De l'enfance, des jouets, d'hier et d'aujourd'hui

by - vendredi, décembre 13, 2013


J'ai eu l'occasion de t'en parler dernièrement : il y a peu, ma mère a retrouvé le nounours de mon enfance. Une grande joie qui, du coup, ça a réveillé en moi tout un tas de souvenirs. J'ai repensé avec émotion à tous les jouets que j'ai pu recevoir au cours de mes dix premières années de vie, à mon anniversaire, lors des fêtes de fin d'année. J'ai repensé à ceux que j'ai tellement aimés que je suis allée jusqu'à les épuiser, à ceux que j'ai ardemment réclamés mais qui ne m'ont occupée que pendant très peu de temps une fois qu'ils sont devenus miens, à ceux qui ne m'ont jamais intéressée, à ceux qu'on m'a offerts exclusivement parce que c'était le truc qu'il fallait absolument avoir à ce moment-là...

Et puis, quand j'ai eu connaissance de la phénoménale liste de Noyël de mon niéçou, oui oui, sept pages tout de même, bref, quand j'ai découvert cette liste, je me suis dit que le temps passait mais que finalement, une petite fille des années 2010 n'est pas véritablement différente de celle que j'étais il y a... pfiou... un peu plus de trente-sept ans de ça ! Bien évidemment, la technologie est passée par là et à cinq ans, aujourd'hui, on convoite des trucs dont les mômes de ma génération ignoraient même qu'ils existeraient un jour. Mais pour le reste, sur cette liste, on retrouve des poupées, des peluches, des jeux en bois, ou de société. C'est marrant de voir que les années passent, accessoirement beaucoup et très vite, mais que ce qui rend les enfants heureux est pour ainsi dire immuable. Constatations qui m'ont d'ailleurs été confirmées quand je suis tombée sur ce tableau.


Via: myToys

Oui, tu vois, les jouets qui marchent aujourd'hui, ce ne sont ni plus, ni moins que les mêmes qui marchaient de mon temps. Je les retrouve tous là, et ça réveille parfois quelques souvenirs douloureux, comme le jour où je me suis aperçue que mes Playmobil et mes Lego avaient traversé la rue pour se retrouver dans les coffres à jouets des gamins que je gardais quand leurs parents sortaient. J'avais beau avoir dix-sept ans et jouer les filles fortes, ça avait été un choc et je me souviens encore aujourd'hui du chagrin qui avait été le mien ce jour-là. Parce que les jouets, ce n'est ni plus ni moins qu'une part de notre enfance.
Alors oui, les miens, ma mère en a bazardé beaucoup. Quand je dis "bazardé", ne va surtout pas t'imaginer qu'elle les a jetés, hein, non, elle les a donnés. À des petits de notre entourage, au centre aéré qui se trouve dans notre rue, à des œuvres. Mais je sais aussi qu'elle en a conservé quelques uns. Très peu en fait. Les plus précieux, les plus marquants. Longtemps je me suis imaginée avoir des enfants à qui je pourrais transmettre tous ces jolis souvenirs. Pour qu'ils aient une seconde vie, pour les faire durer un peu encore. Aujourd'hui, je sais que ça ne sera pas le cas, et un voile de tristesse est venu se poser sur ma nostalgie mais c'est comme ça... Cela dit, je connais quand même une petite fille qui fait battre mon cœur à qui je donnerai un jour ma très belle maison de poupées. Et je sais qu'elle l'aimera autant que je l'ai aimée.

*
Ressources partenaires

You May Also Like

3 commentaires

  1. Il y a vraiment des indémodables qui passeront les générations sans jamais prendre une ride...

    RépondreSupprimer
  2. Si je garde un souvenir assez terrible de la poupée Barbie car mes parents n'avaient les moyens de me l'offrir, j'ai toujours eu une grande affection pour les jeux de société: pictionnary, taboo, trivial ou dernièrement Quiz TV et cinéma, avec amis et enfants on joue! D'ailleurs nolus tapons le carton à la belote, rami ou au tarot, c'est pour dire! Nous arrivons à la fin de 2013 et je souhaitais te dire combien j'aime tes posts. Te dire que j'aime te lire quand tu vas bien, que tu me touche quand ça va moins bien et que je suis très heureuse d'avoir croisé ta route. Passes de bonnes fêtes! BisousDanièle

    RépondreSupprimer
  3. les quelques affaires qui restaient de mon enfance sont allées à mes neveux (en effet, quand mon 1er neveu est né, j'avais 10 ans ... ma mère a donné les jouets, playmobils, poupées barbies et avec mon consentement pour celles là qui étaient comme tu dis "épuisées"). Aujourd'hui je vends beaucoup de choses sur le bon coin, mais j'en suis à 3 cartons de "souvenirs" concernant mes filles.
    Dans les vide-greniers, on a acheté le "qui est-ce ?" ancienne version et bientôt nous y chercherons le Dr Maboul, que Violette me réclame (oui, les jouets qui existent depuis 30 ans, je les achète d'occasion)

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?