Quand je me prends pour Marcel...

by - lundi, avril 04, 2016

*** Un exercice difficile auquel Alice et Zaza nous demandent de nous plier aujourd'hui : répondre au questionnaire de Proust. Et j'avoue que, très emballée par l'idée, j'ai débuté la rédaction de ce billet sur les chapeaux de roues pour finir par me trouver parfois terriblement consensuelle, mais c'est aussi comme ça que je suis, toute simple, pas tordue pour deux ronds. Alors je le publie tel quel, sans chercher à trop réfléchir. ***


Le principal trait de mon caractère.
Comme si j'étais réellement à l'aise pour parler de moi... Calme. En disant calme, je ne me mouille pas trop.

La qualité que je préfère chez un homme.
L'honnêteté.

La qualité que je préfère chez une femme.
La franchise.

Ce que j'apprécie le plus chez mes amis.
Qu'ils me supportent telle que je suis, et crois-moi, il y a du boulot !

Mon principal défaut.
Cette façon que j'ai de m'enfermer quand ça ne va pas, de me replier sur moi-même et de refuser toute communication. J'ai beau savoir que ça blesse énormément les gens autour de moi, je ne parviens pas à me raisonner, et encore moins à fonctionner autrement. Un jour peut-être...

Mon occupation préférée.
La lecture évidemment. Depuis mes cinq-six ans. Matin, midi, soir. Dès que j'ai trente secondes devant moi. Au lit, dans les salles d'attente, vautrée sur mon canapé, avec des chats sur les genoux, aux wa-was... Il n'y a guère qu'en voiture que je suis absolument incapable de le faire.

Mon rêve de bonheur.
Une vie toute simple. Que les personnes que j'aime n'aient pas de soucis et que je les garde le plus longtemps possible à mes côtés.

Quel serait mon plus grand malheur.
Ne pas avoir d'enfant, un malheur que je ne peux hélas pas mettre au conditionnel.

Ce que je voudrais être.
Toujours droite dans mes bottes. Et pour l'instant, malgré bien des écueils sur le chemin de ma vie, je crois que je tiens le bon bout. Pourvu que ça dure !

Le pays où je désirerais vivre.
Je suis très bien là où je suis. Mais s'il fallait vraiment partir, il n'y aurait pas de demi-mesure : j'opterais soit pour le Pays-de-Galles, soit carrément pour l'autre bout du monde, la Nouvelle-Zélande.

La couleur que je préfère.
Je crois que c'est clair pour tous les habitués de ces pages, le violet bien sûr !

La fleur que j'aime.
La pivoine, parce qu'elle est à la fois rustique et raffinée. Sinon toutes les fleurs qui se déclinent dans ma couleur favorite.

L'oiseau que je préfère.
Tous les petits passereaux qu'on peut trouver dans nos jardins : les rouges-gorges, les mésanges, les moineaux, les verdiers... Et par-dessus tout, les merles : leur chant a pour moi tout d'une madeleine, de Proust justement.

Mes auteurs favoris en prose.
Jim Harrison, j'ai hélas eu l'occasion d'en parler récemment, Laura Kasischke, Paul Auster, Jonathan Coe, John Irving... Arnaud Cathrine, Fabrice Humbert et Virginie Despentes pour ce qui est des auteurs français. Et en roman noir, Thierry Jonquet, RJ Ellory et Caryl Férey. Pour ne citer qu'eux évidemment.

Mes poètes préférés.
Guillaume Apollinaire, de merveilleux souvenirs d'adolescence. Et William Butler Yeats, si tu ne connais pas et que tu parles un peu anglais, découvre de toute urgence He Wishes For The Cloths Of Heaven, un pur bijou. Il en existe bien évidemment aussi des versions en français mais aucune traduction que j'ai pu lire n'a jusqu'alors trouvé grâce à mes yeux.

Mes héros favoris dans la fiction.
Incontestablement et loin au-dessus de tous les autres, Ignatius J. Reilly, le personnage principal de La conjuration des imbéciles, de John Kennedy Toole. Un héros absolument inqualifiable, ceux qui l'ont lu me comprendront. J'ai d'ailleurs retrouvé un peu le même type de personnage dans le Karoo de Steve Tesich, un du genre qu'on adore détester.
Et j'ai aussi une grande tendresse pour Owen Meany, d'Une prière pour Owen, de John Irving, pour lequel j'ai versé quelques litres de larmes. Et Chien Brun, le héros de Jim Harrison. Et l'agent Aloysius Pendergast, des romans de Preston & Child. Et... Et... Et... Si on ne m'arrête pas, je peux continuer longtemps comme ça !

Mes héroïnes préférées dans la fiction.
Catherine Earnshaw des Hauts de Hurlevent, pour moi l'héroïne romantique par excellence. Elle est étonnamment la seule à me venir à l'esprit, là, comme ça, enfin comme ça, pas vraiment puisque je réfléchis à la question depuis déjà plusieurs jours. Mais je suis certaine qu'une fois ce billet publié, les idées vont fuser, c'est tout moi, ça.
Tu remarqueras que mon héroïne, tout comme mes héros, vient de la littérature, on ne se refait pas !

Mes compositeurs préférés.
Chopin. Et là, comme pour les héroïnes, je n'en ai aucun autre qui me vient à l'esprit. Même si je dirais volontiers Richard Clayderman, histoire de te faire marrer !!!

Mes peintres favoris.
La plupart des peintres de l'école vénitienne. Jerome Bosch, pour son œuvre dérangée et dérangeante. Théophile-Alexandre Steinlen que j'admire aussi pour son travail d'affichiste. Van Gogh et Monet, quand on est née dans le 9-5, il ne peut en être autrement. Klimt, notamment pour son Cycle d'Or. Et Soulages.

Mon héros dans la vie réelle.
MariChéri ! :p

Mes héroïnes dans l'histoire.
Toutes les femmes qui ont été des pionnières.

Mes noms/prénoms favoris.
Émile pour un garçon et Jeanne pour une fille.

Ce que je déteste par-dessus tout.
La malhonnêteté et l'irrespect.

Personnages historiques que je méprise le plus.
Les tyrans, dictateurs, souverains absolus, despotes et autres, appelez-les comme vous voudrez. Citer des noms serait faire trop d'honneur à ces sombres personnages.

Le fait militaire que j'estime le plus.
Là je prendrais volontiers un joker, juste parce que je ne m'imagine pas estimer un fait de guerre. Mais je pense aussi à tous ces jeunes hommes qui ont débarqué sur nos côtes normandes en juin 1944, afin de venir nous libérer au péril de leur vie. Et je me dis que je ne peux pas ne pas avoir d'estime pour ce courage là.

La réforme que j'estime le plus.
L'abolition de la peine de mort.

Le don de la nature que j'aimerais avoir.
Voler, sans la moindre hésitation.

Comment j'aimerais mourir.
Sur scène. *Dalida, sors de ce corps !!!* Plus sérieusement, paisiblement, dans mon sommeil, sans rien avoir à regretter et si possible avant Lui.

État d'esprit actuel.
Plutôt bon. Positif et en mouvement, ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps.

Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence.
Celles que l'on commet en croyant bien faire. Il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas, disait ma grand-mère.

Ma devise.
Always look on the bright side of life...! Spéciale dédicace à Zaza !!!


*

You May Also Like

14 commentaires

  1. Nous avons beaucoup de points communs...
    C'est marrant car je ne te trouve pas consensuelle, et j'aime beaucoup ce que ce questionnaire révèle de toi, que je ne savais pas encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu tes réponses et oui, effectivement ! ;-)
      Quant au fait de me trouver consensuelle, c'est probablement lié à la haute estime en laquelle je me tiens...

      Pressée d'être le week-end prochain !

      *

      Supprimer
  2. j'adore ta devise
    la conjuration des imbéciles est sur ma PAL, tu en avais déjà parlé
    Richard Clayderman est-il un compositeur ?
    J'aurais pu mettre Soulages aussi, d'ailleurs un article arrive bientôt sur le blog ;)
    Que ferait-on sans les livres, sérieux ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai plein d'autres mais comme je suis en pleine période "up"...!
      Ce livre, je crois qu'il n'y a personne à qui je n'ai pas pris la tête avec !!!!
      Il ne l'est pas, non, mais je dois reconnaître que mon sens de l'humour aurait adoré.
      Chouette chouette, hâte de te lire.
      Quant aux livres, je confirme, je n'imagine même pas ma vie sans.

      Des bisous.

      *

      Supprimer
  3. Et encore une fois je me dis "mais pourquoi n'y ai je pas pensé !!!"
    Ce questionnaire donne de jolis portraits... Ils nous ressemblent ? Je ne sais pas !
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme le "mais pourquoi n'y ai-je pas pensé ???", tu imagines bien que je me le suis aussi dit en te lisant !
      Et comme toi, je pense que les portraits que l'on peut tirer de ces réponses sont fidèles sur l'instant.

      Une très belle journée à toi aussi.

      *

      Supprimer
  4. Aaah Clayderman, mon enfance, c'était le musicien préféré de ma maman ^^
    Je me suis dit la même chose que toi en rédigeant mes propres réponses, c'est bien consensuel tout ça, mais je crois que pour chacun/e d'entre nous un portrait se dessine, inconsciemment... j'adore le tien !
    (et la Conjuration des Imbéciles, mais oui, j'aurai dû y penser !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en parlant d'inconscient, je pense clairement que c'est pour ça que j'aime autant La conjuration des imbéciles : et si Ignatius et moi ne faisions en fait qu'un...? ;-)

      Des bisous ma Belle.

      *

      Supprimer
  5. Pour ce que je connais de toi, je le retrouve bien dans ce petit questionnaire!
    Bisous Ma Copine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois, ça n'a peut-être l'air de rien, mais ça me fait super plaisir que tu me dises ça. ;-)

      Plein de bisous ma Copine !

      *

      Supprimer
  6. Voilà de très intéressantes réponses, on t'arrête plus pour certaines lol imagine si il y en aurai eu une sur les chats !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement, ce bon vieux Marcel ne semblait pas particulièrement passionné par les petits félins...! ;-)

      Bisous.

      *

      Supprimer
  7. Oh Jeanne, mon deuxieme prénom <3 , bravo ma copine, j aurai été bigrement incapable de faire ce défi ! es bisous

    RépondreSupprimer
  8. coucou, il était pas facile ce questionnaire mais je trouve que tu l'a excellement bien rempli ;) c'est vrai que derrière nos écrans on s'imagine et je t'imaginais un peu comme çà, calme, gentille,patiente ;) une fille que l'on aimerait bien connaitre en vrai ;) des bisous

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?