Ma rentrée littéraire

by - jeudi, août 29, 2013

Je ne te referai pas comme chaque année mon laïus sur cet évènement qui à mes yeux n'en est pas un : la rentrée littéraire, je trouve ça nul, comme concept, voire même carrément contre-productif. Même et surtout maintenant que je n'ai plus à charrier des tonnes de livres quotidiennement de la mi-août à la fin septembre.
Si j'ai bien compris, enfin, si ma PQR m'a bien renseignée, ils ne sont qu'au nombre de 555 cette année, les bouquins qui viendront grossir les étals des libraires. Ça n'a pas l'air comme ça, mais c'est quand même une bonne centaine de moins que l'an dernier et ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre.

Toujours est-il que je n'ai pas le choix, certains auteurs dont j'attends toujours avec impatience les derniers écrits sont publiés à ce moment de l'année. De même qu'on n'est pas à l'abri d'y faire de chouettes découvertes. Voici donc ma sélection 2013.


Esprit d'hiver, de Laura Kasischke.

Parce que cette brillantissime romancière américaine n'a pas son pareil pour mettre le doigt sur tout ce qui cloche au pays de l'Oncle Sam. Qu'elle porte un regard formidable et fascinant sur l'univers de l'adolescence.
Parce qu'elle a un don incroyable pour distiller des ambiances étouffantes à souhait à partir de presque rien.
Parce que je suis fan. Définitivement.

Je n'ai toujours pas lu Les Revenants, son précédent roman, il est pourtant bien dans ma bibliothèque. Mais à chaque fois que j'ai ouvert un de ses livres, j'ai su que c'était pour ne pas en ressortie indemne. Une sensation pas toujours plaisante, mais que j'aime tout particulièrement.




Confiteor, de Jaume Cabré.

Celui-là, je ne sais comment t'en parler... Du coup, si tu souhaites en savoir plus, tu ferais bien d'aller lire ce qu'on en dit directement sur le site de l'éditeur.

J'ai été attirée par l'aspect historique ainsi que par l'idée du défi lancé à tous les principes de narration. Même si, sur près de 800 pages, j'ai vraiment très peur d'avoir du mal à tenir la distance.
Je le reconnais, entre la littérature espagnole et moi, on est loin de l'histoire d'amour. Mais j'ai tellement accroché sur le thème du roman que je suis certaine qu'il peut contribuer à ce que je revienne à de meilleurs sentiments ! Et puis, je suis certaine que mon Chéri va a-do-rer.


Je ne retrouve personne, d'Arnaud Cathrine.

Arnaud Cathrine, je l'ai découvert avec Les yeux secs, un bouleversant plaidoyer contre la barbarie de la guerre qu'il a écrit à même pas 25 ans : une claque phénoménale dont je ne me suis jamais remise, un roman formidablement maîtrisé. Je n'ai jamais eu l'occasion de lire d'autre roman de lui, non pas que je ne l'ai pas voulu, mais ça ne s'est pas présenté, c'est comme ça.

Là encore, des thèmes abordés qui me parlent, la solitude, l'incertitude et le doute. Le tout avec la Normandie en toile de fond. Il n'en fallait pas plus pour me séduire.
Et dans le même temps, je me suis aperçu qu'Arnaud Cathrine avait beaucoup écrit pour la jeunesse, ça m'a donné vraiment très envie d'en savoir plus.

Je n'ai pour l'instant entre les mains que le Kasischke, le Cathrine sort aujourd'hui et le Cabré mercredi prochain. Ce qui va me permettre d'échelonner tranquillement mes lectures. Et puis, dans la foulée, sur un mode "bonne résolutions de rentrée", j'essaie de faire en sorte de revenir t'en parler.

*

You May Also Like

5 commentaires

  1. merci pour tes conseils, je suis tentée par le premier, j'aime l'auteur !

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que la rentrée littéraire est tellement conséquente, qu'entre les bons et les mauvais, on s'y perd un peu! Merci pour ces conseils, je note mais si ma PAL ne se désemplit pas, bien au contraire!

    RépondreSupprimer
  3. Moi aussi, je prends du temps pour regarder toutes les sorties de septembre. J'ai noté qu'il y a moins de livres cette année tout comme toi. Tes choix vont s'ajouter aux miens. J'espère pouvoir en lire le plus possible avant la prochaine fournée en janvier!!
    Bisous et bonne rentrée
    Danièle

    RépondreSupprimer
  4. merci pour tes conseils
    la rentrée littéraire, oui, c'est vrai que c'est un peu naze mais au moins ça permet de se faire de belles LAL et trouver le prétexte d'acheter des magazines encore et encore

    RépondreSupprimer
  5. Je suis assez fâchée avec la littérature espagnole mais les deux autres me tentent beaucoup . Je vais me les offrir ce week end sans doute !!
    Merci pour les propositions . Bonne lecture !

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?