La marque de Windfield - Ken Follett

by - mardi, janvier 06, 2015


Quatrième de couverture :

L'auteur de l'inoubliable fresque des Piliers de la Terre nous emmène ici au cœur de l'Angleterre victorienne.
En 1866, plusieurs élèves du collège de Windfield sont témoins d'un accident au cours duquel l'un des leurs trouve la mort.
Ce drame va marquer à jamais les destins d'Edward, riche héritier d'une grande banque, de Hugh, son cousin pauvre et réprouvé, et de Micky Miranda, fils d'un milliardaire sud-américain.
Autour d'eux, des dizaines d'autres figures évoluent, dans cette société où les affaires de pouvoir et d'argent, de débauche et de famille, se mêlent inextricablement derrière une façade de respectabilité...

Quand l'auteur de L'Arme à l'œil change d'époque et dépeint le Londres du XIXe siècle et ses Rastignac, sa plume se fait aussi noire que celle d'une Edith Wharton, peut-être même d'un Dickens.
Anne Pons, L'Express.

***

Mon avis :

Traditionnellement ma première lecture de l'année est souvent marquante, ascendant excellente. Et visiblement, 2015 n'était pas décidée à déroger à la règle puisque ce roman, offert par MariChéri à Noël, m'a happée pour ne me relâcher qu'une fois la dernière page tournée.
À la fois polar et roman historique, ce livre m'a captivée de bout en bout. Et m'a offert une plongée dans l'Angleterre victorienne avec tout ce qu'elle a de fascinant, et plus précisément dans le Londres des finances d'alors.

Véritable saga s'étalant sur près de trente ans, l'ouvrage offre une galerie de portraits tous plus forts les uns que les autres, certains attachants, et d'autres pervers et redoutables, du genre qu'on adore détester. L'intrigue est machiavélique à souhait, bien des fois je me suis retrouvée quasiment le souffle court, à tourner les pages de façon frénétique pour savoir, vite savoir.
Et puis, le style de Follett, riche en descriptions, parfois même quasi journalistique, j'adore. Malgré deux ou trois petits accidents de traduction, fort heureusement regroupés dans le même chapitre, et qui n'ont finalement pas gâché mon plaisir.

Un excellent moment de lecture qui m'a donné envie de me plonger dans bien d'autres romans du même auteur.

*

You May Also Like

5 commentaires

  1. J'adore cet auteur, les piliers de la terre c'est un truc terrible
    Dans un genre complètement différent est très court il y a le scandale modigliani, jouissif !

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais lu cet auteur... Commencerais-je par celui-ci? En tous cas, tu me donnes bien envie!

    RépondreSupprimer
  3. Tu me donnes des envies de lecture et je vais avoir du temps devant moi....☺☺

    RépondreSupprimer
  4. carrément intéressée!
    je note !!!

    RépondreSupprimer
  5. faut il te mettre le lien ici ? http://figueetsardine.org/2015/01/07/compote-de-pommes-et-dattes/

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?