C'est la rentrée !

by - mardi, septembre 03, 2013

Ce week-end, j'ai replongé le nez dans les boîtes de vieilles photos chez mes parents. Oui parce que, va savoir pourquoi, les photos ne sont plus dans des albums mais dans des boîtes chez mes parents, et rangées selon une méthode dont seule ma mère a le secret : une boîte pour les clichés de mon père, une pour ceux de ma sœur et une pour les miens... Ne me demande pas ce qu'elle fait des photos sur lesquelles nous sommes tous les trois, je n'ai moi-même pas réussi à le comprendre, même après une matinée entière passée à fouiner dans ces vieux souvenirs.
Bref, là n'est pas le sujet de ce billet. J'étais à la recherche de photos de ma sœur et moi prises un jour de rentrée scolaire. Parce qu'en réalisant que celle-ci approchait à grands pas, j'ai vu ressurgir des tas de jolis souvenirs, à l'odeur et à la saveur particulière.

Il y avait l'avant, l'excitation qui montait, parce que l'école, moi, j'adorais ça. Pas pour retrouver les copains et les copines, non, pour retrouver la maîtresse, et juste parce qu'apprendre était à mes yeux la plus belle chose qui pouvait m'arriver. Mes souvenirs de l'avant, ils sont beaucoup liés à ma grand-mère maternelle : il y avait les gros gilets de laine qu'elle nous tricotait pour l'arrivée de l'automne, les séances de prises de mesure pour mettre robes et tabliers à la bonne longueur, les étiquettes personnalisées pour vêtements qu'elle commandait et passait ensuite des heures à coudre. Avec Maman, nous ressortions les cartables et les trousses, nous allions acheter de jolies chaussures, blanches la plupart du temps, ma sœur avait le droit à une petite virée chez le coiffeur, nous reprenions un rythme de sommeil correct, enfin, compatible avec l'école. Mais tu penses bien, moi, la rentrée, j'attendais ça depuis fin juin, j'étais donc déjà depuis longtemps sur des charbons ardents, ingérable, impossible à endormir quoi !

Du jour de la rentrée en lui-même, il me reste des tas de sensations, d'images, incroyablement précises et dans le même temps, tellement compliquées à partager. Ma mère qui s'habillait comme pour sortir le soir, qui s'aspergeait de Rive Gauche à tel point qu'on simulait systématiquement l'asphyxie avec ma sœur, la queue de cheval trop serrée qu'elle me faisait et son effet lifting garanti, partir de la maison sous un timide rayon de soleil de septembre, le trajet dans la petite rue bordée de platanes, les odeurs particulières de fleurs sur le chemin, les chaussures qui font mal, la traditionnelle photo mal cadrée dans la cour de l'école, ma sœur qui chouinait pour que mes parents la remmènent avec eux à la maison... Autant de petits bouts de mes rentrées qui chaque année s'éloignent un peu plus et que je chéris précieusement, justement pour qu'ils ne filent pas tout à fait.

Aujourd'hui, malheureusement, je n'ai personne à accompagner à l'école pour revivre ces moments-là je ne désespère pas, enfin, pas tout à fait. J'aurais pu le faire avec ma Lilly si elle n'avait été si éloignée. J'aimerais à nouveau avoir huit ans, à peu de choses près l'âge que j'ai sur la photo qui illustre ce billet, j'aimerais revivre ces moments remplis à la fois d'excitation et d'appréhension. Mais ils sont bien loin, mes huit ans... Et le pincement que je ressens au cœur n'est rien comparé à la joie que j'ai de vous la souhaiter à tous et toutes bien belle, cette rentrée !

*

You May Also Like

9 commentaires

  1. Quand on trouve les bons mots, comme c'est doux, les souvenirs de rentrée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi aussi, tu dois en avoir, de beaux et riches souvenirs de rentrée !

      *

      Supprimer
    2. Mais ils sont si lointains! Faut creuser!

      Supprimer
  2. Dernièrement j'ai déménagé et j'ai retrouvé les vieilles photos aussi... quel bonheur ... j'ai passé deux heures à trier tout ça... avec plein de bons souvenirs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un plaisir qui se perd, avec le numérique...

      *

      Supprimer
  3. Que de bons souvenirs... L'odeur des cahiers neufs, l'excitation... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, les cahiers !!! Tu me fais penser que je n'ai pas parlé de l' "après" dans mon billet...!

      Bisous ma Copine.

      *

      Supprimer
  4. J'adorais aussi le jour de la rentrée. Et tout comme toi, ce n'était pas pour les copines mais pour apprendre.
    J'étais l'aînée de 6 enfants et maman avait une épicerie de village. Pour moi, l'école c'était un peu les vacances, j'y retrouvais le calme.
    Et maintenant, je n'ai plus personne à y emmener, les enfants ont tous quitté le nid.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai pour ma part pas mal de mauvais souvenirs de rentrée aussi, surtout maintenant que je suis passé de l'autre côté, chez les profs. Et tu as bien raison de ne pas désespérer...

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?