La fuite des cerveaux... Enfin... Surtout du mien :-S

by - samedi, avril 16, 2011


Si tu es allé traîner sur ma page Hellocoton en fin d'après-midi, tu sais donc déjà que tout fout le camp chez moi, du moins physiquement.

Hier soir, je me casse une molaire en deux en grignotant une rondelle de saucisson en loucedé. Outre le fait que la molaire en question était déjà réduite de moitié suite à un accident de ski (je te laisse faire le calcul de ce qu'il en reste), j'ai été servie pour ce qui était de la discrétion : tout le quartier en a profité...
Aussitôt, j'ai pensé qu'il s'agissait là d'une idée du Grand Ordonnateur pour me faire comprendre qu'il y avait urgence à mettre le holà sur la charcut'. Idée totalement débile et vaine, au passage, vu que ce n'est pas une dent en moins qui m'empêchera de taper dans la Rosette, dussé-je la suçotter pour en profiter. Et puis, de toute façon, tous ceux qui ont essayé avant lui s'y sont, comme qui dirait, cassé les dents... Mouarfff... :-D !

Un peu plus tard, c'est-à-dire cet après-midi, alors que j'étais en opération-commando-muffins pour Mademoiselle A., j'avais à ma droite un moule en silicone froid car sorti du four depuis une bonne demi-heure, et à ma gauche, ma plaque à pâtisserie bouillante car elle, elle venait tout juste de me servir. À ma main droite, un gant. À la gauche, rien. Et, pour caser le tout sur mon plan de travail, je me suis vue, comme au ralenti, soulever le moule avec la main gantée, et pousser la plaque du bout de mon index gauche... Et puis alors, pousser tranquillement, j'aime le travail bien fait, moi !
Re-hurlements, re-ameutage de quartier, le doigt sous l'eau, la sensation que la brûlure se répand dans toute ma main... Trois heures après, c'est plutôt rigolo, la peau est toute lisse, toute douce là où la plaque a accroché, on dirait de la peau de fesse de bébé ;-) !

Là, déjà, tu vois, j'avais mon compte pour le week-end ! Donc, après mûre réflexion, et vivement encouragée par mes copines blogueuses, je suis arrivée à la conclusion que le mieux était de ne plus rien toucher. De mettre le corps au repos tout en laissant encore un peu la tête travailler, tant qu'à faire.
Me voilà donc partie à tenir la jambe à Petit C., à lui faire remarquer que, pour une dépressive qui s'abîme à longueur de journée dans la mollesse, je me suis plutôt bien comportée aujourd'hui, frisant l'hyper-activité. À m'auto-congratuler aussi au passage quant à la façon dont je gère ma marâtritude, c'est à dire de main de maître ! Et là, je lui sors une expression-faite-maison-de-la-mort-qui-tue-que-veux-tu-j'ai-fait-l'école-du-rire-moi, crise de rire, fulgurance : il faut que j'en fasse un article, de ce que je viens de sortir là !!!
Je file donc aussitôt dans le salon, attrape Mister Lulu histoire de prendre une photo qui pourrait accompagner mon propos et, de retour dans la cuisine... Panne sèche... J'ai perdu mon expression-faite-maison-etc-etc... Et m*rde !!! J'ai remué mes méninges ou ce qu'il en restait, ça ne m'est pas revenu. J'ai même eu beau mettre l'Homme à contribution, à croire qu'il ne m'écoute pas, parce que... Rien... :-(
M'en fous, que je retrouve ou pas, je l'écrirai quand même, cet article pour t'expliquer combien je suis une F*cking Good Marâtre !!!

Bilan de ce début de week-end : moins une dent, moins un doigt, moins un cerveau...
À ton avis, ça fait une différence notoire, ça, sur la balance...???
Et surtout, dans quel état vais-je me retrouver dimanche soir...?

*** Illustration "empruntée" sur le net. À ce propos, en cherchant de quoi illustrer mes divagations, j'ai remarqué que, pour la plupart des gens, la "fuite des cerveau" s'apparente plus à une fuite d'eau qu'à une évasion... De là à imaginer que leurs têtes sont pleines d'eau, il n'y a qu'un pas et, tu t'en doutes, je le franchis allègrement ;-) ! ***

*

You May Also Like

18 commentaires

  1. Ah, ah, ah! Et bien figures-toi que ça aurait pu être pire, tu aurais pu comme moi te casser la g***le dans les escaliers! Résultat, j'ai mal partout et l'impression d'avoir fait quelques tours de lave-linge!!! Et puis tu aurais pu aussi tester le nouveau wonderbra sur un trampoline, auquel cas tu aurais perdu tes deux nichons, ce qui pour le coup aurait fait la différence sur la balance! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Comment vas-tu depuis ? J'ose à peine te demander !! ;o)

    RépondreSupprimer
  3. ha,ha,ha !! J'adore...enfin j'espère que tu vas mieux et que d'ici dimanche tu vas au moins gagner à la loto car ce genre d'accidents, moi je vois ça comme de la "sur taxe", quelques choses de bien va t'arriver c'est certain ;-))))!

    RépondreSupprimer
  4. L'angoisse me gagne ... pourvu que la nuit se soit bien passée ... ^^

    RépondreSupprimer
  5. @ LeBoaBleu --> Oulala... C'est bien trop dangereux, ça, le trampoline ;-) !

    @ Nikit@ --> Et bien, vois-tu, pas mal du tout !!!

    @ Magda --> Puisses-tu dire vrai ;-) !

    @ Ève --> Écoute, merveilleusement bien, je suis debout depuis 6h30 et aucune catastrophe encore !

    Un bon dimanche à vous toutes !

    *

    RépondreSupprimer
  6. moi je pense que tu as aussi été victime d'hyperactivité du cerveau...
    ET aujourd'hui?

    RépondreSupprimer
  7. Ouf ! mais quant même restes tranquille aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
  8. Va falloir que tu songes à te reposer....Bon dimanche...

    RépondreSupprimer
  9. aie aie j'ai mal rien que pour toi, mais bon comme dit malorie cela aurait pu être pire ont aurait pu t'appeler:
    miss catastrophe hihi

    RépondreSupprimer
  10. il faut absolument que tu te reposes .bon week-end . ne prends pas la voiture reste au lit avec un bouquin ou devant ton ordi

    RépondreSupprimer
  11. Et ce matin ? combien de catastrophes à ton actif ? :)

    Je me permets de taquiner parce que je suis un peu comme toi on dira !^^

    RépondreSupprimer
  12. @ Alice --> Pour l'instant, la journée ne se présente pas trop mal... Mais l'hyperactivité n'a pas disparu, loin de là, je suis en train d'essayer de sortir Petit C. du lit pour aller faire du vélo... C'est pas gagné !!!

    @ Ève --> Ben... Je vais essayer ;-) ! Rester tranquille, ça risque de ne pas être facile mais je suis bien surveillée, alors ça me rassure !

    @ Armelle --> Promis je ferai une sieste, ça tombe bien, je suis toute seule cet après-midi ;-) !

    @ Titi --> Va pour Miss Catastrophe, j'assume !!! Et puis, ça peut toujours être pire ;-) !
    Au fait, toi, tant qu'on en est à se poser des questions existentielles, tu préfères qu'on t'appelle Titi ou thierry...?

    @ Margaux33 --> Oh, la voiture, tu sais, je ne pense pas qu'elle se rappelle encore de moi, depuis le temps que je ne me suis pas assise à son volant... Et dire qu'elle est neuve !
    L'ordi ne peut pas en dire autant...

    @ Memy --> Rien encore mais, comme je le disais à Alice, je pars faire du vélo... Je compte sur vous pour appeler les secours si je ne suis pas revenue avant midi ;-) ...
    Pour la "taquinerie", tu peux y aller, je suis une super bonne pâte !

    Allez... À tout' !
    Profitez bien de votre matinée !!!

    *

    RépondreSupprimer
  13. ça va mieux?? C'est bien passé ta balade en vélo?
    Bon dimanche!

    RépondreSupprimer
  14. Pour quelques grammes de moins, je veux bien laisser mon doigt, mon cerveau... Mais pas une dent, je suis phobique du dentiste quelle horreur je vais cauchemarder ce soir c'est sur !!!!

    RépondreSupprimer
  15. Ouille ! ça fait quand même bien des dégâts pour une seule femme ! Une semaine Pierre Richard ? :D Bon courage pour tout remettre d'aplomb !

    RépondreSupprimer
  16. hi hi hi l'essentiel c'est d'en rire et je crois que tu y parviens trés bien !(merci de nous en faire profiter !)

    RépondreSupprimer
  17. alors pour te consoler figure-toi que moi aussi je me suis cassé une dent sur du saucisson, toutefois dans du pain, genre sandwich (du coup, le criminel est-il le saucisson ou le pain ? nous ne le saurons jamais !) : leçon à en tirer, ne plus acheter de saucisson (et de charcuterie en général, même si en ce moment le saucisson à l'ail me fait de l'oeil, mais c'est quand même plus tendre)
    deuzio, j'ai déjà retiré à mains nues la grille du four sur laquelle une pizza venait de décongeler et j'ai pu mesurer le temps de latence entre l'acte et le cri (le temps que met l'influx nerveux pour arriver au cerveau, déclencher la douleur et revenir vers tes doigts puis ta bouche) : des cloques en ligne droite sur tous les doigts, trop classe !
    et pourtant je ne prenais pas de médicaments, alors ... tu es peut-être guérie ?

    RépondreSupprimer
  18. Je me sens moins seule d'un coup!!! Dans le genre miss catastrophes, jusque là j'étais restée imbattable, mes derniers méfaits étant d'avoir fait disjoncter l'électricité dans tout l'appartement juste pour avoir voulu attraper une paire de chaussures, et ensuite....ah non, en fait tu me donnes une idée de chronique, là!!! Merci Anne-Laure!! Je te la dédicacerai!

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?