Carpe diem

by - lundi, juillet 06, 2015

 Horace avait raison.

Photo piquée à @brunocaen

Le voilà enfin ! Il est là. Pour de bon. Qui ? Mais l'été bien sûr !
Encore entrecoupé de quelques journées de pluie, précédé de petits matins frais, mais c'est ainsi en Normandie, on n'a pas vraiment le choix alors on a appris à vivre avec. Même si moi, j'ai mis bien du temps à le comprendre.

La base de tout, c'est le fameux carpe diem, "Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain." pour les non-latinistes. Cette célèbrissime maxime devrait avoir valeur d'évidence pour la vie en général, mais qui trouve une résonance particulière dès lors qu'on l'applique à l'été en Normandie.

Tu te réveilles sous un franc soleil ? Jette tes draps dans la machine pour pouvoir les faire sécher dehors.
Il fait beau à midi ? Sors la table pour déjeuner sur l'herbe.
Pas la moindre goutte de pluie à l'horizon ? Fais plaisir à tes pieds et glisse-les dans des sandales.
Tout le quartier semble faire la sieste ? Fais la tienne aussi, mais sur une chaise longue dans le jardin.
Tu as crevé de chaud toute la journée ? File vite à la plage pour te rafraîchir !
Le coucher de soleil promet d'être superbe ? Sors vite ton appareil-photo avant que ça se gâte.

Tout ce que tu peux faire aujourd'hui, tu ignores si tu y auras accès demain. Tout ce que tu peux faire à midi, tu ne le pourras peut-être plus à l'heure du goûter. Parce qu'encore plus que simplement profiter du jour présent, c'est de l'instant qu'il faut se préoccuper.
Par exemple, la photo que j'ai choisie pour illustrer ce billet et qui a été prise par MariChéri la semaine dernière, à un quart d'heure près, elle n'aurait pas existé. Un voile orageux est venu se déposer sur la Manche, cachant complètement l'astre solaire au moment où il y plongeait.

Carpe diem, oui. Et il y a de quoi faire, avec tous les petits trésors que t'offrent le quotidien : dormir la fenêtre grande ouverte, les oiseaux qui chantent à tue-tête tôt le matin, l'oranger du Mexique des voisins qui embaume, les chats qui dorment dans l'herbe fraîche, avoir une bouteille de rosé en permanence dans le frigo, les rires des enfants du quartier qui jouent dans leur petite piscine, les fringales calmées à coup de pastèque et de melon, les blés dorés à perte de vue quand tu regardes par la fenêtre, les odeurs des barbecues qui se mélangent de jardin en jardin, la petite glace de bord de mer en marchant dans l'eau le soir...

L'été normand, c'est tout un tas tas de menus plaisirs qu'on a plaisir à traquer, de petits morceaux d'éphémère qui, mis bout à bout, construisent les jolis souvenirs.

*** Pour Alice et Zaza chez qui on égrène les plaisirs d'été aujourd'hui. ***

*

You May Also Like

6 commentaires

  1. C'est un peu pareil à Paris pour le temps et on n'a pas la mer !
    Bel été à toi. La photo est superbe.

    RépondreSupprimer
  2. Pareil ici! Et c'est tellement bon :)

    RépondreSupprimer
  3. PROFITER de chaque instant ! le top ! le must et notre soleil normand fait du bien au moral !!!

    RépondreSupprimer
  4. Entièrement d'accord...Profitons de chaque instant au mieux de ce que l'on peux...

    RépondreSupprimer
  5. t'as l'air de passer un merveille été, profite on, et merci de nous avoir fait partager tes instant de bonheur, tes descriptions sont superbes bravo.

    RépondreSupprimer
  6. j'adore J'ADORE !
    c'est exactement comme cela que je ressens et vis ma Normandie du Haut
    on dit du temps qu'il est changeant, comme les humeurs, ici :)

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?