Mon Année Bonheur #32 {Tiens, voilà du Boudin !} et #33 {La cueillette}

by - dimanche, août 27, 2017

Y'a un postulat qui sort de je-ne-sais-où qui dit que moins on en fait, moins on a envie d'en faire... Et bien, là, telle que tu me vois/lis, je suis en plein dedans. Mais alors plongée jusqu'au cou.
Et j'ai beau savoir qu'il va y avoir un moment où tout va rentrer gentiment dans l'ordre, j'aime pô ça quand même.

Donc, et dans le but d'être transparente avec vous (et de me foutre un peu aussi la honte en public, sait-on jamais, si ça pouvait avoir valeur d'électrochoc), je l'avoue : mes retards de publication en ce qui concerne mes Bonheurs Hebdomadaires ne veulent en aucun cas dire que je suis débordée. Pas plus qu'ils ne signifient que je suis au fond du trou.

Non, je souffre juste d'une bonne grosse flemme. Dominicale pour ainsi dire exclusivement. Mais une bonne grosse flemme quand même.

Voici donc, avec une semaine de retard, mes Bonheurs #32 et #33 (en temps et en heure, lui !).

***

Des tableaux d'Eugène Boudin à profusion


Bon, OK, je n'ai pas su résister à l'appel de la Légion Étrangère quand il a été question de titrer ce billet. Que veux-tu, je ne suis pas très productive en ce moment mais mon humour continue, lui, de voler au ras des pâquerettes. Tiens, voilà du boudin, une chanson qui n'a d'ailleurs absolument rien à voir avec la saucisse au sang. Ça, c'était pour la touche culture générale, l'internet te renseignera très bien si tu souhaites en savoir plus.

Revenons donc à nos moutons. Enfin, nos vaches en l'occurrence.

Eugène Boudin est l'un de mes peintres préférés. Assurément l'un des plus représentatifs de la Normandie en tout cas. Qui n'a jamais été troublé par la façon qu'il a de peindre nos ciels tourmentés ?
Mais j'ai découvert, lors d'une visite au MuMa, au Havre, qu'il avait aussi consacré toute une série de tableaux aux vaches. Et je suis tombée sous le charme. Le musée possède d'ailleurs la plus importante collection d'œuvres de Boudin avec pas moins de 224 tableaux, esquisses et études. À voir absolument.

***

La cueillette des mûres en amoureux


Un rituel à cette époque de l'année.

Comme je le disais plus tôt dans la journée sur IG, il en va des coins à mûres comme des coins à champignons : ce sont des secrets bien gardés. Cela fait maintenant quatre ans que nous allons toujours au même endroit et nous ne sommes jamais revenus les mains vides.

Un bon moment en pleine nature et un retour à la maison avec un butin qui approche les 5 kilos. Je me donne jusqu'à demain matin pour décider quoi en faire.

***


*

You May Also Like

0 commentaires

Et si tu me laissais un petit mot...?