Jamais sans mon appareil-photo

by - lundi, février 23, 2015

*Source*

Oui, c'est un fait : je suis capable de partir de chez moi pas maquillée, sans argent ou en ayant oublié mes papiers d'identité, mais jamais sans mon appareil-photo. Et quand je dis 'mon appareil-photo', peut-être devrais-je me risquer à utiliser le pluriel.
Je n'ai en aucun cas la prétention d'être une bonne photographe, bien au contraire, mais je ne désespère pas. Une chose est certaine, j'ai toutes les cartes tous les appareils en main pour y  parvenir un jour ou l'autre.

Il y a Canon Boy, mon reflex. Lui, il est de toutes les sorties à la mer, de tous les voyages, de toutes les balades, de tous les levers de soleil. Je l'ai reçu en cadeau pour mes 40 ans et il n'a jamais eu le temps de se reposer depuis.
Il est fièrement secondé par un petit APN de la même marque, ultra-pratique mais qui peine à me faire oublier mon Mister Lulu, semi-décédé suite à une chute que je lui aurais volontiers épargnée. Une chute doublement rageante parce que je suis d'ordinaire quelqu'un de très soigneux, et parce que jamais un appareil-photo ne m'avait autant satisfaite que celui-là. *** Note pour moi-même : racheter un Lumix dès que possible ! ***
Pour les jours de plage, j'ai un petit truc qui fait office à la fois de caméra et d'appareil-photo, étanche et anti-choc. Comme ça, il peut nous suivre à la piscine ou dans la mer, et aussi éventuellement résister aux velléités photographiques de mon niéçou.

Et au quotidien, il y a bien sûr mon TéléPomme. Que je suis obligée de purger régulièrement tant je prends de photos avec. Des photos qui me servent de mémo, des photos de chats, des photos que je prends sur le vif, des photos en rafale, histoire d'être à peu près sûre d'en avoir une correcte, des photos jusque depuis le fond de mon lit, n'y vois rien d'inconvenant, je me contente dans ces cas-là de shooter la couverture du livre que je suis en train de lire avant de m'endormir dessus.
Le problème, avec le TéléPomme, c'est que, s'il est performant côté photo, il commence à avoir de franches faiblesses en terme de téléphone. J'ai bien essayé de le remplacer en novembre dernier mais mon minuscule budget ne me permettait pas de faire des folies et, même si j'ai choisi le remplaçant sur la promesse d'une fonction appareil-photo de qualité, ça a quand même été très loin de me satisfaire concrètement. Résultat des courses, le remplaçant, Lenny de son petit nom, dort dans un tiroir de mon bureau et moi, je ne peux pas passer d'appel durant plus de 38 secondes... Par contre, je continue à prendre de chouettes clichés !

*** Oui, je donne des noms aux objets ! Et... Non, je ne me soigne pas...! ***
*** Pour Alice et Zaza. ***

*

You May Also Like

5 commentaires

  1. Pareil ici, c'est maladif... mais parfois, je me force juste pour faire plaisir à mon homme qui, lui, n'en peut plus de me voir photographier tout ce qui passe!

    RépondreSupprimer
  2. J'adore tes histoire de Canon Boy, télé pomme etc !
    Je me marre
    et me suis bien reconnue dans ton post : je sors en pyjama mais avec mon appareil ! les bargeots!

    RépondreSupprimer
  3. De mon côté j'ai un Bridge pour l'école et mon réflex. Si je pouvais, je me prendrais bien un FUJI de qualité (qui est petit et discret)!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Ici aussi c'est Canon ! addict pour Mr et moi je me contente du téléphone (choisi par un photographe c'est pour dire..)

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de perdre mon appareil photo et je suis malheureuse comme la pierre. Je regarde pour le remplacer (c'était un SAMSUNG). Tu m'as fait envie avec ton LUMIX... C'était quelle référence ??? Bizzz. Mymy & Co.

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?