Moi vouloir être chat

by - mardi, octobre 14, 2014


Mais attention, hein, pas chat n'importe où : chat chez moi !

Parce que le matin, y'a du lait dans la gamelle. Parce que, souvent, des trucs tombent de la table : une crevette si t'aimes la crevette ou des petits bouts de poulet si tu fais plutôt dans la volaille. Parce que les anniversaires sont fêtés à coup de boîte de thon ou d'esquimau à la fraise. Parce que, parfois, le dimanche matin, on te rapporte un croissant de chez le boulanger.

Parce qu'on peut dormir où on veut, même si c'est interdit, on arrive toujours à contourner le règlement. Parce que les couettes sont moelleuses et les ventres des humains aussi. Parce que les panier sont installés en face des radiateurs ou dans des endroits bien douillets. Parce que notre sommeil est toujours respecté. Parce qu'on peut se faufiler dans le lit sans que personne n'y trouve à redire. Parce qu'ils kiffent nous avoir sur les genoux quand ils regardent la télé ou sur l'épaule quand ils geekent. Parce que cette maison cache un endroit magique surnommé Disneyland, accessible seulement trois jours par semaine, mais qui t'offrira le grand frisson d'une expédition en terre hostile.

Parce que le territoire ne se limite pas au jardin, mais qu'il y a des champs entiers à explorer, et des champs immenses j'aime autant te dire. Parce qu'au fond d'une impasse, tu as quand même moins de risque de te faire écraser. Parce que les jours, où les chasseurs sont de sortie, la porte reste fermée, que c'est chiant mais pour notre bien. Parce qu'il y a toujours une serviette bien chaude qui t'attend quand tu rentres tout mouillé. Parce que les matous du quartier sont sympas et qu'on forme une sacrée bande.

Parce qu'on prend soin de toi. Parce qu'on t'emmène chez le vétérinaire au milieu de la nuit s'il le faut, quitte à sacrifier le budget vacances pour ça. Parce que les humains d'ici sont passés pros dans la lutte anti-puces. Parce qu'on a le droit à une manucure une fois par mois, et que, même si on fait croire qu'on déteste ça, c'est quand même pas désagréable. Parce que parfois, dans un moment d'égarement, ils te laissent leur lécher les paupières ou les lèvres, bon, rarement je te l'accorde. Parce qu'ils nous ont ramassées dans la rue, adoptée en refuge, mais en tout cas, sorties de la misère qui aurait pu être la nôtre, et que, depuis, ils nous donnent toute l'affection dont on peut rêver.

Ouais, pour tout ça, et tellement d'autres choses encore, moi vouloir être chat. Ici et maintenant !

*** Ma douceur pour Maman@Home. ***

*

You May Also Like

5 commentaires

  1. J ADORE........ Moi aussi vouloir être chat chez toi ^^

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi je veux être un chat!!! Quelle belle vie, ils ont ces chenapans :)

    RépondreSupprimer
  3. Génial, j'adore lire que des chats sont trop bien traités, ça me change des horreurs que je peux voir ou lire sur des sites leur étant réservés.
    Merci d'aimer si fort ces poilus....

    RépondreSupprimer
  4. Ah ben moi pas forcément un chat mais pensionnaire chez vous oui ;-)

    RépondreSupprimer
  5. quel texte plein d'amour et d'émotions
    bises

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?