Un doudou autour du cou

by - mardi, janvier 07, 2014

Projet 101/1.001, objectif #35 : arriver à tricoter un trendy-châle qui tienne vraiment la route.

Aaahhh, l'aventure du trendy-châle...! Ça m'a pris en février de l'année dernière et j'aime autant te dire que le premier essai était on-ne-peut-plus rempli de défauts. À un tel point que j'ai mis des mois avant de me remettre en selle. Le tricoter, ça n'était pas tant ça le problème, non, c'était pour le terminer que j'avais galéré : pas facile de rabattre les mailles de façon souple. Quant au blocage, je ne t'en parle même pas. En fait, je ne savais même pas qu'il fallait en passer par là quand tu terminais un ouvrage. De là où elle est, ma grand-mère a dû halluciner et se demander ce que j'ai bien pu retenir des après-midi passées à la regarder tricoter !

Je me suis donc relancée en novembre avec une idée derrière la tête : offrir pour Noyël à ma mère et à ma sœur à chacune un de ces petits châles doudous, faciles à porter avec tout, en toutes circonstances. J'avais la laine depuis des mois, un joli ivoire grisé pour Maman et du caramel pour ma sœurette, je n'ai donc eu qu'à dégainer les aiguilles.
Ce qui est cool avec le trendy-châle, c'est qu'au début, ça monte tout seul, à une vitesse folle. Bon, plus ça monte, plus le rythme ralentit, c'est logique, mais ça reste quand même un ouvrage sur lequel tu ne perdras pas un temps fou. Quand j'ai vu la fin approcher, j'ai littéralement retourné tout l'internet pour trouver une méthode infaillible afin que le rabattage des mailles ne vienne pas ruiner tous mes efforts. Ça a été du sport mais j'ai finalement trouvé, sur un forum où des tas de solutions étaient proposées, j'en ai choisi une au feeling, celle qui me semblait la plus logique, et accessoirement réalisable. Bonne pioche, une fois terminés, mes châles ressemblaient vraiment à des châles, portables et tout et tout ! Pour le blocage, j'ai été sauvée par les conseils de la papesse du tricot, j'ai nommé Memy, dont les conseils, à base d'essoreuse à salade, m'ont été hyper précieux. Il a fallu virer les chats du lit, bien fermer la porte de la chambre et du coup, affronter les regards lourds de reproches, mais à part ça, tout s'est bien passé.

Résultat des courses : deux super jolis châles, un déposé au pied du sapin qui a déclenché une grande joie chez sa destinataire, l'autre offert de la main à la main, j'avais pas eu le temps de l'emballer, tellement les finitions m'ont occupée jusqu'à la dernière minute. Mais ce que je n'ai pas oublié, c'est le petit coup d'instagramage vite fait, histoire de pouvoir te montrer ce que ça donne.
Et pour ne pas perdre la main, je m'y suis remise. Pour moi, pour offrir, je n'en sais rien, je n'ai pas encore décidé !

*

You May Also Like

7 commentaires

  1. Bravo, il est magnifique...quand on voit le résultat ça donne envie de s'y mettre...ma dernière expérience de tricot remonte à mon enfance avec une écharpe pour ma Barbie...

    RépondreSupprimer
  2. Ben c'est génial ! J'ai pas le courage de m'y mettre !! Mais bravo ! Comme quoi, quand on veut ;)

    RépondreSupprimer
  3. Oh la la...Il est craquant...J'admire ta patience...Bravo...

    RépondreSupprimer
  4. Anhhh mais comment c'est top ca ! bon moi et le tricot c'est ma barré ! Bravo ma copine

    RépondreSupprimer
  5. Très chouette ce trendy!! un classique à avoir autour du cou et décliner à l'envie!

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?