On n'a pas tous les jours vingt ans

by - lundi, mars 14, 2016


Dans sa grande mansuétude, la vie, cette bitch dont je te rappelle qu'elle a décidé de ne pas m'accorder le bonheur de devenir maman, bref dans sa grande mansuétude je disais, la vie m'a donné quelques raisons de ne pas la haïr tout à fait. Au premier rang desquelles une nièce extraordinaire, qui grandit trop vite. Et une belle-fille, je ne dirai pas extraordinaire, on ne la tiendrait plus sinon après, mais plutôt pas mal, même si la semaine dernière, elle nous a mis, à son père et à moi, la claque de notre vie.

Oh mon Dieu... Samedi, Mademoiselle A. a eu 20 ans !

Et je ne peux pas m'empêcher de la revoir, si petite, l'été où je l'ai connue. Elle avait treize ans, le sourire bagué, déjà une gamelle pas croyable et des avis sur tout. Dès qu'elle poussait la porte de la maison, c'était la vie qui y rentrait et aujourd'hui, il y a prescription, je peux l'avouer, même si c'était épuisant, p*tain qu'est-ce que c'était bon ! Elle criait très fort quand les choses n'allaient pas dans le sens où elle voulait les voir aller, était capable de te réclamer une raclette en plein été, repeignait régulièrement les murs de la cuisine quand elle se lançait dans des après-midi pâtisserie. Elle portait des chaussons rose en forme de vache, qu'elle jetait occasionnellement sur Chiffon, sept ans après, le traumatisme vient tout juste d'être effacé.

Hier, nous avons fêté ça en famille, enfin avec ses grands-parents, ses frères ne pouvaient pas être là. J'avais demandé à ses meilleures copines de venir pour lui faire la surprise. On a mangé comme des ogres. Uniquement du fait-maison, des choses qu'elle aime et qu'elle nous avait demandées, à sa grand-mère et à nous, Belle-Maman est arrivée avec son petit panier gourmand bien garni et nous, nous avons passé notre week-end à cuisiner avec MariChéri et on a adoré ça. On a ri, beaucoup, très fort, à des bêtises comme souvent mais ça aussi, qu'est-ce que c'est bon. J'ai toujours été une grande adepte des bonheurs simples, la vie fait qu'aujourd'hui, à défaut d'autre chose, je dois m'en contenter et c'est une chance : rien ne m'empêchera jamais d'être heureuse. Ni même très heureuse comme je l'ai été ce week-end.

Le temps passe, il file à une vitesse que je trouve à peine croyable et il y a des moments où je voudrais être capable de l'arrêter. Pour fixer indéfiniment des instants magiques et chaleureux comme celui-ci.
Et au risque de faire vieille bique, je lui dirais volontiers, à cette enfant qui n'est pas la mienne mais que j'aime de tout mon cœur et de toutes mes tripes : s'il te plaît, ne grandis pas trop vite...

*

You May Also Like

5 commentaires

  1. Ho <3
    Heureux anniversaire à elle !

    RépondreSupprimer
  2. Ohhhh je suis émue de tes mots mon amie! Happy B Day mademoiselle Mini A !

    RépondreSupprimer
  3. Un joyeux anniversaire à elle!!!
    20 ans... Elle a la vie devant elle, mais apprends lui surtout à savourer, car ça passe définitivement trop vite, une vie.
    Je n'avais pas 20 ans quand j'ai eu Mouflette, et la voici fêtant ses 15 ANS! Je n'ai vu filer ni ses années ni les miennes...

    RépondreSupprimer
  4. sylviedu13 alias Plume&amp;Djodjo15 mars 2016 à 19:54

    Bonanniversaire Mademoiselle A !!!
    Ici aussi mon petitsigrand a eu 20 ans.
    Le temps a passé si vite.....

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?