Mygale - Thierry Jonquet

by - dimanche, août 14, 2011


Ève ? Qui est-elle ? Qui est Richard Lafargue, l'homme qui la promène à son bras dans les soirées mondaines puis l'enferme à double tour dans une chambre ? Pourquoi ce sourire subtil sur les lèvres de la jeune femme et autant de rage si mal contenue sur les traits creusés de son compagnon ? Pourquoi vivre ensemble si c'est pour se haïr avec tant de passion ? Drôle de couple... Quel incompréhensible passé lie ces deux êtres hors du commun qui se cachent la plupart du temps derrière les murs de leur villa si tranquille ? Pourquoi les paroles si douces de The Man I love deviennent-elles entre eux l'expression radicale de la haine la plus absolue ?

L'œuvre de Thierry Jonquet est très largement reconnue. Sur un ton singulier, il écrit des romans noirs, Les orpailleurs, Mémoire en cage où se mêlent faits divers et critique sociale. C'est aussi un formidable raconteur d'histoires qui figure parmi les talents confirmés de sa génération.

***

Attention chef d'œuvre !!!

Thierry Jonquet est à lui seul un monument, un maître absolu et incontournable du polar français. Tout ce que j'ai lu de lui m'a laissée totalement bouleversée : avec lui, on touche au génie. Et, bien évidemment, Mygale n'échappe en rien à ce constat. Bien au contraire serais-je tentée de dire, il ne fait que le confirmer.

Sans qu'il le soit vraiment, on peut considérer ce roman comme un huis-clos, probablement l'un des plus insoutenable, physiquement et psychologiquement auquel il m'ait été donné d'assister. À la manière d'un horloger de précision, Jonquet organise son intrigue avec une minutie qui confine au génie et qui finit par te prendre, toi lecteur, par surprise. Oui, en seulement 150 pages, tu prendras certainement bien plus de chocs que tu ne pourrais en recevoir en lisant l'intégrale de bien d'autres auteurs.
La psychologie des personnages, la dramatique de certaines situations, cette incroyable sensation d'être tiré(e) vers le fond en permanence, les questions que tu te poses, l'horreur que tu sembles voir se profiler mais en laquelle tu refuses de croire... Tu ne pourras sortir indemne de cette lecture.

À la fois histoire d'amour et de haine, Mygale t'entraînera dans un univers de perversion sans égal, à te tordre les tripes à chaque découverte que tu feras au fil des pages... Très difficile d'en dire plus sans le trahir et d'ailleurs, à ce propos, je préfère te prévenir : si tu as dans l'idée de lire ce livre, il te sera difficile de te renseigner dessus sans tomber sur des commentaires imbéciles qui ne se gêneront pas pour trahir une partie de l'intrigue et par là même de gâcher le plaisir que tu pourrais prendre à ta lecture. Heureusement pour moi, je ne les ai découverts qu'après avoir tourné la dernière page.

Mercredi prochain sort en salle l'adaptation que Pedro Almodovar a tirée de ce roman. Même s'il apparaît que cette adaptation est vraiment très libre et en certains points assez éloignée de l'œuvre initiale, tu as tout intérêt à lire Mygale avant, les journalistes seraient bien capables de dévoiler l'indévoilable ;-) ! Cela ne te prendra qu'une heure de ton temps : une heure dont tu te souviendras longtemps, tu peux me faire confiance !

Ma septième lecture pour le Challenge Thriller organisé par Cynthia.


*

You May Also Like

4 commentaires

  1. Heu ... je crois que je vais passer mon tour :) et pour le challenge de Cynthia, il doit y avoir une pré-sélection car elle n'a jamais répondu à ma demande ^^ bises

    RépondreSupprimer
  2. Euh... Pourquoi tu passes ton tour...??? ;-)

    Quant au challenge, il me semble pourtant avoir bien vu ton nom dans la liste des participants... :-S

    Des bisous et une belle soirée à toi !

    *

    RépondreSupprimer
  3. Je vais aller voir, mais je ne me suis pas vue. Je passe mon tour pour le livre de Jonquet, ce que tu en dit m'angoisse déjà :)

    RépondreSupprimer
  4. Rien que le titre me fait trembler...Bonne journée...

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?