Samedi en musique #29... Jeux d'or - Louis Arlette {et grooos coup de cœur}

by - samedi, septembre 24, 2016


Attention, je n'ai pas résisté à l'envie de te l'annoncer en titre, coup de cœur !

J'aurais pu m'en douter cela dit. Quand une nouveauté te parvient dans un si bel écrin, qu'elle est estampillée d'une de ces formules un peu alambiquées qui te ravissent toujours, en l'occurrence "chanson française electro à tendance industrielle" et qu'en plus elle est accompagnée d'une bio signée Christian Eudeline, tout est réuni pour que tu te dises à un moment ou à un autre que c'est probablement du lourd que tu as entre les mains.

Je ne sais pas si c'est la même chose pour toi, mais la toute première écoute d'un nouveau disque est toujours un moment un peu crispant pour moi. Je me retrouve coincée entre la hâte de tout découvrir, vite vite vite, et l'appréhension que ça ne me plaise pas tout à fait. Alors pour le coup, c'est rarissime, même avec les artistes que j'adore, que je sois emportée dès la première chanson, et encore moins dès les premières notes.
Et là... révélation ! Dès le premier titre, Le moment est venu en l'occurrence, je suis tombée sous le charme. De cette voix très légèrement cassée, des textes, dans une veine un peu désenchantée qui me parle, et de la musique autour juste waouh. C'est tout à la fois envoûtant et poétique, exactement tout ce que j'aime. Seulement 4 titres sur cet EP, dont un repris en live, mais rien, absolument rien à jeter. Pour te dire, il tourne en boucle depuis que je l'ai reçu, à la maison, dans Miss KK, je ne m'en lasse pas.

Louis Arlette a à peine 30 ans mais un background musical absolument incroyable derrière lui : le violon et le piano au conservatoire, des études de musicologie puis d'ingénieur du son qui l'amènent à travailler avec le groupe AIR. Il a côtoyé le monde de la publicité en travaillant là encore pour les plus grands, il a aussi composé pour d'autres avant de commencer à le faire pour lui. Et avec des goûts musicaux qui font le grand écart, allant de Nine Inch Nails à la musique folklorique du Caucase, en passant par Alain Chamfort, on peut dire que ses influences, en plus d'être diverses sont excellentes. On ne peut s'empêcher de penser à Bertrand Burgalat, à Christophe un peu aussi.
Si avec ça, je n'ai pas réussi à te donner envie...

Alors, pour te permettre de te faire toi aussi, une idée, je te propose le clip du premier extrait de son EP, Jeux d'Or. Histoire de constater que son univers visuel est lui aussi pas mal du tout.
Et je retourne de ce pas à mes questionnements existentiels, en l'occurrence "À quand le LP...???"...!


*** Mon Samedi en Musique pour BBB's Mum. ***

*

You May Also Like

2 commentaires

Et si tu me laissais un petit mot...?