Si toi aussi, tu veux te mettre à la blanquette, il te faudra de la viande de veau, des champignons de Pais, des oig

Le ciel qui me tombe sur la tête, un bout de soleil dans mon assiette et deux minettes vraiment craouettes...

Image
Ma semaine en Instagram #50 Et elle a été bien remplie : d'une belle météo presque estivale qui m'a fait un bien fou après que le ciel me soit tombé sur la tête lundi, de tout un tas de gourmandises parce que ça fait un bien fou quand on a le cœur lourd, de facéties félines qui rendent immanquablement le sourire. J'ai même réussi à finir sur un dilemme affreusement girly et d'ailleurs tellement cornélien que je n'ai toujours pas pris de décision figure-toi, Madame Parle ! Dimanche Retour en Normandie du Bas, sous un ciel changeant, hésitant. Lundi Dernière visite au CHU... Et un réconfort inespéré : Rigoni di Asiago enfin en vente au supermarché du coin ! Mardi Atelier bocaux d'ail confit aujourd'hui ! Et déjeuner ensoleillé à l'image de la météo.   Mercredi Petite japonaiserie du soir. Jeudi   ! Gros gros mioum en perspective ! Vendredi Ceci n'est pas un chat, mais un affreux

Des p'tits clous, des p'tits clous, encore des p'tits clous

Image
Et voilà, j'ai cédé à l'appel du clou. Pas forcément parce qu'on en voit un peu partout cet automne, non, tu le sais depuis le temps, les modes, elles ont tendance à glisser sur moi comme un pet sur de la toile cirée. Non, c'est juste que, quand je suis tombée dessus dans une boutique, j'ai été charmée. Ça probablement réveillé la rebelle qui sommeille en moi depuis toujours ! Ça a commencé avec les tee-shirts, le taupe d'abord, que j'aime beaucoup parce qu'en plus, il a de jolies découpes au niveau des épaules. Le rouge, c'était dans un premier temps pour avoir un truc à porter lors de la soirée d'anniversaire de mon beau-frère, la fameuse soirée rouge , et puis, finalement, j'ai trouvé autre chose à mettre ce soir-là, mais j'ai quand même gardé celui-ci, pour le plaisir. Bon, pour être tout à fait honnête, il n'a pas encore eu la chance d'être étrenné. Et puis, et surtout même devrais-je dire, il y a eu les Converse

La Table d'Hôtes, une jolie adresse ouistrehamaise - Mercredi gourmand (du jeudi) #113

Image
Je ne sais pas toi mais moi, j'aime bien l'idée de me dire que, chaque jour, je ne suis pas à l'abri de faire une jolie découverte là, à ma porte, tout près de chez moi ! La Table d'Hôtes , je l'ai découverte en cherchant un endroit où déjeuner avec mon Amie du Haut quand elle est venue se détendre en thalasso sur la Côte de Nacre. Bon, je te passerai les détails, mais nous n'avons malheureusement pas pu le faire, ce repas ce n'est que partie remise . Cela dit, j'ai de la suite dans les idées et j'ai facilement convaincu mon Chéri d'aller la tester, cette table qui me paraissait plus qu'alléchante, à voir ce que j'ai pu en voir et lire tout ce que j'ai pu en lire sur internet. Nous avons donc choisi d'aller y déjeuner par une chouette journée estivale. À l'écart de la foule de bord de plage, le restaurant se trouve dans une rue passante qui va du port au centre-ville, autant te dire que c'est à cinq minutes de la

Instant T. #47

Image
Chaton à l'aube, veillant sur son domaine, mercredi 25 septembre Pour Nikit@ . *

En vrac #93

Image
Pas trop le cœur aux Mercredis Gourmands aujourd'hui, ce sera pour demain je pense. Je vis vraiment aux côtés d'un homme merveilleux, je me le dis chaque jour que Dieu fait. Envie et besoin de serrer mon niéçou dans mes bras, très fort. C'était une tuerie, mes panna cotta au thé vert à la fraise d'hier soir. Mademoiselle A. est contente : elle a retrouvé sa correspondante suédoise qui est en France pour une semaine. Une fois de plus, Rendez-vous en terre inconnue m'a coûté une boîte de mouchoirs en papier... Trois disques achetés cette semaine, c'est bon, je suis tranquille pour un an ! J'avais un truc top de prévu hier midi, mais Dame Nature en a décidé autrement. Je crois que je vais transformer mon misérable carré potager en parterre de fleurs. Soixante-quatorze photos prises au lever du soleil ce matin, en pyjama et peignoir dehors, je suis une folle !!!  Il semblerait que j'aie enfin trouvé un trench digne de ce nom. Allez, encore

Carnet de FIV, clap de fin...

Image
Je t'ai laissé il y a deux mois et demi . Un peu comme j'ai moi-même été laissée après l'échec de cette première FIV. De façon tout ce qu'il y a de plus abrupte, sans explications ou alors si peu, pas assez en tout cas pour pouvoir comprendre, savoir avec précision où j'en suis, où on en est, ce qui nous attend. Les derniers mots de l'équipe médicale ont été : "Prenez rendez-vous avec votre médecin, elle vous expliquera.", j'ignorais alors qu'il allait me falloir attendre plus de deux mois pour savoir. Deux mois pendant lesquels j'ai ruminé, bien évidemment. Pleurer, bien sûr, je l'ai fait, beaucoup et très fort, mais finalement pas très longtemps. Parce que j'ai voulu très vite me redresser, et surtout parce que ça ne sert pas à grand chose, de pleurer sans savoir, j'ignorais alors que j'étais en train de faire des réserves de larmes qui finiraient par m'être bien utiles... Deux mois pendant lesquels j'ai su

La force de l'habitude

Image
Un lundi parmi tant d'autres #66 C'est plus fort que moi : les habitudes me rassurent. Seulement, les habitudes, sur le papier, c'est pas franchement glamour, ça te donne l'impression d'avoir vieilli plus vite que de raison, ça se teinte franchement et rapidement d'un petit côté routine qui n'a rien de top... Alors j'ai essayé de me la jouer aventurière du quotidien, de me revendiquer bonne vivante-au-jour-le-jour , d'ouvrir grand la porte à l'imprévu, de forcer un peu ma nature quoi, ça a donné lieu à un fail épique, mémorable et tout ce que tu veux. Bref, je n'ai eu d'autre choix que me rendre à l'évidence : je suis une fille à habitudes ! Elles structurent ma vie, sans elles, j'ai la fâcheuse tendance à me sentir bancale. Ce sont souvent de tous petits riens, qui peuvent paraître insignifiants à certains. Mais ces tout petits riens, aussi futiles et superflus puissent-ils être, c'est comme s'ils ouvraient un p

Un joli sac à main bleu, un carton comme terrain de jeu et une légende sous mes yeux

Image
Ma semaine en Instagram #49 Bon, j'ai une bonne nouvelle : je me reprends peu à peu... Je sens que ça va mieux, quoi ! Va savoir pourquoi, et de toute façon, je n'ai pas envie de perdre du temps à chercher, je prends tout ce que je peux prendre de la vie, tant qu'elle a décidé de ne me montrer que son côté rose, je profite. Même si, va savoir pourquoi, Madame Parle , jeudi, j'ai dû tomber dans un genre de faille spatio-temporelle : aucune photo de prise, peut-être une journée de mouise, j'avoue, je ne me souviens pas. Cette absence momentanée est quand même grandement compensée par une prouesse : j'ai enfin relevé un #igdefi, ça faisait des semaines que ça ne m'était pas arrivé !!! Bref, cette semaine qui s'achève a été douce, super remplie, et bien qui plus est, de tas de petits plaisirs quotidiens qui font que la vie vaut la peine d'être vécue ! Dimanche Jouer les ados et piquer le beau vernis de Maman. Dire au revoir à mon amo

Ma pause sucrée : les meilleurs des kiwis

Image
Mais pas n'importe lesquels : des kiwis Zespri , de délicieux kiwis néo-zélandais, ce qui se fait de mieux en la matière ! Je les mange tels quels, à la petite cuillère, et j'adore ça. Mais j'aime aussi les mélanger à d'autres fruits pour obtenir une belle salade, associés par exemple à des pêches blanches et des nectarines jaunes, le tout mouillé d'un filet de jus de citron, comme sur la photo. Ou bien les utiliser pour préparer des smoothies, genre banane-framboise-kiwi, pinaise, rien que de l'écrire, j'en ai envie...! Bourrés de vitamine C, d'antioxydants et même d'acide folique le truc dont je n'ai que trop besoin en ce moment , ils ont vraiment tout pour eux. Je viens même de découvrir que malgré leur goût bien sucré, ils disposaient d'un indice glycémique très faible et apportaient peu de calories. Tout ça fait d'eux les partenaires idéaux d'un petit-déjeuner équilibré ou d'un goûter vitaminé. *** On partage, Cho

J'ai enfin racheté mes Jim Harrison

Image
Ça, c'est fait #1 Dans le genre procrastinatrice , je ne suis pas certaine qu'il y ait meilleure que moi... Enfin, je suis même certaine qu'il n'y a pas, meilleure que moi ! C'est un truc que j'ai quasiment élevé au rang d'art tant je le pratique au quotidien. D'où l'idée de cette nouvelle rubrique : faire le point sur les choses entreprises et qui traînaient depuis des jours, des semaines, des mois voire bien pire et que j'ai enfin réussi à mener à leur terme. Puisse-t-elle aussi éventuellement susciter une petite honte dont j'aimerais qu'elle m'aide à corriger ce trait de mon caractère qui n'est pas mon préféré, loin de là. Première réussite : racheter mes Jim Harrison. Et je n'en suis pas peu fière !!! Explication : dans un déménagement, il est rare que tu ne perdes rien. Moi, je suis super forte, j'ai réussi à paumer des bouquins. Pas un ou deux, non, juste tous mes Jim Harrison et accessoirement aussi tou

Drôle d'équipage - Clic-clac #1, saison 4

Image
Palerme, samedi 8 juin Pour Cricri . *

En vrac #92

Image
Faut que je prenne mes seins en photo . Trop trop dur le réveil ce matin, il aurait fallu un palan pour me sortir du lit. Trouver un truc qui ressemble à un manteau de demi-saison à la mi-septembre, visiblement, c'est impossible. Attassion, blanquette de veau in progress dans ma cuisine ! Quatre ans que je cherche mes Jim Harrison partout, j'ai jeté l'éponge, je suis en train de les racheter. Pffff, j'aimais bien Des racines & des ailes avec Louis Laforge, moi. Je ne suis pas certaine que ma patience envers certaines personnes soit vraiment illimitée. Ma coupe de cheveux foirée, je ne m'y fais pas, va falloir trouver une solution. Et sinon, au niveau réforme des retraites , ils attendent quoi pour aligner le public sur le privé...? Je pends que le bleu canard et le pétrole vont être les couleurs de mon hiver. Parfois, j'en ai marre d'être une gueularde, mais dans le même temps, y'en a qui cherchent. Bon, allez, je m'y colle,

Instant T. #46

Image
Il pleut, il mouille, les petites bêtes sont de sortie, mercredi 18 septembre Pour Nikit@ . *

Lettre à Camelia

Image
J'ai fait une bêtise hier soir, j'ai regardé BabyBoom , tard tard dans la soirée, sur cette chaîne que je ne regarde jamais, celle qui abêtit les Français et véhicule souvent des infos sinon fausses du moins franchement tronquées, celle qui vend du temps de cerveau disponible. Mais j'ai cédé à l'appel de mon désir de maternité. J'aurais pas dû. J'ai fait ta connaissance, Camelia, toute petite chose rose dont la maman n'a souhaité ni la garder, ni même lui donner un prénom. Te voir si petite, si démunie, si seule et dans le même temps si terriblement calme m'a brisé le cœur. J'ai eu envie de t'ouvrir mes bras, de te serrer contre moi, de te donner tout ce que j'ai à donner. J'essaie de me dire que ta maman avait ses raisons, mais ce sont juste d'inacceptables raisons pour la maman que je ne serai probablement jamais. Oui, je sais que ça a dû être difficile pour elle de prendre une telle décision. Oui, je sais que l'

Souvenirs de vacances

Image
Mercredi gourmand #112 Qui n'a jamais rapporté un souvenir de vacances...? Moi, en tout cas, c'est un truc dont je suis hyper cliente et il n'est pas rare que ma valise pèse beaucoup plus lourd au retour qu'à l'aller ! Au premier rang de ces souvenirs, il y a bien évidemment tous les trucs qui se mangent, en tête desquels le fromage mioum l'odeur du reblochon dans le TGV , la charcuterie et les boissons aussi. Le seul truc gourmand mais aussi raisonnable que je n'oublie jamais, c'est le magazine de cuisine. Ils ne sont pas toujours facile à trouver et pour la plupart, ne me serviront jamais à grand chose, vu qu'à part l'anglais, je ne maîtrise aucune langue en dehors de la mienne. J'en ai tout un tas qui viennent de différentes saisons de France, mais aussi d'Angleterre, d'Italie, des Pays-Bas... J'en ai même un que Mademoiselle A. m'a rapporté de Suède lors de son voyage dans le Grand Nord l'hiver dernier ! Mai

Comme une berceuse... Comfortably numb - Pink Floyd

Parce que je n'en reviens pas : dans quatre jours, j'y suis !!! Parce que Roger Waters est un genre de dieu vivant aux yeux de la fan de Pink Floyd que je suis, peu importe qu'il ait pris un sacré coup de vieux, que la voix ne soit plus tout à fait aussi assurée, la rage est, elle, toujours bien vivante ! Parce qu'il n'existe probablement aucune chanson que j'aie autant écoutée que celle-ci, qu'elle a accompagné tant de moments de ma vie, des bons comme des mauvais et qu'elle continue encore et encore de me prendre au tripes après toutes ces années... Bonne nuit ! *

En vrac #91

Image
Euh, les giboulées, c'est pas en mars, normalement...? Huit brosses à dents dans la maison alors que nous ne sommes que trois, parfois quatre, y'a comme un truc qui cloche. Il va falloir que je commence à me chercher un manteau pour l'automne. Lundi prochain, retour au CHU, après plus de deux mois sans nouvelle ni soutien, malgré tout, j'ai hâte. La chasse est ouverte, il va falloir à nouveau surveiller les chats, et surtout les chasseurs...  Je suis en perte totale de vitesse sur le FMSphotoaday, je sens que je ne vais pas boucler l'année, une fois de plus. Traumatisée par la lecture d' Inconnu à cette adresse . Mercredi, il va falloir faire un choix : ouverture des abonnements au théâtre de Caen ou vente privée Essie !!! Ça me gave, les gens qui sont infichus de jouer correctement leur rôle de parents... Recevoir des demandes d'amis étranges à photo de profil franchement orientée "je te montre mon c*l" sur FB, ça, c'est fait. Fi

Le con du jour #24

Image
Tu l'auras remarqué, les cons, j'ai sagement décidé de les laisser de côté tout au long de l'été, et même un peu plus. Mais les cons, ils sont comme tout le monde, ils font aussi leur rentrée. Et je dois reconnaître que la conne que j'ai croisée au supermarché il y a à peine une heure a battu tellement de records que je me suis dit que je ne pouvais la laisser passer, au risque de rester dans mon coin, carrément traumatisée. Nous étions tranquillement avec mon Chéri en train de choisir des produits au rayon hygiène, à côté, une femme d'une cinquantaine d'années qui, a priori, faisait la même chose. Déjà, au nombre de soupirs qui sont sortis d'elle en à peine deux minutes, tu sentais que notre présence ne la ravissait pas. Pourtant, je t'assure, on venait de se laver, on utilisait une fréquence tout à fait acceptable pour notre discussion, on n'avait pas un panier rempli de camemberts très faits et très odorants, bref, on était juste à côté d&#

Prolonger un peu l'été

Image
Un lundi parmi tant d'autres #65 L'été a été beau, chaud, rempli de tout un tas de choses, de belles comme de plus douloureuses. J'ai longuement espéré qu'il déborderait un peu sur le mois de septembre, beaucoup même. Que je pourrai encore le garder. Précieusement. Mais, après un superbe sursaut jeudi il y a une douzaine de jours, j'ai compris qu'il était plus raisonnable d'admettre que c'était la fin. Pour de bon. Du coup, j'ai choisi d'entrer en résistance. En pure perte je le sais puisque, c'est inéluctable, il finira bien par s'installer. Mais, à coup de tout un tas de petits gestes du quotidien, je lutte contre l'arrivée de l'automne. Laisser les transats traîner encore un peu dans le jardin... Guetter le soleil pour pouvoir étendre le linge dehors... Ne surtout pas ranger le barbecue tout au fond du sous-sol... Dormir la fenêtre grande ouverte... Être réveillée par le chant des oiseaux, même si c'est un

Une coupe de cheveux foirée, deux anniversaire à fêter et bien des cadavres amoncelés

Image
Ma semaine en Instagram #48 Encore une semaine à tout petit moral. La preuve, je n'ai même pas instagramé le moindre petit truc le dimanche, c'est te dire ! Heureusement, elle s'est bien mieux terminé qu'elle n'avait commencé : en famille, parce qu'il n'y a que ça de vrai, et dans les bulles, parce qu'il n'y a que ça de vrai 2...! D'ailleurs, à ce sujet, je te prie de m'excuser, Madame Parle , mais pour cause d'un trop plein de bulles, justement, j'ai failli dans l' instagramage de l'intégralité de la soirée, dommage, il y avait plein de chouettes personnes, de délices à manger et de rires partagés ! Lundi Je suis enfin allée chez le coiffeur... me faire foirer en beauté... Mardi Saine lecture ! Mercredi La fameuse terrine de saumon mariné de ma belle-mère. Jeudi Un petit tour avec Chi avant de me coucher. Vendredi La chienne de ma belle-sœur au taquet... Mes soul