Articles

Affichage des articles du octobre, 2013

Les pourquoi en images 2014 - Philippe Vandel

Image
Pourquoi les marins portent-ils des marinières ? Pourquoi les gens ne se baignaient-ils pas avant le XXe siècle ? Pourquoi les hommes ont-ils de la barbe ? Pourquoi les filles hurlaient-elles comme des folles dans les concerts des Beatles ? Pourquoi le cœur est-il représenté en forme de cœur ? Pourquoi l'Île-de-France est-elle qualifiée d'île alors qu'elle n'en est pas une ? Pourquoi levons-nous les bras en signe de victoire ? Les pourquoi reviennent ! De nouvelles questions que vous vous êtes toujours posées sans jamais avoir la réponse. Les pourquoi 2014 sont en images, illustrés par Madd. Les pourquoi sont à partager en famille, ou entre amis, et raviront les curieux de tout âge. Les pourquoi 2014 sont sérieux ; sinon quel intérêt ? Les pourquoi 2014 sont encore plus drôles ; sinon quelle horreur ! *** Aaahhh, les Pourquoi de Philippe Vandel...!!!! Je te parle là d'un truc que les moins de vingt ans et cætera et cætera... et pour cause,

Balade dominicale dans Palerme, l'aller...

Image
* Jusqu'à la cathédrale... * Je t'ai laissé à Palerme à la fin de notre première promenade dans la ville. Cet avant-goût nous ayant donné envie d'en voir plus, et même beaucoup plus, nous nous sommes levés tôt le dimanche matin. Après un copieux petit-déjeuner, un difficile choix de vêtements vu la chaleur qui régnait sur la capitale sicilienne de jour-là, un tartinage de crème solaire indice super-élevé dans les règles, nous nous sommes lancés. Direction la cathédrale, puis le Palais des Normands, qui, lui, fera l'objet d'un autre billet. Première très agréable surprise, les immenses via Ruggiero Settimo et via Maqueda ont été rendues aux piétons. Nous n'avons pas réussi à savoir s'il en était ainsi tous les dimanches ou si nous avons eu de la chance, mais vue la conduite à haut risque des Siciliens, nous avons accueilli ça comme une bénédiction ! Du coup, les calèches à touristes, les vélos et les rollers peuvent eux aussi circuler en toute sé

Courge-Land

Image
Mercredi gourmand #118 Pour commencer, cette semaine, laissez-moi vous remercier de l'accueil que vous avez réservé à la soupe de mon Chéri mercredi dernier : vous avez été nombreuses à vous l'approprier et à m'avoir envoyé des petits mots pour me dire combien vous vous étiez régalées, j'ai a-do-ré !!! Aujourd'hui, veille d'Halloween oblige, nous allons causer courges. La première étant moi-même puisque j'ai quand même réussi à foiré le gâteau au potiron que j'avais préparé exprès pour vous aujourd'hui... J'avais pourtant choisi une recette qui semblait simple, eu égard à la nature extrêmement positive des commentaires qui l'accompagnaient ! Et au bout de 40 minutes de cuisson, j'ai sorti du four une espèce de galette informe, même pas totalement cuite, mais je devais partir et n'avais aucun moyen de faire autrement. Mais c'était sans compter sur mon gourmand de Chéri qui, tel un aventurier ne craignant rien, s'

Comme une berceuse... Les mots bleus - Christophe

Parce que cette chanson est à mes yeux, et surtout à mes oreilles, rien de moins que monumentale. Probablement tout tout près de l'idée que je me fais de la perfection. Parce que je reviens tout juste du concert magique que cet immense Monsieur de la chanson française vient de donner dans une église caennaise. Et que ça a été un incroyable moment de partage et de chaleur dont j'aurais adoré qu'il ne s'arrête jamais. Bonne nuit ! *

Sérénissime, me voilà !

Image
* Devine où je pars bientôt...? * Si je te dis Spritz, acqua alta, pont du Rialto... Si je te dis Grand Canal, campanile, Casanova... Si je te dis San Michele, vaporetto, hôtel Danieli... Si je te dis gondole, Caffè Florian, carnaval... Allez, je ne t'embête pas plus, tu l'as deviné, c'est de Venise qu'il est question ! Crédits Parce que dans très précisément un mois, à l'heure près, nous y arriverons tout juste, mon Petit C. et moi. Ce sera pour chacun de nous la troisième fois et, pour ma part, même si ça a vraiment tout du cliché romantico-cucul à deux balles, je suis super ravie de cette escapade en amoureux ! Romantisme qui vole en éclat quand tu sais que la chose m'a pris comme une envie de p*sser la semaine dernière en tombant sur une vente privée d'un tour opérateur spécialiste de l'Italie. L'immense hôtel belle-époque et sa façade en mosaïque, la perspective de revoir la lumière d'automne nimber la Sérénissime de son charme

De la culture made in Normandie, mon marathon Big Bang Theory et de jolis bonbecs tutti-frutti

Image
Ma semaine en Instagram #54 Rhaaa la chouette semaine !!! Il a encore fait beau et doux sur la Normandie du Bas et seules les couleurs chaudes des cucurbitacées croisées un peu partout nous rappellent qu'on est en plein cœur de l'automne. Du coup, la semaine a été remplie de tout ce que j'adore. Bon, si l'on excepte l'assassinat en bande organisée dont j'ai été le témoin jeudi... Mais sinon, une fois de plus, j'ai pris goût à tous ces moments de plaisir simple, car je sais que tous ces petits joyaux du quotidien contribuent jour après jour, semaine après semaine, à nous tirer, mon moral foireux, mes idées noires et moi-même, vers le haut ! On a cuisiné, on a rit, on a parlé, on a pleuré, on a joué, on a lu, on a mémèrachaïsé , on a mangé et, pour sûr, on a instagramé . Et oui, pour le coup, je dis on quand je parle de moi ! Dimanche   Petit déj' de compète ici aujourd'hui !!! Après-midi jeu et culture locale en famille. Lun

Des poires, du sucre muscovado et du beurre salé

Image
Hier soir, je ne sais si l'inspiration est venue de M@sterchef ou de ces jolies petites poires trouvées à la cueillette près de chez moi , mais je me suis lancée dans une recette-tuerie-intergalactique : poires rôties au caramel de sucre muscovado au beurre salé que j'ai appelé ça ! En fait, je me souvenais avoir vu quelque chose du genre dans un des derniers numéros du magazine Saveurs mais comme, chez nous, les magazines de cuisine semblent être animés d'une vie qui leur est propre et qu'en plus, nous y contribuons très largement en les traînant du salon à la chambre, de la chambre aux toilettes, des toilettes au canapé et j'en passe, j'ai eu un mal fou à remettre la main dessus. de toute façon, dans mon souvenir, ce n'était pas bien compliqué. J'ai donc préchauffé mon four à 180°C et coupé mes poires en deux. Je les ai installées dans un plat recouvert de papier cuisson, j'ai arrosé chacune d'un filet de jus de citron, puis les ai s

Ma pause sucrée : un ouvrage au top de la déraison

Image
Le sucré et moi, nous ne sommes pas les meilleurs amis du monde. On n'est pas fâchés, hein, non, c'est juste qu'on n'a jamais vécu et qu'on ne vivra jamais une passion aussi intense que celle que je partage avec le salé. Bref, ceci explique que Berko et ses cupcakes, je vivais très paisiblement tout en ignorant leur existence... Mais ça, c'était avant. Avant que je ne tombe sur ce bouquin, je ne sais plus où ni même comment. Le coup de foudre a été immédiat. J'ai donc investi la très modique somme de 7,99€ pour me l'offrir. Enfin, quand je dis "me l'offrir", c'était surtout "l'offrir à Mademoiselle A." que je pensais. Parce qu'ici, c'est elle qui s'occupe de la pâtisserie , qu'elle vous une admiration sans bornes aux jolis cupcakes, qu'elle est en quête perpétuelle du topping parfait. Et, en même temps, ça tombe plutôt bien, je me dis que les mômes, faut les occuper pendant les vacances scolaires

En vrac #98

Image
Vivre sans connexion internet, ça m'a perturbée, d'autant plus que ce n'était pas le moment... Je me regarderais bien The Party , une fois de plus. C'est affolant les névroses que certains parents peuvent transmettre à leurs enfants, y'a du boulot pour les psys. Big up à ma coiffeuse du 9-5 : foirade capillaire brillamment rattrapée, je me sens tellement mieux !!! Et si on pensait déjà à s'organiser pour les fêtes de fin d'année...? Dans une semaine, je vois sur scène celui que je considère comme l'un des plus grands chanteurs français, j'ai hâte. Comme une énorme envie d'acheter des bougies de Jerusalem. Si on m'avait dit qu'un jour je pleurerais en regardant un épisode de The Big Bang Theory , jamais je ne l'aurais cru. Il y a un an, j'étais en train de préparer ma valise pour la Corse , souvenirs souvenirs... Truc de ouf : Couscous a un sosie dans le quartier !  Monsieur Mac va décéder, c'est une question d

Une bonne soupe aux boulettes de poulet

Image
* Mercredi Gourmand #117 * *** Avant toute chose, je tiens à m'excuser de ne pas avoir inséré vos liens dans le billet de la semaine dernière mais j'ai connu sur les sept derniers jours un genre d' enfer informatique qui m'a mis les nerfs en pelote, et malheureusement aussi empêché de faire bien des choses que j'aurais souhaité faire ! Entre Monsieur Mac qui m'efface des articles entiers quand je souhaite y insérer un édit ou un lien (d'où la non-mise à jour du MG #116), le PC de la maison et la connexion internet qui en sont au stade du divorce consommé, et la-dite connexion qui s'est payé le culot de se mettre aux abonnés absents pendant plus de 24 heures, j'ai eu de quoi m'énerver et me donner mille fois envie de tout envoyer balader. D'ailleurs, à l'heure qu'il est, je commence ce billet sans savoir si la technologie me laissera un répit le temps que je le termine. *** Samedi soir, mon Chéri nous a préparé un de ces pet

Instant T. #50

Image
Retrouver enfin Archive sur scène, La Cigale, vendredi 18 octobre Pour Nikit@ . *

Le deuil, l'adoption, l'horloge biologique et moi

Image
*** Billet décousu, il ne pouvait en être autrement. *** Le temps passe. La douleur, pas vraiment. Pas du tout même. Bien sûr, je pleure un peu moins, un peu moins souvent. Bien sûr, j'essaie de penser à autre chose, de m'occuper le corps et l'esprit, de continuer à avancer. Mais finalement, à l'intérieur, c'est le chaos. Quand tu liras ce billet, nous serons dans la salle d'attente de ce rendez-vous que l'on n'attendait plus, ou bien en compagnie du psy du service de PMA, ou alors enfin sortis de là en ayant, je l'espère, franchi un nouveau pas. Cette entrevue, il était hors de question de nous en passer. Pour pouvoir enfin évacuer un peu de ma douleur, un peu de notre douleur, pour verbaliser ce qui nous ronge, le vide, l'injustice. C'est long. Depuis le début du mois de juillet, je vois le temps s'étirer à l'infini, j'essaie de me battre toute seule avec mes petits poings et mes tout petits moyens contre cette idée e

Des chaussons tout doudoux, plus qu'un magazine, un bijou, et des centaines de litres d'eau sous nos roues

Image
Ma semaine en Instagram #53 Mais qu'est-ce que je l'ai aimée, cette semaine !!! Elle e été remplie de jolis rendez-vous : l'expo bisannuelle de Belle-Maman, la sortie du deuxième numéro d'une revue culinaire pas comme les autres, mon médecin à qui j'ai fait quelques infidélités depuis un an, et surtout, oui, j'ai le sens des priorités, mes retrouvailles avec Archive sur scène, après l'annulation de leur concert caennais de l'an dernier (la gastro, c'est pas rock'n'roll !!!). Et il y a aussi eu tout ce que je n'ai pas instagramé ...! J'aime tellement tous ces petits moments que je partage avec toi, Madame Parle , avec tes instagrameuses folles du dimanche et avec tous ceux qui passent ici ! Dimanche Une bonne raclette, c'est parfait pour une fin de journée pluvieuse. Lundi Une des merveilles vues à l'expo du club de patchwork de ma belle-mère. Me suis trouvé des chaussons tout doudoux !!! Mar