Mon Année Bonheur 2017 #15 {L'odeur du lilas}

by - dimanche, avril 23, 2017


Quand j'étais petite, il y en avait deux dans le jardin. Au printemps, dès qu'on franchissait le portail, leur parfum nous enveloppait et nous accompagnait jusqu'à la maison, ou sur le chemin de l'école.

Le lilas, c'est ma madeleine de Proust à moi.

Dès que j'en croise un, je ne peux m'empêcher de plonger mon nez dans ses grappes de fleurs odorantes. Je ferme les yeux et aussitôt des images me reviennent.

Je nous revois, ma sœur et moi, emmitouflées dans les jolis gilets à torsades en laine irlandaise que nous tricotait notre mamie, portant nos Kickers sur des collants blancs, un bouquet de lilas pour la maîtresse à la main.
La lumière est incroyable, comme si le soleil nous revenait après un long exil, il y a de la brume aussi. Le long de cette petite rue, les platanes commencent à s'orner de petites feuilles vert tendre. Tu vois, sans même m'en rendre compte, j'écris mes verbes au présent maintenant, c'est te dire si le souvenir est fort...

Un snif de lilas, et hop, je me revois marcher, les couettes au vent, dans cette petite rue qui n'a guère changé depuis, la même que mes parents emprunteront tout à l'heure pour aller voter...

http://mamanbobo.fr/2017/01/02/annee-bonheur-2017/

*

You May Also Like

11 commentaires

  1. Jadore l'odeur des lilas... de bons souvenirs y sont liés...
    Bon dimanche :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une senteur tellement caractéristique que je crois qu'elle ne peut qu'éveiller des souvenirs finalement !

      Belle semaine à toi. ;-)

      *

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Et je suis ravie de constater que c'est le cas de beaucoup de personnes ! ;-)

      *

      Supprimer
  3. Dans mon enfance aussi ,il y avait du lilas dans le petit jardin de ville et des poiriers en espalier le long des murs

    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooohh, c'était des pommiers en espalier chez mes grands-parents. Et des troènes aussi.

      Des bisous et plein de pensées chaleureuses pour toi, Arlette.

      *

      Supprimer
  4. Je pense que c'est également l'une de mes madeleine de Proust avec le goût des framboises de mon grand père. Elles étaient juste à côté de ses massifs de rosiers odorants et ça leur donnait un goût particulier et délicieux que je n'ai jamais plus retrouvé. Et pour en revenir au lilas... je pense que celui de mon jardin est en train de nos lâcher...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les fruits du jardin... je crois bien qu'il n'y a rien qui puisse les égaler. Je crois qu'effectivement, c'est une question d'ensemble, pas uniquement de saveur mais comme tu le dis, de senteurs, d'impressions générales. Et c'est fou de constater à quel point notre mémoire peut être fidèle sur ces jolies choses-là !

      Bisous et belle journée à toi.

      *

      Supprimer
  5. Quand j'étais gamine il y avait un lilas dans notre jardin, ça me fait un sacré effet aussi aujourd'hui quand j'en sens!

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi j'aime bien le lilas. Non seulement c'est beau mais en plus ça sent bon.

    RépondreSupprimer
  7. C'est vrai que c'est une madeleine de Proust qui nous renvoie des images de notre enfance. Merci pour l'avoir décripté; je comprends beaucoup mieux mon "amour" du lilas après t'avoir lue.

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?