Trois mois de JolieBlanquette...

by - vendredi, février 24, 2017

* A-t-on vraiment toujours besoin d'un plus petit que soi...? *


JolieBlanquette, si tu n'as pas tout suivi, n'est pas à moi. C'est la minette du fils aîné de MariChéri, elle est chez nous temporairement, le temps que son maître achève une formation. Du temporaire qui dure depuis début décembre et encore prévu pour un bon mois. Nous allons donc bientôt passer la barre des trois mois, le moment parfait pour commencer à dresser un bilan...

Trois mois de JolieBlanquette, c'est donc :

- dix petites griffes avant pointues qui rentrent dans le tissu/le cuir/la peau comme dans du beurre
- l'obligation de planquer tout ce qui peut représenter une tentation
- l'obligation d'accepter l'idée que tout, absolument tout représente une tentation !
- un surnom complètement débile, comme j'en ai seule le secret : Mimouche
- des premières chaleurs survenues à la veille d'un week-end alors que le véto était charrette
- un sabotage en règle du pansement post-stérilisation, puis des points de suture en-dessous
- une collerette vécue comme une punition mais dont on a usé et abusé
- de multiples réveils nocturnes pour cause de bagarre féline
- des fils tirés sur les housses de couette, j'ai compris, je mets toujours la même maintenant
- une très vieille minette sur le point de virer neurasthénique
- une Zhu-Zhu qui la considère encore comme un envahisseur et grogne dès qu'elle la voit
- des heures dehors sous la pluie pour 'Scous, tout plutôt que rentrer dans la maison avec cette folle
- des voilages bons à jeter, au point où ils en sont, on préfère la laisser les achever maintenant
- au moins quinze grands bols d'eau fraîche renversés dans la cuisine
- d'innombrables vols de nourriture sur le plan de travail à la vitesse de l'éclair
- un petit tapis censé se trouver dans l'entrée mais qui explore régulièrement tout le rez-de-chaussée
- des kilos de litière éjectés du bac au moment du nettoyage post-popo
- le revêtement en jonc-de-mer de l'escalier qui appelle au secours
- une superbe série de trous de griffes sur le dessus d'une de mes bottines préférées
- l'impossibilité de lire tranquille : une page qu'on tourne = un jouet
- deux minutes de répit avant que ma belle orchidée ne commence à être attaquée
- tout ce que j'oublie et qui me reviendra à coup sûr une fois que ce billet sera publié
- une phrase répétée à l'envi : "Nooooooon Blanquette !!!!"


Mais c'est aussi... et surtout :

- des siestes tendres mais surtout réparatrices, pour tout le monde
- des centaines de fous-rires à chaque fois qu'elle descend l'escalier en courant
- un regard de chat potté que même celui de Mademoiselle A. ne lui arrive pas à la cheville
- des plongeons bien plus que des sauts, la maladresse personnifiée
- des câlins et du fluff à n'en plus finir
- une chouette bouillotte quand elle s'aventure sous la couette
- des moments de calme et de paix inespérés
- un cabinet vétérinaire qui a tout du siège d'un fan-club
- de jolis méli-mélos de pattes de chats sur le fauteuil depuis quelques jours, je fonds !
- un amour de bestiole, un peu comme l'enfant terrible mais chéri dans une fratrie
- un sacré vide en perspective quand elle ne sera plus là...






*

You May Also Like

5 commentaires

  1. Merci beaucoup ! je garde la première partie de ton article sous le coude si jamais Monsieur ( qui adore les chats ) me parle un jour d'en avoir un ! rire
    on s'ennuie pas chez toi
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Hihihi j'adore, un très beau résumé de la vie en communauté avec des greffiers (Non ! pas l'orchidée !)! Miaouuuuu <3

    RépondreSupprimer
  3. Qu'elle est jolie! Je me marre (ou pas) parce que dans la liste de bêtises, je trouve de nombreuses choses communes avec ma tornade blanche. Et il va avoir 18 mois!
    Bisous Ma Copine, des gratouilles à toutes tes jolies félines.

    RépondreSupprimer
  4. Rro ! J'adore ! Cette dernière photo est super choupi ;)

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?