Une journée dans la caravane du Tour de France

by - lundi, juillet 09, 2012

Du cochon, deux chevaux, une caravane... Le bonheur !

Il ne t'aura pas échappé que mercredi dernier, j'étais comme qui dirait aux abonnés absents sur la blogo. Et pour cause, je me suis retrouvée embarquée dans une bien drôle d'histoire un peu cochonne, ne bouge pas, je te raconte !


Sur la route du retour de mon chouette séjour gallois, après une semaine passée très loin de toute technologie, il m'est venu la bonne idée de me connecter à ma boîte-mail alors que je sirotais un café infect dans le terminal Eurotunnel en attendant mon heure. Bien m'en a pris parce que, dans ladite boîte, il y avait un message bien sympa, quoi que quelque peu saugrenu, c'est pas moi qui le dis, c'est son auteur : Thibault, blogueur de son état, aux commandes pour la septième année de Cochonou et Vous, le blog à l'imprimé vichy rouge et blanc qui te fait vivre les coulisses du Tour de France et de sa caravane, me proposait de venir passer une journée avec lui sur le Tour justement... Enfin, ça, c'est la version light parce que, tu vas voir, ça a été une journée d'enfer, je vais essayer de ne rien oublier !!!
Bref, tu me connais, les bons coups, j'adore en être, alors l'idée ne m'a pas effleurée une seule seconde de ne pas accepter cette proposition, aussi farfelue puisse-t-elle paraître.

Me voici donc partie pour Abbeville, oui, j'ai oublié de te dire, l'étape du jour, c'était entre Abbeville et Rouen, une aubaine pour la Picarde d'origine et la Normande d'adoption que je suis.
À la gare d'Abbeville, je suis accueillie par Thibault et Raphaël, et très vite rejointe par Laura, journaliste parisienne invitée elle aussi pour la journée. Autre invité du jour : le soleil, lui, inutile de te préciser qu'on ne l'attendait plus mais qu'on a tous été ravis de constater qu'il envisageait sinon de nous accompagner tout au long de la journée, tout du moins de fêter le départ de cette belle étape comme il se doit !

 Arrivée au parking de la caravane. Thibault nous présente l'équipe Cochonou, presque au complet sur la photo...


Pour le reste, c'est à la fois la stupeur et l'émerveillement : le lieu tient à la fois de la ruche hyperactive et du parc d'attraction géant. 180 véhicules, près de 600 personnes, pour plus de 35 marques représentées, je ne m'en rendais pas compte mais c'est énorme. Et en quelques minutes, je passe de 41 à 10 ans, je me sens comme une gosse, j'ai envie de tout voir, d'ouvrir mes yeux le plus grand possible pour ne rien louper, de tout photographier même si, dans ma précipitation à quitter la maison la veille, j'ai trouvé le moyen d'oublier Canon Boy ! Ça tombe bien parce que, Laura, elle aussi, elle a gardé son âme d'enfant, du coup, le parking caravane, à deux, c'est encore mieux.

Et voici LE carrosse, notre carrosse !!!


Une superbe 2CV limousine comme il n'en existe que très peu dans le monde, trois en l'occurrence, et là, tout de suite, tu prends la mesure du privilège ;-) !
Nos compagnons de voyage du jour : Thibault, harnaché comme il se doit, sécurité oblige...


Et Damien, notre super chauffeur made in Sud-Ouest !


10h25, après un briefing destiné aux équipes et la pesée des véhicules, oui oui, avec moi à l'intérieur, je te laisse imaginer le chiffre affiché sur la balance par notre limo ;-) , bref, nous voici enfin traversant Abbeville, sous un soleil timide mais néanmoins bien présent et les vivats de la foule en délire.


Et c'est parti pour 214 kilomètres de folie !!!
Je ne suis pas remontée dans une deuch' depuis des années, une bonne vingtaine en l'occurrence, depuis celle de mon copain Clément alors que nous venions de décrocher notre permis de conduire, et on en a vécu, des aventures, avec elle, jusqu'à ces vacances en Corse dont on a bien cru qu'elle ne reviendrait jamais ! Et avant, il y avait eu celle de mon grand-père paternel, autant te dire que ça date encore plus...!
J'adore !!! En 2CV, le moindre virage s'apparente à une véritable aventure. Je te rappelle qu'il fut un temps, il n'existait ni direction assistée, ni aide au freinage d'urgence, que les amortisseurs faisaient ce qu'ils pouvaient, un temps que mon grand âge m'autorise à appeler le bon vieux temps ! Alors, avec Laura, à l'arrière, on est ballottées, c'est le moins que l'on puisse dire, la pauvre, à chaque virage à droite, je dois littéralement l'écraser contre la portière, mais elle ne semble pas s'en plaindre, mieux que ça : qu'est-ce qu'on se marre !!!
Tout ceci se faisant au rythme des lancers de saucisson, parce que c'est aussi ça, ce qui fait le charme de la caravane publicitaire : se dire qu'on va pouvoir attraper au vol un stylo, des bonbons, une casquette, tu me crois ou pas, mais ça motive les troupes !


Direction la mer, que nous découvrons en arrivant au Tréport : juste magique ! Les belles falaises blanches, la mer à l'eau claire, et j'insiste, je sais, mais c'est assez rare pour que je me plaise à le répéter, le soleil.


S'ensuit alors une longue descente le long de la côte, aux allure de promenade estivale, qui nous révèlera bien des trésors normands, comme les champs de lin baignés de lumière, ou les incontournables vaches de nos campagnes...

Effrayées par le klaxon de la deuch' !!!

Petit clin d'œil à Alice, ma voisine du dessus, avec son pont Colbert.


J'ai cherché la tête blonde de Pouic dans la foule dieppoise car je savais qu'il y était, accompagné de son papa, mais je n'ai pu le retrouver...
Par contre, j'en ai vu, des choses, sur les bas-côtés, à l'image de ces deux super héros bien perchés...!


Une très belle journée où rares ont été les moments où nous étions seuls sur la route...


Et c'est devant une foule impressionnante que l'aventure s'achève à Rouen, on a même passé la ligne d'arrivée de l'étape comme jamais je n'aurais pu m'imaginer la passer.


 De cette journée, je sais que je garderai à la fois un excellent souvenir, des images gravées en moi et de bien agréables et inédites sensations.
J'ai eu l'impression de passer un moment hors du temps, ou plus précisément dans un autre temps, c'est assez difficile à expliquer, un peu comme si le contact avec la France profonde et populaire, au beau sens du terme et sans la moindre once de moquerie de ma part, tu me connais, bref, comme si ce contact avait réussi à calmer cette effrénée course vers l'avant dans laquelle nous évoluons tous, souvent bien malgré nous...
Je repenserai souvent à ces papys, dans les petits villages, qui avaient revêtu leurs habits du dimanche pour venir nous voir passer, ces enfants handicapés qui avaient préparé des pancartes pour dire leur joie sur le trottoir devant leur institut, les caissières du supermarché regroupées devant le magasin et immortalisant le passage de la caravane avec leurs smartphones, les saluts des sauveteurs en mer sur leur embarcation dans le port de Fécamp, la liesse, les sourires et les cris, les yeux des petits garçons qui brillaient comme s'ils avaient vu le Père-Noël en personne...
Moi qui aime les gens, j'ai été servie, chaque regard croisé m'a nourrie, chaque sourire aperçu m'a émue, mille fois mon cœur a bondi dans ma poitrine. De joie, d'émotion. Je n'ai que deux yeux, j'en aurais souhaité mille, pour ne rien rater, pour tout emmagasiner, pour voir devant, derrière, partout où mon regard n'a pu porter.
J'ai passé une merveilleuse journée, mille mercis Thibault pour cette formidable idée que tu as eue de m'inviter !!!

Et si, toi, tu veux en voir un peu plus, j'ai posté quelques photos sur FB. Thibault a lui aussi rédigé un billet sur son blog, avec photo-dossier inside, va voir, ça vaut le détour ! D'ailleurs, n'hésite pas à lui rendre visite régulièrement : chaque jour, il partage avec toi à-côtés et anecdotes de cet autre Tour, qui vaut vraiment le détour.
N'hésite pas non plus, si le tracé de la Grande Boucle passe vers chez toi, à aller squatter le bord des routes pour leur faire, à lui et à toute l'équipe, un coucou en vrai, je sais que ça leur fera plaisir, et pit'être même que tu rentreras chez toi avec des pitits saucissons ou un bob en vichy rouge...
Une chose est sûre, moi, c'est, en plus de tout ça, avec de superbes coups de soleil et des étoiles plein les yeux que je suis rentrée à la maison... Elle est pas belle, la vie...????

*
Blog Cochonou et vous
Page FB Cochonou et vous

You May Also Like

32 commentaires

  1. une très belle expérience et ballade riche en émotions et en sensations, merci et bonne semaine :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai su la faire partager de façon à ce qu'elle te touche, alors, j'en suis ravie !

      Une belle semaine à toi aussi.

      *

      Supprimer
  2. Alors là je ne doute pas une seconde du caractère extraordinaire de cette expérience.
    Il t'ont guettée mes mecs... j'ai même quelques photos témoin des voitures Cochonou sans toi ;(
    Brvo pour ces superbes images fidèles à ma Normandie que j'aime tant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps, on en était à l'apéro, dans notre carrosse, à l'arrière, hein, je précise, que ça ne prête pas à confusion ! Bref, ceci explique peut-être cela !!!!
      J'ai pensé à toi parce qu'après, on est passé par Pourville, Varengeville... C'était magique !

      Bisous.

      *

      Supprimer
  3. Génial !!
    J'y vais lundi les voir ;-) Le Tour, hein, c'est en passe de devenir une tradition !!
    Chouette journée, je comprends que tu aies eu les boules que ça ne se fasse pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Imagine, j'ai appris à 17 heures que mon train était à 17h58... La cavalcade !
      Fais faire des pancartes avec des petites deuch' Cochonou à tes poussins, y'a les explications sur le blog de Thibault !!!

      Bisous.

      *

      Supprimer
  4. c'est toujours génial la caravanne !
    j'ai l'impression que tu n'es jamais allée voir un départ ! c'est magique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, jamais de départ effectivement, ça sera la prochaine étape pour moi ;-) !

      *

      Supprimer
  5. Trop sympa comme expérience !!!
    Je vais sur le Tour vendredi. Il passe à Anneyron, dans la Drôme, chez mes parents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ça va être une belle étape !!!
      Comme je le disais à Bouboulette, si tu y vas avec les enfants, fais-leur faire des pancartes, pour qu'ils puissent être gâtés par les hôtesses !

      Bisous.

      *

      Supprimer
  6. Comme j'aurais être à ta place ! Pour moi ce que je prefere dans le tour de France c'est justement la caravanne !
    Bisous, bisous

    RépondreSupprimer
  7. Haaaaan comme je te jalouse! Moi qui suit passionn&e de 2CV, bah je te jalouse à mort même! Et sache ma p'tit dame, que la 2cv limousine n'a jamais existé en vrai hein! C'est un carrossier passionné qui en a fait plusieurs! Giroudoux qu'il s'appelle!
    M'enfin bref, je suis dég de la vie!
    Pff je ude!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'm'en doutais, que t'allais râler ;-) !!!!!
      Pour la limo, je savais, hein, sauf que je ne connaissais pas le nom du monsieur, mais je savais ! Pis c'est malin maintenant, je me dis que j'adorerais en avoir une, de deuch'...!

      *

      Supprimer
  8. Génial ! Il doit y avoir une ambiance incroyable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imaginais une ambiance incroyable mais ce que j'ai vécu était encore un cran au-dessus !!!

      *

      Supprimer
  9. Trop cool... Ah la la, c'est génial, le Tour !!! J'espère pouvoir y aller cette année, il passe pas loin d'ici, mais on sait pas si Monlolo va pouvoir avoir sa journée...
    Par contre, une petite question : quid des coureurs ? Vous les avez vu, un peu ?
    En tous cas, t'es une sacrée veinarde, vivement que je devienne une blogueuse influente !!!
    (étant anonyme, tu vas me dire, c'est pas gagné !!! ;0)
    Bises !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en fait, je m'aperçois que je n'ai pas évoqué ça dans mon billet, mais quand tu es dans la caravane, force est de constater que tu n'es pas dans la course. D'ailleurs, pour avoir les résultats des étapes, ils vont sur internet, comme nous ! Mais bon, doit y avoir moyen de s'organiser...!

      J'espère que vous allez pouvoir y aller !

      Signé : la-blogueuse-influente-mes-genoux ;-) !!!!

      *

      Supprimer
  10. J'ai bien fait d'attendre lundi!: maintenant je comprends tout! Petite, j'étais, certaines années parmi ceux qui attendaient sur le bord de la route le passage de la caravane du tour, qui récoltais au vol casquettes Ricard et tout ce qu'à l'époque on n'appelait pas encore gadgets publicitaires... Adulte j'ai lu dans les "Mythologies" de Barthes, et même dans "Les gens de peu" de Sansot, une approche sociologique du phénomène Tour de France... Pour ce qui est de "Cochonou" le hasard a voulu que la fabrique soit implantée dans les monts du Lyonnais, à un quart d'heure de ma petite maison à la campagne, et que Chantal, ma plus proche voisine, y travaillait... Bref, ta belle aventure rejoint un peu mon histoire, et me réconcilie avec la beaufitude française, en lui donnant les couleurs joyeuses d'une deudeuche en vichy rouge sur les routes de France, sous le ciel bleu de l'été! Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, je pense que, sur un plan sociologique, il doit y avoir beaucoup à dire sur le Tour de France. J'ai d'ailleurs été frappée par la composition du public : des personnes de tous âges, de tous horizons, de toutes les classes sociales, et ça, j'avoue, ça me touche !
      Et puis je pense que, quelque part, on a tous un petit truc en commun avec la Grande Boucle, ne serait-ce qu'un souvenir d'enfance comme toi.

      Ravie en tout cas que l'aventure t'ait plu !!!

      *

      Supprimer
  11. C'est génial Anne-Laure et justement je l'ai regardée cette étape uniquement pour voir cette région que je ne connais pas mais surtout la côte et cette eau si différente d'ici. Merci pour le reportage, j'irai voir les liens que tu as mis plus tard, super je suis contente pour toi et je t'entends et te vois rire LOL ^^ ! Des bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaie vraiment de me détacher et de mes origines et de mon "pays" d'adoption pour dire cela, mais c'était véritablement une très très belle étape !
      Ajoute à cela la ferveur du public qui n'avait pas vu le tour passer depuis des dizaines d'années et tu obtiens une journée parfaite !

      Pour ce qui est de rire, je ne me suis pas retenue, crois-moi ;-) !

      Bisous Evelyne.

      *

      Supprimer
  12. Super résumé Anne-Laure et de très belles photos ! On a passé un super moment avec toi dans la Limo, tu reviens quand tu veux ! A très vite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Écoute, ne me tente pas, parce que je prendrais bien un abonnement, moi ;-) !!!

      À nouveau un immense merci à toi pour m'avoir donné l'opportunité de vivre cette belle journée.
      Et que ce Tour vous offre à tous encore des dizaines et des dizaines de beaux moments !

      À très vite !

      *

      Supprimer
  13. quelle aventure mais quelle aventure...vachement cochonouillarante !!! J'adore ton billet !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis passée tout près de chez toi, ma Voyelle, tu sais ;-) !!!!

      *

      Supprimer
  14. J'ai mon bob !!
    Et je confirme, sont très sympa, même s'ils passent très vite ;)

    RépondreSupprimer
  15. Wahoo!! Mais quelle journée surprenante ! ça c'est quand même à vivre, être toujours dans un esprit de fête, trop cool !!!

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?