La nature et ses nuances de gris

by - lundi, septembre 14, 2015

La nature est incontestablement un élément indispensable à ma qualité de vie. J'ai beau avoir grandi en banlieue parisienne, c'était dans un environnement privilégié et la nature n'était jamais loin. Le Val d'Oise est resté un département très vert, voire même rural par endroits et, outre notre grand jardin, la pleine forêt était à sept-huit minutes de voiture, il nous en fallait à peine plus pour pouvoir courir dans les champs.
Mais je dois reconnaître que je l'apprécie encore plus depuis que je vis ici, en Normandie.

Il y a bien sûr la mer, les zones boisées, trop peu à mon goût et trop éloignées de la maison. Et surtout les champs, le long desquels j'habite et qui font mon bonheur au quotidien. Un horizon malheureusement menacé, je trouverai peut-être un jour les mots pour en parler ici, pour l'instant, je me contente de louvoyer entre peine et colère. Ça ne changera fondamentalement rien, mais ça a au moins le mérite de dire à quel point la nature est importante pour moi.

Et si je l'aime bien évidemment quand le ciel est bleu, c'est quand elle est tourmentée, voire en colère, que je la préfère. J'aime les cieux remplis de gris, le vent, la mer sombre et déchaînée, la pluie un peu moins mais elle fait souvent partie du package alors je m'en accommode.
J'aime aussi cette façon qu'a la nature de ne jamais abandonner tout à fait, de lutter vaille-que-vaille, de s'accrocher même quand les conditions sont difficiles. Va savoir pourquoi, tout ça me parle, m'émerveille et m'inspire.


Il y a une dizaine de jours, un samedi matin, nous sommes partis tôt de la maison afin de satisfaire une petite envie de chine comme il m'en prend parfois. Et, après avoir déboursé la faramineuse somme d'un euro pour six adorables petits verres à liqueur à offrir à ma maman, nous avons décidé de prendre le chemin des écoliers et sommes rentrés en longeant la côte. Nous nous sommes arrêtés à Luc-sur-mer pour en profiter vraiment en marchant le long de la plage jusqu'au bout de la jetée.
Une balade oxygénante comme je les aime, une météo qui en aurait découragé plus d'un, preuve en sont les quelques commentaires que certains de mes clichés publiés sur Instagram ont reçus, mais nous, tant qu'il ne pleut pas, ben, il ne pleut pas !!! Ma grand-mère, pas normande pour deux sous mais indéniablement pleine de bon sens, aurait été là, elle aurait fait remarqué qu'on n'était pas en sucre. ;-)

Par chance, j'avais glissé mon APN dans mon sac à main, ça aurait été dommage de ne pouvoir immortaliser toutes ces nuances de gris...!









*** Pour Alice et Zaza chez qui on célèbre la nature cette semaine. ***

 ***

Edit du 17 septembre...
Mais comment ai-je pu publier ce billet sans penser à y ajouter quelques photos prises ce jour-là par MariChéri ! Photos qui ont décidé d'elles-mêmes de refuser coûte-que-coûte que je les centre...

Une photo publiée par Bruno (@brunocaen) le


Une photo publiée par Bruno (@brunocaen) le


Une photo publiée par Bruno (@brunocaen) le

*

You May Also Like

6 commentaires

  1. Elles sont magnifiques tes photos... merci....

    RépondreSupprimer
  2. De bien belles photos . J'ai aussi beaucoup de chance d'habiter prés de la mer et c'est un éternel émerveillement ,quel que soit la saison et l'endroit de la cote ou l'on se trouve .J'ai eu la chance d'habiter prés de la cote Africaine, en Bretagne et depuis plusieurs années en Normandie .Ces cotes sont très différentes et pour rien au monde je ne voudrais changer;Ces paysages son(t en accord avec mes humeurs!! .Les paysages de mer sont sans cesse renouvelés et je ne m'en lasse pas ,même si parfois j'aime, surtout a l'automne me perdre dans la foret de Balleroy,ais ce n'est pas pareil
    Nous avons du avoir une grand mère très semblable,la mienne disait des expressions de ce type
    Bonne journée et Merci pour ces magnifiques photos photos

    RépondreSupprimer
  3. et tant qu'il ne pleut pas on peut se promener et une averse sur le dos ne tue pas

    RépondreSupprimer
  4. le ciel nous offre de beaux spectacles toujours mais il faut qu'on le regarde

    bises

    RépondreSupprimer
  5. han la la la j'adore
    je voulais partir dans le sud pour les vacances, mais je crois que je vais peut être prendre un blond sous le bras et sur le siège auto pour venir vous faire un bisou, c'est jouable?

    RépondreSupprimer
  6. Les nuances de ciel gris sont souvent les plus incroyables. Elles nous font presque aimer pour un instant le manque de soleil ;)

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?