Libérée... Délivrée !

by - jeudi, décembre 18, 2014

Projet 101/1.001, objectif #83 : en finir définitivement avec ma tendance à l'achat compulsif de vernis à ongles.

Avant toute chose, surtout, ne me remercie pas pour le titre de ce billet, j'ai eu peur que tu sois en manque de cette formidable chanson que tu entends régulièrement depuis un peu plus d'un an maintenant. Mais revenons à nos moutons...!
Ce vernis, celui-là, sur la photo, n'est pas n'importe quel vernis : il est le dernier que j'ai acheté. Jusque là, rien de bien original. Attends, tu ne vas pas en revenir. C'est le dernier que j'ai acheté et c'était il y a plus de deux mois. Il n'y en a eu aucun autre qui soit venu agrandir ma collection depuis.
Et pour toute personne me connaissant bien, ça a la saveur d'un véritable record.

Tu l'ignores peut-être mais je me suis rongé les ongles durant la plus grande partie de ma vie, ça fait à peine quatre ans que je me suis enfin et, à priori, définitivement débarrassée de cette très vilaine habitude. Pour sombrer quasi aussitôt dans un autre travers : dépenser presque sans compter pour du vernis à ongles.
Bon, pour être tout à fait honnête, presque sans compter, c'est plutôt exagéré, mais je suis très souvent revenue de virée shopping avec deux, trois ou quatre nouveaux flacons, parfois même bien plus. J'en ai de toutes marques et évidemment, de toutes les couleurs. J'ai arrêté de compter un peu avant la barre des 200, barre que je m'étais promis de ne jamais franchir, c'est certainement d'ailleurs pour ça que mes comptes se sont arrêtés à ce moment-là.
Il y a des grands classiques totalement incontournables, des couleurs que je ne porte pour ainsi dire jamais, celles que je ne mets que sur mes orteils, d'autres que j'ai achetées sur un coup de cœur mais très difficiles à porter et quelques rares flacons qui sont sur la fin, pas d'affolement, on les compte sur les doigts d'une main. Et je ne suis pas la seule responsable, Mademoiselle A. m'a donné un sacré coup de main dans cette accumulation.
C'était plus fort que moi. De l'ordre de l'incontrôlable. Déraisonnable, oui, mais je n'arrivais pas à rectifier le tir.

Et puis les choses se sont faites naturellement. Au fil du temps, j'ai remarqué que je portais toujours les mêmes couleurs : des rouges, des taupes, des nude et des coloris très foncés, tout près du noir. Que de toute façon, j'avais de plus en plus la flemme d'en changer. C'est tout juste si le plaisir d'avant ne s'est pas transformé en corvée. Pour te dire, j'ai quand même réussi à me marier avec simplement du vernis incolore sur les ongles, et je n'ai fait que deux manucures sur le mois qui vient de passer.

Je touche du bois, j'ai attendu avant d'oser faire ce coming-out d'une absolue futilité, mais tu vois, là, je crois bien que je suis libérée... Délivrée... Guérie du vernis quoi !!!

*

You May Also Like

6 commentaires

  1. Pareil... Pour les sacs :-)
    Ton blog découvert grâce à une photo de tasse à thé est un vrai petit plaisir !

    RépondreSupprimer
  2. félicitations ! tu n'as plus qu'à les revendre sur le bon coin pour te refaire une cagnotte !! ou les offrir. C'est ce que moi je ferais, mais pas avant de les avoir pris en photo et fait des cartes postales avec !
    je ne connais même pas la chanson dont tu parles ...

    RépondreSupprimer
  3. Clap Clap clap ma copine !!!!Bravo !!!!!! de meme ici pour les vernis, fnalement, je porte quasi toujours les meme :) Gros bisous

    RépondreSupprimer
  4. on a chacun un plaisir et on aime acheter ces articles mais il faut quand même regarder le porte-monnaie

    RépondreSupprimer
  5. Moi pas de problème avec l'achat de vernis à ongles, je suis super allergique, tranquille de ce côté là, pas tentée malheureusement !!!!!




    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?