Miraculée

by - jeudi, septembre 13, 2012


Une abeille récupérée dans la piscine et par conséquent sauvée de la noyade, instagramée pendant qu'elle reprenait ses esprits et se séchait au soleil sur le dos de ma main... Appelez-moi Brigitte Bardot !!!

Pour Magda.


***

Edit de 12h00...

Au temps pour moi, je suis une entomologiste de bazar doublée d'une hyperactive étourdie de la pire espèce incapable de faire correctement deux choses à la fois... Cette jolie bestiole est un bourdon et non pas une abeille. Thanks to Nagg !

*

You May Also Like

10 commentaires

  1. Ouch... j'aurais eu trop peur qu'elle me pique !

    RépondreSupprimer
  2. Vu que je me suis fait piquer pour la première fois il y a un mois et demi et que j'en garde toujours la marque, j'aurais vu une vengeance personnelle dans sa noyade... je suis sadique, je sais! :D

    RépondreSupprimer














































  3. je suis aussi du genre à sauver ces bêtes qui se noient, mais effectivement, en reconnaissance, elles peuvent piquer.
    Bravo Brigitte Bardot !











    RépondreSupprimer
  4. qu'est-ce qui s'est passé avec mon commentaire ?
    des interlignes en trop ?
    bonne journée !

    RépondreSupprimer
  5. Coucou, une bien jolie photo, cependant je suis obligée de rectifier quelque chose, loin de moi l'idée d'être désagréable mais cette petite bête est un bourdon et non une abeille, tu n'avais donc aucun risque (et tant mieux!) de te faire piquer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bien sûr que c'est un bourdon, voilà qui m'apprendra à poster des billets à la va vite en faisant mille autres choses !!! Au départ, j'avais écrit "bestiole", j'aurais dû laisser comme ça, en fait ! ;-)

      *

      Supprimer
  6. Moi j'aurais bien eu trop peur de la piqûre ! Quelle bravoure ...bisous

    RépondreSupprimer
  7. les bourdons ne piquent pas mais bravo à toi... Brigitte !
    ;)

    RépondreSupprimer
  8. Quel bravoure! Tu as bien fait! On ne laisse pas les plus petit que soi en détresse...

    Bonne journée, Anne-Brigitte-au-grand-coeur!

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?