Comment un homme a sauvé mon rythme de lecture...

by - lundi, avril 30, 2012


Au cours de l'an dernier, j'ai lu à peu près 90 romans, je les ai comptés, je ne me souviens plus du chiffre exact. Une année de lecture un peu bof, je tourne plutôt entre 120 et 150 habituellement, je vais jusqu'à 200 dans les très très bonnes années...
Et là, 2012 s'annonce bien mal puisque, si j'atteins la douzaine, c'est bien tout. Douze bouquins en quatre mois... Trois par mois... Jamais je n'ai vu mon rythme tomber à un tel niveau... Pour un peu, j'en aurais honte. D'ailleurs, cette avalanche de chiffres, crois-moi, j'en ai honte !
La fatigue probablement, l'esprit occupé à bien d'autres choses, tu l'auras compris si tu me lis régulièrement, la flemme, non, on ne peut pas dire ça, et pourtant, ce n'est pas un problème d'envie, ma PàL ne cesse de s'agrandir au fil des jours, je ne sais même plus qu'en faire... J'ai préféré arrêter de me torturer l'esprit à tenter de trouver une explication. Et puis, même s'il me désole au plus haut point, ce n'est pas mon rythme de lecture qui rendra ou non ma vie meilleure.

Mais ça, c'était avant que je ne rencontre cet homme-là...

Pour être tout à fait honnête, je l'avais déjà lu, à deux reprises pour être précise. Non pas que je n'avais pas aimé. mais je ne sais pas comment dire, j'avais trouvé ça un peu facile, le terme n'est pas très approprié, peut même paraître péjoratif, mais c'est le seul qui me vienne. Oui, le suspense est haletant, oui, on est sans cesse cueilli(e) à froid par les rebondissements, mais, pour être franche, aucune de ces deux lectures ne m'a laissé de souvenir impérissable. Et, pour être encore plus franche, je ne les aurais pas dans ma bibliothèque, je ne suis pas certaine que je ne me rappellerais de leur titre... Ça ne faisait en tout cas pas partie de ce qui m'emballait à l'époque, ça ne collait pas avec ce qui a toujours fait le sel de ma démarche de lectrice-libraire : découvrir et faire découvrir de nouveaux talents, traquer le roman improbable que je conseillerai avec plaisir, sortir des sentiers battus et pouvoir emmener beaucoup de monde avec moi...
Et puis, à force de vous voir toutes le lire, l'adorer, l'encenser, je me suis dit qu'il allait bien falloir que je m'y remette, que je devais avoir loupé un truc au passage...!

Et... la magie a opéré !!!
J'en ai dévoré trois en dix jours, je suis déjà bien plongée dans le quatrième : je revis. Enfin, c'est mon rythme de lecture qui revit pour être plus précise !
Certes les ficelles sont toujours un peu les mêmes, à savoir que l'un des principaux protagonistes n'est pas toujours celui que l'on croit qu'il est... Certes on est loin de la richesse de vocabulaire et des belles tournures de phrases que j'affectionne particulièrement, la langue est réduite à sa plus simple expression mais son efficacité est redoutable... Certes beaucoup de lieux et de personnages reviennent d'un roman à l'autre, au risque de voir le lecteur compulsif comme moi s'emmêler les pédales, mais n'impliquant cela dit pas de les lire dans un ordre précis... Certes ça se termine, à priori, toujours bien...
Mais bon, c'est fluide, ça se lit super bien, c'est bien ficelé, tordu juste comme il faut pour te donner envie de ne jamais poser le livre avant de l'avoir fini, j'imagine mal, aujourd'hui, avec le recul, qu'on ne puisse vraiment accrocher.
C'est donc plutôt hyper convaincue, et même sous le charme, oui oui, je l'avoue, que je te le dis : un grand merci, monsieur Harlan Coben !!!

***

Faute de preuves


Wendy Tynes traque les prédateurs sexuels. Elle n'est pas flic, elle présente un show télé. une journaliste féroce au service d'une mécanique impitoyable : faire tomber en direct ceux qui croyaient échapper à la justice.
Sa prochaine cible : Dan Mercer.

"Des répliques qui fusent, un rythme sans temps mort et une écriture fluide; le lecteur piaffe d'impatience, c'est bien un Coben."
Julie Malaure - Le Point

"[Ses] intrigues policières vous captivent au point d'en oublier de dormir."
Hubert Lizé - Le Parisien

***

Une chance de trop


Un matin comme les autres, Marc prépare le petit-déjeuner en famille. L'instant d'après, il se réveille sur un lit d'hôpital après douze jours de coma.
Ce qui s'est passé entre-temps, deux inspecteurs de police venus à son chevet lui annoncent, le laissant sans voix. Que peut-il leur répondre ? Non, il ne sait pas qui lui a tiré dans le dos, tué sa femme et kidnappé Tara, sa fille de six mois. À bien y réfléchir, le plus dur n'est pas de perdre ce que l'on a de plus cher au monde, mais d'être le principal suspect...

"Coben confirme son exceptionnel talent de conteur."
Christine Ferniot - Lire

***

Innocent


Ces téléphones portables avec fonctions photo et vidéo, Matt n'en voulait pas. Mais l'enthousiasme d'Olivia a emporté ses dernières réticences. Pour filmer le bébé qui va bientôt arriver, a-t-elle dit.
Trois jours plus tard, un message de son épouse, en voyage d'affaires à Boston. Sur l'écran, un film de 15 secondes. La vue volée d'une chambre d'hôtel. Un inconnu allongé sur un lit en galante compagnie. Un coup de poing dans l'estomac. Cette femme, c'est Olivia.

"Coben est un sadique de la pire espèce qui n'a qu'une idée, nous empêcher de dormir !"
B.B. - Marie France

*

You May Also Like

21 commentaires

  1. Réponses
    1. Un tel succès a forcément de bonnes raisons d'être, c'est pour ça que j'ai choisi d'insister !!!

      *

      Supprimer
  2. Moi aussi j'aime bien Harlan Coben, d'ailleurs ça fait longtemps que je n'ai pas lu un de ses livres!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu à cette vitesse... ;-) !!!

      *

      Supprimer
  3. Ben tu vois, je suis comme toi au début. j'en ai lu 2 récemment, mais je suis restée sur ma faim. Il manque un peu d'ampleur, de richesse dans l'écriture, y'a pas une once d'humour (même noir), c'est trop froid. Certes, l'intrigue est super bien, tout ça... mais n'empêche. Je ferai peut-être comme toi, et les reprendrai dans quelques temps !
    En attendant, y'a des promos chez Pocket en ce moment, j'ai acheté un Franck Thilliez et un Chattam et j'ai eu "Proies" de Mo Hayder en cadeau ^^
    Cool !!!
    Mais quand même...200 les bonnes années... pfiou !!!! Chuis jalouse ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, tu vois, depuis des années, j'essayais de comprendre ce qui me dérangeait chez Coben et là, tu as mis exactement le doigt dessus : l'absence totale d'émotion !

      Par contre, pour les promos chez Pocket, je ne te remercie pas... Je vais encore plonger..........!

      Bisous !

      *

      Supprimer
  4. Je ne connais pas, mais, tu m'as rendu curieuse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut absolument en avoir lu au moins un, ne serait-ce que pou te faire une idée !

      *

      Supprimer
  5. Ben dis donc ... sur mon ancien blog, il y en avait à la pelle des Coben ! je répond à ton mail en privé :) bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Connaissant tes goûts très sûrs en matière de lecture, tu penses bien que ton avis y a été pour beaucoup dans le fait que je replonge ;-) !!!

      Bien reçu ton mail, je te donne des nouvelles vite.
      Bisous !

      PS : J'avais compris, pour Marianne !

      *

      Supprimer
  6. Moi, j'ai un autre homme dans mon lit... Erik Orsenna !
    Le tien je ne le connais pas bien ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhôôô, complètement hors sujet, mais je viens d'apprendre qu'il était en couple avec Sophie Davant, Orsenna... Âme de midinette, sors de mon corps ;-) !!!
      Il est formidablement brillant, cet homme !

      *

      Supprimer
  7. Je suis addict depuis Ne le dis à personne, De loin mon préféré

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu ne le sais peut-être pas, mais tu fais partie des personnes qui m'ont poussée à m'y remettre : un grand merci à toi !

      *

      Supprimer
  8. purée oui, ne le dis à personne je l'ai lu en une nuit !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça se dévore, c'est le moins que l'on puisse dire !!!

      *

      Supprimer
  9. oui, j'aime bien aussi,
    en ce moment je me replonge dans des Simenon:
    La vérité dur bébé Donge
    La veuve Couderc
    Les soeurs Lacroix
    Lettre à mon juge
    etc.............
    sinon, j'ai lu aussi les auteurs norvégiens (polars)
    Jo Nesbo: le Bonhomme de neige ( Super )
    Kjetill Try: Noel sanglant ( génial )

    Bonnes lectures
    bisetets
    christyn

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Simenon, j'ai honte, je n'en ai jamais lu...
      Par contre, les Scandinaves, j'en ai déviré, mais je note Kjetill try, tu n'es pas la première à m'en parler !

      Des bises.

      *

      Supprimer
  10. Il nous rend toutes accro :)
    J'ai commencé avec "Ne le dis à personne", j'en ai lu deux autres, et évidemment je compte agrandir ma collection!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, à force de constater que tout le monde adorait, je me suis dit qu'il fallait vraiment que je m'y remette !

      Bisous.

      *

      Supprimer
  11. J'adore cet auteur! J'ai eu la chance de le rencontrer une fois en vitesse, lors dune rencontre organisée par une grande librairie de chez moi! Et en plus d'aimer ce qu'il fait, j'aime la personne qu'il est!

    Et je me fais un devoir d'avoir toute la collection de ses livres! Il m'en manque encore, mais j'arriverais à tous les avoir, c'est sur! :)

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?