Pousser la porte...

by - jeudi, février 03, 2011


Il est des décisions difficiles à prendre. J'en ai connu quelques unes dernièrement, un peu comme si ma vie n'était faite que d'étapes difficiles à franchir. Difficiles voire même parfois désagréables. Des marches à monter mais qui me paraissent plus avoir été conçues pour des géants que pour le petit être que je suis...
Depuis ce jour d'août où je me suis assise sur le bord de la route, incapable de faire un pas de plus sur le chemin de ma vie, je tente de reprendre les rênes. Sans grand résultat jusqu'à présent, il faut bien l'avouer.

Depuis, je suis comme une éponge dans laquelle des millions de gouttes viennent échouer, chaque heure, chaque seconde, avec la régularité d'un métronome... Une éponge aujourd'hui saturée qui rejette comme elle le peut tout ce trop-plein continuant de l'assaillir, qu'il soit émotionnellement positif ou chargé d'ondes négatives.
Je me suis perdue, je suis sur le point de me noyer... Mais je ne coulerai pas !

 C'est difficile de s'avouer faible, compliqué d'admettre qu'on ne se sent plus capable de rien, ingérable de s'apercevoir que plus rien n'est à sa place dans sa tête, douloureux de se sentir si riquiqui, si moche, si nulle, si incapable de quoi que ce soit de bien...
Je connais des moments où je voudrais que le monde entier m'appartienne, où je sais que, même si c'est enfoui bien au fond de moi, tout au fond du fond, je sais que la force est là, que le feu couve et qu'il suffirait d'un rien pour qu'il reprenne tout à fait.
Et puis d'autres, très sombres, où l'envie n'y est plus, terrible constatation qui va jusqu'à me torturer d'une insoutenable douleur physique, où rien ne sait plus déclencher le moindre de mes sourires, ni même le plus petit signe d'intérêt de ma part...
Heureusement, dans tous ces moments, les noirs comme les autres, mon phare n'arrête jamais de briller. Pour éclairer ce chemin sur lequel j'ai si peur de me perdre, pour me faire comprendre que l'espoir est toujours là, tu l'as deviné, mon phare n'est autre que mon Petit C et une vie entière ne suffira pas à lui rendre tout ce qu'il a su me donner, tout ce qu'il continue de me donner.

Aujourd'hui marque un cap dans cette mésaventure qui est la mienne quotidiennement depuis déjà sept longs mois, un cap dont je sais à l'avance qu'il va être difficile à passer. Même si, quelque part, je suis fière d'y être arrivée, à ce cap.
Alors ne t'étonne pas si tu ne me vois ni ici, ni chez toi, ni nulle part ailleurs dans les jours qui viennent : passer des caps, c'est parfois éprouvant...!

Juste pour finir, je te dirai que je n'ai jamais voulu faire de ce blog un défouloir où mon mal-être se sentirait comme chez lui, où il s'installerait comme ces gens qui ont cette incroyable et détestable aisance à tout phagocyter autour d'eux, mais il fait aussi partie de moi et parfois, c'est plus fort que moi, il faut que je lui fasse un peu de place... :-S

*** Photo "empruntée" sur le net. ***

*

You May Also Like

31 commentaires

  1. J'ai beaucoup aimé lire ton article que j'ai trouvé très touchant et criant de vérité...Tu as su mettre en mot des états d'âmes parfois si difficiles à cerner...
    Courage, après la pluie vient le beau temps, la vie te re-sourira bientôt!
    Josie

    RépondreSupprimer
  2. Bon courage et j'espère que tu retrouveras le soleil et le bonheur bien vite ! J'aime ton billet si simple mais si touchant :). Merci !

    RépondreSupprimer
  3. Ma belle, je vais juste te souhaiter plein de courage pour cette nouvelle étape qui t'attend aujourd'hui..... et surtout, surtout, n'oublie jamais, ne perds jamais de vue deux choses :
    tu n'es pas seule sur ce chemin, les amis sont là pour te tenir la main, pour que tu ne te perdes pas toi-même,
    et je te promets, je te jure, qu'un jour soudain la lumière se fait et que ce jour-là peut être demain alors malgré les remous, garde le cap, ma belle !

    Je t'embrasse tendrement,te prends la main bien fort et reste pas loin.....

    RépondreSupprimer
  4. Un billet très touchant. J'espère que cela ira vite mieux comme tu le laisses souligner car tu es forte mais des fois il faut pouvoir se concentrer sur soi

    RépondreSupprimer
  5. Bon courage...
    J'espère que cette voie que tu as trouvée est la bonne... ♣

    RépondreSupprimer
  6. Je souhaite que tu te sentes de mieux en mieux. Prends le temps et reviens-nous !

    RépondreSupprimer
  7. Tes mots sont si touchants, je te souhaite plein de courage !! Reviens vite !

    RépondreSupprimer
  8. Tu as raison, il faut prendre le temps, son temps pour retrouver son chemein. Et comme ton phare est déjà près de toi, le bout du tunnel est proche !

    RépondreSupprimer
  9. Prends soin de toi !
    Prends le temps, on a tous des hauts et des bas parfois...
    des bises (oui je me permets)

    RépondreSupprimer
  10. Article très émouvant. C'est parfois long mais tu trouveras ton chemin et ton C. continuera de te guider, prend soin de toi.

    Bises.

    Ps : je participe au concours cosmo, si tu pouvais me donner un coup de pouce ... http://www.cosmopolitan.fr/sap/blog-2011/entrant/1399997

    Bibis

    RépondreSupprimer
  11. Je te souhaite bon courage. Je comprends ce que tu peux ressentir, même si nous n'avons pas la même histoire. J'ai fait un AVC hémorragique en Avril 2010, qui me laisse quelques séquelles. Je n'ai plus le droit de travailler jusqu'à nouvel ordre. Mais l'Etat ne me trouve pas assez handicapé pour me verser une allocation. Alors je me bats encore et encore...j'ai parfois l'impression de ne servir à rien, et je sais que sans l'amour de mon homme, il y a longtemps que j'aurai baissé les bras!
    J'espère de tout coeur que tu y arriveras.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  12. Courage Anne Laure, le printemps va bientot arrivé pour nous rebouster, nous aider à tout franchir et à tout surmonter!
    Et t'as vu Libellul nous met la couleur de l'énergie ce mois-ci!!! bisous

    RépondreSupprimer
  13. Pleins de bonnes choses & de courage dans cette remontée vers le soleil, le bonheur & le plaisir...

    RépondreSupprimer
  14. Je te souhaite beaucoup de courage ...

    RépondreSupprimer
  15. Mes pensées les plus douces t'accompagnent...

    RépondreSupprimer
  16. je pense très fort à toi Anne-laure bon courage !
    je t'envoie mille pensées positives !!
    gros bisous !!! et j'ai hâte de retrouver ton regard pétillant et plein de vie, si profond... comme sur le calendrier !!! hein ?!

    RépondreSupprimer
  17. Plein de pensées positives ma chère Normande.

    RépondreSupprimer
  18. S'accrocher et penser aux choses positives.
    Et te dire aussi que nous sommes là.

    Bises,
    Jane

    RépondreSupprimer
  19. Déjà passée par ces états là. Il faut continuer à s'accrocher, à se battre, pour vivre des jours meilleurs. Et quand ça arrive, tu te dis que ça valais le coup et que tu as bien fait de pas baisser les bras. Courage.

    RépondreSupprimer
  20. Juste un petit coucou ce soir, un petit coucou douceur.....
    Prends bien soin de toi, ma belle.....

    RépondreSupprimer
  21. Courage !!!
    j'espère que tu arriveras à vite passer ce cap et que l'aventure te paraitra plus douce !!!

    RépondreSupprimer
  22. Magnifique témoignage de courage.
    Ce portail qui s'ouvre c'est déjà un pas vers du positif....
    Je te souhaite de le franchir.
    Bonne soirée
    Amitiés
    Sylvie

    RépondreSupprimer
  23. Comprendre qu'on va mal, le dire, l'écrire sont des pas de géant et la première étape vers la guérison !
    Admettre qu'on a un cap à franchir et tenter de le franchir montre que l'espoir n'est pas perdu, que le force est en toi et que tu vas mettre la main dessus, l'utiliser !
    Je pense que tu es sur la bonne voie. Courage à toi et chapeau pour cet aveu !

    RépondreSupprimer
  24. C'est normal d'avoir des moments de découragement mais la roue tourne et la vie te sourira à nouveau, très vite je l'espère! Bon courage...

    RépondreSupprimer
  25. Tu as le droit d'exprimer tes petits coups de cafard sur ton blog, tu sais ! Ça sert à cela aussi.
    Et dis-toi que ton mal-être ne s'est pas installé sur ton blog car personnellement, je ne l'y ai jamais beaucoup vu.
    Ici, je vois beaucoup de choses rigolotes !

    Prends bien soin de toi.

    RépondreSupprimer
  26. j'arrive un peu tard...mais ma Lilly je pense à toi très fort..je suis sure que même si le chemin est long, le meilleur te tend les bras...Petit C , je sais que tu es sa lumière...

    plein de bisous à tout les 2...à très vite ma Lilly...

    RépondreSupprimer
  27. Débordée par plein de choses, je ne suis pas venue ces derniers temps par chez toi... Alors avec du retard, je viens ici t'apporter mon soutien... Il n'est pas virtuel, bien réel... Prends soin de toi avant tout, prends du temps pour toi et ton Petit C... Avec toi... tout simplement...

    RépondreSupprimer
  28. Moi aussi, j'arrive un peu tard et je m'en excuse....K'ai eu une fin de semaine particulièrement chargée et éprouvante émotionnellement. Ca ne m'a laissé guère de temps pour "blogguer"...
    Sache malgré tout que je pense fort à toi et que j'espère que tout va aller bien mieux très très vite !
    Je t'embrasse bien fort et t'envoie de douces pensées ensoleillées de Martinique.

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?