Découpage, chocolat et pâquerette

by - dimanche, février 23, 2014

Ma semaine en Instagram #71

Dimanche

Sotchi en bruit de fond, un verre de blanc et un gros exercice de compta : après-midi paisible en Normandie du Bas. Le déclic a eu lieu, même les subventions et les virements internes ne m'ont pas effrayée... Enfin, pas trop ! Je me suis fait une montagne de cette matière, les premières heures ont même été des plus difficiles. Et puis, à force de m'accrocher, aussi grâce au prof qui nous a rassurés en nous racontant ses débuts difficiles, ça commence à rentrer.

Blanc et compta : les ingrédients de mon dimanche après-midi.


Lundi

Le cours de communication a été des plus épiques : il s'agit de créer une affiche pour un spectacle, un festival, un évènement de notre choix, existant ou non. Mais de la créer "à l"ancienne", sans le moindre recours à tout ce qui ressemble de près ou de loin à une nouvelle technologie. Résultat des courses, après avoir formé des groupes de trois personnes, nous avons déchiré, dessiné, découpé, collé et j'en passe, l'affiche en question n'est à ce jour pas encore terminée mais elle prend tournure. Je la trouve plutôt réussie, mes deux petits camarades sont, eux, plus circonspects, mais j'ai confiance : on devrait arriver à décrocher une note pas trop mauvaise !

Atelier dessin-découpage-collage ici aujourd'hui !

Mardi

Oui, ça n'a pas l'air comme ça, mais la vie est dure pour mes trois minettes. Penses-tu, elles n'ont eu cette dernière semaine, personne à emmerder tout au long des leurs paresseuses journées... Elles trouvent le moyen de ronchonner quand je pars le matin, mais peinent à sortir de leur sommeil à mon retour. Et évidemment, ont un regain d'énergie au moment où moi, j'irais bien me coucher. De vraies petites crapules...!

Trop dure ma vie !!!

Mercredi

Un mercredi riche en émotions ! Y'avait interro de droit cet après-midi, ça a été un vrai sketch... Le prof (qui est aussi notre prof d'histoire du théâtre) nous distribue les copies, on lit, on se regarde les uns les autres par-dessus nos lunettes, derrière nos franges, on soupire, on lui dit qu'on ne comprend rien, on fait des zéros avec nos doigts en se marrant (jaune, hein, tu l'auras compris), il nous demande de faire ce qu'on peut, nous assurant qu'il ne nous massacrera pas sur les notes et puis, ma cops Nathalie rend sa copie, à cinq minutes de la fin du temps qui nous était imparti... Là, on entend un tonitruant : "Mais qu'est-ce que j'ai fait...? Je ne vous ai pas donné les bons sujets...!!!"... Si t'as jamais entendu un soupir poussé en cœur par douze personne, tu ne peux pas t'imaginer la lame de fond à laquelle ça ressemble.
Pour la peine, sur le chemin du retour, je me suis offert une douceur. Moi qui n'aime pas le chocolat, je me suis achetée une tablette du seul pour lequel je suis prête à faire un effort : au lait avec des noisettes et du raisin. Ça m'a fait un bien fou !!!

Le seul chocolat pour lequel je suis prête à faire un effort.

Jeudi

#bleu... C'était ma mission du jour. Pas évident parce que, pour le coup, mon bleu préféré, celui de Ses yeux, il a été tenu éloigné de moi toute la semaine pour cause de déplacement professionnel en province.
Mais bon, j'ai eu la chance de faire le trajet du retour du soir sous un soleil resplendissant et par conséquent un ciel tout bleu. D'un si beau bleu qu'il aurait été dommage de ne pas l'immortaliser.

Rentrer à la maison sous un joli ciel #bleu !

Vendredi

J'ai trouvé dans ma boîte aux lettres une copie intégrale de mon acte de naissance. Je n'en finis plus de savourer les progrès techniques qui font qu'obtenir un tel document est aujourd'hui simplifié à l'extrême : tu te connectes au site du service public, tu sélectionnes la mairie à laquelle tu souhaites t'adresser, tu fais ta demande et hop, deux jours après, le truc arrive chez toi. Pour un coup qu'il y a quelque chose qui fonctionne bien dans l'administration française, ça mérite vraiment de le souligner, tu ne crois pas ?
En plus, ce papier, j'en ai besoin pour un bien joli projet, alors je suis d'autant plus heureuse de l'avoir entre les mains !

Avoir de jolis projets...

Samedi

C'est fou : un grand soleil, de la douceur en-veux-tu-en-voilà, les merles qui chantent soir et matin, les crocus tout fleuris dans les plates-bandes municipales, le cerisier des voisins rempli de pompons en formation et la première pâquerette dans notre jardin. On vient tout juste de passer la mi-février qu'il flotte déjà comme un goût de printemps dans l'air ! Je devrais peut-être m'en méfier mais j'ai au contraire choisi d'en profiter : après avoir déjeuner à l'extérieur hier midi, j'ai ouvert les baies vitrées en grand cet après-midi pour siester devant le slalom masculin des JO dans le bon air, pour un peu, j'aurais mis mon linge à sécher dehors... M'enfin, ce qui est pris n'est plus à prendre ! ;-)

Comme un air de printemps

Je te souhaite de passer une bien belle semaine.

*** Pour Madame Parle et Confidences de Maman, et aussi évidemment pour VirginieB. ***

*

You May Also Like

8 commentaires

  1. Belle semaine à toi aussi, je croise les doigts pour toi, très très très fort!
    Des bisous ma Copine!

    RépondreSupprimer
  2. Ah ! Vous aussi, vous l'avez cette espèce de saveur printanière !? Et encore, tu verrais dans le sud, on dirait déjà l'été :) (qui a dit que j'étais de Marseille !!)

    RépondreSupprimer
  3. ah tiens j'aimerai bien voir ton affiche terminée ! (déformation professionnelle)

    RépondreSupprimer
  4. Oh il faudra que tu nous montres cette affiche !!
    toi du chocolat ??!!

    RépondreSupprimer
  5. je suis prête à faire de la compta si il y a un verre de blanc à chaque exo ;-)

    RépondreSupprimer
  6. bon courage pour ton affiche... tu nous montreras ;) la photo de ton chat j'adore...

    RépondreSupprimer
  7. Zut pour l'interro qui n'était pas la bonne ! ça méritait bien un carré de chocolat. ;) Bonne fin de semaine !

    RépondreSupprimer
  8. Une belle semaine avec ton chat, ton bout de chocolat et une affiche à réaliser...Vraiment y'a de la vie...Bonne journée....

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?