Samedi en musique #73... Pedal to the metal - Raul Midón

by - samedi, août 12, 2017

Aujourd'hui, et après cette semaine blanche en matière de blogouillage, je sais, c'est moche mais que veux-tu, la météo a eu raison de ma volonté, je n'y peux pas grand chose, et puis en plus, j'avais de la lecture, énormément de lecture, d'où mon absence... Bref, tu t'en fiches. Et ça n'a rien à voir avec le sujet du jour... Je disais donc aujourd'hui, j'ai froid, grave froid et du coup, ça va avec, une terrible envie de soleil.

Et quand j'ai envie de soleil, il n'y a rien de tel que de la musique qui réchauffe. J'imagine bien qu'elle est différente pour chacun d'entre nous, cette musique qui réchauffe, tous les goûts sont dans la nature.
Pour moi, elle aurait un côté un peu funk, blues. Et pour le coup, l'artiste que je te propose d'écouter remplit parfaitement le contrat puisqu'il navigue entre jazz, soul et folk.


L'artiste en question, c'est Raul Midón.

Cet auteur-compositeur-interprète, proche collaborateur d'Herbie Hancock et de Stevie Wonder, qui a signé des bandes-son pour des films de Spike Lee, possède un talent unique. Et une sacrée volonté.
Devenu aveugle quelques jours après sa naissance, il s'est toujours entendu dire qu'il n'arriverait à rien dans la vie, que tout effort serait vain. Des propos qu'il n'a eu de cesse de faire mentir.
Et très tôt, il s'est accaparé le monde grâce à la musique, l'immense collection de disques de son père n'y étant pas pour rien.

Côté instrument, c'est d'abord la batterie qui l'a attiré. Mais il l'a rapidement abandonnée pour la guitare. Il quitte alors le Nouveau Mexique pour l'université de Miami. Il y participe à diverses aventures autour du jazz, et s'implique dans la scène musicale de la ville. Immanquablement, il se fait remarquer
Après avoir longtemps chanté pour la crème de la pop latino comme les Iglesias père et fils, J.Lo, Shakira (on l'entend sur près de soixante albums), il décide de s'installer à New York afin de lancer sa carrière solo.

Près de quinze ans plus tard, on peut dire que l'objectif est atteint : il a signé dans une major dès son deuxième disque et vient de sortir son cinquième album, dont le titre me fait bien marrer : Bad Ass and Blind.


Onze titres groovy entre jazz et soul moderne dans lesquels on retrouve la technique particulière de slap-attack qu'il maîtrise comme personne. C'est quasiment hypnotisant.

Encore une belle découverte pour moi, qui continue de me demander comment je peux passer à côté d'artistes de talents comme lui... Le genre de question qui n'est pas près de trouver une réponse et de toute façon, on s'en fout, l'essentiel, c'est bien que je parvienne à rattraper mon retard un jour ou l'autre.
Allez, je me tais et je te laisse écouter Pedal to the Metal, le premier extrait de l'album. Tu vas voir, je t'assure, ça réchauffe.


*** Les Samedis en Musique de ma copine BBB's Mum sont encore un peu en vacances, la reprise, c'est la semaine prochaine ! J'espère que je pourrai te proposer de la musique qui rafraîchit... Stay tuned ! ***

*

You May Also Like

0 commentaires

Et si tu me laissais un petit mot...?