Le bonheur. Si je veux.

by - lundi, janvier 16, 2017


Du pain noir, j'en ai mangé plus qu'à mon tour ces dix dernières années. Certaines des personnes qui me lisent savent, d'autres non. Ça n'a de toute façon pas grande importance car ce qu'il convient de faire, c'est de ne jamais s'attarder sur le négatif. Voire mieux, de parvenir à s'en servir pour rebondir.
Je n'ai pas la prétention de dire que c'est ce que je fais, mais en tout cas, je m'y efforce. Et, près d'une année après avoir entrepris un immense travail de fond sur moi-même, je sens que tout ça commence à réellement porter ses fruits.

Je suis heureuse.

Parce que je relativise.
Ça a l'air tout bête, dit comme ça. Mais si je regarde un peu le monde autour de moi, je comprends facilement à quel point je suis privilégiée. J'ai un toit au-dessus de ma tête, de quoi manger à ma faim et aucune crainte pour ma vie. Une famille que j'aime et qui me le rend bien, peu d'amis mais dont je sais qu'ils seront toujours là.
Bien sûr, mon existence est perfectible, c'est le moins que l'on puisse dire. Mais pour l'heure elle me comble totalement et c'est bien là l'essentiel.

Parce que j'ai appris à dire non.
Personne n'est jamais mort de s'être entendu refuser quelque chose. Personne n'est jamais non plus mort d'avoir osé prononcer ce mot de trois lettres à l'origine de trop tant de malentendus. Et au final, refuser parfois me fait du bien en me permettant de rester en adéquation avec moi-même et ma façon de voir les choses. Sans faire de moi une harpie pour autant. Oui parce que, finalement, les gens sont tout à fait disposés à l'entendre, ce non. Il faut juste qu'ils s'y habituent quand il s'agit d'un mot qu'ils ne t'ont jamais entendu prononcer...!

Parce que je me fous de l'avis des autres.
Tu me trouves grosse ? Tu me trouves c*nne ? Trop ceci ? Pas assez cela ? Mais qu'est-ce que tu veux que ça me fasse ??? Et d'une, ça ne changera rien à ma vie. Et de deux, si tu n'as que ça à faire, de regarder chez les autres, c'est que la tienne doit être bien minable... Je vis pour moi, pour et avec ceux que j'aime, en prenant soin de ne pas déranger le monde autour. Si les autres ne font pas ainsi, ce n'est en aucun cas mon problème.

Parce que je n'interprète plus chaque propos.
C'est LE truc qui m'a changé la vie. Par exemple, avant, quand tu me disais "je ne pourrai pas venir déjeuner avec toi", ça me plongeait dans des abîmes de questionnement. Mais pourquoi ? Est-ce que j'ai fait un truc qui lui a déplu ? Aujourd'hui, et au prix d'un effort colossal, on ne change pas quarante ans d'habitudes d'un claquement de doigts, je prends les choses pour ce qu'elles sont et uniquement pour ce qu'elles sont. Tu ne peux pas venir ? Tu ne peux pas venir, point-barre. J'ai banni toute interprétation de mon existence, de mes relations avec les autres et... je respire !

Parce que je savoure l'instant présent.
Arrêter de vivre avec les yeux fixés sur l'horizon, cesser de toujours vouloir plus, c'est la clé. Ça me permet de garder mon énergie et toutes mes capacités, cognitives notamment, pour le moment que je suis en train de vivre. Et d'en profiter. Tout ce qui est passé ne se rattrapera jamais et il sera bien temps, après, pour les regrets. La vie, la vraie, c'est aujourd'hui, c'est maintenant.

Finalement, il en faut peu pour être heureux !

*** Mon Lundi à Deux pour Alice et Zaza. ***

*
Photo Pixabay

You May Also Like

11 commentaires

  1. Je te souhaite de la plénitude :) Et une belle semaine (et les suivantes aussi !)

    RépondreSupprimer
  2. bah voilà et tu as bien raison
    tout plein de bonheur à toi :)

    RépondreSupprimer
  3. Si tu savais ce que cela me fait plaisir de lire ça! Je suis heureuse pour toi, je souhaite que tout ceci t'amène de beaux horizons, radieux et heureux.
    Bisous Ma Copine!!!

    RépondreSupprimer
  4. Coucou entièrement d accord avec toi ;) même si parfois c est difficile de se détacher du regard des autres. . pleins de bisous et de bonheur ;)))

    RépondreSupprimer
  5. Je te souhaite plein plein de bonheur et on dirait bien que tu en as trouvé la recette!

    RépondreSupprimer
  6. Je valide ta façon d agir qui ne peux que se révéler positive

    RépondreSupprimer
  7. Je valide ta façon d agir qui ne peux que se révéler positive

    RépondreSupprimer
  8. ben dis donc avec ça je crois que tu es prête pour écrire un bouquin/guide de psychologie positive :)
    j'adore te lire ainsi....

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?