"Bonjour, je m'appelle Anne-Laure et je dis des gros mots..."

by - jeudi, avril 16, 2015


Je suis juste une version un peu moins barbue du capitaine Haddock. Qui aurait, cela dit, à côté de moi, presque l'air d'un enfant de chœur... Je rigole, je te rappelle qu'ici, on est dans un genre d'antre du second degré au cas où tu aurais oublié !

Bref, revenons à nos moutons gros mots. Oui, parce qu'au chapitre de mes défauts, il n'y a pas que le matage de beaux mecs en train de boire du café, non, je suis aussi une très grosse profératrice de vilains mots. Entre les vrais gros mots, les injures, l'argot parisien dont je me plais à user et abuser, que je cultive en tant que langage à part entière, et tous les mots que j'invente, je suis capable d'avoir un langage des plus fleuris. Que je contrôle la plupart du temps, pour ne pas dire en permanence, je ne suis pas non plus une charretière en puissance, et je suis tout à fait sortable en public, hein, personne ne m'a jamais rien reproché à ce sujet, mais dont je ne parviens pas à me détacher tout à fait. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé.

Mon plus gros défaut, c'est l'usage du "p*tain". Un teigneux, celui-là, qui n'a de cesse de se faufiler en loucedé entre mes mots, de squatter bon nombre de mes phrases. Au fil du temps, il est devenu comme un mot de ponctuation, un genre de vieux pote qui ne dérange même plus quand il arrive à l'improviste. Oh je te rassure, je suis tout à fait capable de le museler dès lors que je franchis la porte de chez moi, chez les commerçants, quand je parle à mes voisins, au restaurant, dans les administrations ou en entretien d'embauche, cette liste n'étant bien évidemment pas exaustive

Non, c'est à la maison qu'il me pose des soucis. J'ai l'impression qu'il est toujours là, planqué, en embuscade, prêt à jaillir comme un diable de sa boîte et il ne se gêne pas pour le faire !
Fut un temps, j'avais même instauré une cagnotte à p*tain, ma mère en faisant elle aussi une belle consommation, les chiens ne font hélas pas des chats (même si cette expression n'a absolument rien à voir ici dans la mesure où il semblerait que ce soit moi qui lui aie refilé cette mauvaise habitude plutôt que l'inverse). Vue la vitesse à laquelle elle se remplissait, la tirelire, j'ai failli y laisser ma chemise certes, mais ça a quand même réussi à un peu me calmer. Enfin, ça, c'était dans une autre vie, maintenant, plus personne ne s'insurge de trouver ces six lettres dans ma bouche...

Cela dit, il n'a pas que des mauvais côtés. Je ne peux par exemple pas lui nier un côté très pratique : le gars, il remplace indifféremment des mots ou expressions aussi variés que mais, la vache, merde, grosse, grand et j'en passe... Je peut le prononcer sur l'air de la colère, avec le sourire ou même en me marrant franchement. Il n'est pas plus du matin que du soir, n'a ni âge, ni saison. D'ailleurs, la plupart du temps, je l'ampute de sa première syllabe, inconsciemment, et par chance, ça le rend un peu plus présentable et lui donne presque des airs de vocable marseillais, l'accent chantant en moins.

Mais p*tain, si seulement j'arrivais à m'en débarrasser...!


*** Chez Sysy, on n'en dit pas du tout et c'est très bien, et chez Macyma, ceux qui s'échappent ne sont pas perdus pour tout le monde. ***

*

You May Also Like

6 commentaires

  1. Toi aussi tu dis plein de gros mots. Comme moi, j'en avais d'ailleurs fait un article également

    RépondreSupprimer
  2. Je dis environs 150 fois par jour Put**n et quand je suis méga énervée c'est Put**n , bord*l de m*rde mais je le vis bien !
    bisous

    RépondreSupprimer
  3. P*tain tu as réussi a faire tout un billet rien que sur ce vilain mot!!! Tellement bien dit tout ça qu'il finirait presque par plaire ;)

    RépondreSupprimer
  4. tu prends un bracelet comme pour le défi des 21 jours j'arrête de râler. A chaque fois que tu dis p*tain tu changes le bracelet de bras, il paraît que ça marche. Moi c'est merde mais pas souvent !

    RépondreSupprimer
  5. et moi je dis souvent merde mais dans le sud c'est putain qu'on entend le plus

    RépondreSupprimer
  6. Je crois que chez moi aussi, c'est ce p****n de mot qui revient le plus souvent! :/

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?