Dix ans déjà !

by - jeudi, février 13, 2014

Le temps passe. Tellement vite que j'ai parfois l'impression de m'en rendre à peine compte. Du coup, il y a un anniversaire que j'ai oublié de fêter. Pourtant, c'est un anniversaire important pour moi, un anniversaire qui me remplit de la plus grande des fiertés. Penses-tu, moi qui ne me sens jamais vraiment capable de faire des trucs bien, celui-là, les années ont beau passer, ça restera comme mon Everest à moi : il y a dix ans, j'ai arrêté de fumer, je l'ai évoqué dans ces mêmes pages il y a quelques mois..


Te dire que ça s'est fait dans la joie serait mentir, ça a même été un p*tain de calvaire. Je me souviens notamment d'avoir dû batailler sévère contre d'ignobles envies de meurtre à force de devoir supporter le clopage intempestif de mon beau-père de l'époque au lendemain de cette grande décision : insupportable dans le genre irrespectueux. Et puis aussi du premier week-end qui a suivi au cours duquel je crois bien que j'ai bouffé tout ce qui se trouvait dans mon frigo, avant d'attaquer le contenu des placards... Pour un peu, je ne me serais pas tenue sur la fin, les croquettes des chats y passaient aussi...! Ouais, ça n'a pas été simple, j'ai joué dans la cour des grands irascibles pendant quelques semaines au début !

Et puis, très rapidement, sont apparus des petits signes qui avaient bien plus de sens que le manque : retrouver le goût des aliments, sentir l'odeur du pain rien qu'en passant devant la boulangerie, savourer, sentir, respirer... Tous ces trucs que je n'avais jamais cessés de faire mais qui avaient perdu tout leur sens pendant mes années de fumerie. Les draps propres, l'odeur toute douce de la fourrure du chat, les fleurs, tout ça m'a pété au nez, c'était bon, j'avais oublié à quel point c'était bon !!! Quant à la sensation d'essoufflement au moindre effort, d'oppression dans la cage thoracique, parfois même jusqu'à la douleur, je ne te dis même pas où elle était reléguée... Aux oubliettes !

Et tout ça, comme ça, sans rien. Sans aide extérieure je veux dire. Par la seule force de ma volonté. Je n'en reviens toujours pas aujourd'hui d'avoir réussi. J'avais essayé des dizaines de fois, j'étais passée par bien des trucs, soit-disant miracle pour certains, mais ça s'était toujours soldé par un échec. J'aurais d'ailleurs adoré que la Ecig-Arrete existe à l'époque, quand je vois le soutien qu'elle constitue aujourd'hui pour certaines personnes de mon entourage, je suis certaine qu'elle m'aurait bien aidée. Mais bon, les choses sont faites, et bien faites, perso, je n'ai plus à revenir dessus.
*** Cela dit, je reviendrais volontiers sur la grosse dizaine de kilos qui se sont installés sur moi en loucedé au cours de cet exploit, le seul point noir de mon exploit perso ! ***

Tout ça pour te dire que, si tu hésites toi aussi à arrêter, je ne peux que t'encourager à le faire : il n'y a que du mieux tout au bout du chemin, je t'en donne ma parole.
Pour le coup, histoire de joindre l'utile à l'agréable, et jusqu'au 28 février, si tu as choisi de t'aider d'une cigarette électronique, tu peux même participer  à un chouette concours : tu t'inscris , tu partages une photo de toi en train de vapoter, tu invites tes amis à voter et tu feras peut-être partie des cinq heureux gagnants qui se verront attribué un bon d'achat de 25, 30, 70, 125 et même 200€. Largement de quoi te permettre de mettre le tabac derrière toi pour de bon !


Alors, tu te lances...?

*
Ressources partenaires

You May Also Like

5 commentaires

  1. j ai arrêté il y a presque 11 ans et moi aussi je suis fière de moi... <3

    RépondreSupprimer
  2. j'en suis à 4 mois... j'ai dû prendre des trucs pour me calmer tant au début ça m'a fait péter les plombs! ça commence à aller mieux. Le manque se fait de moins en moins ressentir. Mais certains jours, je ne pense encore qu'à ça.

    RépondreSupprimer
  3. C'est courageux, surtout dans le monde de consommation où on vit !

    RépondreSupprimer
  4. 10 ans! Bravo! Pour vivre avec un fumeur, je sais à quel point c'est difficile d'arrêter mais surtout de tenir!

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?