Pas de pitié pour Martin - Karin Slaughter

by - lundi, mars 05, 2012


Il est ingrat, médiocre, désespérément seul et il a la poisse. À bientôt quarante ans, il vit toujours chez sa mère, dont il est le souffre-douleur. Bref, toute l'existence de Martin Reed est placée sous le signe de l'humiliation et de l'échec. Par un malencontreux concours de circonstance, on l'accuse, un beau matin, du meurtre d'une de ses collègues.
La troublante inspectrice Albada, qui doute de sa culpabilité, met tout en œuvre pour l'arracher à cet engrenage infernal. Mais quand la déveine vous colle à la peau...

En marge des grands thrillers qui ont fait sa renommée dans le monde entier, ce roman révèle Karin Slaughter sous un jour inattendu : celui de l'humour, noir et sanglant à souhait.

"Un triller décalé et ironique, conseillé aux adeptes de l'humour noir." Ophélie Martin, Paris Match.

***

Ah, que je n'aime pas les déceptions qui ressemblent à celle que j'ai connue avec ce livre ! Jusqu'à la quatre-vingtième page, tout allait pour le mieux... Héros impayable, avec en lui un petit côté Ignatius J. Reilly qui m'a bien fait me poiler, ça ne t'étonnera pas si tu connais mon attachement à La Conjuration des Imbéciles ! Style super enlevé, très agréable à lire, humour noir qui pique comme j'aime, personnages tous plus barrés les uns que les autres, situations toutes plus abracadabrantes les unes que les autres, décalées à souhait... Tout y était.
Et puis, soudainement, le soufflé qui jusque là gonflait à merveille s'effondre tout d'un coup. Comme si l'auteur était soudainement très pressée de terminer son roman. Au-delà de la page 80, tout devient brouillon, bâclé... Quel dommage, tout laissait présager du meilleur jusque là !

Un bon moment de lecture malgré tout !

Juste un petit coup de gueule au passage, qui pourrait paraître hors-sujet mais finalement pas tant que ça : 5,50€ pour un livre de poche de 135 pages, c'est juste, de mon point de vue, scandaleux... Et un je-ne-sais-quoi me dit que ce n'est pas près de changer... On est loin de la notion d'accès à la culture pour le plus grand nombre qui reste une utopie se contentant de nourrir les beaux discours des politiques qu'on peut entendre dans notre pays !

*

You May Also Like

5 commentaires

  1. Effectivement, dommage !
    Suis bien d'acc' avec toi... C'est la raison pour laquelle je ne lis plus de nouveautés là :/
    Faut presqu'être riche pour pouvoir lire aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
  2. ah je sens un brin d'amertume suite à cette lecture.. par contre sur ton coup de gueule je te rejoint totalement, la culture pour tous à portée de bourse pour tous, a première vu ce n'est pas encore pour demain, bon mardi à toi

    RépondreSupprimer
  3. c'est bien pour ça que je fais mon plein de mots dans les deux biblio où je suis inscrite ;)

    RépondreSupprimer
  4. Bon, je vais attendre pour l'acheter....Je suis tout comme toi, désespérée de constater le prix des livres...L'accès à la culture n'est pas à la portée de toutes les bourses....De plus en plus, j'attends que les livres sortent en poche pour les acheter ou je vais à la bibliothèque de la commune...Bonne journée...

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connais pas ce livre .
    Par contre , en sortant de la librairie dernièrement je me suis fais la même remarque à propos des prix ...
    OK , 5 livres ( des romans,dont 4 poches )mais quand même ! Et en regardant l'équivalent en francs( ce que je fais rarement) j'ai faillis tomber sur le c..! Je ne me souvient pas qu'à l'époque des francs je mettais cette somme astronomique pour un tel achat .
    Je suis pour l'euro et L'Europe ,n'allez pas mal interpréter mes propos.
    Donc juste pour te dire que je partage complètement ton coup de gueule .

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?