Le chœur des femmes - Martin Winckler

by - samedi, septembre 08, 2012


Je m'appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine  la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m'oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de "Médecine de la Femme", dirigée par un barbu mal dégrossi qui n'est même pas gynécologue, mais généraliste ! S'il s'imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu'est-ce qu'il croit ? Qu'il va m'enseigner mon métier ? J'ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin? Alors, je ne peux pas - et je ne veux pas - perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur cœur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu'elles pourraient m'apprendre.

***

Je m'aperçois, le temps passant, qu'il m'est de plus en plus difficile de partager mes lectures. D'ailleurs, ça se ressent en ces pages, les publications dans la rubrique Des livres & moi se font rares... Le métier s'éloigne et, dans le même temps, je pense que mon esprit est fondamentalement occupé par bien d'autres choses plus importantes. Du coup, j'ai un mal fou à trouver mes mots.
Bref, je ne suis pas venue ici pour te raconter ma vie, mais pour quand même te parler un peu de ce très joli livre qui m'a amenée à me poser des tas de questions. Je t'en dirai bien peu de choses, parce que j'ai peur de trop en dévoiler. Il est des subtilités qu'il faut capter soi-même pour en profiter pleinement, et je crois que ce roman en est rempli.

C'est un véritable bijou, un texte précieux, un très bel hymne à la femme, à sa vie, son corps, sa psychologie, ses doutes, ses aspirations. Un ouvrage aussi que je verrais aussi volontiers au programme des écoles de médecine, particulièrement pour les étudiants se destinant à la gynécologie. Et accessoirement que je confierais aussi à certains praticiens en exercice, parce que des c*ns et des indélicats, j'en ai croisé deux ou trois au cours de ma vie de femme.
Et puis, je trouve que le titre est formidablement trouvé, tant on entend de voix tout au long de la lecture de ces plus de 600 pages, j'ai eu la sensation d'un murmure qui, au fil de ma lecture, prenait de plus en plus d'ampleur, jusqu'à devenir une mélopée poignante qui m'a réellement ébranlée.

Bon, par contre, autant te dire tout de suite, j'ai été déçue par la fin. L'histoire part dans tous les sens, devenant vraiment abracadabrantesque, j'imagine qu'on aurait pu s'en passer pour grande partie. Mais l'essentiel est qu'une fois le livre refermé, je suis restée habitée longtemps par ces voix, cette très jolie complainte remplie de mélancolie et que je ne suis pas près de les oublier...

*

You May Also Like

16 commentaires

  1. Rien que le titre et la couverture me donnent envie ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et après lecture, je me dis qu'il aurait été impossible de trouver titre plus approprié !

      *

      Supprimer
  2. il m'est arrivé de participer aux exercices d'écriture de son blog (le chevalier des touches) mais je n'ai vraiment pas le temps de me concentrer ... dans quelques années ça ira mieux. Sinon, je n'ai rien lu de cet auteur. C'est pas forcément évident de partager ses lectures et puis il y a des moments ou on a envie de parler d'autre chose !faut pas s'en faire un drame, c'est comme les marées, l'envie ça va ça vient !! bon week end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais lu que La Maladie de Sachs avant celui-là et ça m'a vraiment donné envie d'en découvrir plus.

      *

      Supprimer
  3. Bon, c'est quand même un livre que j'ai envie de lire car j'aime l'auteur.

    Pour ce qui est des critiques de bouquins, on n'est pas obligé d'en écrire des tartines ni de faire quelque chose de fouillé... Il y a des blogueuses qui font ça très bien. Tu peux partager, juste pour le plaisir de partager comme tu le ferais avec une amie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chrys !

      Figure-toi que je viens de découvrir qu'il avait aussi écrit des romans policiers. Je me suis empressée de les emprunter à la bibliothèque !

      Pour le Choeur des femmes, n'hésite pas, fonce !!!

      *

      Supprimer
  4. Ben tu m'as donné en vie de le lire :-)

    RépondreSupprimer
  5. Je l'ai lu il y a quelques années, juste après avoir fait une grossesse extra-utérine (hasard ?), j'ai même eu envie de l'envoyer au gynéco qui m'a suivie ! (et qui manquait cruellement d'empathie). J'ai adoré, c'est un livre à lire, absolument. Et Winckler est fabuleux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis convaincue que toute femme devrait l'avoir dans sa bibliothèque !

      Quant à ce qui est de l'envoyer à un gynéco, je te comprends... J'en aurais volontiers fait profiter le premier que j'ai vu et qui, alors que je n'avais que 17 ans, m'a terrorisée quant à ma vie de femme à venir... :-S

      *

      Supprimer
  6. Il est sur ma PAL depuis le début de l'été...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'attends-tu pour le sortir de là...??? ;-))))

      *

      Supprimer
  7. Cela fait un moment que je le vois sans savoir quoi en penser. Merci pour ton avis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ma soeur qui m'a poussée à le lire et dès les premières pages, j'ai su qu'elle avait eu raison !!!

      *

      Supprimer
  8. Un beau livre que j'ai lu il y a pas mal de temps et comme toi j'ai été un peu déboussolée par la fin !! j'ai bien aimé aussi "la maladie de Sachs" et "le poulpe".M.Winckler est un auteur qui s'y connait en "nanas" !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'y connait tellement bien qu'on se demande parfois si ce n'est pas une femme qui écrit...!

      *

      Supprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?