"Papa... J'ai quarante-trois ans..."

by - jeudi, mars 26, 2015

Il ne t'aura pas échappé que j'ai vécu depuis vendredi dernier, quelques journées bien remplies à base de "j'ai répondu à une petite annonce pour le job de mes rêves". Je t'avoue que, si j'en ai facilement parlé à mes relations virtuelles, j'ai eu plus de mal à le faire dans le cadre de la famille. Enfin, pas tout à fait puisque j'ai très rapidement mis mes beaux-parents au courant. C'est plutôt pour mes parents que ça a demandé réflexion. Et puis, finalement, comme MariChéri passait la soirée chez eux mardi, je me suis lancée, rassurée que j'étais par sa présence là-bas au cas où mes géniteurs se seraient posé des questions.
Tu t'en doutes, ils étaient ravis.

Du coup, ce midi, quand je suis revenue de mon entretien et après avoir découvert avec horreur les dernières révélations quant au crash de l'A320 de la Germanwings dans les Alpes, j'ai décroché mon téléphone. De toute façon, je les connais, si ce n'était pas moi qui l'avais fait, ils se seraient inquiétés toute la journée pour finir par se jeter sur le leur dans la soirée.

*Source*

"Salut Papa, j'appelais pour vous dire que mon entretien s'est bien passé...
- Ah super ! Et t'as pensé à leur dire que tu parlais anglais ?
- ...
- T'as bien dit que tu étais disponible pour travailler le week-end, hein ?
- ...
- Tu leur a bien expliqué ce que tu faisais dans ton ancien boulot ?
- ...
- Et surtout, t'as pas oublié de leur dire que......."

Bon, je te fais grâce de la suite, je pense que tu as compris l'esprit de cette conversation !
Et tu sais quoi...? Et bien à aucun moment je n'ai perdu mon calme, et même que j'ai répondu poliment et sans montrer la moindre trace ni d'impatience, ni d'énervement.
Même si je brûlais d'envie de lui faire remarquer que j'ai quarante-trois ans, encore pour une poignée de semaines, en tout cas, plus dix-sept, et que je pense que, pour le coup et à ce grand âge, je suis à même de définir les choses importantes à mettre en avant en entretien d'embauche. Que tout simplement, je suis aux commandes de ma propre vie et que ça va bien, merci.
Et après, il vient s'étonner que je ne partage pas beaucoup de chose avec eux...

M'enfin, j'étais vraiment de très bonne humeur, j'ai préféré prendre ça pour de l'intérêt, oui, crois-le ou pas mais j'ai choisi de trouver ça gentil plutôt que terriblement chiant.
Pour ensuite longuement hésiter à illustrer ce billet avec une photo de moi à quinze mois assise sur ses genoux...!

*

You May Also Like

20 commentaires

  1. Je me retrouve totalement dans ton histoire ! Incroyable les papas ^^

    J'espère que tu auras une réponse positive de ton entretien ! Il es important de faire ce qu'on aime. J'ai moi même après avoir hésité longtemps, décidé de postuler mon l'emploi de mes rêves. Et maintenant, après bientôt 1 an, je suis heureuse de faire ce boulot !

    Bonne chance pour la suite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi et surtout parce qu'ils nous aiment qu'ils sont comme ça !

      Merci pour les bonnes ondes ! C'est vrai qu'exercer un boulot qu'on aime est important. Ça l'est encore plus quand on atteint mon grand âge, on a eu le temps de faire la part des choses.
      Tu as une grande chance d'être heureuse sur un plan professionnel !

      *

      Supprimer
  2. Ce billet me parle... Pour d'autres raisons mais il me parle beaucoup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé... Mon paternel ne serait donc pas un cas isolé...? ;-)

      *

      Supprimer
  3. Mon père me répète à l'envi qu'il m'aime mais je ne l'ai pas vu depuis 2 ans. Bref, il aime et ça se manifeste par le billet facile
    Quant à ma mère, un cas : Elle m'appelle Bibiche devant tout le monde. J'ai 5 ans encore pour elle.
    Je vais à la gym avec elle, mes copines et les siennes. Elle me parle et me regarde avec amour comme je le fais avec les Blonds. Ca me touche (autant que ça m'agace mais chut)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh de toute façon, je pense qu'on trouvera toujours un petit truc à redire...!
      Et puis, finalement, je me dis que connaître ce type d'agacement, c'est plutôt cool.

      *

      Supprimer
  4. Je crois que pour nos parents on aura toujours 15... euh non... 6 ans ! Ma maman m'appelle parfois sa puce... hahaha ! je suis une très vieille puce :) Bon, parfois, c'est usant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très mignon, une petite puce... Même "vieille" !!! :D

      *

      Supprimer
  5. lol pour eux tu as toujours 6 ans ... où alors ils ont de vraies de raisons de s'inquiéter ... je ne sais pas ... mes parents n'ont jamais rien compris à mon cursus et à mon travail alors les conversations à ce sujet seraient courtes ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont inquiets de nature...
      Mais ta méthode me parle, elle n'est pas éloignée de la mienne.

      *

      Supprimer
  6. hihi :) on a le même âge et les mêmes parents :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà qui me rassure quand même ! ;-)

      *

      Supprimer
  7. Ah, pour ton papa je crois que tu auras toujours 17 ans! Voire 3! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plutôt 3 que 17 là en l'occurrence !!! ;-)

      *

      Supprimer
  8. Je suis plus vieille que toi et je me retrouve tout à fait dans ton histoire ! On ne va pas les changer maintenant hein !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non, tu as raison. Et puis, en même temps, ça nous manquerait je suis sûre ! ;-)

      *

      Supprimer
  9. Moi, je suis de l'autre côté et tu sais ma belle pour moi mes enfants de la quarantaine ,je m'en inquiètes toujours ,je suis peut être moins a les questionner ...mais bon 20 ans a veiller quotidiennement sur eux , mérite quand même d'avoir les bonnes nouvelles car ce boulot de tes rêves même si ce n'est pas gagné, c'est une bonne nouvelle
    Et si savais comme après qu(ils soient partis comme on regrette de ne plus pouvoir décrocher un telephone pour leur raconter...
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour ça que je "supporte" ces petits défauts, Arlette !
      Et puis, je préfère sans hésitation ça plutôt qu'avoir des parents qui n'en ont rien à faire.

      De gros bisous !

      *

      Supprimer
  10. les parents sont tjs inquiets pour leurs enfants même s'ils ne le font pas voir

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?