Comment j'ai tué Madame Camembert...

by - mardi, septembre 20, 2011


Tu l'as remarqué si tu me lis depuis un moment, plus de traces de Madame Camembert en ces pages. Parfois même tu t'en es ému(e), tu m'as posé la question du pourquoi du comment... Et jusqu'à présent, je n'avais pas pris la peine de te répondre. Aujourd'hui, je me sens un peu courageuse, les idées claires, je crois que je devrais pouvoir y arriver !

Madame Camembert est née un beau jour de l'été dernier, probablement au pire moment de mon existence : une vie professionnelle qui s'effondre, emportant avec elle ma santé, mes forces, la vie que je m'étais construite... Je me suis retrouvée sans rien, démunie, j'ai perdu mes amis, ai été obligée de couper les ponts avec tout ce qui touchait de près ou de loin à mon boulot, puisque c'était de là qu'était venu le mal et qu'il en allait de ma santé, mentale notamment.
Cinq mois à m'enfoncer, pour admettre, pour tenter en vain de comprendre. Et puis, le début de la renaissance, une rencontre comme une porte qui s'ouvre sur un avenir qui n'est finalement pas si noir qu'on peut le croire... Du travail aussi. Sur moi-même. Beaucoup de travail. Un effort de tous les instants, jusqu'à changer tout en profondeur, apprendre à voir la vie autrement, apprendre à vivre autrement. Un travail qui paie aujourd'hui puisque Madame Camembert est sortie de ma vie.

Madame Camembert, c'était un moyen d'exister sans tout à fait me dévoiler. D'être moi tout en restant cachée. De continuer à vivre un peu...
Et ça a marché. Bien au-delà de mes espérances. Elle a été, au long de tous ces mois, comme une amie fidèle, toujours là à mes côtés, un soutien, un repère, comme une présence silencieuse que j'aurais, plus que choisie, façonnée à l'image de ce que j'attendais de la vie.
L'abandonner aujourd'hui, ce n'est pas lui tourner le dos, ni faire preuve d'ingratitude. Non, c'est juste la preuve que je n'ai plus besoin d'elle, que le travail et les efforts ont payé, que je me sens aujourd'hui assez forte pour poursuivre sans son soutien.
Je vais continuer à avancer dans la vie, mais la tête haute maintenant. Je sais ce que je suis, je sais ce que je vaux, j'ai confiance en moi, et ça, ça vaut tous les trésors cachés, toutes les super-cagnottes du Loto...

Un très très grand merci au passage aux personnes qui passent leur temps à médire de moi, à me traîner dans la boue, à véhiculer toutes sortes de mensonges à mon sujet. Vous perdez votre temps, vous gaspillez votre énergie et, en plus, ça ne fonctionne même pas, les gens sont bien assez intelligents pour savoir que rien ne vaut une opinion que l'on se fait soi-même.
Cela dit, autant d'acharnement aura au moins eu un immense mérite : me révéler à quel point je suis forte, à quel point je suis éloignée de celle pour laquelle on essaie parfois de me faire passer. Aujourd'hui je me dis que je suis une belle personne, belle en tout cas comme j'ai toujours voulu l'être. Ne vous en déplaise.

Bref, Madame Camembert, je ne te remercierai jamais assez pour tout ce que tu as fait pour moi, pour ce que tu as pu représenter, mais tu l'as compris, il est temps de se séparer, aujourd'hui, je préfère être celle que je suis en vrai... AnneLaureT...

*** Photo empruntée sur le net. ***

*

You May Also Like

36 commentaires

  1. une béquille dont tu peux te passer maintenant :)
    un joli pied-de-nez à la bêtise humaine ;)

    RépondreSupprimer
  2. Très touchée par ton billet, je dis au revoir à Madame Camembert et bravo à Anne-Laure, des Bubble bisous tout doux...

    RépondreSupprimer
  3. Eh bien good bye Madame Camembert, pars bien loin et ne te retourne pas!
    Nous, c'est Anne-Laure T, qu'on aime, d'abord!
    Bravo à toi pour ce chemin parcouru, tu peux être fière de toi.

    RépondreSupprimer
  4. Oh, j'avais même pas fait gaffe pour la sortie discrète de Madame Camembert... ;-)
    Je te souhaite une belle renaissance alors, et plein de bonheurs à venir.

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique billet et je suis contente de voir Anne Laure T. à la place de Madame Camambert (qui bien que fort sympathique n'arrive pas aux chevilles de l'originale :-)). Bonne journée et amitiés à toi !!

    RépondreSupprimer
  6. ouf je crois que j'ai failli écrire Madame Camembert récemment et puis je me suis dit qu'en effet elle avait disparu...le harcèlement professionnel si c'est de cela qu'il s'agit ça peut casser un humain..j'en ai quelques exemples sous les yeux...il en faut des forces pour refaire surface alors bravo !

    RépondreSupprimer
  7. et bien, bravo, au revoir madame camembert bonjour Anne Laure même si pour moi ce qui compte ce n'est pas le nom du blog c'est ce que tu met en toi pour écrire régulièrement des choses que j'apprécie

    alors Bienvenue Anne Laure et la normandie qui m'est si cher

    RépondreSupprimer
  8. Ouhao! Quel bel article!!
    Tu peux être fière de toi! Et effectivement, tu es une belle personne, ça se ressent dans tes écrits, dans tout!
    Bravo! Moi, je suis fière de toi! :)

    RépondreSupprimer
  9. Oh j'adore lire cela!
    La chrysalide est devenue un beau papillon, j'en suis certaine.
    Je t'embrasse ma Grande :) Très fort !

    RépondreSupprimer
  10. Que tes mots sont agréables à lire ! Je suis ravie de constater que tu vas mieux. Merci donc à mme Camembert pour l'aide qu'elle t'aura procurée. En attendant, je suis ravie de te retrouver.
    J'ai toujours trouvé que tu étais une très belle personne et je sais qu'on est nombreux à le penser. Il ne restait plus que toi, pour le réaliser ! Voilà, c'est chose faite ! Tant mieux !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  11. Today is the first day of the rest of my life...
    Chais pas d'où ça sort, j'ai pas l'habitude des citations, mais je trouve celle-ci assez appropriée. Bisous !!!

    RépondreSupprimer
  12. Un gros bisous pour AnneLaureT, bravo à toi pour tout ce chemin..

    RépondreSupprimer
  13. bravo à toi pour ce très beau billet et ce joli parcours

    RépondreSupprimer
  14. j'avais bien vu que tu avais enlevé Madame camembert mais je te suis depuis quelques mois seulement ; bon courage
    bises et félicitations à Anne-Laure T;
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  15. Superbe article !!
    Bravo pour tout ce chemin parcouru !!!!

    RépondreSupprimer
  16. Tu sais quoi ? Je trouvais que ça ne t'allait pas super Madame Camembert, et quand tu as changé, j'ai remarqué, mais j'ai trouvé ça tellement joli et naturel, que je n'ai rien dit ;)
    Plein de bisous et bravo !!

    RépondreSupprimer
  17. Moi j'aime bien comment Madame Camembert a rendu la liberté à Anne Laure T ...

    RépondreSupprimer
  18. Je crois que quelque part j'avais compris que tu voulais être Anne-laure T car pour moi tu l'as toujours été ! Félicitations pour ce travail sur toi ce n'est pas rien ;)

    Je t'ai fait un gâteau pour demain, en ligne en temps voulu :)

    Je te fais de gros bisous !

    RépondreSupprimer
  19. Bravo pour ce billet qui donnera du courage à plus d'une et gros bisous Anne-Laure! ;o)

    RépondreSupprimer
  20. J'avoue que je n'osais pas te poser la question. J'ai été heureuse de connaître Mme Camembert à travers son blog et je suis contente de découvrir depuis quelques temps AnneLaureT. Bravo à toi. La vie n'est pas un long fleuve tranquille, mais tu es une navigatrice de première ;)

    RépondreSupprimer
  21. Je te lève mon chapeau, vraiment! Ça prend du courage pour faire ce que tu fais! Continue!

    RépondreSupprimer
  22. J'aimais bien ce petit nom j'avoue mais je suis contente qu'il ne soit plus là quand je lis tes explications ! Bises

    RépondreSupprimer
  23. Que dire ce matin à part qu'en lisant ton billet quelques larmes ont coulé !!!! Ton billet est très beau...il montre bien que la vie est fragile et que se reconstruire demande du temps...Aujourd'hui, tu ressors plus forte et c'est l'essentiel....Je dis au-revoir à Madame Camembert et bienvenue à Anne-Laure T.....Continue à nous épater.....Bonne journée....

    RépondreSupprimer
  24. ravie de faire ta connaissance, Anne Laure :)

    RépondreSupprimer
  25. Moi je l'aimais bien la Dame Camembert, mais je suis heureuse de voir que tu t'affirmes aussi fort :)

    RépondreSupprimer
  26. Comme on dit en français, You go girl ! ;)

    RépondreSupprimer
  27. Bravo Anne Laure....de toute facon moi je t'aime beaucoup....
    bise

    RépondreSupprimer
  28. Et bien je ne connaissais pas trop madame Camembert, mais enchanté Anne-Laure :)

    RépondreSupprimer
  29. Merci à Mme Camembert. Au revoir, et bienvenue Anne LaureT!!!!!!(c'est super beau!)

    RépondreSupprimer
  30. Je l'avais loupé ce billet ..... je ne te suis pas depuis assez longtemps pour connaitre madame camembert, donc tu es, pour moi, Anne-Laure. Ton texte est émouvant je trouve et m'apprend à te connaitre .... un peu !!!

    RépondreSupprimer
  31. vraiment un texte magnifique et très positif !!!! un magnifique combat...

    RépondreSupprimer
  32. Bravo, tout est très bien dit. J'aimerais pouvoir progresser sur le chemin de la vie comme tu l'as fait mais pour moi, j'en suis encore à l'étape "sombre clarté". Ton exemple me donne de l'espoir et je te remercie pour tout ce que tu fais pour moi sans le savoir.

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?