Swap de Noyël, le sprint final

by - mardi, décembre 17, 2013

9h29... J'émerge. La faute à Chiffon : elle est installée sur mon oreiller, au-dessus de ma tête et me lèche amoureusement le front de sa petite langue râpeuse, dans un assourdissant concert de ronronnements extatiques, et ce truc-là, ça n'a qu'un effet sur moi : tuer mes envies de grasse mat'. Bon j'ai tenu dix minutes quand même, en me disant qu'elle se lasserait probablement avant moi mais rien n'y a fait. Ouais, je sais, ne dis rien...
9h36... Je descends l'escalier les yeux encore à moitié fermés, vais faire un bisou à mon Chéri dans son bureau. Oups, une fois de plus j'y suis rentrée sans vérifier qu'il n'était pas en conférence téléphonique. Mais bon, cette fois-ci, je n'étais pas habillée d'une simple mais néanmoins superbe culotte en dentelle !!! Je file à la cuisine et fais chauffer mon café au lait...
9h39... Je me prends un coup d'énergie avant même de l'avoir bu : je décide d'emballer les derniers cadeaux de ma swappée...
10h05... C'est fait. Trop fière de moi !
10h10... Je mets tous mes petits paquets dans le grand paquet, je bourre le tout de papier à bulles, j'y ajoute la traditionnelle carte de Noyël...
10h11... Va savoir pourquoi, je décide de relire la traditionnelle carte de Noyël.
10h12... Wow p*tain... J'm'ai trompée, c'est pas la carte pour ma swappée...!!!!!!!!!! Comment j'ai fait mon compte, je ne sais pas mais je l'ai échangée avec la carte écrite pour accompagner les petits cadals achetés pour une copine qui n'a rien à voir avec le swap.
10h13... Je remonte dans ma chambre pour chercher la bonne carte...
10h14... Elle est pas dans la chambre...
10h15... Mais elle est pas dans le salon non plus.
10h16... Je me hurle dessus, m'auto-traite de grosse pouff' bordélique, je sais, ça ne fera pas avancer les choses mais ça fait quand même soupape de sécurité !
10h17... Mon Chéri tente de me rassurer en me disant que lui aussi est une grosse pouff' bordélique. Mon Homme, ce héros, champion du monde de l'empathie.
10h18... Je remonte dans la chambre, toujours pas de carte.
10h19... Je redescend, retourne le salon, PAS DE CARTE...
10h20... Je remonte dans la chambre. Nan, c'est bon, je ne vais pas te faire le coup dix fois, j'ai bien compris que je ne la retrouverais pas. Et puis, j'ai déjà monté et descendu ces p*tains d'escaliers ce matin plus de fois que je ne le fais en temps normal sur une durée d'une semaine, je vais me calmer donc ! Non, je remonte juste chercher une nouvelle carte, heureusement, j'avais fait des réserves en prévision des fêtes.
10h21... Je la réécris donc. Tout en me disant qu'elle ne sera jamais aussi bien que la première. Je sais pas pour toi, mais moi, ça me fait toujours ça. Et ça a le don de m'énerver, je ne te dis que ça.
10h25... Je la glisse dans le colis. Je ferme le colis.
10h26... J'ai toujours pas bu mon café au lait. Mais je m'accorde une pause pot-pot.
10h40... (c'est toujours un peu long, un pot-pot avec Candy Crush) Je sors des toilettes, et sur quoi se posent mes yeux sur la table du salon ? Une enveloppe. Contenant une carte... :S
10h41... Putain, c'est la première carte. La bonne quoi. Et à la relecture, je me dis que je préfère franchement envoyer celle-là que la seconde. Je décide donc de rouvrir le paquet.
10h45... Je me maudis : pourquoi ai-je mis tant de scotch autour de ce colis...??? Note pour ma swappée : tu peux affûter tes couteaux et tes ciseaux en attendant que mon colis se pose dans ta boîte aux lettres !
10h46... Je procède à l'échange de cartes. Et vérifie au moins trois fois que je n'ai pas fait de boulette, vu le niveau de mes capacités ce matin, c'est loin d'être du luxe.
10h50... Je referme, ré-emballe, re-scotche le carton à trésors de ma swappée.
10h51... Je décide de me lancer dans l'aventure de l'affranchissement sur internet.
10h53... Je sors la balance de cuisine pour peser mon paquet : 2 kilos 962. Pétard, à 38 grammes près, je passais la barre fatidique pour le porte-monnaie, celle des 3 kilos. Non pas que je sois rapiat dans l'âme mais, vu le niveau de performance des services de La Poste, ça me ferait bien ch*er de payer deux ou trois euros de plus que ce que je dois déjà payer.
10h55... Ma CB ne passe pas. Visiblement mon gros c*nnard de banquier n'a toujours pas fait ce que je lui ai demandé de faire, ça tombe bien, je suis de super humeur aujourd'hui.
10h56... Petit C. me dépanne avec sa carte bancaire. Mon Homme, mon sauveur.
10h57... J'imprime le bordereau en priant pour que ma balance de cuisine soit fiable. Ce dont je doute au plus haut point vu le nombre de fois où j'ai eu envie de la lourder par la fenêtre de la cuisine au beau milieu de la réalisation d'une recette. Ça me saoulerait qu'on me prenne pour une malhonnête à La Poste. M'enfin, tu me diras, ça serait l'hôpital qui se foutrait de la charité.
10h58... J'ai toujours pas bu mon café au lait.
10h59... Je colle mon bon de transport sur le colis. Je vide la moitié d'un rouleau de scotch pour être certaine qu'il ne s'envole pas en cours de route. C'est qu'il va en quelque sorte traverser la France, ce con-là !

13h58... Je te fais grâce de tout ce qui s'est passé depuis 10h59, ça avait beau être passionnant, ça n'avais pas grand chose à voir avec le swap de Noyël. Bref, je monte dans ma carriole, mon colis sous le bras. Tu vas rire mais j'ai même réussi à ne pas oublier la preuve de dépôt à faire tamponner par la postière.
14h00... Je sprinte jusqu'à la porte du bureau de poste, histoire de griller la prio à un mec chargé d'un colis qui visiblement, se rend au même endroit que moi. La porte est fermée. On doit être en avance. Après vérification des horaires, il s'avère que nous ne sommes pas en avance, le bureau ouvre bien à 14h00.
14h01... La porte s'ouvre enfin et c'est avec la plus grande fébrilité que je regarde l'employée poser mon colis sur sa balance. Une balance qui fonctionne très certainement mieux que la mienne, mais qui, je n'en doute pas une seule seconde, va probablement annoncer un poids différent de celui que j'ai constaté dans ma cuisine.
14h02... Effectivement : mon colis a perdu 1 gramme en cours de route !!! Je jubile.
14h03... "Voilà, ça part de suite !", comme ces mots sont doux à mon oreille ! Je jette un dernier regard rempli d'émotion à ce moche carton qui a tant compté pour moi au cours du dernier mois. Je quitte le bureau de poste et remonte dans ma voiture avec le sentiment du travail bien fait.
14h10... Je pense que, maintenant, je peux décemment larver tout l'après-midi.
14h12... Je me dis que, quand même, j'irais bien mettre un petit mot sur la page FB du swap pour dire que mon colis est parti, histoire de rassurer la patronne ès-swap ainsi que ma binôme, qui sait pas que je suis sa binôme mais qui peut-être est en train de flipper que je l'aie oubliée.
14h15... Je m'enflamme : le petit mot fait maintenant quinze lignes. Du coup, et aussi parce que je me fais marrer toute seule en l'écrivant, je me dis que ça ferait un chouette billet de blog. Bah ouais, quoi, notre Gentille Organisatrice veut savoir comment on a traversé cette aventure, je ne sais pas si ça lui ferait plaisir mais au moins, elle ne pourra pas dire que je ne me suis pas prêtée au jeu !!! :p
14h32... Effectivement, je m'amuse comme une petite folle à écrire cet article...

15h12... Alors que je m'apprête à y mettre un point final, tu ne devineras jamais ce que j'aperçois sur un coin de la table... LA LETTRE QUE J'AI ÉCRITE EXPRÈS POUR ACCOMPAGNER MES PETITS PAQUETS... Celle qui dit combien ça m'a fait plaisir de participer à cette chouette aventure, que j'espère avoir fait les bons choix, que c'est difficile mais grisant de gâter quelqu'un qu'on ne connait pas, qui explique aussi à ma swappée dans quel ordre ouvrir ses cadeaux, toussa toussa et même aussi plein d'autres trucs que je ne te dirai pas, ça restera entre elle et moi...

Vas-y, te gêne pas, call me Boulet !!!!!

*

You May Also Like

13 commentaires

  1. Envoie la lettre seule elle arrivera avant ton colis ;)

    Sinon bravo pour l'organisation, on sent la pro :D (je faisait pareil et ien souvent je laissais passer la date même, j'ai cessé les swap)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pro de la désorganisation et du b*rdel, oui !!!

      *

      Supprimer
  2. Hohohohohohoooo, désolée, mais ça me fait rire! Mais désolée, hein... :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, j'avoue, rétrospectivement, j'ai ri aussi... Mais pas sur le moment, crois-moi !

      *

      Supprimer
  3. Non sérieux, tu n'as pas fait tout ça ! C'est une blague ?
    Bon, ben ta swappée a de la chance !
    Doux bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si seulement ça pouvait être une blague !!!!! :p

      Bisous ma Papo !

      *

      Supprimer
  4. je suis morte de rire.....mon pied me fait un mal de chien...ouais il aime pas que je le forçe a faire quelques magasins....mais la.....je l'ai preque oublié......
    bises ma belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si mes bêtises peuvent te faire du bien, alors j'en refais quand tu veux...! M'enfin, pas demain quand même, faut me laisser le temps de me remettre !

      Bisous Arlette.

      *

      Supprimer
  5. moi, je dirais juste que ma swappeuse est un boulet mais que ça la rend encore plus attachante et irrésistible, que je l'aime déjà et que je prie chaque jour pour être à la hauteur !!! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es plus qu'à la hauteur, j'en suis absolument convaincue !
      Vivement qu'on n'ait plus le poids du secret sur les épaules, nan parce que c'est vrai quoi, elle est cool, Fr@mboize, mais ne pas nous autoriser à dire quoi que ce soit qui laisserait penser que... elle abuse ! :p

      <3

      *

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Ah oui, ça, c'est le moins que l'on puisse dire !!!

      Des bisous Tortue !

      *

      Supprimer
  7. Je n'avais pas vu ce post ! Avec le recul il me fait encore plus rire !!!!!
    Toutes ont eu un stress en fait...
    Mais un stress positif !
    Et que d'amour dans ce swap !!!
    Bises et merci d'avoir participé

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?