Voici revenu le temps de la morbiflette...

by - mercredi, octobre 07, 2015

Mercredi gourmand #164

L'automne est de retour et avec lui les premiers frimas, les chaussettes, les plaids sur les genoux pour regarder la télé et les plats roboratifs. Ceux qui réchauffent le cœur et le corps. Qui sont faciles à préparer, qui ne te demandent pas d'avoir un bac+5 en cuisine, que tu laisses mijoter pendant toute une après-midi ou que tu jettes dans le four le temps de mettre la table.
J'aime ce moment où les soupes, les mijotés et les gratins reviennent dans mon assiette. Et pour fêter ça, j'ai préparé une morbiflette.

La morbiflette n'est autre que la cousine jurassienne de la tartiflette. Et c'est tout simple, il suffit de remplacer le reblochon par du morbier.
J'ignore tout à fait si ce plat a une existence reconnue, officielle, toujours est-il qu'elle l'est par chez nous ! Ma première morbiflette date de nos premières (et seules si mes souvenirs sont bons) vacances d'hiver dans le Jura, il y a quatre-cinq ans de ça. Après une bonne journée bien froide, j'ai trouvé que ce serait idéal pour nous réchauffer. Et ça l'a été tellement, idéal, que c'est devenu l'un de nos plats préférés une fois l'automne arrivé.

Si tu veux te lancer toi aussi, tu vas voir, c'est simplissime.

Pour ce faire, tu auras besoin de pommes-de-terre, de lardons, de morbier, de poivre. Tu peux aussi utiliser de l'oignon, si tu aimes, et éventuellement un verre de vin blanc. Perso, ici, on s'en passe, on n'est fan ni de l'un, ni de l'autre.
Pour plus de simplicité, je précuis les pommes-de-terre, à l'eau, et les lardons, que je fais légèrement griller dans une poêle. Je coupe mon morbier en tranches assez épaisses.
Ensuite, dans un plat à gratin, déposer deux couches de pommes-de-terre coupées en rondelles, des lardons et une couche de tranches de morbier, de façon à bien recouvrir toute la surface du plat, recommencer ainsi pommes-de-terre/lardons/morbier une ou deux fois en fonction de la hauteur du plat utilisé. Bien sûr, tu poivres selon ton goût et au fur et à mesure que tu remplis le plat.
Une grosse vingtaine de minutes au four th.6 et c'est prêt, tu n'as plus qu'à te régaler !

Si avec ça tu as encore froid en sortant de table, je ne peux plus rien pour toi !!! ;-)

Et toi, la morbiflette, tu connais/aimes...?

***

Les gourmandes du jour sont...
...


*** Tu veux nous rejoindre ? Tu publies un billet avec une gourmandise dedans, tu y insères un lien vers chacun de nos blogs, à Sophie, Sysy et moi, et tu viens nous donner l'url de ta participation en commentaire sur nos articles. Nous nous chargerons de récapituler toutes les gourmandises publiées. Et bien sûr, si tu le souhaites, tu peux venir toquer à la porte du groupe FB que nous avons créé pour l'occasion. ***

*

You May Also Like

10 commentaires

  1. miam que ça a l'air bon / voici mon mercredi gourmand http://figueetsardine.org/2015/10/07/lentilles-et-courge-sur-feuilles-de-salade/

    RépondreSupprimer
  2. ça me donne envie, mais ici il ne fait pas encore assez friquet !
    voici ma participation du jour : http://pourviolette.canalblog.com/archives/2015/10/07/32698225.html

    RépondreSupprimer
  3. yummy yummy !! les plats que j'adore :
    voici ma participation http://www.sysyinthecity.com/o-maman/heavenly-les-produits-bio-pour-les-petits/

    RépondreSupprimer
  4. Depuis le temps que j'en entends parler, il va vraiment falloir que je tente!

    RépondreSupprimer
  5. La recette qui te fait prendre 3kg en regardant le plat et 3 autres en lisant ton article.. Ca a l'air trop bon en tout cas. Voici ma participation à moi, plus sucrée et encore citronnée, décidément : http://duneileaparis.over-blog.com/2015/10/cake-d-automne-au-citron-mercredisgourmands.html

    RépondreSupprimer
  6. je ne connais pas mais cela va faire mon régal un de ces jours ...
    http://www.chezmamysoren.com/2015/10/du-poisson-tout-frais.html

    bises

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connaissais même pas de nom mais ça me tente bien ! D'autant plus que j'adore le morbier...
    Gros bisous,
    Sophie

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?